Lieu qui renferme beaucoup d’objets entassés confusément.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Texte brute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Texte brute   Mar 22 Nov - 20:50

L'hiver... Roan respira doucement la douceur de la saison, alors que son cheval d'un noir semblable au ramage d'un corbeau parcourait les quelques métres qui restaient pour retrouver son doux foyer. Sa femme était pourtant, il y a maintenant une dizaine d'année, à ses côtés. Il avait toujours l'impression que sa maladie ne datait que de quelques jours. Il tourna son regard vers son premier fils, Niwan. Les années s'étaient écoulés, comme la triste nouvelle qui allait s'abattre sur sa famille. Il aurait tellement aimé que Meïlyss soit à ses côtés. Il secoua la tête, alors que sa longue chevelure noir, repartait en arrière, pour allonger le sillage du cheval. Passant tout doucement au trot, alors que la forêt rouge se réveillait devant lui. Puis le grand château où loger tout le reste de la famille.

- Le Maître et l'Héritier du Mur, sont de revenu de leur long voyage!, clama un garde.

Alors que les lourdes portes de bois, se mirent à grincer puis à s'ouvrir, Roan s'enfonça dans la cours, au pas, donnant les rènes de son précieux Kelpie à un écuyer de Edelweiss. Il glissa son regard vers la porte de sa demeure. Soupirant doucement.

- Je sens l'orage qui arrive, murmura-t-il à son fils aîné.

La chevauchée aurait pu en fatiguer plus d'un mais Niwan commençait à s'habituer à ces longs trajets. Il lâcha les brides de son cheval à un autre écuyer, tandis qu'il suivait son père, en se massant un peu l'épaule. Le Conseil avait duré longtemps. Dire qu'il allait devoir assumer ce genre de rendez-vous plus souvent, à présent. L'aîné de Roan tourna la tête vers son père et eut un petit sourire d'excuse.

- Courage, Père. Cela peut aussi bien se passer, encouragea-t-il.

Son attention se détourna pour regarder vers l'arrière cour où il entendait des rires s'élever et des bruits de pas rapides. Puis il aperçut la chevelure brune d'un de ses cadets qui courait dans leurs directions.

- Père ! Niwan ! Vous êtes enfin rentrés ! s'exclama-t-il en souriant avant de sursauter.
- YUUTO, REV-- Oh, vous êtes revenus ! s'étonna Keyne qui était sur ses talons, une épée d'entraînement dans la main.

Niwan eut un léger sourire en saluant ses cadets.

Roan eut un petit rire, alors qu'il passa ses mains sous les aiselles d'un des cadets de ses fils. Pour venir le porter dans ses bras embrassant le front de celui-ci.

- Quel énergie, oui, cependantque de passage, je vais devoir retourner dans le Sud au prés du Roi. Neoko et Yuichiro ne sont pas avec vous ?, demanda-il

En sachant que contrairement à toute les familles royales, sa fille avait tout les droits de participer aux combats d'épée, et de les pratiquer. Il s'avança en prenant Keyne par l'épaule, pour le guider vers l'intérieur.

- J'ai grand besoin, de vous parler, à tous, fit doucement Roan dans un petit soupir.

Yuuto affichait un air ravi d'être ainsi porté et surtout de retrouver son père, même pour quelques jours, c'était déjà une bonne chose. Keyne hocha la tête puis gratta sa joue, ce qui fit hausser un sourcil à Niwan. Il est vrai que les deux derniers manqués à l'appel habituel.

- À vrai dire, depuis ce midi, Neoko est introuvable, avoua son jumeau. Et Yuichiro avec. Et Yuuto refuse de cracher le morceau !
- Un bon chevalier ne trahit pas les méfaits de ses alliés, répliqua le brun en tirant la langue vers Keyne.
- On parle de ta soeur et de ton petit frère, marmonna-t-il.
- Comment ça, "introuvable" ? s'étonna Niwan.

Keyne ouvrit la bouche mais un henissement se fit entendre au loin, puis des bruits de sabots rapides. L'instant d'après un chevalier débarquait au galop dans l'arrière cour. Il se cabra puis s'arrêta aussi net, tandis que son cavalier faisait tomber sa capuche, secouant sa longue chevelure caramel, tenant devant elle, un garçonnet plus jeune. Keyne accourut vers le cheval.

- Où étais-tu passée Neoko ? s'agaça le brun.
- En promenade avec Yuichiro, répondit la jeune fille en souriant, du haut de son cheval.

Roan n'avait même pas besoin de se retourner, pour entendre les bruits des sabots. Pas de bruits de fer, juste le bruit brute du sabot, contre les pierres. Blizzard... Donc Neoko. Roan soupira une nouvelle fois en tournant le regard vers sa fille unique.

- Jeune fille, combien de fois je t'ai déjà recommander, d'au moins prendre un cheval de trait, pour ce genre d'action quelques peu... dois-je vraiment le continuer ?, fit Roan avec un petit sourire.

Alors qu'il s'approcha du cheval, en appelant un écuyer pour prendre le cheval de sa fille, alors qu'il posa sa main sur la tête de celle-ci. En caressant la chevelure caramel de celle qui était le portrait cracher de la défunt Reine du Nord.

- Est-ce qu'un jour tu m'écouteras vraiment ?

La jeune fille eut un large sourire, inclinant doucement la tête à la tendre caresse paternelle, puis se redressa un peu.

- C'est plus amusant avec Blizzard, assura-t-elle en souriant. Je ne désobéis pas véritablement, j'arrange les règles ?

Il retira sa main, avant de prendre Yuichiro dans ses bras. Aprés tout Roan était réputé pour sa grande et large carrure, Le Mur, a fait de lui une vrai montagne. Neoko eut un petit rire en voyant la mine déconfite de Keyne, qui soupira longuement.

- Tu t'es bien amusé, Yuichiro ?

Puis elle descendit de son cheval, tandis que Yuichiro, tout content, se serra contre son père avec un petit sourire timide. L'air frais lui avait rougit les joues et le bout du nez.

- Oui ! Neoko m'a emmenée jusqu'aux limites de la forêt, jusqu'à ce qu'on puisse apercevoir le Mur ! s'exclama-t-il.
- Aussi loin ? s'étonna Niwan en regardant sa cadette.
- Aussi loin ! répéta Keyne, en se tournant vers sa soeur.

Neoko croisa les bras, envoyant ses cheveux en arrière en souriant, haussant un sourcil.

- Un problème, Keyne ?
- Ton loup ! Tu ne pouvais pas le prendre avec toi, bon sang ? Yuuto l'a mis avec le sien à l'intérieur, grinça-t-il.
- Tu as peur du grand méchant loup ? se moqua sa soeur en riant.
- Neoko, les loups ne sont pas admis à l'intérieur du château, se sont des animaux sauvages, ils aiment le grand air, ça vaut pour toi aussi, Yuuto, sourit Roan. J'ai quelque chose à vous annoncer, de ... très important.

Il tourna son regard vers Niwan. Avant d'entrée dans la grande salle qui servait aussi de salle à manger. Une longue table en bois se trouver à l'horizontale, avec une chaise central semblable à un trone pour le roi, suivit équitablement pour chaque enfant de celui-ci.  

- Neoko peux-tu aller libérer les loups, nous allons t'attendre, fit le Roi du Nord en tirant sa chaise.

Les domestiques, avaient déjà allumé un feu dans la cheminé, pour le retour de leur maître. Déposant Yuuto au sol.

- Somnambule, peux-tu ramené Yuichiro dans sa chambre, et veille à ce qu'il soit bien couvert. Je t'en remercie.  

Roan lui donna doucement le garçon embrassant le haut du crâne de ce dernier, en murmurant la promesse qu'il viendrait lui rendre visite en soiré. Somnambule se redressa comme un I, puis prit délicatement le plus jeune des frères pour disparaître dans les escaliers sinueux du château. Avant qu'il se tourne vers la fratrie qui était en âge de comprendre, mais surtout les concernés. Il s'installa sur son siège.

- Prenez place, je vous en prie.

Entre temps, Neoko était revenue, secouant doucement ses mains en riant un peu. Visiblement, les loups étaient contents de la voir mais également de ressortir. Elle les rejoint, puis devant l'air concerné de son père, elle s'installa sur une chaise, de même que ses frères, après un instant d'hésitation. Seul Niwan semblait détendu, enfin, détendu, disons qu'il savait ce qui les attendaient. Roan glissa doucement dans ce siége, la nouvelle n'était pas non plus des plus ... comment dire mauvaise, mais c'est le fait. Il ne voulait pas les effrayer en prenant une pose trop conventionnelle. Il tourna son regard vers chacun de ses enfant. Oh Meïlyss, comment nous avons en arriver là ?  Nous qui voulions avoir une famille souder, sans complexe. Au moins l'ainé...

- Le conseil, a duré, quelques peu... C'était épuisant, j'ai de bonne et... de moins bonne nouvelle. Mais s'il vous plait garder votre calme, et écoutez jusqu'au bout. Je sais que certaines, pourrons vous... irriter.  

Le roi aurait aimé être dans un meilleur jour, mais tout ce qu'il avait à dire, devait l'être. Et le plus vite. Il ne pourrait pas retarder encore une fois. Il sourit, se détendant en tournant un regard très tendre vers son aîné.  

- Félicitation, à Niwan, sa dame va venir nous rejoindre, pour leur mariage. Nous le fêterons juste avant le prochain conseil, dans trois jours, déclara-t-il.

Niwan eut un petit sourire amusé, en se redressant, passant une main dans sa nuque. Il avait du mal à cacher la joie que procurer cette nouvelle pour lui, après tout. Yuuto se redressa de son siège en sifflant un peu, content pour son frère.

- Niwan va enfin se marier ! Il va devenir un vrai lord ! fit-il en souriant.
- Félicitations, ajouta Neoko avec un sourire en coin, le visage dans le creux de sa main, regardant son aîné.
- Oui, oui, merci, merci ... répondit Niwan avec un petit rire gêné.

Même Keyne le félicita avec un grand sourire. Au moins, ça mettait une bonne ambiance pour l'instant. Roan soupira doucement dans un petit sourire. Au moins une nouvelle de bien, hum, plus que les deux dernière nouvelle. Et là sa allait être plus difficile à faire passer.

- Sur ceux, les deux autres nouvelles.

Il prit une respiration doucement avant de tourner son regard vers le second.

- Keyne, tu vas faire un petit voyage à Midderfall, pour voir la Famille Rewnark. Pour un alliance politique.

Cependant Roan ne s'arrêta pas là. Il enchaîna tout de suite, en regardant Yuuto.

- Yuuto tu m'accompagneras pour un grand voyage vers le Sud, dans la capitale de Leidenzeit, pour rencontre la fille des îles de la famille WaterBridge, Miuna.

Et là, il attendait bien évidement la tempête arrivée. Keyne déglutit péniblement. Une alliance politique ... Ça sentait surtout la demande de mariage. Il tourna son regard vers Neoko qui échangea un regard tout aussi étonné. Yuuto était prêt à ricaner et puis il se ratatina sur sa chaise.

- Le ... Sud ? articula le plus jeune présent.

Il fallait bien avouer qu'à part le Nord, en dehors de Niwan, les enfants ne sortaient pas réellement du territoire du Nord. Niwan décompta dans sa tête. Un ... Deux ... Trois ...

- LE SUD ? répéta Yuuto en se redressant de sa chaise.
- Midderfall ? Tout seul ? s'étrangla Keyne.
- Yuuto va aller dans le Sud tout seul ? reprit aussitôt Neoko en se redressant un peu.

L'hécatombe. Niwan retint un maigre sourire. Il s'y attendait. Le vieux roi soupira avant de relever la tête.

- Tout doucement, un à la fois. Yuuto, calme toi, cela ne seront bien évidemment pas des vacances, cependant je serais à tes côtés. Neoko, je l'accompagnerai comme tu as pu l'entendre, et resterai quelques peu au Sud, mais il sera sous la tutelle du Dauphin de Leidenzeit. Pour parfair son entraînement. Ainsi nous pourront je l'espère solicité une réelle alliance si Yuuto et le Prince puisse créer des liens. Je ne force en rien cette amitié, bien évidemment. Cela ne saura qu'à petit.. Plus. Niwan sera bien trop occupé pendant que je serais au conseil, il dirigera Edelweiss. Il ne pourra pas terminer l'entrainement de ton jeune frère. Somnambule l'accompagnera autant que page, cela te rassure-t-il ?, demanda-t-il à Neoko puis il tourna son regard vers Keyne, Je ferais le chemin avec toi, Keyne, mais tu devras prouver que tu es bien digne d'avoir enfin ton fief, je pourrais alors te donner la garde des Tridents, sourit Roan.
- Mon entraînement ? Mais ... Le Sud ... gémit Yuuto.
- Si Somnambule arrive à surveiller Yuuto, je veux bien rallonger mes heures de coutures, railla Neoko avec un petit sourire en coin.

Puis les jumeaux redressèrent la tête en même temps, puis se regardèrent dans une parfaite synchronisation.

- La garde des Tridents ? murmurèrent-ils avant que Keyne ne tourne la tête vers Roan.
- Vraiment ? La garde des Tridents, pour de vrai ?
- Chanceux, grinça Neoko.

La jeune fille replaça sa tête dans le creux de sa main. Les Tridents étaient un endroit où ils allaient assez souvent étant enfants. C'était un peu l'exploit de la vie de Keyne que d'en obtenir la garde.

- Neoko, si tu le souhaite, et surtout pour surveiller Yuuto, tu peux nous rejoindre, bien sur, le temps que je saurais au conseille, uniquement, fit Roan.

Neoko releva les yeux vers son père et eut un petit sourire, inclinant doucement la tête, faisant mine de réfléchir. Puis elle regarda Yuuto en lui offrant un clin d'oeil, avant de regarder son père en souriant.

- Pourquoi pas ? répondit-elle, plus enclin à sourire de cette nouvelle.

Trois jours plus tard, les domestiques s'affairaient dans la demeure, mais également dans la cour, attendant l'arrivée imminente de Delphine. Niwan, tiré à quatre épingles, sortit finalement dans la cour, attendant l'annonce des soldats. Neoko et Yuuto étaient encore en train de s'entraîner dans l'arrière cour. L'aîné les rejoint en souriant.

- Dites, vous allez vous salir. Je veux bien être le centre de l'attention du jour, mais j'aimerais bien avoir un souvenir autre que vous deux couverts de terre.
- Oh, désolée Niwan, on tue juste le temps, promit Neoko en souriant.
- Qu'est-ce que vous faites des loups ?
- On les dresse pour le Sud ! s'exclama Yuuto en souriant.
- Vous pensez vraiment que Père va vous lai--

L'aîné se tut soudainement en entendant l'annonce des gardes. Il fit aussitôt volte-face pour regagner la cour principale. Neoko et Yuuto se regardèrent, abandonnant armes et loups pour le rejoindre, droits comme des I.

Roan était partie en souriant, mais tout les enfant s'avaient où il se retrouvait durant ses moments de doute. Surtout sa fille. Aprés tout, tout ses enfants commençaient à être éparpiller dans les quatre coins du continent. Il soupira doucement, avant de le relever la tête en tournant son regard vers son chateau.

