Lieu qui renferme beaucoup d’objets entassés confusément.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [030] Arika Rosenthal Von Friedholf : Love or pretend to love, what is the difference? Who cares! You know what ? The importance is whether deceive oneself.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zonbi
Admin
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 20
Localisation : Sous la couette.

MessageSujet: [030] Arika Rosenthal Von Friedholf : Love or pretend to love, what is the difference? Who cares! You know what ? The importance is whether deceive oneself.   Lun 7 Nov - 13:10


Arika Rosenthal Von Friedholf


Biographie

Prénom : Arika
Nom : Rosenthal Von Friedholf
Date de naissance : Le 22 Juin 1993
Âge : Dix-sept ans
Signe astrologique : Cancer
Occupation : Lycéen (Deuxième année)
Nationalité : Anglo-Germano
Genre : Masculin
Groupe sanguin : A+
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Voix : Toshiyuki Toyonaga (B-Projet : Goushi Kaneshiro)



Famille

Irvin Aymerik Von Friedholf — Grand-père paternel †
Fuyuko Itomi — Grand-mère paternelle †
Van Heddrick Rosenthal — Grand-père maternel
Himitsu Maigo — Grand-mère maternelle †

März Von Friedholf — Père biologique
Scythe Rosenthal Von Friedholf — Mère biologique

Maxandre Rosenthal — Oncle

Akira Rosenthal Von Friedholf — Frère jumeau
Ekatherina "Katya" Rosenthal Von Friedholf — Soeur benjamine
Akiko Rosenthal Von Friedholf — Soeur adoptive



Description physique

Arika est un jeune garçon mesurant environ 1m86 pour 80kg. Il a une musculature plutôt développée pour son âge. Il aborde un teint bronzé, ce qui trahit ses origines occidentales. Son visage est plutôt rond, avec un début de mâchoire bien marqué. Il a des yeux en amandes avec des iris d'un bleu ciel, des sourcils assez épais qui rendent son regard dur. Il a un piercing à l'arcade gauche. Il est aussi percé à l'oreille gauche, avec un cruxifie dans le lobe, deux anneaux sur le cartillage, et une hélix. Son oreille gauche n'a qu'à plug noir tout simple de 4mm. En ce qui concerne sa coupe de cheveux, elle est plutôt désordonnée. Crâne rasé à moitié, puis une grosse mèche décolorée groissièrement dans un blond couleur blé. Un petit délinquant en puissance, surtout qu'il n'a pas vraiment la tête du gentil. En premier lieu, vous ne verrez que des sourcils froncés où deux saphyrs vous toisent, avant de voir le sourire enfantin au coin de ses lèvres.

Son style vestimentaire fait beaucoup : Premier truc attrapé dans l'armoire. Les tons sont d'ailleurs très passe-partout : noir, blanc, gris, bleu, et la plupart du temps on peut y voir des trous à droite et à gauche. Mais pour aller plus dans les détails. Il porte un ruban noir autour du cou, qu'il a simplement enroulé. Il porte un large t-shirt blanc qui rentre dans son pantalon en jeans assez ample. Troué bien évidemment au niveau des genous, le tout tenant simplement avec une ceinture en cuir. Suivit ensuite par des baskets de skate plates et étonnament blanche encore. On peut souvent le voir aussi avec manteau épais, d'une couleur gris assez sombre, sa capuche est orné d'une fourrure blanche synthétique, ainsi que le bout de ses manches. Mais celle-ci sont relevées lui offrant une plus grande liberté dans ses mouvements. Il retourne les manches, on peut donc voir qu'il porte encore des mitaines noires.

Son uniforme se résume au bas de la tenue de sport de l'école, donc à un jogging blanc avec une ligne noir sur les côtés. Il porte un débardeur blanc, qu'on voit dépassé de sa chemise noir, ou sa cravate bordeaux est surtout entrain de survivre pour pas se défaire tellement le noeud est mal fait. Il ne porte pas son veston. Ses basket sont toujours des baskets de sport complètement noir à lacets. Pas de mitaine, pas de ruban noir autour du cou, et même ses piercings il a tendance à les retirer à par celui à l'arcade.

Pour ce qui est d'une tenue un peu plus habillé. Dans ce genre de moment, il peut porter un costard. Des plus simple, un pantalon noir. Une chemise blanche, une vestons noir, une cravate rouge limite. Cependant au pied se serra des baskets de tennis noir. Mais il fait un effort niveau de la chevelure, qu'il coiffe en arrière simplement.

Son pijama ? Le nu çà fonctionne ? Non parce que sinon, il porte un boxer, et défois un t-shirt. Mais étant une bouillote humaine, il n'a pas vraiment des problemes de froid.

Son maillot de bain, est un short de bain noir avec des formes de géométrie d'un bleu fluo. Il prends la peine d'attacher ses cheveux en arrières. Bien évidemment il rendre dans l'eau. Que jusqu'aux genous et c'est tout.



Description morale

Sans le connaître, on peut facilement voir un simple garçon complètement immature. Il est riche, il ne sait qui ne risque pas grand chose côté justice. Il le fait bien comprendre. Il apporte un allure des plus arrogante. Préférant se moquer sans savoir, que de prendre le temps de connaître la personne en face de lui. La provocation fait partie de lui, puisqu'il est bagarreur, et surtout qu'il aime ça. Puisque c'est son moyen de calme, il voudra toujours pousser la personne à bout pour pouvoir passer aux poings.

Pourtant si il nous laisse l'approcher on peut voir un garçon plutôt empathie. Il est vite perturbé si une personne se met à pleurer, ou alors en voyant quelqu'un s'isoler. Il montre aussi de la sympathie, un peu maladroit et certe. Mais cela reste de la bonne volonté, a essayer de faire rire, a essayer de ramener un semblant de joie. Il fait souvent le pitre, utilisant ses dons en sport pour faire un salto, ou autre annerie acrobatique. C'est pour ça d'ailleurs qu'il est plutôt à l'aise avec des enfants. On ajoute ainsi aussi un caractère un peu immature, dans sa façon de montrer qu'il n'est pas d'accord, il risque surtout de bouder.




Gouts

AIME
— Le sport
Un moyen pour se défouler, étant très énergique, et surtout ne savant pas gérer ses humeurs c'est le seul moyen qu'il est trouvé pour se dépenser.
— Les chiens
Les canidés en général, aprés tout il est comme "Le grand méchant loup".
— La viande
Il n'est pas très légumes, encore moins fruits, c'est vraiment la base de son régime alimentaire. C'est aussi la seule chose qui sait cuir, même les pâtes il les loupe.
— L'odeur de la terre
Un retour aux sources selon lui.
— Le contact
Etant très tactile, il ne supporte pas la solitude.

DETESTE
— Les légumes
Et comme les enfants, il ne supporte pas ses petits êtres vivants tout verts
— Aller chez les médecins
Il peut être le gars le plus malade de la Terre entière... Il préfère mourir sur son lit, enfin le lit de son frère.
— Les files d'attentes
Il se sent trop oppresser, ce qui est étrange comme il adore être entourer.
Capacites

FORCES
— La force brute
Etant très sportifs, sa musculature est déjà bien developpée pour son âge.
— Pratique de l'art du combat
Bien qu'il ne soit que dans un club de boxe, il sait aussi se battre sans règle.
— Agilité
C'est un vrai petit singe, il faut bien fuir avant que la police arrive. Il fait du coup du Parkour.
— Rapidité
Il peut monté jusqu'a un sprint de 32km/h, et tenir cette longeur sur plus de 5m.



FAIBLESSES
— Impulsif
Comme citer plus haut, il ne réfléchit pas toujours. Et a tendance à faire des jugements trop précipités.
— Ne sait pas nager
S'il y a de l'eau... Vous l'oubliez complètement.
— Leader
Il s'impose de trop, surtout si il y a pas son jumeau pour le tempérer.
— Culpabilité
Si il y a une erreur, il va être le premier à s'accuser. Quitte à se rendre malade.