- Je vais devoir te laisser Ma Lady Meïlyss... Ta belle-fille vient d'arriver, Niwan risque de se sentir embarassé si le Roi de l'Hiver, ou même son père ne vient pas accueillir cette nouvelle.

Il sourit doucement, avant de laisser sur la tombe quelques roses blanches, encore bien fraîches.

Alors qu'à l'entrée, on pouvait voir un carosse blanc tiré par de magnifiques cerfs au pelage rouge semblable au rubis, bien sûre dans le charme de la famille Heston, enfin surtout de leur fille. Il y avait divers fleurs sur le carosse, qui colorer de ton flamboyant celui-ci. Le cocher du château ouvrit aussitôt la porte du carosse, alors qu'une magnifique demoiselle à la chevelure aussi flamboyante que les forêts rouges, descendit. Elle portait une longue robe blanche, avec une cape en fourrure de lapin brune.

- C'est ici que demeure le Maître du Mur ?, s'émerveilla la jeune femme en regardant tout autour d'elle. Oh Niwan !

La jeune fille ne mit pas longtemps à relever doucement sa robe, pour pouvoir trottiner vers son promis. Niwan attendit, l'air de rien, mais en voyant sa promise, il ne put retenir un grand sourire, allant à sa rencontre pour l'enlacer tendrement. Il se recula cependant bien rapidement, à la fois pour la laisser respirer, mais également pour respecter tout de même quelques conventions sociales.

- Tu as fait bon voyage, ma mie ? demanda-t-il aussitôt en souriant.

Neoko se pencha vers Yuuto avec un petit sourire en coin.

- Admire notre grand frère amoureux et aux anges, siffla-t-elle.
- Regarde plutôt Keyne, il lui manque juste un parchemin pour prendre des notes, souffla-t-il en retour.

Delphine aurait pu arrêter à ce moment-ci le temps. Encore quelques heures, et ils pourront être enfin ensemble. Elle releva douce son regard émeraude vers Niwan.

- Agréable, merci bien, murmura-t-elle doucement en serrant les mains de son futur époux, avant de tourner son regard vers les plus jeunes.

Le roi se présenta aussi devant ces retrouvailles.

- Vous avez fini de vous moquez de votre aîné, devant une grande invitée, fit-il en posant une main sur la tête de Yuuto, et de Neoko, Désolé pour ce petit accueil en messe basse.
- Il y aucun problème, je vous remercie, de m'accueillir sur votre domaine, fit Delphine en faisant une révérence avec une grâce tout en élégance.  
- Tout le plaisir est pour moi, d'accueillir le bonheur de mon fils en mon foyer, sourit-il.

Neoko et Yuuto interrompirent leur rire pour se redresser d'un coup, droits comme des I. La jeune fille eut un faible sourire tandis que son cadet eut un petit rire amusé avant de s'excuser à mi-voix. Niwan eut un maigre sourire, levant les yeux au ciel, avant de rosir légèrement.

- Erm, oui, c'est un honneur, vraiment, vraiment, ajouta l'ainé aussitôt d'un air gêné.
- Surtout d'enfin vous rencontrer, affirma Neoko avec un sourire.
- Et de mettre un visage sur un nom puisqu'on entend souvent parler de la dame de la Tour, conclut Yuuto avec le même sourire.

Niwan s'empourpra un peu plus, déglutissant puis se tourna vers Delphine.

- L'impatience, ahah ...

Delphine eut un petit rire qu'elle cacha dans sa main, avant de sursauter en entendant son serviteur se raclait la gorge. Elle tapa doucement dans ses mains.

- Oh oui, j'allais oublier. Niwan m'a énormément parler de vous, j'ai pensé qu'un petit présent ne serait pas de trop, pour fêter enfin ce nouveau événement dans notre vie, dit-elle en tournant son regard doux.

Elle se tourna aussitôt vers son serviteur. Ouvrant doucement la malle. En s'écartant doucement.

- J'espère que cela, ne sera pas trop modeste.

La malle, était remplie de beaucoup de coquillages ainsi que de gallets, transluicides qui avaient divers reflets de couleurs selon la lumière du soleil, tantôt vert, tantôt violet, même encore bleu, ou jaune. Il y avait aussi deux épées fait dans un métal noir, dont le manche était recouvert d'un cuir rouge. Il y avait aussi deux ouvrages qu'elle prit doucement dans ses bras. Donc l'un avait une bourse en soie violette avec une douce odeur de d'herbe. Une fois la malle ouverte, les yeux des enfants de la famille Dwight s'illuminèrent et les trois accoururent vers celle-ci. Yuuto attrapa aussitôt une épée et l'agita dans les airs avec un grand sourire.

- Quelques coquillages, et galets de nos plages, ainsi que deux épées en palladium d'ou leur couleur noir, je pensais que cela faisait plus noble pour les enfants du Nord, un livre de nos légendes, ainsi qu'un livre de plante et de fleurs, que nous avons recu du Sud, mais Niwan m'a dit, que cela serait bien plus utile ici, sourit-elle.
- Regardez, regardez ! Elle est magnifique ! s'exclama-t-il avant de l'abaisser devant les regards de Niwan, avec un petit rire nerveux. Désolé ...
- Tu es un danger ambulant, commenta Keyne en regardant les coquillages à travers la lumière avec un grand sourire.

Neoko regarda un instant les coquillages avant de se relever aussitôt pour avancer vers Delphine, avec un petit sourire, inclinant la tête pour prendre un air plus ... calme que ses deux frères.

- Des plantes ? Mon frère me connaît bien, en effet, répondit la jeune fillr en riant.

Niwan eut un petit sourire, aux côtés de Delphine, avec un air petit air satisfait de l'effet des cadeaux de sa promise. Delphine eut un petit sourire alors qu'elle se tourna vers la jeune fille en tendant doucement le livre en cuivre ainsi que la petite bourse violette. N

- Neoko, voici votre ouvrage, offrit Delphine. J'espère que cela vous conviendra, j'aurai voulu en ramener plus, mais mon jeune frère et moi n'avons que peut de connaissance pour trouver ses plantes, ainsi que les fleurs que nous avons pu trouver dans notre région de l'est, s'excusa-t-elle.

Neoko prit doucement l'ouvrage ainsi que la bourse en la remerciant d'un grand sourire. Roan tapa doucement dans ses mains.

- Du calme, les enfants, Somnambule, veux-tu bien ramener la malle, dans la chambre de Yuichiro.
- Tenez l'ouvrage de conte aussi, tendit Delphine
- Il est temps de rentrer à l'intérieur, le voyage a dû vous épuiser, et nous avons un grand mariage à fêter pour se soir. Dites vous un adieux, jusqu'à cette nuit, les enfants. Neoko veux-tu bien accompagné Delphine dans les apparatement d'invités ?, fit Roan

Somnambule, se tenant droit, s'approcha, aidé par d'autres serviteurs pour monter la malle dans la chambre du benjamin de la famille qui était toujours dans sa chambre, certainement à observer les festivités de loin, par la fenêtre. Niwan se tourna vers sa promise, déposant un baiser sur son front en guise d'au revoir.

- Repose-toi bien, la chambre a été préparée à l'étage pour toi sur ma demande, affirma Niwan en souriant, avant de tourner la tête vers son père.

Neoko tourna son regard vers Roan puis hocha la tête en souriant, avant de s'approcher de Delphine, attrapant son bras en acquiesçant.

- Bien entendu, Père. Suis-moi, ajouta la brunette en guidant sa future belle-soeur dans les couloirs du château.

Niwan la regarda s'éloigner avant d'expirer longuement, passant une main dans sa nuque. L'attente allait être longue, vraiment ... Il se tourna vers son père avec un maigre sourire. Delphine aurait voulu ajouter un petit mot en plus, mais celle-ci sourit simplement en se faisant emporter par la fille unique. Avec le même soupir que son époux lorsqu'elle commença à monter à l'étage.

- Vivement se soir, les traditions sont vraiment agaçante par moment, rit-elle doucement.

Roan eut un petit rire, avant de taper amicalement le dos de son fils.

- Tout va bien, ne t'inquiète pas elle ne risque pas de finir dans la gueule du loup, enfin du moins si Neoko a bien sorti les loups, taquina Roan. Mes félicitation encore une fois, elle est vraiment magnifique, et des plus polis. Elle a fait une belle surprise à tes frères et ta soeur.

Neoko guida Delphine jusqu'à son appartement. Elle tourna la tête dans sa direction, et eut un petit sourire, inclinant la tête sur le côté.

- Oh oui ! Heureusement, Père est assez léger sur nos traditions. Sauf pour le mariage, malheureusement pour toi, conclut-elle en riant un peu. Encore merci pour le livre et les plantes, par ailleurs !

La brunette avança puis ouvrit une porte derrière laquelle des jappements se firent entendre. La jeune fille tira la porte et se fit accueillir par deux loups.

- Niym, Chaos ! Couchés, couchés ! J'étais sûre de les avoir sorti, désolée, s'excusa Neoko en riant un peu.

Niwan eut un petit tout aussi naturel, hochant la tête en souriant. Il acquiesça de la tête.

- Je l'espère, oui ... Delphine est admirable, elle a même pensé à Yuichiro, et a pris en compte ce que j'ai pu lui raconter sur chacun, ajouta-t-il avec un petit sourire fier. Je suis heureux de pouvoir me marier à elle, vraiment.

Puis il regarda son père en souriant, lui tapant sa petite tape.

- J'espère simplement que mon vieux père ne va déprimer de nous voir devoir prendr nos engagements, chacun.

Delphine fut bien évidemment surpris de voir deux magnifiques canins sortirent de la pièce. Bien sûre, elle ne fut point des plus effrayer comme la plupart des dames de la cours, ou encore autres ladies, qui venaient pour essayer d'arranger un mariage. Elle regardait les deux magnifiques loups, avec un grand sourire.

- Ils sont magnifique, souffla-t-elle doucement.

Neoko eut un petit sourire amusé tandis qu'elle caressait son loup, tenant celui de son frère comme elle pouvait, mais l'animal vint tout de même rôder un instant autour de cette inconnue. Chaos huma un instant de l'air puis revint vers la soeur de son maître. Neoko inclina sa tête en souriant.

- Je crois que je t'aime bien, Delphine, conclut-elle avant de lui ouvrir la porte de sa chambre.

Roan hochait la tête, il était vraiment fier de son premier fils. Celui aurait un mariage d'amour, et non un mariage arrangé, comme ses frères et sa soeur. Il devrait encore en parler à Neoko. Le conseil, était vraiment pressé. Et le Roi du Sud avec.

- Je suis déjà entrain de me morfondre, tellement de chose arrive subitement, soupira avec un sourire le Roi de l'Hiver. Je ne saurais dire que dans quelques années, quand tout ça, sera enfin terminé, nous retournons ici, tout ensemble et bien sûre, j'espère que tu pourra agrémenter ce joli tableau avec mes petits enfants, taquina le père sur la même lancer avant de rire.

Niwan eut un petit sourire d'excuse puis un petit rire amusé, hochant la tête.

- Ne t'en fais pas, je l'espère également, affirma-t-il.

Le château fut très vite submergé de fleur, de rubans, les tables étaient remplis de nourriture. Les habitants du Nord avaient été invité, de toute la région, pour accueillir cette nouvelle Lady, qui allait devenir à son tour une Lady de l'Hiver. Roan se tenait dans son trône un peu plus loin. Alors que le religion, était la pour bénir cette unions. Toute la salle avait un grand sourire alors que la musique se mit doucement à chantonner dans la grande demeure. Delphine était encore dans une salle, à part. Tournoyant dans sa longue robe blanche, sertit de divers diamants, et surotut agrémenté, d'une petite touche de fourrure de renard blanc, elle abordait un petit chaperon en dentelle. Regardant son reflet, avec un petit sourire triste.

- J'aurai aimé que vous soyez présent, Père...

Dans l'autre salle, où le banquet avait lieu, Niwan se tenait, attendant que sa promise les rejoigne. Les autres membres étaient présents également : Keyne regardait à droite et à gauche, essayant de reconnaître les invités tandis que Yuuto était près de Yuichiro qui était assis sur un petit trône, abordant un faible sourire, content de voir autre chose que sa chambre. Le futur marié inspira un grand coup. Roan avait invité, bien nombreux lieutenants du nord. Ainsi que quelques nobles qui sauvegarder le mur, et quelques petits commerçant charger des ville de Craig et Rhybbeux. C'était vraiment une grande fêtes. Aprés tout c'est pas tout les jours qu'on mariait l'Héritier du mur. Puis un petit toquement se fit entendre, puis la porte s'ouvrit et Neoko passa sa tête à l'intérieur de la pièce.

- C'est moi ... Wow, ne put retenir la jeune en voyant la robe de la mariée. Une vraie lady du Nord !

Delphine sursauta doucement en entendant la voix de Neoko. Avant d'avoir un petit rire géné.

- Vous le pensez ? C'est la premières fois que je porte une robe... aussi lourde, dans la Tour de Zephyr, le temps est plutôt clément avec les marées. C'est l'heure n'est ce pas ?

Neoko eut un petit rire en hochant la tête.

- Le Nord n'est pas aussi clément, conclut-elle avant de hocher la tête. C'est l'heure.

Delphine complimenta bien évidemment Neoko sur la tenue de celle-ci, avant de prendre le bouquet de souffler un bon coup. Avant d'affronter ce destin. A son arrivé la salle fut dans un silence presque religieux. Niwan inspira longuement : saluer tout le monde, remercier tout le monde, complimenter également. Au moins, il se détendait un peu. Mais maintenant, il attendait simplement l'arrivée de sa promise, accompagnée de sa soeur. La jeune fille, en tant que demoiselle, se plaça derrière Delphine et prit le pan arrière de sa robe pour la soulever. Elle inclina doucement la tête et cligna des yeux. Elle-même n'était pas promise à personne, mais pour combien de temps encore ? Neoko secoua doucement la tête et eut simplement un sourire, accompagnant Delphine. Niwan se retourna doucement dans sa direction et ne put retenir un grand sourire en voyant Delphine ainsi vêtue. Le  Roi de l'Hiver se redressa sur son siège, alors que la longue épée de diamant et d'onyx qui trônait fièrement sur ses genous. Stiria. L'épée ancestrale de la famille des Dwights. Delphine avait les joues légérement rosis, sous l'attention de tout le royaume du Nord. Sa chevelure était simplement cachée par le voile de déntelle. Alors qu'elle s'approcha d'un pas des plus gracieux qu'elle pu procurait en la présence certe du Roi mais surtout de son futur mari. Une fois devant le roi elle donna le bouquet de lys à Neoko. Avant posait délicatemment sa main sur celle de son amant. Alors que la druidesse s'approcha pour nouer doucement un ruban blanc de soie autour des mains des deux époux. Niwan pressa doucement sa main contre celle de Delphine tandis que le clerc nouait le ruban tandis que Neoko jouait avec le bouquet de lys en regardant le couple. Le Roi se releva doucement alors que le couple s'inclina devant lui.