Résultats scolaires

MATIÈRES
— Japonais : 38
Ne prends pas la peine de se relire, rends souvent des copies blanches. Doit fournir d'avantage d'effort et être plus régulier.

— Mathématiques : 61
Sans trop de difficulté, ne participe cependant pas en classe. Prèfere bavarder avec ses voisins.

—Anglais : 45
Confond l'Anglais et l'insubordination. S'amuse à lancer des boules de papier au plafond, participation inutile.

— Sciences : 68
Semble être interesser, surtout lors des sorties scolaires. Démontre de véritables efforts. Résultat en hausse. Bon travail.

— Sciences sociales : 22
Confond le cours avec l'heure de la sieste. Avertissement de comportement.

— Sport : 98
Parfait. Rien à dire, ce petit va aller loin.

— Art : 59
Quand il s'agit de montrer son art, Arika est plutôt convainquant. Manque un peu de rigueurs.

CLUBS
— Football : Captaine.
Amene leur équipe dans les tournois nationale niveau lycée.

— Basket : Membre
Attaquant.

— Handball : Membre
Attaquant.

— Football US : Membre
Quaterback

— Boxe : Membre
Préférence pour la boxe française.



Divers

— Il est droitier.
— Sa couleur préféré est le rouge.
— Il a tendance à garder ses vieilles baskets usées.
— Son livre favori est le Petit Chaperon Rouge des frères Grimm.
— Son odeur est celle de la terre tout juste retourné avec une touche de déodorant de sport.
— Quand il est nerveux, il se gratte le dos des mains jusqu'au sang.
— Il sait parler l'Allemand, le Japonais, et l'Anglais très basique.
— Il sait jouer de la batterie.  



Autres univers

Univers — LienEn cours/Terminé
Univers — LienEn cours/Terminé
Univers — LienEn cours/Terminé




Dernière édition par Zonbi le Sam 1 Juil - 0:17, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zonbi
Admin
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 20
Localisation : Sous la couette.

MessageSujet: Re: [030] Arika Rosenthal Von Friedholf : Love or pretend to love, what is the difference? Who cares! You know what ? The importance is whether deceive oneself.   Mer 9 Nov - 12:20



Generation —

Bien qu'ils ont un lien de sang. Arika n'a aucune empathie vis à vis de son père, et cela se ressent dans l'atmosphère en générale. Une tension était bien palpable. Les petits piques sont lancé, bien que souvent ce n'est que d'un sens. Cela fait des années qu'Arika n'a plus vue un sourire, ou même le propre regard de son père sur lui. Ils sont... devenus de véritable étrangers. Pourtant le garçon essaye toujours d'attirer son attention. Que se soit avec les arrestations, ou encore trainer tard la nuit. Rapporter des mauvaises notes, répondre au plus âgé. C'est juste un act de rebéllion contre lui. Mais cela ne fait qu'attisé le feu entre ses deux là.

März
Père biologique


Problem Child —

Relation qui avait été tellement fusionelle, et pourtant le temps a tout dégrader. Arika a toujours été gâté par sa mère, mais ce n'était pas un enfant facile. Il en profitait. Je peux pas faire ci ? Tempi je pleure et je demande a Maman. Elle au moins elle dit oui. Et ça se terminer quelques peu en échange un peu dynamique avec Papa et elle. Mais le garçon était content, il avait ce qu'il voulait. Arika a grandit, et au lieu de rester au prés d'elle. Il s'est tourné vers un nouveau monde. Il ne voulait plus la blesser. Il a simplement lâcher sa main.

Scythe
Mère biologique


Akatsuki Arrival —

Le jour et la nuit. Le soleil et la lune. Le feu et l'eau. Ils sont diamètrement opposé. Entre Arika qui aimer à s'imposer sans demander son avis. Dans leur enfance Arika ne se soucier pas vraiment tu ressentit de son frère, pour lui, ils étaient les jumeaux Von Friedholf, et ça lui suffisait. Pourtant le temps liu a fait bien regretter son aveuglement. Une vrai course contre la montre, Arika n'a jamais pu se pardonner son manque d'empathie vis a vis de son frère. Ou .. Simplement le fait qu'il ne comprenait pas ses choix. Il voulait toujours tout contrôler, jusqu'a que le fils casse. Pourtant malgré ce passé déroutant, Arika reeste toujours aux côtés de son frère, ne cherchant pas à l'aider certe. Mais juste être la pour l'épauler. Ou pour l'écouter. Une maladresse encore enfantine.

Akira
Frère jumeau


Wind —

Bien qu'elle soit la petite soeur, qu'on doit protéger les petits. Arika n'a pas commencer par ce genre de chose. Jaloux, il l'a longtemps délaissé, tyrnanisé, avant de grandir enfin. Brulant ses peluches, les jetants dans le lac, tirant les cheveux de la petite fille. Il a même manquant de la tuer. Puisqu'elle ajouter un nouveau nous à leur famille. Pour Arika c'était juste son frère et lui, pas quelqu'un d'autre. Encore moins une fille. Puis les années sont passé, une promesse a été sceller. Il la protégerai quoi qu'il en coût. Culpabilisant d'un passé stupide.

Katya
Soeur benjamine


Shooting Star —

Encore une nouvelle dans la famille. Mais c'était étrange, Maman avait disparu. Papa aussi. C'était Tatsuki qui s'occupaient du reste de la fratrie. Alors quand les parents étaient rentrés avec cette nouvelle enfant, dans les bras... Alors que sa faisait bien un an, voir un peu plus que la famille ne s'était pas revu ensemble. Mais Papa la gardait toujours avec lui. Arika savait qu'il ne devait pas lui faire du mal. Il s'est presque auto proclamer protecteur de la petit fille à la chevelure flamboyante. Il était tout de suite attentionné envers elle. Et cela n'a pas vraiment changer avec l'âge, bien qu'il y est justement une petit barrière avec la différence de génération.

Akiko
Demi-soeur


The Beginning —

Qui aurait pu croire que ses deux là aller finir ensemble ? Parce que, leur premier rencontre, c'est comme même soldé avec une bagarre. A cause de quoi ? Une barrière de langage. Simplement. Stupide. Idiot. Immature. Irresponsable. Stupide. C'est certainement les mots qui sont revenu dans la cervelle d'Arika tout le long, une fois que tout commencer à s'effonder. La relation avec sa propre petite amie, son frère qui commencer à devenir une personne autre que simplement le frère d'Arika, certain changement. Et lui... Au milieux de tout ça. Il a simplent était assit dehors, contre un mur. Le bas de son jogging complètement tremper, ses chaussure remplis de boue. Des blessures fraichement infligés un peu partout sur le corps. Les cheveux complètement en batailles. Et simplement une note, une note de piano jouait dans un petit diese. Puis une autre, ainsi de suite. Il était simplement rester là, alors qu'il voulu se lever. La neige effleura sa peau, alors que la fenêtre de la salle de musique s'ouvrit. Et elle était simplement là. Souriant. Et regardant les flocons tomber. Elle avait l'air de sortir d'un livre de contes. Et lui était simplement un de ses espèces de voyeur. Il a fuit ce jour là. Mais se fut le commencement de l'histoire d'amour du Grand Méchant Loup.

Neoko
Petite Amie

Titre — ▶

Bien que leur relation n'est jamais été vraiment saine, il a bien fallu plusieurs années pour qu'il passe de stupide bouc émissaire à meilleur ami. Il faut dire quand vous tombez sous le charme de la soeur de celui-ci vous faites un peu plus .. attention. Aprés nombreux coups bas, d'humiliation, d'intimidation, de violence, Arika a retourné sa veste protégeant le garçon des autres. Bien qu'il n'était pas vraiment du même genre, il a vraiment tout fait pour que Keyne se sent mieux, et que même si il ne pouvait pas le pardonner au moins lui rendre les années de lycée plus ... vivable que ce qu'il avait pu lui faire au collège. Finalement, il s'est même trouvé un meilleur ami, Keyne connait tout de la vie d'Arika, jusqu'aux moindres tics que le garçon peut avoir. Arika est vraiment conquit d'avoir un allié, un ami, un meilleur ami comme Keyne. Il l'aide à voir au-delà du premier degrés.