- Niwan Dwight, Chevalier du Nord, Héritier du Mur. En ce jour, moi Roan Dwight, Roi de l'Hiver, Seigneur d'Edelweiss, Gardien du Nord,  Chevalier du Nord, Chevaucheur de l'Hiver, Maître du Mur, et Main du Nord, je vous unis à Delphine Heston, Dame de la Tour, que vous jurer sur l'honneur de vos deux familles de protéger, de chérir, et de ne jamais déshononer et ceux jusqu'a la mort vous sépare.

L'aîné suivit le discours de son père, hochant la tête de temps à autre avant de se tourner entièrement vers Delphine pour proclamer leur serment. Roan sourit en voyant que son fils approuver.

- Regardez vous, et dites les mots.
- Père d'en haut. Ferrant. Guerrier. Mère. Jouvencelle/ Aïeul. Etranger. je suis à lui et il est à moi, depuis aujourd'hui, jusqu'a la fin de nos jours, récita avec beaucoup de tendresse Delphine à Niwan
- Père d'en haut. Ferrant. Guerrier. Mère. Jouvencelle. Aïeul. Étranger. Je suis à elle et elle est à moi, depuis aujourd'hui, jusqu'à la fin de nos jours, récita-t-il également avec une douceur timide, tout en jetant de rapides coups d'oeil en direction de Neoko qui réciter à voix basse, presque inaudible en le regardant.

La brunette eut un petit sourire fier en voyant que son frère ne fit aucune erreur. Les heures de récitation dans la salle du trône n'avait pas été inutiles. Puis le regard de Neoko se posa sur le fourreau de son père. Heureusement qu'elle avait reposé Stiria à temps. Roan sourit doucement avant de reprendre un visage des plus sérieux, alors qu'il se mit a dégainé, l'épée ancestral. Stiria. La tenant bien droit devant lui. Avant de la poser délicatement sur les deux mains scellait par le ruban.

- Je joins ses deux âmes, l'une à l'autre afin qu'elles ne fassent qu'une pour l'éternité.

Il releva l'épée, avec un grand sourire, il ne manquait plus qu'une chose pour sceller enfin ce mariage. Niwan inspira longuement avec un grand sourire, puis jeta un regard vers sa soeur qui lui fit mima un geste pour ôter le voile en articulant silencieusement un 'Le voile, le voile'. Aussitôt, l'aîné, de sa main libre, souleva délicatement le voile pour le repousser en arrière. Delphine laissa le voile doucement tombait doucement sur ses épaules, alors que la chevelure flamboyante de lajeune femme se mit à cascader en douceur sur son dos, rajoutait une petit couleur. Puis se rapprocha pour sceller son union d'un baiser tendre sous une explosion de joie et d'applaudissements. Alors qu'elle savoura ce petit baiser. Souriante. Yuuto siffla même pour le coup, avant de regarder Yuichiro en riant. Keyne applaudissait, fier comme tout pour son aîné tandis que Neoko coinça le bouquet sous son coude pour applaudir également. Niwan se recula en fixant Delphine quelques instants.

- Te voilà officielement lady du Nord, souffla-t-il en souriant.
- Enfin, souffla-t-elle.

Mais bon les couple furent trés vite séparer par la gaieté du peuple, qu'ils se mirent à les faire danser dans ses danses virevoltante, pour durer, jusqu'à l'aube, si ce n'est pas jusqu'a l'aurore. Les danses, le banquet, tout s'enchaîna très vite. Niwan fut aussi bien accaparé par le peuple que par sa fraterie : ses cadets ne cessaient de le coller, posant mille et une questions au nouveau couple. Roan était déjà bien content de trouver un nouveau couple dans le château. mais il fallait juste un peu éloigné les fouines.

- Hum, hum, jeune gens, vous ne pouvez donc pas laisser votre aîné tranquille, avec son épouse ?, sourit Roan en voyant le trio des ses enfants.

L'aîné redressa la tête vers son père et le remercia d'un regard complice. Il ébouriffa les cheveux de Keyne en se redressant.

- Exactement, écoutez Père pour une fois, ajouta-t-il en prenant la main de Delphine pour l'entraîner avec lui.

Delphine riait doucement dans sa main, alors qu'elle suivait son mari bien plus loin.

- On ne faisait que poser des questions, affirma Yuuto.
- C'est le premier mariage, après tout, ajouta Neoko avec un petit rire avant de regarder Keyne. Tu as pris des notes pour le tien ?
- Arrête de te moquer, toi aussi, ça finira par t'arriver !
- C'est ça, dans quelques années, oui, conclut-elle en riant.

Keyne leva les yeux au ciel puis s'eloigna tandis que Yuuto et Neoko riaient en récupérant enfin leurs loups respectifs, insouciants. Roan les regarda, partir, surtout fuir, les petits diablotin. Avant qu'il se tourne vers Yuuto.

- J'ai besoin de parler à ta soeur, Veux-tu aller voir comment Yuichiro se porte ? Merci.

uuto leva les yeux vers son père et hocha la tête en souriant, s'engouffrant aussitôt dans le château, confiant son loup à sa soeur, pour éviter que l'animal ne erre sans but dans les murs de leur demeure. Neoko inclina la tête, curieuse. Juste à elle ? Elle caressa la tête de Niym en regardant son père avec un regard interrogateur.

- Qu'y-a-t'il ?
- Allons dans l'arrière cours. Veux-tu.

Roan apréhendait vraiment ce moment, alors qu'il marchait dans le château, saluant de temps en temps les domestiques, qui commençaient à ranger le château.

- Hochebene, est dans une période dure. Tout le monde commence a s'éparpillé comme tu as pu le constater.

Neoko hocha la tête et suivit son père, lui emboîtant le pas, tout comme les loups la suivirent de chaque côté, comme deux protecteurs. La jeune fille inclina la tête et s'installa contre une barrière de l'arrière cour tout en écoutant son père.

- Oui, je vois ça ... Entre Niwan et Keyne, remarqua-t-elle.
- Il y a pas seulement cela, Yuuto est lui aussi promis à une fille de l'Ouest, et toi... Je ne sais point comment te l'annoncer, tu n'es promise à personne, je ne veux pas te forcer la main, mais je veux juste que tu réfléchisses... Simplement, en t'envoyant au Sud, avec Yuuto, tu vas rencontrer la famille royale.

Neoko leva les yeux vers son père et l'écouta fronçant doucement les sourcils, puis ses épaules s'affaissèrent un peu, tandis qu'elle caressait Niym. Elle s'arrêta aussitôt en regardant son père.

- Rencontrer la famille royale ? Mais ... Enfin, je ...

La brunette eut un rire nerveux, puis détourna le regard.

- Pour un autre mariage arrangé ... ?
- Non, je veux simplement que tu rencontres la famille royal. Je ne t'impose rien qui pourrait te déplaire, fit le père aussitôt.

Neoko cligna des yeux et baissa la tête. Même si son père ne lui imposait rien, elle savait bien que les autres royaumes n'étaient pas du même avis. Elle caressa doucement la tête de Niym, avant de se redresser avec un maigre sourire. Elle n'était promise à personne, en âge de se marier ...

- Je te mets dans l'embarras ? demanda-t-elle.
- Ce n'est pas çà, Neoko, et cela ne m'atteins d'aucune façons, tu le sais très bien. Le Sud, a juste tendance, a toujours vouloir... hum ... S'étaler, la famille Von Friedholf, m'a proposé le Dauphin, ainsi que le second fils pour ... un .. possible mariage. Mais rien de grave, je voulais juste ... que tu lesois au courant, tu es en âge de comprendre ce genre d'arrangement.

Neoko inclina la tête en souriant d'un air désabusé. Adieu le mariage par amour. La jeune fille se redressa et croisa ses bras dans son dos en regardant son père.

- J'y réfléchirai, promit-elle. Oh, à ce propos, je peux prendre une épée dans le Sud ? Et Yuuto voulait savoir si on peut prendre les loups aussi !

La brunette préféra noyer le poisson à propos de ce mariage arrangé.

- Les Suddiste sont des plus conservateurs, je doute qu'une demoiselle, et une épée soit ... bien vu. Tu devras la cacher dans tes bagages, mais les loups resteront ici. Je ne veux pas que le roi vous les prenne en guise, je ne sais quel cadeau de notre part, soupira Roan. Merci, Neoko, merci... Va te reposer dans ta chambre, nous nous lèverons tôt pour pouvoir accompagner Keyne vers l'Est. Neoko eut un petit sourire amusé et hocha la tête. Pour les loups, elle s'en doutait bien. C'est Yuuto qui allait être déçu. Tant pis, la brunette se contenterait de prendre son chat. Et elle cacherait son épée, sans rien dire. Dommage, une fois dans le Sud, elle ne pourrait pas s'entraîner comme ici ... La brunette hocha la tête à nouveau et s'approcha de son père pour l'enlacer.

- Ne t'en fais pas, je peux aussi faire des sacrifices. Ce n'est pas difficile, assura-t-elle en se reculant. Surtout si Keyne et Yuuto en font.

Roan prit doucement sa fille dans ses bras, posant une main sur la chevelure caramel, de celle-ci alors qu'il la caressa avec affection. Il s'en voulait encore de tellement forcer le destin, de ses propres enfants. Pourtant lui-même, se fut pour une alliance politique, à force on apprend à aimer la personne qui occupe ensuite votre vie. Cependant il n'avait aucune connaissance sûre sur les fils du Roi, qui sont comme les deux faces d'une même pièce. Il serra un peu plus son unique fille.

- J'aurais tellement aimé vous offrir plus à tous les trois, murmura le père.

Le lendemain, les aux revoirs furent des plus rapides. Aprés tout, les mariés se sont tout de même levé pour voir le départ du Roi de l'Hiver et de ses enfants. Delphine serra doucement la taille de Niwan. Alors qu'elle regardait les chevaux partir au galop et disparaître en dehors de la forêt Pourpre.

- Tout va bien se passer, murmura-t-elle doucement.

Roan était tout de même passer voir son benjamin. Pour lui faire ses au revoirs, et lui promettent de lui ramène divers cadeau de son voyage comme il le faisait habitellement. Le père jeta un dernier regard à son château, avant de tourner son regard droit devant. Le destin commençait à devenir des plus moqueurs, il détestait le fait d'être séparer à ce point de sa famille, heureusement Niwan était un bon dirigeant, il n'aurait aucun problemèe avec lui. Alors qu'il passa au trot, puis au pas, restant juste en tête, encadrer par ses gardes royaux, ainsi que quelques soldats autour de la charette.

- Au revoir Meïlyss, chuchota le Roi de l'Hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 20:59

Niwan inspira longuement en serrant sa nouvellement femme contre lui, en regardant son père et le reste de sa fraterie partir. Il tourna son regard vers Delphine et posa sa tête contre la sienne avec un petit sourire.

- Je l'espère ...

La horde de chevaliers parcourut les bois, plus ou moins calmement. Du moins, jusqu'à ce que les enfants prennent tout de même leur aise, hissés sur leurs montures respectives. Neoko accéléra le pas pour être à la hauteur de Yuuto.

- On fait la course ? proposa le cadet en la voyant s'approcher.
- Vous ne pouvez pas simplement voyager calmement ? demanda Keyne, qui avait tout de même une boule au ventre de partir.
- Joue avec nous Keyne ! proposa Neoko en se tournant dans sa direction. Dans la forêt Pourpre, on ne risque rien !

Le jumeau sembla hésiter puis haussa les épaules. Et l'instant d'après, les trois enfants s'élancèrent en riant au galop à travers les bois. Yuuto menait leur petite course jusqu'à la sortie des bois, mais Neoko les connaissait mieux, aussi, elle n'eut aucun mal à le rattraper. Keyne peinait un peu mais remonta son retard. Finalement, les deux jumeaux atteignirent l'orée de la forêt en riant.

- J'ai gagné ! s'écria Keyne.
- Non, j'ai gagné, reprit Neoko avec un sourire en coin.
- Wow' regardez tout ce vert ! s'exclama Yuuto en regardant l'horizon.

Roan regarda ses enfants en soupirant, il avait un peu de peine pour les pages de celui-ci. Il riait doucement, avant il aurait pu lui aussi, s'amuser de la sorte avec ses enfants, mais cela faisait déjà bien une bonne heure, qu'ils étaient tous partis. Cela faisait vraiment du bien de les entendre rire de la sorte.
:
- Tout doucement les enfants, nous ne sommes sur mes Terres, expliqua gentillement Roan en tournant la tête vers l'ouest, Nous allons vers les plaines rocheuses. Restait au pas, il serai aisé que vous briser une patte de votre cheval. Et cela ne serait pas vraiment apprecier de notre Roi des Tempêtes, fit Roan toujours en souriant.

Somnambule, le page de Yuuto, arriva à la hauteur de celui-ci et grinça un peu des dents, avant de soupirer. Les trois enfants tournèrent la tête vers leur père et hochèrent la tête. Keyne haussa un sourcil.

- Notre territoire s'arrête vraiment à la forêt Pourpre, remarque-t-il.
- Regardez tout ce vert ! s'exclama Neoko en tournant la tête tout autour d'eux. C'est ... étrange ...
- Ce ne sont que des arbres, fit remarquer Yuuto.
- Oui, mais c'est dépaysant tout de même !
- C'est vrai.

Les deux se regardèrent avant de rire un peu. Leur première vraie sortie en dehors de leur terre ! Roan eut un rire, alors qu'il tourna son cheval vers le chemin de pierre.

- Si cela vous impressionnes de simplement voir des arbres verts, je vous demanderai même pas ce que vous penserez d'une magnifique plaine verte. Ou encore rien qu'ici, il y a des galets de pierres transcluicides. Ou des plage de galets blanc sans compter les falaises.

Leur arrivé fut bien sûre déclarer au grand roi des lieux, d'ailleurs c'est Peter lui-même qui se tenait devant les portes. Les bras croisé sur son large torse, beaucoup plus petit que Roan, il gardait une grosse mine d'un ours des montagne. Bien évidement il y avait ses trois filles. La plus petit tenait la main, de sa cadet, qui avait l'air émerveiller en voyant les grand chevaux du Nord.

- Ils sont immense, s'émerveilla-t-elle.
- Melody, voyons, fit le père. Bienvenue chez nous grand Roi de l'Hiver, je pensais que seul le prince Keyne serait du voyage.
- Nous avons eut un petit contre temps, j'aurai besoin de ton aide mon ami, fit Roan en glissant de son cheval pour serrer la main du roi.

Les trois enfants se regardèrent puis questionnèrent les pages du regard. Ceux-ci descendirent de leurs chevaux. Keyne descendit de son cheval tandis que son page aidait Neoko à descendre, bien qu'elle haussa un sourcil. Somnambule en fit de même avec Yuuto, se plaçant derrière lui. Il fallait reprendre de vraies conventions aristocratiques, maintenant qu'ils n'étaient plus dans le Nord. Le cadet se tourna rapidement vers Keyne.

- C'est à laquelle qu'on te marier ? murmura-t-il.
- Aucune idée, avoua son aîné à voix basse.

Les trois enfants s'avancèrent pour être aux côtés de leur père. Ils saluèrent le Roi des Tempêtes le plus convenablement qu'ils purent. Narcissa, l'aînée de Peter, croisa les bras, regardant Keyne de haut en bas, haussant un sourcil, puis elle tourna son regard vers son père.