Keyne
Meilleur ami



Canon Rock —

Une fille qui parlait allemand. Qui lui rappeler un peu son enfance. Puis elle est devenu la petite amie de son jumeau, et puis tout commença encore une fois à changer. Elle a fait un faux pas, pour qu'Arika puisse se venger comme il se doit. Des rumeurs à droite et à gauche, et il a vite fini par ruiner peu à peu la vie de la jeune fille. Cependant la roue a vite tourner, puisque la jeune fille c'est révélé être la meilleure amie de Neoko, et d'Akira. Rien ne pouvait plus changer à cela. Se faisant violence d'abord, avant de simplement la connaître un peu. Il est toujours la pour quémander un petit conseil sur les goût de Neoko, ou a piquer un bento.

Zonbi
Amie


Acid Rain —

Leur relation n'a jamais commencé des plus banalement. Entrain de regarder fixament le vide, il regardait un jeune homme prêt à sauter. Cependant sans comprendre le pourquoi du comment, il l'avait sauvé. Enfin... Aprés une belle bagarre, et puis du jour au lendemain ils sont devenus amis. Et faisant toujours les mêmes bêtises, des blagues complètement stupides. Mais au moins Tobin était en vie, toujours en vie.

Tobin
Ami

Titre — ▶

Un vrai garnement, un vrai mini lui, il faut le reconnaître, après tout le monde le dit. Il aurait pu être le fils caché d'Arika. Et celui-ci le protége bien, tout en lui enseignant quelques petits tours de passe-passe pour faire tourner en bourrique la police, mais bien évidemment il n'est pas trop fier de ça. Cependant il se rattrape pendant le club de foot, capitaine, il fait tout pour que Yuuto puisse avoir les meilleurs positions, ainsi il pourra se concentrer sans problème sur ses études. Arika a toujours été à l'aise avec les enfants, mais Yuuto est vraiment... son préféré ? Quelques choses comme ça.

Yuuto
Petit frère de coeur

Titre — ▶

Ce fut la première et ce fut bien tro vite que c'est deux se sont retrouvés. Il n'a eut qu'une envie, écouté les autres, et puis il est tombé dans les clichés, voyant bien qu'il était un peu la star avec la jeune fille. Pourtant leur relation ne fut que des plus toxic, de plus en plus cinglante, de plus en plus violente, de plus en plus destructive. Il l'a portant réellement aimé, mais peut être pas cet amour qu'il avait cru. Leur relation reste tout de même polit et simple. Il s'en veut de ne pas l'avoir su plutôt...

Haibara
Ex petite amie

Titre — ▶

Si il le pouvait, il le tuerait là tout de suite. Ray est bien le genre de type que Arika déteste.Toujours le sourire, mais rien de plus, on ne sait jamais à quoi il pense, et cela agace au plus haut point Arika. Puisque que malgré qu'il cherchera à l pousser à bout, rien n'y fait ce genre de type restera simplement un statu de marbre. Même si il y a toujours des actes qui ne sont pas vraiment ... Comment dire, des actes exxécrables. Ce gars est certainement la bête noir avec l'eau d'Arika

Ray
Ennemi


Dernière édition par Zonbi le Jeu 6 Avr - 21:27, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zonbi
Admin
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 20
Localisation : Sous la couette.

MessageSujet: Re: [030] Arika Rosenthal Von Friedholf : Love or pretend to love, what is the difference? Who cares! You know what ? The importance is whether deceive oneself.   Mer 9 Nov - 12:20



Enfance (Naissance — 9 ans)