- C'est lui, le prince ? marmonna-t-elle d'un air déçu.

Le ton de la princesse de l'Est tendit un peu Keyne qui tourna la tête vers son père tandis que Neoko échangea un regard surpris avec Yuuto.

- Ce n'est pas le prince que tu vas épouse, Narcissa, je vous prie d'excuser pour le ton de ma famille. Elle avait été promis, à une Famille qui a perdu tous ses honneurs, et est un peu déçue de ne pas avoir à quitter son bon vieux père, ria Peter.

Roan regarda l'enfant de haut en bas, il était bien content que son fils ne l'épouse pas. Avant de rire à son tour.

- Je comprends.
- Mais faisons plus humble connaissance au chaud, je vous en prie, veillez me suivre.

Les filles du roi des tempête se mirent a le suivre a la suite. Roan tourna son regard vers ses enfants, en souriant. Avant de faire signe de suivre. Narcissa fit aussitôt volte-face, avec son air d'autosuffisance. Keyne attendit patiemment que les filles lui fassent dos pour se tourner vers Neoko en soupirant de soulagement discrètement. Sa jumelle eut un vague sourire, et les enfants emboitèrent le pas sous le signe de leur père. À vrai dire la réaction de Narcissa était un vrai contraste avec ce qu'ils avaient pu expérimenter jusqu'à présent.

La demeure n'avait rien à avoir avec celle de l'Hiver. Des couleurs bien plus clair, on pouvait sentir les dalle de pierre tremblaient légérement alors que les vagues dehors cognaient contre les falaises. Et puis ... toutes ses fourrure qui décoraient les murs, les animaux empaillés, ou encore autres tromphés que se soit de la sculpture ou les parrures. Mais c'était comme rentrer dans l'entre d'un chasseur des plus experts, il y avait même un drôle de trophet qui ressemblait un mammouth, une créature au delà de l'iceberg. Les dalles de pierres tremblant sous leurs pieds étaient assez déroutantes. Keyne se détourna bien vite des animaux empaillés, de même que Yuuto. Toutefois, Neoko marqua un court arrêt face à la créature provenant d'au-delà du Mur. Elle la fixa longuement avant de rejoindre dans des petits pas rapides le reste de sa famille, afin d'éviter d'importuner tout le monde. Elle se pencha vers Yuuto qui lui fit signe.

- C'est un vrai, tu crois ? murmura-t-il.
- Je ne sais pas, avoua-t-elle. Je n'en ai jamais vu ...
- Je suis désolé si la demeure parait un peu effrayante, rit Peter, mais la Salle est bien plus hum .. conviviale, nous pourront bien parler. De certaines choses.

Ils arrivièrent dans la grande salle, Peter les invita à s'asseoir. Une fois dans la salle, les trois enfants Dwight s'assirent sans demander leur reste, peu à l'aise avec le côté tremblant de la demeure.

- Oh vous parlez du mamouth dans la salle d'odience ? Ahahaha ! Moi qui la attraper, tout frai ! Pêcher juste à la frontière du mur, votre Père m'avait bien interdit d'y aller.
- Mais bien évidemment ce jeune fou ne m'a jamais écouté, soupira Roan avec un sourire.
- Et j'ai bien fait ! Sinon je n'aurai jamais ramassé ce magnifique trophet !

Peter était reparti dans une longue tirade, alors que Melody et la plus jeune Bianchi, qui devait être du même âge que Yuichiro, mais avec une meilleur santé. Peut être que Roan devrait faire goûter les vents de l'Est à son jeune fils. Et puis Peter était un ami, et allait l'être encore plus avec l'alliance politique, d'ailleurs les deux petits, était en facination sur le costume du Nord de Keyne. Keyne les regarda et leur sourit un peu, inclinant la tête en riant un peu, peu habitué à attirer autant l'attention sur sa tenue. Narcissa, quant à elle, regardait fièrement ailleurs. Elle s'approcha de Neoko, la regardant de haut en bas, haussant un sourcil. La princesse du Nord lui rendit un regard interrogateur.

- Un problème ?
- Ta tenue doit être tellement inconfortable avec toute cette couche de vêtement, commenta l'aînée de Peter.
- Pas ... vraiment ? hasarda Neoko en jetant un coup d'oeil à Yuuto comme un appel à l'aide.
- Bianchi va rejoidnre ta soeur aîné, hum ... Prince Yuuto, tu peux aussi aller t'amuser dans la cours avec nos soldat, je suis sur qu'ils seront fier d'avoir un enfant de l'hiver à leur côté, sourit Peter.

Mais Roan n'était pas des plus confiant, en regardant ses enfants, enfin surtout sa fille se faire embarquer par Narcissa, alors que Bianchi encore impressionnée par les invités, s'accrocha a la robe de sa soeur, en regardant Neoko avec ses grands yeux marrons. Neoko jeta un regard vers Yuuto qui haussa les épaules, puis qui la regarda avec un petit sourire d'excuse, trottinant vers la cour tandis que sa soeur se faisait embarquer vers la sortie par Narcissa. Une fois que la Princesse des Tempêtes eut refermer la porte, elle chassa sa soeur en pestant.Mais Neoko n'eut pas le temps de protester que déjà elle se faisait embarquer. Décidément, elle aurait vraiment préférer aller voir les soldats.

- Lâche-moi, tu froisses ma robe ! siffla-t-elle avant de rapporter son attention vers Neoko avec un petit sourire en coin. Quelle chevelure ! Tu aurais dû attacher tes cheveux, tu aurais vraiment l'air d'une lady !
- Erm ... Très peu pour moi.
- Les gens du Sud vont te railler, commenta Narcissa en haussant un sourcil. Je peux t'offrir au moins une coiffure décente.
- Non, vr--

Peter attendit que tout les enfants aillent quitté la salle pour tourner son regard vers Roan, avec un grand sourire.

- Parlons affaire, enfin.. Keyne, Prince du Nord, je te présente officiellement la deuxième Princesse des Tempêtes. Melody.
- Bonjour, Prince Keyne, fit la petite fille en inclinant doucement la tête en avant avec un petit sourire enfantin.

Keyne tourna la tête vers Melody, l'inclinant un peu, avant de lui rendre son sourire, plus timide tout de même.

- Enchanté, princesse Melody, répondit-il.
- Bien je suppose que ton père t'as déjà dit que notre alliance ne pourrait que concolider d'avantage votre ravitaillement en armes. Mais ainsi qu'un ravitaillement de soldats qui pourront d'avantage renforcer la sécurité de Hochebene. Je n'ai rien contre vos soldat Roan, bien évidement.
- Non je comprends, aprés tout, nous manquons cruellement de manoeuvre, et surtout cela rassurer le fief de Rhybbeux d'avoir une protection supplémentaire, de plus en plus de clandestins dépassent les frontières des deux côtée, esclaves que barbares.
- C'est un sacré problème, soupira Peter, Ils pourraient rapporter toutes sortes de maladies, ou encore complètement saccagés les terres.
- Keyne, veux tu bien dire au Roi des Tempête quel terre, sera ton fief pour proteger le Nord Est.

Keyne écouta attentivement leur conversation, hochant la tête. Il tourna la tête vers son père puis acquiesça en tournant son regard vers Peter. Bien qu'il chercha vite un autre point à fixer pour répondre.

- Il s'agira des Tridents, entre Edelweiss et Rhybbeux dans la transversale est-ouest du Nord, répondit-il avec une voix un peu chevrotante.
- Les "Tridents" ! Ahahaha ! Tu me les cèdes enfin mon ami ! rit Peter.
- Crois-tu vraiment pouvoir contrôler un prince du Nord, rit sur le même ton Roan
- Qui sait ce que ce petit peut bien cacher dans le ventre, je veux voir ça ! Mon petit, demain je t'emmène à la chasse aux ours des montagnes ! Sur la crête d'ailleurs ! Ahaha !

Melody sourit doucement au propos de son père, alors qu'elle aquiesca.

- Devrions nous pas modérer un peu notre invité, il ne connait pas encore notre Royaume.
- C'est vrai, ma fille, je m'enflamme, sourit Peter, Hum ... Mais... Du coup... 
- Une petit balade sur vos terre seraient déjà un bien grand cadeau que vous pourriez faire à mon fils.
- Une balade, dites vous ? C'est un peu vieux jeu, est ce que tu veux mon garçon ?

Keyne suivit le dialogue en essayant de garder un air impassible mais son regard parlait pour lui. La chasse, très peu pour lui ... Il regarda son père, puis Peter. Il se racla la gorge.

- Peut-être ... peut-être un repérage de vos terres ... pour ... pour mieux apprécier une partie de chasse ? proposa Keyne tandis qu'il jouait nerveusement avec un pan de sa cape sous la table, pour rester discret.

La discussion se finit dans les éclats de rire et dans des petits sentiments de nostalgie. Mais la séparation était bien arrivée. Roan abordait un costume sans fourrure, bien plus légère, tout en restant dans les tons bien sombre, bien noir. Il avait déjà scellé son cheval, alors qu'un grand carosse au couleur verdoyant, où la fille de Peter attendait déjà le départ. Mais en Hiver, les relation familiale était bien plus solide. Melody et son père attendant sagement, d'ailleurs Peter abordait déjà une tenue confortable pour montrer ses terres au pauvre Keyne.

- Il est temps, murmura Roan à ses enfants.

Keyne se tenait face à eux, avec une petite mine, pour le départ. Yuuto s'approcha de son aîné et ils échangèrent une accolade fraternelle. Même pour le coup, le cadet avait du mal à lâcher son frère. Il recula pour monter son cheval. Il se tourna ensuite vers Neoko qui se jeta au cou de son frère jumeau, dans un rare moment de fraternité évidente.

- Bonne chance avec les ours, murmura-t-elle.
- Bonne chance avec les traditions, répondit-il sur le même ton.
- Ne parle pas de malheur, souffla-t-elle dans un petit rire. Envoie-moi un faucon dès que possible.
- Ne t'inquiète pas, j'écris déjà ma lettre.

Les deux jumeaux eurent un petit rire et Keyne se recula à contre-coeur en regardant sa soeur qui lui tint les mains un long moment, avant de se détourner pour monter dans le carrosse où Narcissa l'attendait. Roan regarda ce spectacle des plus déchirant pour son âme, alors qu'il posa un genou à terre, vers son fils,pas pour se rabaisser par ce nouveau statu, c'est surtout pour le serrer une dernière fois dans ses bras.

- Soit courageux dans cette épreuve, mon fils. Un Dwights ne faiblit, n'abdique, ne fuit devant personne, souviens toi de qui tu es. Ne laisse pas les ombres de tes doutes, influencer sur ton propre jugement. Les "Trident" est ta nouvelle famille, comme l'est Melody, ne les cède à personne, protége les.

Il s'écarta de son fils, en souriant. Keyne fixa sa soeur un long moment puis se tourna vers son père. Il inspira longuement en acquiesçant, écoutant la tirade de son père. Il hocha la tête. Il voulait se montrer digne de lui, digne du Nord, digne de sa famille.

- Je te le promets, Père. Je ne les cèderai sous aucun prétexte !
- Je reviendrais te voir, une fois que je repartirai du conseil. Garde une place bien au chaud pour ton vieux père.
- Je t'attendrai, ne t'en fais pas, assura-t-il avant de se reculer.

Puis il sourit un peu, regardant vers le carrosse, puis il regarda une nouvelle fois son père. C'est en ce jour que le cortège prit doucement sa route, sans se soucier de ce qui se passait. Pendant ce temps, ils pouvaient voir une nouvelle grande forêt. Mais le voyage fut des plus calme, il suffisait aprés tout de suivre la rivière du conseil, on pouvait d'ailleurs apercevoir le sommet des montagnes. Roan, d'ailleurs, expliqua un peu plus à ses enfants, qu'était le conseil, sa structure, ainsi que quelques petits anecdoctes sympathiques. Les explications de Roan venaient rendre le trajet un peu plus agréable. Au moins pour Neoko qui devait supporter Narcissa. Le jour déclinait lentement. Roan regardait autour de lui, faisant passer les chevaux au trot, il eut à peine le temps de sifflet la pause, qu'un avalanche de bandits, sautèrent de partout, sur le carosse, sur les soldats.

- Yuuto ! Neoko !

Cependant, l'attaque fut rapide et imprévisible pour le coup. La brunette sursauta en entendant un bruit sur le sommeil du carosse ce qui fit hurler Narcissa. Somnambule, quant à lui, dégaina aussitôt son épée pour protéger Yuuto dont le cheval cabra. Il tenta de le maîtriser du mieux qu'il put. Les henissements des chevaux se firent entendre, dans un brouhaha ambiant. Un brigand ouvrit la porte du carrosse, épée à la main. Neoko arracha presque le miroir que Narcissa avait utilisé pour s'admirer jusqu'à présent, pour le jeter sur l'homme afin de le sonner. Elle le poussa, profitant du court instant d'incompréhension du brigand.

- Narcissa, reste dans le carosse, ordonna la brunette en se penchant hors de celui-ci.

Les gardes se débrouillaient du mieux qu'ils pouvaient pour repousser l'attaque surprise. Neoko regarda autour d'eux et soudain, le cri de Yuuto lui fit tourner la tête. Somnambule était acculé de son côté par les brigands. Neoko siffla aussitôt. Blizzard, en fin de cortège, se mit au galop jusqu'à sa maîtresse qui sauta sur son dos en plein élan, se hissant dessus et tirant son épée de ses bagages pour se diriger vers le cheval de son frère cadet. Roan se fit vite surmener par cinq bridgands. Alors qu'il fit tournoyer son cheval, qui heureusement était pour lui un cheval de guerre, qui bougeait au gré des mouvements de son cavalier. Aprés une bonne demi-heure, un Roan en sang, qui retira son épée d'un thorax. Il donna un coup d'épée pour nettoyer celle ci de tout sang.

- Yuuto ! Neoko !, appela-t-il tout de suite

Neoko tira sur les rênes de Blizzard dont la robe blanche avait pris quelques éclaboussures sanglantes. Yuuto était recroquevillé sur son cheval. Il se redressa aussitôt pour répondre à l'appel de son père.

- Nous sommes là, père ! répondit-il d'une voix quelque peu tremblante.

Sa soeur secoua son épée et après quelques coup d'oeil aux alentours, finit par l'essuyer dans un pan de sa cape. Elle caressa son cheval en souriant.

- Brave Blizzard, je savais que je pouvais compter sur toi.

Le Roi ne mit pas longtemps à trotinner, voir à courir vers ses enfants, enlaçant le plus jeune qui avait l'air d'être le plus perdu, et le plus appreuré.

- Tout va bien, c'est fini, tu n'as rien Yuuto ? Et toi Neoko, pour une fois, je ne te disputerai pas sur ton épée, et ton bas d'équitation.

Il regarda chacun de ses enfants avant de les reserrer dans ses bras.

- C'était tellement rapide, souffla Neoko, en réalisant soudainement.
- M-Mais on a rien, balbutia Yuuto.
- Nous allons faire une petite pause, je vais envoyé un message au Roi. En attendant, allait vous changer dans le carosse. Ecuyer, laver les chevaux.