Le 22 juin de l'année 92, que Arika et Akira, son jumeau, virent le jour dans une baignoire d'un immeuble des années 30 complètement en ruine. Dans la petite ville de Fribourg, juste un peu avant la Manche, pourtant Arika ne se souviendra jamais de cette partie de sa vie. Autant la langue sera imprégné dans son sang, autant il ne se souviendra de rien de ses deux petites années. Une chanson chantonné au bord des lèvres de sa jeune mère qui n'était qu'une adolescente à l'époque. Et aussi ce nounours abandonné sur le sol d'un planché des plus miteux. Puis il a fallut fuir une première fois. Il a fallut courir, encore et encore, agrippé à sa mère, il pouvait cependant sentir le nourrisson qui grandissait dans le ventre de celle-ci. Et le froid qui mordait ses oreilles, rougies et rigides. Le rhume qui avait finit pas le rendre faible, et fiévreux comme son cadet. La mort aurait pu les emporter, enfin il le pensait. Puisque que malgré la douleur son père était toujours là, pour alimenté le feu, pour leur donner des soupes, pour raconter quelques histoires des plus fantastiques sur le conquêtes des royaumes ou encore sur la magie des créatures tel que des dragons, des loups-garous, ou encore des vampires. Et pourtant le conte qui berça son enfance fut simple : Le petit chaperon rouge.

Cette joie disparu bien vite, un soir, alors que le voyage était une nouvelle fois annoncer il vit son père se relever aussitôt, le cris de sa mère qui résonnait dans la pièce d'à côté, puis la petite Katya qui n'était qu'un enfant dans un petit panier d'oseille, qui s'était mit a pleurer grosse gouttes. Il voulait appeler son père, mais il n'y avait rien, plus un bruit. Il serra la main de son frère, alors qu'il vit cette ombre difforme se tenir juste devant l'armoire ou il était supposé se caché avec Akira. Cette immondicité se pencha, et au moment où le petit garçon âgé à peine de trois ans voulut retenir son souffle, un œil marron se mit a le fixer. Cela ne dura que quelques secondes, avant que son père ne vienne le prendre pour l'éloigné de l'armoire, le chassant. Lui qui croyait avoir tout protégé... Il avait perdu la chose qui l'avait tenu le plus en haleine pendant tout ce voyage. La mère. Maman, n'était plus là, il ne restait que les traces de luttes sur le sol recouvert d'un fin duvet de poussière. Ce jour aurait du être marquant, où l'a-t-il été puisque Arika démontra une grande affection pour sa mère, bien qu'il était déjà le chouchou de celui-ci. Alors qu'il pleura toute la nuit, le départ fut des plus douloureux. Il crut qu'il l'avait perdu pour toujours.

La Russie fut donc un court passage de sa vie, il n'en retint qu'un souvenir mauvais. Le japon en fut tout de même aussi un triste, enfin ne serait-ce que pour le début. Passait d'un simple appartement à un manoir. Arika se rappela toujours de ces milliers de salles, et de ce silence qui fut une nouvelle fois remplacer par les cris d'un enfant. Enfin c'est ce qui pensait quand il vit sa mère arriver dans un manteau d'homme, mais aussi détrempé. Les bruits des gouttes qui ricochèrent sur les dalles de marbres toutes aussi sombre que la mine, qui jadis avait été tellement rayonnante, et surtout douce. Il n'osait même pas l'approcher, il n'osait même pas descendre les escaliers, courir vers elle. Non il y avait quelque chose qui clochait, quelque chose n'était pas normal. Et ce quelque chose fut finalement quelqu'un.

Les années se mirent à s'écouler et une nouvelle sœur vint agrémenté le tableau de famille. Ce n'était pas une mauvaise chose. Juste bizarre. Parce que oui, maman, ne voulait pas d'elle. Elle la reniait, elle lui criait dessus sans raison, elle la grondait, et toujours la fuyait comme si elle était la mort elle-même.

L'Allemagne, la Russie, et maintenant le Japon. Trois pays, déjà visité, et pourtant c'était bien celui de sa naissance, où le petit garçon n'avait que vu une baignoire, un plancher moisi, et une berceuse. Rien de plus. Et cette mauvaise humeur fut surtout une source de problème, un carburant qui ne fit que grandir de plus en plus, et cela fut un calvaire pour tout les occupants de la maison. Avec l'absence de leurs parents, seul le majordome était là, mais toujours pas assez présent pour remettre le petit garçon dans le droit chemin. Surtout lorsque celui-ci apprit le sentiment de jalousie. Son père qui couvrait ses sœurs de milles et un cadeaux s'en étaient blessant. Et il le fit bien regretter à l'une d'elle. Katya fut la première victime d'une longue liste. Tirer les cheveux, couper ses belles parures, jeter ses peluches dans le petit étang derrière la demeure, ce même étang qui le fit encore plus ...devenir un vrai diablotin.

Il n'était pas si méchant, puisque des que la petite fille faible se mit à pleurer en regardant sa poupée flotter sur l'étendu. Il soupira, et se hissa dans un arbre était assez haut pour grimper, mais aussi assez bas pour tendre sa main et attraper cet objet. Pourtant ce n'était pas comme il l'espérait puisqu'il ne fallut pas plus de quelques secondes pour qu'Arika se retrouve sous les eaux. Se faisant aspirer dans une abysse fait de l'inconnu lui-même. Il ne pensa même pas à se débattre, ni faire quelque chose pour retournait à la surface. Rien n'y faire il était entraîné, n'entendant que les voix étouffés au-dessus de lui. Puis le néant.

A ce réveil il était dans les bras de sa mère, elle le cajolait comme elle l'avait fait jadis, elle était de nouveau là près de lui. Enfin c'est ce qui pensait, son père débarqua dans la salle, Katya à son cou, tenant Akira d'une main.

- C'est l'heure.

Le cauchemars débuta une nouvelle fois. Un regard en arrière avant de voir une nouvelle fois le visage de sa mère s'assombrir encore, et encore.

Il fut traîné de force dans cette école, il avait beau geindre, hurler, ou encore taper du pied. Rien n'y faire, son père restait de marbre. Enfin face à lui. Katya, elle, n'avait pas besoin d'aller à l'école, elle était bien à la maison. Il lui lança un regard noir, pensant déjà à lui faire la misère une fois rentré à la maison, mais ce n'était pas son premier problème. Loin de là.

Séparé de son frère, il se retrouva dans une autre salle de classe avec les plus jeunes. Sans connaître la longue, enfin il ne voulait surtout pas la connaître. C'était surtout de l'entêtement, et encore plus lorsque cette enfant voulu le connaître. Elle était deux fois plus petite que lui, deux fois plus faible, et surtout trop curieuse. Il ne fallut pas longtemps pour que sonne la baston, d'abord avec elle, puis son frère, et son grand frère qui débarqua pour essayer de rétablir l'ordre. Arika a encore le gout des coups qui avait pu donner. Et c'était certainement l'un de ses derniers souvenirs où il avait encore son mot à dire dans cette histoire. Puisqu'il sentit encore la joue gonflé par la gifle qu'il avait vu, et devant eux. C'était une honte ! Il ne voyait que le dos de leur père depuis des jours et des jours ! Et voilà qui s’octroyait le droit de les gifler quand bon leur semble ? C'était cruel.



Preadolescence (9 ans — 12 ans)

Il aurait pu être un petit garçon joyeux, plein de vie. Débordant de bonne actions, ou encore voulant devenir un simple policier, ou encore un pompier, et pourtant ce n'était et sera jamais rien de tout ça pendant toute cette période. Le voir grandir n'était qu'un doux supplice, il savait qu'il était en quelques sorte le roi, qu'il était intouchable en soi. Que se soit à la maison ou encore à l'école, on commence par une petite soeur qui ne sait pas se taire aux goûts du garçon. Mais il a fallut qu'un faux pas de trop pour qu'il prenne conscience d'un bon comportement, enfin entre guillemets surtout.