Yuuto secoua la tête, visiblement un peu chamboulé par l'attaque. C'était tout de même sa première vraie attaque. Même Neoko qui, bien qu'elle s'était battue sous le coup de l'adrénaline, sentit d'un coup la peur d'avoir tout de même risquée sa vie lui retombait dessus. Les deux enfants se serrèrent contre leur père, sans demander leur reste. La brunette se recula un peu, en rangeant son épée.

- Oh ... Et j'ai cassé le miroir de Narcissa, réalisa la jeune fille.
- ... Tu t'inquiètes vraiment pour ça ?
- Tu ne la supportes pas pour le trajet, tu ne peux pas comprendrel assura Neoko avec un petit rire nerveux.

Et bien évidement le voyage fut des plus long, mais ils étaient au moins tous en vie, quelques blessés mineurs, mais rien de vraiment grave. Et se fut uniquement Roan, qui fut accueillis par le roi, alors que le Dauphin et son frére jumeau, étaient en charge d'être la compagnie de ses nouveaux venus. Akira se tenait aux côtés de son frère. Il soupira longuement en se machouillant l'intérieur de la joue, en voyant le carrosse et le prince du Nord arrivaient.

- Pourquoi on doit se coltiner l'accueil ? marmonna-t-il.

Somnambule était en train d'aider Yuuto à descendre de sa monture tandis que l'écuyer ouvrit la porte du carrosse, laissant Neoko en descendre. Elle souleva le plan de sa robe légère mais longue, noire où l'on distinguait quelques motifs en dentelle noire cousus dessus, afin de poser pied à terre. La jeune fille repoussa son capuchon sombre pour révéler ses yeux violets, mais également sa longue chevelure caramel. Elle repoussa doucement sa cape, dévoilant une taille menue, tandis que Yuuto se plaçait à ses côtés. Ils se consultèrent un instant du regard, avant de conclure tacitement que Neoko parleraient pour eux. Les deux s'inclinèrent devant le Dauphin ainsi que son frère. Arika n'a jamais autant freezé devant une Lady, enfin elle n'était pas une Lady, mais pourquoi il se perdait automatiquement dans ses iris d'une douce couleur lilas ? Il sursauta sur le coup en la voyant s'incliner, alors qu'il fit enfin lui même la révérence. Mais comment dire, tout semblait un peu saccadé sur le coup. Heureusement que son frére était à ses cotés.

- Je vous souhaite un heureux séjour dans notre royaume, enfants de l'Hiver, fit poliment le dauphin. Ma jeune soeur, la princesse Ekatherina,et orincesse de l'ouest, Miuna, vont vous conduire vos appartements, princesse du Nord. Jeune prince du Nord, je vais vous conduire dans la cours d'entraînement est.

Neoko se redressa lentement, avec un sourire poli face aux héritiers de la couronne. Elle inclina simplement la tête à l'accueil.

- Tout l'honneur est pour nous, mon Prince, d'être accueilli en vos terres, répondit-elle.

Katya s'avançait déjà pour les guider mais Neoko se tourna vers Yuuto, puis vers les deux princes.

- Si ... Si cela ne vous dérange pas, j'aimerai accompagnée mon jeune frère à son entraînement, mon Prince.

Akira tourna son regard interrogateur vers Arika, d'un air de dire 'ouh, débrouille-toi avec ça'. Le Prince regarda justement son Frère, puis sa soeur, puis ... Yuuto.

- Il y auc- ... Cela ne nous dérange point, cela vous permettra de juger de la qualité de l'entrainement de votre cadet. Je vous en prie.

Arika était aussi tendu qu'un arc, mais au moins on pouvait voir qu'il n'était pas qu'un noble, il avait fait une grosse erreur de dialecte. Un dialecte un peu plus... rustre. Alors qu'il les emmena dans la cour, le chateau était vraiment quelque chose de trés ouvert, beaucoup de jardins. Mais surtout lorsqu'on entrait dans la cours, il y avait le triple de l'effectif du Nord, et tous des jeunes gardiens. Yuuto eut un grand sourire en entendant l'autorisation et emboîta le pas du Dauphin, tandis que Neoko suivit également. Akira salua son frère et descendit les escaliers, prétextant qu'il avait des choses à faire. La brunette observa les jardins avec un petit sourire.

- Vos jardins sont magnifiques, commenta-t-elle en souriant.
- Encore en train de t'extasier sur des arbres ? siffla Yuuto en riant.

La brunette le regarda en haussant un sourcil avec un sourire en coin.

- Tiens ta langue, louveteau, souffla-t-elle.

Pendant ce temps, Akira s'éclipsa complètement de sa demeure. Il soupira longuement. encore heureux qu'il n'avait pas précisé qu'elles étaient ses "choses à faire". Surtout quand il se retrouva face au bordel. Et bien sûre une fois dehors, dans les ruelles les plus ... comment dire, il y avait bien évidement une tête bien connu. Surtout avec les dread lock, du au fait qu'il était un petit marin, c'est d'ailleur au Lagon que Tobin a connu Akira.

- Non, tu viens dans les truc comme ça, toi ? Chauuuuuuuuuuuud, tu l'appelles comment, la bouse des sans cervelle, ou un truc du genre non ?, rit-il

Akira leva les yeux au ciel et se tourna complètement vers Tobin. Génial. Il se serait bien passer de la présence de son grand ami.

- Y'a que les incultes qui changent pas d'avis ? Non, on m'a quelque peu forcé la main, avoua le blanc en soupirant. Je ne sais même pas ce que je fais ici, sérieux ...

Tobin passa un bras autour des épaules de son ami, il fit un geste de la main.

- Tu vas baiser, c'est simple : BAISER ! Le paradis quoi ! Ne me dis pas qu'à ton age t'es encore vierge ?, taquina Tobin

Akira le regarda en haussant un sourcil et regarda ailleurs. Comment dire ? Il ne risquait pas d'avoir été dépucelé, lui.

- Baaah ... fit-il en regardant Tobin.

Tobin eut comme un haussement de sourcil

- Genre t'es prince et tu t'es pas payer toutes les putes possible ?

Il se racla la gorge, avant de l'embarquer avec lui dans le bordel.

- Alalala, mon bon prince, faut y remédier !

Le bordel était le lieu le plus exotique, et le plus voyant de tous. Un carrelage rouge, avec divers arabesque dorée, sans compté les statues de divers muses qui servaientt de colonne pour tenir les murs. Enfin si on pouvait encore voir les murs, vu qu'il y avait des centaines voir des miliers de couvertures, de tissus colorés de toute les couleurs. En tout cas Tobin respira à plein poumon l'odeur de l'encens, on entendait de temps en temps un petit gémissemen ou deux. Le lieu était tout de même très prisé.  

- Je pourrais genre, rester des jours ici, voir l'éternité, rit-il. La luxure, tu vas vite prendre goût, je te dis !

Akira entra sans avoir l'air nullement surpris. Il tourna simplement la tête à droite, puis à gauche, en soupirant légèrement.

- Tu m'en diras tant ....

Un rideau se souleva lentement, laissant apparaître une jeune fille, drappée d'une robe dans un voile orangé, tandis qu'une voile violet recouvrait ses longs cheveux cendrés. Ses yeux gris se posèrent sur les nouveaux arrivés. Elle s'approcha dans une démarche grâcieuse jusqu'à eux. Mais étonnament, elle s'arrêta à la hauteur d'Akira, avec un sourire en coin.

- Tiens, te revoilà. Accompagné ? Il a aussi besoin d'une petite thérapie ? murmura la jeune fille, inclinant la tête.
- Oh non, pas lui, Haibara ...

Tobin haussa un sourcil en regardant Haibara puis Akira.

- Powpow, comment tu peux être puceau et connaître les dames de joie ? Y'a un événement que j'ai louper ou... Thérapie ?

En plus faut dire que le prince à ses coté, n'avait pas non plus un sale goût niveau femme. Haibara, était vraiment une Dame du Nord. Une longue chevelure noir, et de magnifique yeux gris. Les femmes du Nord étaient connues de tout façon certe pour leur esprit des plus fougueux, mais en regardant Akira, il avait un peu du mal à l'imaginer avec elle. Il n'avait pas vraiment l'air plus à l'aise que ça. Peut être le fait que Tobin était des plus amicaux, peut être à cause de ses origines, et qu'il était vachement plus large d'épaules, et plus grand, les cheveux d'un noir de jaie, avec des dreadlock, qui rapelle bien le coté marin d'où ils s'étaient vu la premiere fois. Mais ce qui semblait des plus iréaliste, était les pupille et l'iris de Tobin complètement noir, qui étaientt trés voyant, avec sa peau, légérement dorée par le soleil.

- Tu sais quoi je veux même pas savoir ce qui se passe, ajouta-t-il en hochant la tête, Aprés tout, on est pas là pour çà, sourit le gaillard.

Haibara se tourna vers Tobin et le regarda de haut en bas avec un maigre sourire en coin, bien que surprise du ton qu'employait le jeune homme face à un prince, tout de même. Elle se pencha vers Akira, avec un petit air malicieux.

- Ce serait lui, le fameux ami ? souffla-t-il.

Akira sentit ses joues s'empourprer un peu tandis qu'il repoussa un peu la prostituée.

- Oui, oui, c'est lui, bredouilla-t-il.
- Oh, je vois ... ~

Le rideau se souleva à nouveau pour laisser dépasser la tête d'une rouquine aux cheveux courts, bouclés et aux yeux tout aussi gris que sa compagne.

- Haaai, qu'est-ce que tu fais ? chouina-t-elle avant de voir les deux hommes. Oh, ton rendez-vous habituel ?

Ami ? Fameux ami ? Mais avant qu'il est ouvert la bouche, la vue de la petite rouquine qui venait tout juste de rentrer dans la salle. Sa bouche se referma presque aussitôt alors que ses yeux charbonneux regardaient bien la nouvelle venue de en haut en bas, avec un petit sourire. C'était d'ailleurs une belle trouvaille de voir une fille avec des cheveux aussi court, et a bouclette, c'était vraiment des plus amusant, et mignon.

- Vous êtes un duo ? , demanda-t-il avant de regarder Akira, Je veux te voir dans ton meilleur jour, interdiction de repartir d'ici sans que tu n'es rien fait, n'est ce pas ?, sourit Tobin

Misery eut un petit sourire amusé avant de sautiller vers Haibara pour la câliner, faisant rebondir ses bouclettes en cascade, frôlant ses épaules.

- Oui ! On peut tout faire, quasiment. Il y a même des hommes qui payent juste pour nous voir toutes les deux, ensembles, et eux, ils ne font rien, susura la rouquine avec des yeux pétillants.
- Tu sautes le pas ? s'enquérit Haibara.
- Je ... Faut croire, marmonna Akira en grattant ses cheveux blonds, regardant Tobin en biais. T'es chiant, sérieux.
- Tu vas comme même être promis dans pas longtemps, faudrait peut être se mettre en bain, un mariage sans amour, autant avoir un minimum de plaisir, assura-t-il en hochant la tête, Je passerai vraiment plus souvent ici, fit Tobin en souriant à Misery.

Misery eut un petit rire, lâchant sa compagne pour pavaner un peu devant Tobin avant d'attraper son bras pour le tirer vers le rideau, avec un petit sourire. Haibara regarda Akira qui marmonnait dans sa barbe. Le jeune fille aux cheveux cendrés le guida plus calmement vers le rideau, qui dévoila un large lit recouvert de divers draps de différentes couleurs, dont certains pendaient et traînaient au sol. Okay, Akira avait vraiment juste envie de partir, vraiment. Tobin prit d'ailleurs ses aises des qu'il entra dans la pièce. Ça faisait tellement longtemps qu'il en rêvait, avec le conseil qui chamboulait tout les nobles, et le fait qu'il était surtout le page d'Arika, genre le suivre partout, ce n'était vraiment pas son truc, heureusement que le Nord avait ramené ses gosses.

- Enfin un peu de répit, soupira-t-il d'aise en s'asseyant sur le lit. Alors que nous reserviez-vous gentes dames, fit Tobin avec un petit sourire charmeur.

Akira s'assit à ses côtés en observant les jeunes filles. La rouquine eut un petit sourire en coin tandis que Haibara eut un sourire un peu plus... charmeur. Puis lentement, elles commencèrent à onduler, en bougeant allègrement leur bassin. Un petit spectacle de danse, en somme. Haibara saisit son voile dans ses cheveux, le détachant rapidement pour jouer un peu avec tout en s'approchant, continuant ses mouvements de hanches avant de le laisser tomber à ses côtés. Tout était dans une certaine élégance tout de même : les gestes étaient lents mais pour justement faire monter un peu le désir. Elles jouaient avec un pan de leur robe légère, le soulevant, puis le relâchant, se jetant des petits coups d'oeil complices quand les attaches ne tenaient à quasiment plus rien. Puis, toujours dans un mouvement gracieux, Haibara fit simplement glisser sa robe, dévoilant son corps nu tandis que Misery y mit plus d'énergie en l'arrachant mais toujours avec une certaine maîtrise artistique, à vrai dire. Puis elle se colla à sa compagne, l'enlaçant en fixant les deux jeunes hommes.

- Hai ? souffla-t-elle d'une petite voix.
- Oui, Mi ?
- Tu t'occupes du prince ?

Mais tandis que leur conversation semblait simplement banale, les mains bougeaient, caressaient avec une certaine tendresse. Puis elles se séparèrent l'une de l'autre, tandis que la rouquine se dirigea vers Tobin avec un petit sourire en coin.

- J'espère ravir votre vue, mon bon homme, souffla-t-elle en se penchant vers lui.

Haibara se glissa vers Akira qui se tendit aussitôt. Ouais, nan, il voulait vraiment rien faire. La cendrée se pencha vers lui, se glissa sur le lit à ses côtés.

- Ne t'inquiète pas, Missy va l'occuper, murmura-t-elle pour le détendre un peu, se contentant de quelques caresses par-ci, par-là.

Tobin était vraiment plongé dans ce jolie spectacle, ses yeux étaient vraiment entrain de pétiller, détaillant le moindre faits et gestes de chaques danseuses, mais surtout la moindre courbe qu'il pouvait voir bouger, pour prendre toujours une pause des plus élégantes. Haibara aurait été certainement une grande dame, Misery lui faisait vraiment penser a la patrie de sa mère, où les femmes sont des plus fourbes avec tout ce qu'elles entrepraient, surtout le petit côté sauvage, ne put que lui donnait d'avantage qu'un simple coup de chaleur. Il faisait même plus vraiment attention au prince sur le coup.

- Tout le plaisir est pour moi, sourit Tobin.

Il se mordit la lèvre alors qu'il attira Misery sur ses genous tout de suite, rien que pour respirer à plein poumon le doux parfum des bordels, autant tout le monde appelait ça un bordel, mais c'était vraiment un simple plaisir de la vie qu'il fallait croquer à plein dent. Misery continua son petit manège, en souriant à pleine dent tandis qu'elle passa ses bras autour du cou du jeune homme, tout en ondulant légèrement déjà ses hanches. Elle commençait déjà à délasser les vêtements de Tobin. De l'autre côté, Akira ne regardait rien de tout cela, les yeux un peu perdus à vagabonder sur les rideaux, l'air de rien, tourné vers Haibara qui caressait ses cheveux en se rapprochant un peu pour faire mine de faire au moins quelque chose. Elle joua avec les lacets des vêtements d'Akira.

- Fais au moins semblant de m'enlacer, souffla-t-elle à voix basse.
- Mais je peux pas, c'est--
- Embarrassant ? Tu as vraiment un côté très adorable, rit-elle.

Tobin n'en semblait que des plus heureux alors qu'il posa sa large main sur la joue parsemée de petites tâches brunes, pour donnant tout autant de plaisir à sa partenaire. Posant son autre main sur les fesses de celle-ci alors qu'il empoignait bien celle-ci avec un petit caractère des plus joueurs, pour l'instant il ne fit pas vraiment attention à Akira. Misery eut un petit sourire amusé tandis que ses doigts jouaient avec les lanières arrières des vêtements. Elle se pencha en avant, attrapant un des lacets entre ses dents et le tira tandis que ses mains glissèrent très lentement le long du haut de Tobin et sans perdre de temps, se glissèrent sous les vêtements, à même la peau. La rouquine se pressa contre lui, son petit nez touchant celui du jeune homme, un sourire en coin. Akira se sentait vraiment pas à l'aise. Haibara prit sa main entre ses siennes et l'amena sur sa hanche tandis qu'elle se colla contre le blanc qui eut un petit mouvement de recul, gêné. La jeune prostituée eut un petit rire amusé.

- Tu es vraiment gêné, commenta-t-elle.
- Mais je veux pas et puis--

Haibara posa son index sur les lèvres d'Akira et rapprocha son visage pour déposer ses lèvres sur ce même doigt, donnant l'impression d'au moins l'embrasser si on regardait de dos. Tobin adorait le petit manège de Misery, il ne pouvait presque pas faire ce qu'il voulait, pour l'instant c'était vraiment elle qui menait la danse, à le narguer doucement, le torse dévoilé, avec divers cicatrices, il n'était pas qu'un page des plus nobles, ou du moins normal. On pouvait voir des morsures, comme des coups d'épée, et des cicatrices irrégulières sur le long de sa peau bronzée. Mais à trop entendre la voix de Akira à coté, avec des brides de phrase. Il posa bien son bras autour des hanches de Misery.

- Mec, détends toi un peu, ça fait que mal chez les filles et encore, t'as des expertes devant toi. Cool, on se relâche un peu, fit Tobin pour rassurer son ami il posa même une main sur l'épaule raide du garçon.

Misery redressa la tête en regardant dans la direction d'Haibara et d'Akira. Le blanc sursauta un peu et tourna la tête vers Tobin en grinçant des dents.

- Comment tu veux que je le relâche ? J'ai pas envie, j'ai pas envie ! marmonna-t-il tandis qu'Haibara riait doucement.

Tobin eut un sourire, bien à lui, ce qui va t'annoncer soit un plan bien foireux, mais surtout celui qui va faire un plan foireux. Il donna un coup assez fort, pour que Akira se retrouve bien proche d'Haibara, peut être un peu trop fort.

- Comme çà !, rit l'homme des mers

Akira perdit aussitôt l'équilibre et se retrouva collé à Haibara qui le rattrapa comme elle peut en s'allongeant de tout son long. Le blanc se releva presque aussitôt, bien trop gêné.

- Désolé, désolé, fit-il en aidant la jeune fille à se redresser.

Haibara eut un petit rire amusé, en se penchant sur le côté pour regarde Tobin, haussant un sourcil.

- Je pense surtout que notre Prince à un problème avec la politesse, il devrait prendre exemple sur son ami, souffla-t-elle en repoussant Akira dans la direction de Tobin.

Tobin était un bon joueur, sur le coup alors qu'il rattrapa son ami, qui était entrain d'être la pelotte de laine du trio.

- Doucement mec, tu risque pas de te faire couper la langue si t'injure ici, certaine adore vraiment, rit-il.

Akira se retrouva en face à face avec Tobin. Et le feu aux joues. Merde, il avait pas prévu d'être aussi proche de lui. Arg, c'était tentant, là. Il sentait bien le regard légèrement moqueur d'Haibara dans son dos. Le blanc ne réfléchit pas. Il avait dit de se détendre ? Okay, il allait être servi ! Malgré la pause qu'avait fait Akira en se faisant pousser, il rassembla le reste de son courage qu'il avait abandonné à l'entrée pour faire le reste du chemin jusqu'aux lèvres de Tobin. Il eut bien un gros silence dans la pièce, ou en tout cas dans le cerveau de Tobin, qui avait bien évidement garder les yeux ouverts, alors qu'il avait un regard gris devant lui. Gris, les deux filles avaient le regard argenté, c'était normal, enfin du moins... Nop. Il avait toujours la pression sur sa jambe, des cuisse de Misery, il sentait la chaleur de celle-ci. Et le lit était légérement enfoncer à quelques mètres de sa main. Ce qui voulait dire que Haibara, était toujours allongée, sur le coté. Donc, ce Akira, il savait même pas visé, Tobin s'était décallé aprés une bonne minute. Avant de taper dans le dos amicalement de son meilleur ami.

- Ahahaa, bien c'est un exploit... Mais c'était les deux gentes dames à viser, pas moi, rit Tobin.

Akira se recula et leva presque aussitôt les yeux au ciel avant de se lever, en grinçant des dents. Il n'avait vraiment rien à faire. Haibara eut un petit air mi-déçue, mi-amusée de la situation.

- C'est ça, je te les laisse, marmonna-t-il en sortant sans demander son reste.

Il attendit simplement une fois dehors pour se calmer. Okay, il l'avait embrassé ... Okay, il avait fait passer ça pour un accident ... MAIS MERDE, C'ÉTAIT ÉVIDENT. Le blanc soupira, déprimant à moitié. Aprés une bonne demi-heure, Tobin sortit enfin de la maison close cherchant du regard son camarade, alors qu'il était entrain de renouer les lacets de façon des plus maladroites, raaaah, il aurait dû ramener un domestique avec lui. Il eut vite un sourire, une fois qu'il vu la tête blonde.

- Tu aurais pu te faire attaquer une bonne cinquantaine de fois, je suis désolé, je t'ai peut être gêné, à être avec toi enfainte. Promis la prochaine, je serais très très loin, sourit Tobin dans une innocence certainement maladique pour le pauvre Akira. Ah ! faut qu'on retourne au plus vite au château par contre, hum... Y a le nouveau Roi des îles, Zonbi m'avait prévenu, c'était pour ça que je te suivais à la base.

Akira tourna son regard vers Tobin, les bras croisés. Il haussa les épaules. Il n'avait même pas penser au risque d'attaque. Les mots du garçon le piquèrent un peu au vif, si bien qu'il fut un peu mal à l'aise, c'était pas vraiment ce qu'il voulait.

- Non mais-- fit-il avant de s'interrompre en haussant un sourcil, décroisant les bras. Quoi ?! Et tu me le dis que maintenant !

Le blanc ne perdit pas un instant pour faire volte-face et se mettre à courir.

- Quoi ? Sur le coup, j'étais surtout étonné, je... AH ! MAIS ATTENDS MOI ! JE SUIS CENSÉ TE P... Eh merde !

Tobin laça à la va vite sa botte, alors qu'il se mit à courir derrière Akira, en râlant puisqu'il était tout de même la pour le protèger. Heureusement que le Roi n'était visiblement pas pressé de voir ce nouveau roi, qui était plus celui de son ennemi maintenant vaincu. Zonbi les attendait juste devant la salle. Regardant de droite a gauche. Arika et les autres étaient déjà placés dans la salle. Alors que la rouquine faisait les quatre cent pas devant la porte en faisant traîner sa longue robe d'ocre dorée.

- Mais où sont-ils, beauté divine ? marmonna la jeune femme en stresse.

Le nouveau Roi des Îles progressa dans les couloirs. Il avait une tenue officielle, très sombre, bleu, avec sa cape qui voletait derrière lui. Son seul oeil visible, vert, se posa sur les alentours. Il capta du coin de l'oeil Zonbi qui attendait. Il s'écarta de sa garde et attrapa la jeune fille par le bras.

- Viens avec moi, toi, marmonna-t-il avant de pousser la porte de la salle du trône.

Zonbi ne put s'empêcher de sursauter au son de la voix de Devis alors qu'elle n'eut même pas le temps de commencer sa révérence, elle fit limite tiré de force dans la salle.

- M...

Le jeune Roi avança jusqu'à faire face au Roi de Hochebene puis il lâcha Zonbi et posa un genou à terre, avec un air contrarié, avant de lever la tête vers le souverain.

- Moi, Devis Heartless, Héritier de l'Ouest, Chevalier des Îles et Grande Faucheuse, vient m'enquérir du titre de Roi des Îles, des suites du décès de mon père, Roy Heartless, Seigneur de l'Archipel, Gardiens des Îles, Protecteur des Couronnes, ainsi que de réclamer mes fiefs et titres de Gardien de l'Ouest et de Gardien d'Achllige et de Vinklag, tonna-t-il.

Se tut en voyant que le Roi était déjà bien là, assit sur son trône à sa gauche, la Reine se trouvait dans une sublime robe. Avec ses deux filles, la princesse Katya, et la princesse Akiko. Et sur sa droite se trouvait Arika, mais surtout un siège libre. Zonbi s'inclina elle aussi, devant le Roi, alors qu'elle espérait que son frére et que le prince ne soit pas non plus trop loin. L'absence d'Akira n'allait certainement pas passer inapercu. März se releva doucement aprés la demande de Devis, avec un leger sourire, eux seuls savaient la vérité aprés tout.

- Moi, März Von Friedholf, Roi de Hochebene, Roi immuable, Seigneur de Leidenzeit, Gardien du Sud, Gardien du Lagon, Protecteur des commerces, Clef du continent, Régent du conseil, Dompteur de Fauve, Pourfendeur du Fléau, donne ma bénédiction pour que Devis Heartless gagne les titres de Roi des Îles, Seigneur de l'Archipel, Protecteur des couronnes, Gardien de l'Est, Gardien d'Achllige et Vinklag. Vous êtes vous déjà enquéri de votre promise ?

Pendant ce temps, Akira arrivait en courant dans le couloir. Il crut faire un arrêt cardiaque en voyant la porte ouverte.

- Oh merde, merde, on est en retaaaard, pesta-t-il.

Il ralentit du mieux qu'il put et fut bien obligé d'essayer d'entrer discrètement. Tobin tourna le regard vers la salle. Avant d'hausser un premier sourcil avant de voir Zonbi au centre, devantnle Roi du continent.

- Je pense qu'on devrait ... juste rester là, murmura-il, Pourquoi ma soeur est là bas ?

Akira leva la tête vers son siège libre à l'autre bout de la salle. Il déglutit. Il le sentait qu'il allait se faire sermonner bien comme il faut après ... Son absence était tellement flagrante ! Il croisa le regard de son frère jumeau et haussa les épaules d'un air dépassé. Tant pis. Si Arika devait parler, il ne pourrait pas jouer le souffleur habituel. Il tourna la tête vers Tobin.

- Je pense aussi ... Tant pis pour la réputation ... murmura-t-il avant de tendre le coup pour chercher Zonbi des yeux.

Devis inclina la tête en signe d'approbation des dires. Puis il se releva, droit, avant d'annoncer d'une voix forte.

- Je prends pour promise, Zonbi Von Toten, Lady de la Cours, répondit-il.

Un murmure de surprise parcourut la salle. Son choix était particulier. On entendait déjà les murmures et les questions quant au fait qu'il ne choisissait pas une princesse. Même le Roi haussa un sourcil, en voyant la jeune fille, qui abordait les couleurs du Sud. Apparament elle-même n'était pas au courant d'une telle chose. Il tourna son regard vers Devis, pour bien voir que c'était vraiment ce désir. Avant de tout simplement sourire, si c'était une blague il le saurait très prochainement.

- Je vous félicite jeune demoiselle, ainsi que vous Roi des Îles, je me languis d'entendre les échos de cette union, fit d'une voix forte le Roi.

Zonbi sentait comme un malaise en elle. Le souffle court, elle était vraiment... Non, c'était juste une mauvaise blague, rien de grave, elle n'était qu'une jouvencell... non Lady ? Il lui donnait déjà un titre ? Tobin vu rouge d'un coup, il sentit comme un vertige à l'annonce des fiançailles de sa jeune soeur. Heureusement qu'il n'était pas vraiment en état de bondir en plein milieux de la salle, pour provoquer un roi en duel.

- C.. C'est une blague, marmonna-t-il

März leva le regard vers son assemblé.

- Vous pouvez prends congé, de cette audience. Passez une agréable journée dans mon humble domaine.

März tourna son  regard, en direction de son second fils, il l'avait vu depuis le début, et sourit, mais le genre de sourire. Malsain. Devis eut un vague sourire amer et se détourna, attrapant Zonbi par le bras. Non, non. Ce n'était définitivement par une blague. Il entraîna sa nouvellement promise avec lui et sa garde tandis que la salle se vida peu à peu. Akira aurait bien aimé soutenir Tobin, mais il sentit le regard de son père.

- ... Oh non, marmonna-t-il en rentrant sa tête entre ses épaules.

Il courba la tête et avança lentement, très lentement, en sachant qu'il allait subir une bonne punition pour ce manquement aussi voyant. Le roi était retourné dans ses appartement. Sur le grand amas de coussins, ses deux magnifique lions noirs, qui étaient juste à ses côtés. Alors qu'il tourna son regard vers la porte. Akira dut le suivre, refermant la porte derrière lui, craignant le pire. Il tourna son regard vers le Roi, courbant la tête en avant. Il avait bien merdé

- Akira, est bien, c'est une premier de te voir en retard. Tu aurais pu choisir un peu mieux ton jour, surtout avec un ennemis dans nos murs.
- Je vous demande pardon, Père. Je ne voulais pas ...
- Encore une fois être avec le page, Tobin Von Toten, c'est ça ? fit le roi. Je trouve qu'il est un peu trop souvent avec toi alors, qu'il est sensé être le page du Dauphin, ton frére ainé.

Akira déglutit péniblement et releva la tête vers son père, hochant doucement la tête. Il le savait bien que c'était carrément louche, mais que pouvait-il y faire ?

- Je ... Je le sais bien, Père. Il est venu me chercher pour m'annoncer la venue du nouveau Roi des Îles, cette fois, bredouilla-t-il.
- Un page qui joue le rôle d'un messager ? C'est complètement absurde, tu as tes propres domestiques non ? Tobin, un simple chevalier errant, ou marin, devrait mieux lui convenir comme vie. Surtout que je devrais l'expédier à Ferzek, on dit qu'il friand de la luxure des bordels, de notre ville.
- P ... Peut-être qu'Arika l'a envoyé. Ce n'est pas de sa faute, mon retard était notamment ... dû à un bordel ... lâcha Akira en rentrant sa tête entre ses épaules.

Okay, il était carrément en train de couvrir Tobin, mais pas grave. Il avait juste envie de mourir de honte actuellement.

- En plus tu essayes de protéger un petit bourgeois ? rit le Roi, Ah, de tout façon je ne peux plus l'atteindre, ce Roi des îles à sa soeur, même en l'assassinant cela risque de nous faire perdre un allié, et j'ai besoin de cette route de commerce, fit März avec le ton le plus naturel possible avant de lever la main. Tu peux partir, je te donnerais de nouvelle fonction, qui t'occupera assez pour que le bordel ne soit plus ta priorité.
- Oui, oui, Père ...

Et Akira sortit sans demander son reste. Il pesta en se frottant la tête, couvert de honte.

- Merde, Tobin, je te hais, marmonna-t-il avant de se mettre en quête de trouver le page de son frère.

- Non mais virez vos lances, eh j'ai le droit de parler à ma soeur !

La douce voix de Tobin qui essayait littéralement de passer pour voir Devis, et certainement pas dans la plus sympathie de la terre. Arika essayait même de le calmer un peu.

- Tobin, cela ne sert a rien, elle t'enverra des faucons, tout va bien elle risque rien.
- Comment ça elle risque rien ! Ce type est complètement taré ! Laissez-moi passer ! Bordel !

Devis soupira longuement et se retourna, dévisageant Tobin depuis derrière ses gardes. Il lâcha Zonbi et fit signe à ses gardes de lever leur lance. Les gardes se séparèrent pour laisser place à leur Roi qui avança dans la direction de Tobin, plantant son iris perçante dans les ténèbres des yeux de Tobin.

- Laissez donc, mon Prince, si ce page réclame un combat, je me ferai une joie d'emmener sa tête au bout d'une pique jusqu'à mon royaume, souffla Devis avec un sourire en coin.

Tobin ne faillit pas sous le regard de Devis, il regarda le Roi bien dans les yeux, heureusement qu'Arika se plaça devant en s'inclinant.

- Vieillez l'excuser, la nouvelle l'a chamboulé, il ne savait pas que sa soeur lui cachait une telle alliance. Je me chargerai de le punir pour son insolence.

Arika était vraiment tendu, maladroit dans ses mots. Mais il ne pouvait pas non plus laisser son meilleur ami se faire décapiter par le plus puissant des chevaliers, présent ici. Il serrait simplement les poings, attendant que le Roi reparte. Zonbi se détourna de cette scène. Elle n'avait pas vraiment le choix.

- Zonbi tu va-
- Je vous enverrai un faucon une fois que je serais installé, dans ma nouvelle demeure, fit-elle d'un voix assez forte, mais sans tourner son regard vers son frére.

Akira entrevit la scène de loin. Il s'avança aussi en voyant que cela tournait vraiment au vinaigre. Il inclina la tête face au nouveau Roi. Autant prêter main forte à son frère.

- Pardonnez mon intrusion, Roi des Îles. Vos montures vous attendent. Ne craignez quant à cet égarement du page de mon frère, le Prince saura le punir pour lui faire ravaler cet affront, assura Akira.

Devis posa ses yeux sur l'autre frère, et eut un petit sourire en coin.

- Voilà donc le Deuxième. Vous avez au moins le mérite d'avoir de l'éloquence.

Sur ses mots, le nouveau Roi tourna les talons et reprit sa marche, accompagné de ses gardes. Akira baissa simplement la tête en soupirant. Voilà que même les autres Royaumes l'appelaient ainsi. Arika releva la tête quand Devis tourna le dos, s'en allant avec toute sa garde. Avant de soupirer de soulagement alors que Tobin était sur les nerfs.

- Mais c'est n'importe quoi, si Zonbi avait été promise à quelqu'un je le saurais comme même !
- Tob', calme toi donc, c'est pas comme si elle allait épouser un vieux gras ou ses porcs. Il est comme même Roi, fit Arika
- Roi?! Et alors, tu sais ce qu'on fait aux ennemis à l'Est ? Les têtes sur des piques, sans parler du nombre de gens sur les croix en bois, mangés vivant par les corbeaux, ou autres bestiols, son fils doit être encore bien pire que son père, cracha Tobin.

Arika soupira en tournant le regard vers Akira.

- Je te laisse gérer ça, je dois vite rejoindre le Prince du Nord, pour l'entraîner.

Sur ses mots Arika se mit à courir vers la cours de l'Est, en donnant sa cape d'apparte à un domestique qui passait par là. Avant d'appraitre dans une tenue bien plus confortable, s'avançant vers le duo de frére et soeur.

- Je vous prie de m'excuser pour ce retard, j'ai dû régler quelques petites... Affaires, fit-il en regardant Yuuto, Pouvons nous débuter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 21:12

Akira soupira longuement et hocha la tête en disant à son frère de filer. Un Prince en retard, pas deux, quoi. Yuuto tenait une épée d'entraînement, tandis que Neoko, à ses côtés, profitant que personne n'était encore présent, discutait librement avec lui. Ils tournèrent la tête en direction du Prince. Le cadet eut un grand sourire.

- Oui ! s'exclama-t-il aussitôt, sous le regard amusé de sa soeur ...

... qui découvrit rapidement l'ennui mortel de simplement regarder et non d'agir. Assise sur un banc, elle avait un livre ouvert qu'elle n'arrivait même pas à lire, regardant le combat. Elle mourait d'envie de participer, elle aussi. La brunette soupira en détournant le regard une énième fois tandis que Yuuto dans un geste maladroit se faisait désarmer une nouvelle fois. Arika avait beau essayé de parler à Neoko, il se retrouvait souvent dans le vent... Pas de retour possible de conversation, ou encore pas de retour du tout. Il tourna le regard vers le frére. Avec qui ul n'avait vraiment aucun problème de communication.

- Ne soyez pas si crispé sur la garde de votre épée, vous devez pensé que celle-ci est simplement une extention de votre bras. Restez vraiment souple sur votre poignet, et n'essayez pas de prendre le dessus, plutôt d'anticipé les coups, pour gagnez en rapidité, fit Arika

Yuuto ramassa son épée avec un petit air maladroit avant de se juger à nouveau sur ses deux pieds.

- C'est plus difficile que ce que je pensais, avoua le cadet en souriant.

Neoko, lasse, profita de l'occasion pour refermer le livre et le posait à ses côtés. Puis elle se leva et s'enfuit aussi discrètement qu'un chat de la cour. Quel ennui. Elle ne pouvait même pas utiliser son épée, ni proposer un combat, rien. Les discussions de la cour était ennuyeuse à mourir. À croire que les femmes ne s'intéressait même pas à la politique du Royaume. Elle remonta rapidement dans la chambre des invités et redescendit encapuchonnée, Stiria cachée dans un pan de sa robe.

- Au diable l'ennui, marmonna-t-elle.

La curiosité prit le dessus tandis qu'elle se glissa hors de l'enceinte de la demeure royale pour aller se perdre dans le marché qui s'étalait dans la ville. Ce n'était des commerçants que le Nord regorgeait, de ce fait, c'était un peu de nouveau horizon. Le regard de Neoko vagabondait à droite et à gauche. Malheureusement, sa tenue noire attira l'attention de quelques gueux qui lui bloquèrent la route ce qui fit hausser un sourcil à la jeune fille.

- Elle s'est perdue, la p'tite dame ?
- Non, je ne fais que regarder. Par contre, j'aimerai bien avancer.
- On peut lui servir de guide à la p'tite dame.
- Non, sans façon ...

Neoko essaya de se détourner mais l'un des hommes l'aggripa avec un mauvais sourire.

- Elle nous quitte déjà ?
- Lâchez-moi, grinça Neoko qui cherchait le pommeau de son épée dans un pan de sa robe.
- Voyons, elle doit pas être si pres--

La brunette finit par lui marcher sur le pied et le repoussa, craignant de perdre trop de temps à chercher Stiria. Mais les autres hommes ne l'entendirent pas de cette oreille en la forçant à reculer contre un mur.

- Ah la garce, elle a du mordant ! pesta l'homme en se redressant.

Mais bien évidemment, Neoko eut le plus bon karma du Royaume, alors qu'elle était visiblement coincé, une forme encapuchonnée, tomba littéralement entre elle et ses assaillants. D'ailleurs, il n'était pas des plus petits en taille. Dépassant bien les agresseurs d'une tête, voir un peu plus. Il tourna son regard vers bleu marine autour de lui.

- Ce n'est pas pas le quartier des religieux ?

Sa capuche tomba d'ailleur lorsqu'il tourna la tête une nouvelle fois, en voyant la scène ou il se trouvait, il était comme un prêtre perdu, mais disons que ... Quelqu'un d'intelligent se douterai qu'il serait venu au secours de la demoiselle. D'ailleurs il fit qu'un geste avant de dégaigné une épée à deux main. Aussi l'arge qu'une main, mais d'une longueur des plus impressionnantes, alors qu'il donna un coup dans les jambes, et un coup simplement dans l'abdomen puis la tête, avec son épée, mais qui était encore dans son fourreau.

- Je crois qu'ils s'en rapelleront bien. Je vous prie de m'excuser Lady, votre promenade sera des lors plus plaisante, murmura l'inconnu en s'inclinant.

Neoko sentait bien qu'elle bloquait aussi, l'intervention de l'inconnu fut presque une aubaine. Elle eut à peine le temps de le voir faire. La brunette écarquilla de grands yeux, tandis qu'elle avait finalement réussi à sortir Stiria. Lorsqu'il s'inclina, la princesse du Nord sursauta et regarda autour d'elle en s'inclinant.

- Ah, merci beaucoup pour votre intervention, répondit la jeune fille en se redressant gauchement, un peu surprise. Je ne m'attendais pas à me faire acculer, vous êtes tombés à pique ... Littéralement.

La brunette tenta de ranger son épée aussi discrètement que possible.

- Pourtant vous vous baladez tout de même avec une épée, demoiselle, fit le chevalier. Mais vous n'êtes pas d'ici.

L'inconnu était entrain de regarder Neoko de bas en haut, mais pas d'une façon inaproprié, surtout pressante, ou opressante.

- Êtes vous originaire du Nord ?

Neoko releva les yeux au ciel. Oh diable les convenances. La jeune fille fit tomber son capuchon, secouant doucement la tête pour libérer ses cheveux.

- Bonne observation, répondit-elle avec un maigre sourire. Tout comme je pourrais dire que vous êtes homme d'église à votre tenue.

La jeune fille cacha simplement l'épée dans un pan de sa cape avant de regarder l'inconnu.

- Et disons que vous n'avez rien vu pour l'épée.

Mais l'inconnu lui sourit.

- Je suis désolé, de vous dire, que je suis en aucun cas un homme d'église, disont quelqu'un qui cherche plutôt un moyen de se racheter une place dans ce monde. Pour ne pas dire un être errant. Ne vous fiez pas au apparance. Sur ceux. Demoiselle, je vous quitte. bonne chance.

L'inconnu lui sourit en inclinant le haut de son corps, avant de remettre son capuchon en tournant les talons. Neoko inclina la tête avec un petit air interrogateur. Un chevalier errant ? Ce devait être la première fois qu'elle en rencontrait un. Elle le regarda se retourner mais le retint, au moins quelques instants de plus.

- Attendez ! Puis-je au moins savoir le nom de mon sauveur ? demanda-t-elle en inclinant la tête.

L'inconnu, sentit un pression sur son dos, alors qu'il entendit les paroles, il tourna le regard vers la jeune fille.

- Me suis je donc point présenté ? Appelez moi tout simplement Ray. Cela suffira. Puis-je retourner à mes occupations ?, demanda-t-il avec un petit sourire.

Neoko le regarda et le lâcha précipitamment après avoir obtenu au moins le nom de son sauveur. Elle eut un petit sourire d'excuse en inclinant la tête.

- Ah, oui, désolée ! Je ne vais pas vous importuner plus longtemps, s'excusa-t-elle.

Quand Neoko fût enfin dans les murs du châteaux, on pouvait apercevoir, les gros chevaux du Nord dans la cours basse. Avec surtout le Roi de l'Hiver qui était présent, entrain de faire les quatre cent pas, alors qu'il attendait visiblement quelqu'un. Après sa légère mésaventure, Neoko rentra dans les murs de la demeure des Von Friedholf, elle haussa un sourcil en reconnaissant les chevaux du Nord. Puis en apercevant son père, elle trottina vers lui avec un petit air surpris.

- Père ? étonna-t-elle.

Roan s'arrêta de dos, mais tourna d'un bloque. Alors qu'il entendit la douce voix de son unique fille. Il eut comme un grand sourire, avant de venir s'approchant d'elle en tendant la main.

- Stiria, tout de suite, jeune fille.

Neoko papillonna des paupières d'un air surpris puis soupira longuement en fouillant dans les pans de sa robe pour lui tendre le fourreau.

- Je pensais avoir été assez discrète, marmonna la jeune fille.
- Discrète ? De voler l'épée ancestrale de la famille, qui protège les terres du Nord ? Hum, tu sais que je dois encore bénir le mariage de ton frére.

Roan ne manqua pas de prendre l'épée qui avait l'air d'un cure-dent dans ses mains, alors qu'il l'accrocha à sa ceinture.

- Ce n'est pas un jouet, surtout en ses temps, tu aurais du réfléchir un peu plus, je suis vraiment déçu de toi, Neoko, souffla le père.

Neoko regarda ailleurs. Elle se serait bien passée de savoir que Keyne allait bientôt se marier. Elle releva son regard vers son père.

- Mais je ... Je sais me servir d'une épée, pas comme Yuuto. Je fais attention, tout de même, je ne suis pas idiote, répliqua la brunette.
- Eh, je peux t'entendre ! grinça la voix de Yuuto qui venait certainement de terminer son entraînement.

Neoko haussa simplement un sourcil puis regarda son père.

- Stiria est juste comme il faut. Je n'ai pas d'épée aussi bien qu'elle, marmonna-t-elle. Et puis je ne pensais pas à mal ...
- Stiria n'est pas un jouet. Tu avais certe l'habitude de l'utiliser, mais tu n'as jamais fait la demande d'une épée, fit Roan, nous... Nous devons respecter les traditions de chaques royaumes, nous ne sommes plus en temps de paix, souffla une dernier fois Roan a Neoko.

Avant de sourire, en voyant son fils, qu'il prit aussitôt dans ses bras, avant de laisser Neoko seul, pour discuter avec son fils.

- Une épée ?, fit la voix du Dauphin, Vous voulez une épée ressemblant à Stiria ?
- Mais ...

Neoko referma sa bouche en baissant la tête. Après tout, son père avait raison. Yuuto regarda sa soeur avant de se tourner vers son père en sursautant. Neoko eut un léger sursaut, se retournant pour faire face au Dauphin, les yeux ronds. Oups. La jeune fille eut un rire nerveux. Comment elle était sensée rattraper une telle boulette ? Arika voyait les yeux ronds de la jeune fille, il secoua la main avant de regarder le Roi de l'Hiver qui avait l'air visiblement de meilleur humeur avec son fils.

- Tout va bien, vous n'êtes pas la seule à pratiquer les armes entre ses murs, assura le garçon avec un sourire, Suivez moi. Enfin si vous voulez votre épée..., laissa-t-il planer avant de s'engouffrer dans les couleurs de l'aile Sud.

Neoko ouvrit la bouche et la referma, jetant un coup d'oeil vers son père. Raaah, c'était tellement plus tentant. La brunette releva jupons et se mit à trottiner pour rejoindre Arika.

- Attendez-moi, mon Prince, hala la Princesse du Nord.

C'était à la limite du chantage sans en être un, au final. Arika ralentit le pas, pour que la Princesse de l'Hiver arrive à a son hauteur.

- Tobin.. Je veux dire mon Page, connait quelques ficelles de la cité, il pourra nous ouvrir des portes... enfin .. Si Mon frère a pu le calmer un peu, mais ça devrait aller, sourit Arika.

Tobin était entrain de faire les quatre cent pas.

- Ce couillon, je vais le démambrer.

Neoko arriva à sa hauteur, inclinant la tête sur le côté. Elle était tout de même surprise que le Dauphin lui cède une telle chose. Elle eut un maigre sourire.

- Je vous fais confiance.

Akira soupira longuement en se massant le crâne.

- Tobin, tu me donnes mal au crâne. Et tu ne peux rien faire. Estime-toi heureux qu'il ne t'ait pas décapité sur place, oui !
- Nanana, c'est pas non plus le grand patron, je suis au service de la fa- Hum ? Arika ?
- Oui, au dernière nouvelle c'est mon nom, et voic-  
- Ouais ouais, la truc du Nord, bref, non mais il abuse, repartit Tobin

Arika soupira en regardant Tobin avant de tourner un regard vers Neoko.

- Je vous prie de m'excuser, mais disons qu'il n'a pas trop encore digéré que sa soeur se soit marier, il est un peu ... protecteur, expliqua Arika
- Je suis pas protecteur ! C'est bon elle s'est se dermerdé, mais pourquoi il a fallut qu'elle le fasse avec un Roi, et surtout la Faucheuse ! Déjà que l'autre débile qui avait ce titre, était le pire de tout sa ligné, Ray, et avec son frére le nain, qui a était envoyé comme pature aux orgres.
- Tobin calme toi un peu, soupira Arika, On va j-

Neoko eut un petit air surpris en voyant la réaction du page. Ah oui, encore un qui n'en avait rien à faire des conventions royales, tout ça. Elle prêta une oreille attentive à la conversation. Akira soupira longuement et voulut ouvrir sa bouche pour rabattre le clapet de Tobin mais un petit rire s'éleva finalement dans la pièce. Le blanc tourna son regard vers Neoko qui essayait d'étouffer son rire derrière sa main.

- Je vous demande pardon, articula-t-elle comme elle put. Mais vous avez un côté assez burlesque une fois énervé.

Tobin s'arrêta sur le coup en entendant le rire tournant le regard vers Neoko. il haussa un sourcil, mais en voyant qu'Arika s'était joint au rire de la jeune fille, et aprés Akira, derrière lui qui avait du mal a retenir son rire. il sourit en haussant les épaules.Le deuxième regarda Tobin et tenta de retenir un rire.

- Voilà qu'il fait rire les princesses celui-là, maintenant !
- Bon ok,j'ai l'air d'un gros abrutis. Ca sert à rien. Bref, tu voulais quoi au juste ?
- Ah une épée, la plus fine du royaume, fit Arika
- Une épée fini ? Tu vas la c.. Oh c'est pour la petit dame c'est ça ?

Neoko se calma bien vite avec un petit sourire. Akira haussa un sourcil, puis se tourna vers la princesse du Nord avec un sourire en coin.

- Tiens, en voilà une autre qui manie aussi bien l'épée que sa langue, visiblement, c'est ça ? demanda-t-il en regardant Arika avec un petit sourire. Tu vas aussi lui donner des cours ? Je pensais que c'était que le petit frère qui en avait besoin. À moins que ...

Akira le regarda avec un large sourire en se rapprochant pour baisser la voix.

- Le charme du Nord te plaît à ce point ? souffla-t-il.

L'aîne devient aussi rouge qu'un pomme, alors qu'il détourna le regard.

- Juste pour être utile. Et rendre son séjour ici bien plus... Agréable.
- Oui, surtout que la lady te mettait des vents plutôt, je pense que ça devrait le faire, répondit Tobin. Il faut aller dans le quartier des forges, entre celui de l'armement. Ca devrait le faire, il serait capable d'en avoir une, du coup ... Des capuchons, fit Tobin.

Akira eut un petit ricanement avant de se tourner vers Neoko qui les regardait en inclinant simplement la tête. Le blanc tapotta amicalement l'épaule de son frère.

- Si vous vous ennuyez, je suis sûre que mon frère sera ravi de croiser le fer avec vous. Au moins, pour voir. À l'abri des regards bien sûr, assura-t-il en regardant son frère en biais avec un maigre sourire. Et pour les capuchons, on doit en avoir plein à revendre, je pense qu'il y a de quoi faire.

La brunette inclina la tête et tourna son regard vers Arika avec un maigre sourire.

- Si vous le voulez, répondit-elle simplement.

Tobin se retient bien de faire un commentaire alors, qu'il soupira en hcohant la tête.

- Bon allons y !

Pendant ce temps, de l'autre côté, dans l'Archipel, le nouveau Roi était de retour dans sa sinistre demeure où cadavre et squelette décoraient le tout d'un air complètement maccabre. Devis se congédia de ses gardes une fois entrée, laissant tomber sa longue cape au sol dans la salle du trône. Les domestiques se chargeraient de la ramasser de toute manière. Il inspira longuement et attrapa un crâne qui traînait la porte pour le lancer contre un mur.

- RAH ! Foutu Roi, quel enfoiré ! grinça-t-il avant de se laisser tomber sur son trône.

Devis posa ses jambes sur l'accoudoir tandis que l'autre lui servait de dossier. Ce passage dans le Sud était une véritable agonie. Zonbi n'était vraiment pas des plus à l'aise, pendant tout le trajet, le seule moment où elle avait pu rependre sur elle. Être emmener comme ainsi hors de sa patrie, par le bias du mariage. Elle tourna son regard vers le sol. Alors qu'elle regarda l'éeffroyable demeure. Le sud avait vraiment lui manquer, elle n'a jamais imaginé que les horreurs existaient de la sorte. Alors que la porte de la salle du trône claqua derrière elle. Elle regarda son nouveau mari dans une colère des plus noires. Elle ne savait même si elle avait le droit de parler ou d'autre, elle n'était vraiment pas habitué à ce genre de personnage. Elle regarda un moment autour d'elle avant d'avancer pour prendre la cape entre ses mains, et la plier histoire surtout de s'occuper un peu. Devis attrapa un autre crâne et l'explosa contre le mur d'en face. Il bouillonnait de rage. Il mourait d'envie de tuer ce foutu Roi, comme celui-ci avait assassiné son père. Il serra les poings et resserra ses jambes contre son torse en se frottant les cheveux frénétiquement.

- Raaah, j'en ai marre !

Puis, il s'étendit à nouveau, pour fixer le plafond en soupirant longuement. Comme allait-il bien pouvoir se venger.

- En passant par le mariage de Dean ? ... Rah, non, je vais pas lui demander de taper une gosse non plus ... grinça-t-il avant de tourner les yeux vers Zonbi, haussant un sourcil. Qu'est-ce que tu fabriques ?

La jeune fille à la chevelure rouge sursauta aussitôt en tournant son regard noisette vers le Roi, mais le détourna bien vite en tapottant sur la cape.

- Hum, J'ai juste plié votre cape, votre Atlesse, dit-elle d'une voix un peu hésitante. Je devrais peut être hum... Aller trouver mes appartements ? proposa-t-elle en tournant une nouvelle son regard vers Devis.

Malgré qui devait avoir l'âge de son frère, il n'avait rien du tout d'un jeune homme. Il avait déjà la même prestance que le Roi du continent. Cela la mettait quelque peu mal à l'aise, et surtout elle avait peur de se retrouver à la place du pauvre crâne dont il ne restait que des morceaux.

- Oh, laisse, c'est le devoir des domestiques, ça ... Après tout, tu vas devenir reine, tu n'as pas à faire tout ça, commenta Devis.

Le jeune homme se gratta la nuque et se releva pour s'approcher de Zonbi, la détaillant vaguement. Puis il soupira longuement, en prenant sa cape, sans l'arracher, ni rien. Il se détourna.

- Suis-moi, je vais t'y mener, répondit-il. Ça m'évitera de m'énerver ...

Sur le coup Zonbi se tendit lorsqu'elle vit le roi s'approcha, mais se détendit un peu en voyant que la cape n'avait pas était arraché, simplement qu'elle avait glissé de ses bras. Elle hocha doucement la tête, en regardant le dos du monarque. Elle joignit ses mains devant elle. Alors qu'elle leva le regard vers le peu de décors quelque peu nerveuse. Autant essayait de parler.

- Quand célébrerons-nous notre union ? ,demanda-t-elle d'une petit voix douce.

Devis progressa dans les couloirs de sa demeure. Il prit un instant pour réfléchir avant de tourner la tête pour regarder Zonbi de son unique oeil visible.

- Le plus tôt sera le mieux. Je dois m'arranger avec mes conseillers à ce sujet. Enfin, m'arranger. Je parlerai, ils écouteront, ils diront oui, point, marmonna Devis.

La conversation n'était pas des plus déployés finalement, elle sentit son coeur se serrait. Elle n'avait donné aucune expliquation, elle espérait que Tobin aurait pu se calmer avec le temps.

- Je vois, une fois la date fixée, j'enverrais un faucon pour prévenir ma famille, murmura-t-elle.

Devis l'observa un instant puis se détourna. Il soupira longuement avant de se tourner vers elle. Il inclina la tête, croisant les bras.

- Ta date sera la mienne. Mes conseillers n'ont pas le choix que de m'écouter, lâcha-t-il en haussant les épaules.

Zonbi eut un petit rire nerveux en jouant avec un pan de sa robe.

- J.. je ne sais pas vraiment, je n'ai jamais vraiment participé de près ou de loin à un mariage, les décoration, les invitations, le temps de préparation, hum ... Vous voulez le plus tôt possible, peut être devrions nous le faire dans la semaine à venir, avant votre prochain conseil. Qu'en pensez-vous ?

Devis inclina la tête sur le côté, puis sur l'autre, faisant bouger sa frange en même temps. Elle n'avait pas tort. Il hocha la tête d'un air entendu.

- Bonne idée.

Il se détourna à nouveau en reprenant sa marche.

- Oh, et tutoie-moi. Les conventions me fatiguent …
- M-Mais vo.. tu es le roi, même ainsi c'est...D'accord, dis moi... Pourquoi m'avoir choisit ?, demanda-t-elle en s'arrêtant de marcher, en regardant le monarque.

Devis s'arrêta de marcher. Il resta un long moment dos à la jeune fille avant de se retourner pour la regarder. Il eut un maigre sourire en coin.

- Parce que j'avais envie, répondit-il simplement avant de faire volte-face pour reprendre sa marche puis de désigner une porte. Par ici. Ce sera ta chambre de séjour, le temps d'avant mariage.

La réponse lui était plus perplexe, bon au moins, c'était envie, c'était peut être un certain intêret, ce n'était pas si il avait dit comme ça. Elle eut tout de même un petit sourire, sans sourire, alors qu'elle entrait dans la suite. Cela faisait quelques jours qu'elle était ici, c'était plus sombre que dans ses propres couleurs. Il y a quelques jours, elle se tenait devant cette même glace. Mais ce n'était plus avec les couleurs chaudes du Sud mais bien avec une longue robe blanc avec des quelques bordures bleues, aux couleurs de sa nouvelle famille. Elle portait ses cheveux dans un petit chignon remplis de quelques bleuets. Elle prit doucement le bouquet. En étant aider des dames d'honneurs, un mariage de roi, n'avait vraiment rien de ceux qu'ils pouvaient fêter à la cours. Elle sentait son coeur battre de plus en plus vite, surtout lorsqu'elle entra dans la grande salle pour rejoindre Devis. Devil attendait patiemment Zonbi. Il était dans sa tenue officielle, avec une longue cape. Il avait une sorte de couronne en crâne étrange. La salle était très calme. Le nouveau Roi se tourna vers sa promise et leva sa main pour qu'elle puisse poser la sienne dessus, avant que le clerc puisse les nouer d'un ruban. Zonbi essayait de calmer les batteùment de son cœur, et visiblement sa famille n'avait pas pu se déplacer. Elle posa délicatement sa main dans celle de Devis, alors qu'elle regardait le ruban de sois, les lié une  première fois. Cela n'était plus qu'une question de temps, d'heures, de minutes, de secondes... Puis il inspira longuement. Le texte officiel avait dû être remanié un peu pour l'occasion.

- En ce jour, moi, Devis Heartless, Roi des Îles, Seigneur de l'Archipel, Gardien de l'Ouest, Gardien d'Achllige et Vinklag, Chevalier des Îles et Grande Faucheuse, m'unis à Zonbi Von Toten, Lady de la Cour, que je jure sur l'honneur de nos deux familles, de protéger, de chérir, et de ne jamais déshonorer et ce jusqu'à ce que la mort nous sépare.

Il regarda Zonbi, attendant simplement son approbation avant de continuer, parce qu'il fallut être au moins un minimum officiel. Elle aquieça. Devis inspira longuement avant de reprendre sa tirade solitaire :

- Père d'en haut. Ferrant. Guerrier. Mère. Jouvencelle. Aïeul. Étranger. Je suis à elle et elle est à moi, depuis aujourd'hui, jusqu'à la fin des temps, récita-t-il en la regardant presque dans le blanc des yeux.

Devis était plus qu'impressionant maintenant qu'elle le regardait droit dans les yeux. Elle inspira avant de récité au même moment

- Père d'en haut. Ferrant. Guerrier. Mère. Jouvencelle. Aïeul. Etranger. Je suis à lui et il est à moi, depuis aujourd'hui, jusqu'à la fin des temps, récita-t-elle a son tour.

Devis hocha simplement la tête. Il ne pouvait sortir son arme pour sceller réellement l'union. Il se contenta de poser sa main par-dessus celles qui était nouées.

- Je joins ses deux âmes, l'une à l'autre afin qu'elles ne fassent qu'une pour l'éternité, souffla-t-il.

Puis il s'avança lentement vers Zonbi, pour se pencher vers elle. La jeune fille avait bien sûre fermé les yeux pour ce moment, son premier baiser, son premier mariage. Elle apréhendait vraiment ce moment. Cependant, contrairement à ce qu'on aurait pu croire, il déposa un simple baiser sur la commisure des lèvres. Avant de ne sentir qu'une douce caresse au coin des lèvres, elle rouvrit doucement ses yeux noisettes en regardant le Roi. Avant d'avoir une petite rougeur avec un léger sourire lorsqu'elle tourna à son tour sa personn vers la salle, pour que le banquet puisse enfin commencer. Il se redressa, l'air de rien, tandis que les personnes présentes applaudirent d'un air solennel.

Pendant que l'Est fêtait activement le mariage de leur nouveau Roi, dans le Nord, le temps était plus calme. L'Héritier du Mur, en charge de la