Il avait déjà était face à la mort , quand lui était la victime, mais pas quand les autres l'était. Il avait bien évidemment vu des animaux morts, ce genre de chose, il en avait certainement touché plus d'un pour vérifié. Pourtant cette action était tout innocence. Il avait volé un briquet dans le bureau de son père, il miroitait dans les éclats du soleil. Ils étaient tous dans le jardin, ils étaient tous entrain de pique niquer, enfin chacun à sa façon puisque ... Si on tournait la tête en voyait le père de famille encore le nez dans des documents, de l'autre sa mère qui essayait d'aider à lâcher prise. Et son frère qui était entrain de lire un simple contes, ou enfin c'est ce qu'il disait. Il ne restait plus qu'elle. Il s'était redressé en l'invitant à jouer, à un petit jeu. Cache-cache. Dans une forêt qui arpentait le domaine. Elle n'avait rien à craindre, puisqu'il ne fallait que trouver l'autre. Rien de mal. Rien de bien compliqué.

Ils ont disparu pendant bien trente minute, voir plus. Pourtant Arika ne se souvenait même pas comment il en était arrivé là. Il lui courrait après, il a tendit la main, attrapant ses cheveux décoloré par la maladie. Il tira sec dessus, freinant, et faisant tomber la petite à ses pieds. cependant il était déjà au-dessus d'elle, tirant, encore et encore, il l'entendait hurler, mais rien à faire, ce n'était qu'un paramètre. Juste un petit peu plus. Les larmes, il les voyait, mais... Le briquet qui miroitait dans sa main lui faisait plus de l’œil. Il fixa un moment la flamme qui naquit une fois celui-ci ouvert, et puis la mèche de cheveux. Il l'approcha encore et encore, faisant chuter de plus en plus de cheveux, avant qu'il y est encore plus de flammes, beaucoup, beaucoup. La flamme était pourtant si belle, si forte. Pourtant il eut un nouveau cri, pas celui de sa sœur, celui de sa mère, il tourna le regard avant de voir son père l'écartait alors qu'il se jetait sur sa sœur, étouffant les flammes. Il ne comprit pas, il ne comprenait pas à l'époque la gifle qui brûla sa joue. C'était un premier échec. Rien de plus.

Pourtant cela ne changea rien, l'avenir fut tout aussi noir voir plus. Il y avait une toute nouvelle cible. Un sourire s'étira sur son visage alors qu'il était plus seul à présent. Non loin de là. Il se redressa. Alors qu'il avait déjà  son frère à ses côtés, mais aussi tout une armé. Ils étaient à lui, tous, et les prochains seraient dans quelques heures. A commencer par elle.

Ce n'était pas par amour qu'il s'approcha d'Haibara, une jeune fille à la chevelure de jais. Avec toute la prestance qu'une reine pouvait avoir. Il lui fallait une fille comme ça à ses côtés. Et n'étant pas indifférente à lui, le temps n'était pas vraiment handicapant. Alors qu'il ne fit qu'un sourire, ou encore un petit présent, quelques compliments, comme il avait faire les grands, rien de plus. Ce n'était pas de l'amour, c'était de l'attirance, qui se changer en amour. Peu à peu, c'était nouveau après tout. Les seules femmes qui avaient occupés sa vie, n'était que sa mère qui avait perdu tout joie de vivre, et puis Katya qui n'était qu'une pleurnicheuse, mais il avait encore Akiko, enfin des que son père la laissait un peu partir de temps en temps. Donc pratiquement jamais. Il devait donc protéger Haibara. C'était son rôle.

Il ne fallut pas longtemps pour qu'il se laisse aller. Un câlin, un bisou, une sortie, des moments seulement tout les deux. Et juste le regard noir de son frère, mais rien de plus pouvait gêner son petit bonheur à lui, enfin il le pensait.



Adolescence (?? — ??)

À voir



Vie etudiante (?? — ??)

À voir



Vie active (?? — ??)

À voir



Apres ? (?? — ??)

À voir



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [030] Arika Rosenthal Von Friedholf : Love or pretend to love, what is the difference? Who cares! You know what ? The importance is whether deceive oneself.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[030] Arika Rosenthal Von Friedholf : Love or pretend to love, what is the difference? Who cares! You know what ? The importance is whether deceive oneself.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» Peace and Love Festival 26 au 30 juin Borlange Suede
» Sanji (love cook ^^)
» To Love-Ru (Toraburu)/To Love-Trouble
» Love themes de la série

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Capharnaüm :: Les Origines :: Présentations :: Pile-
Sauter vers: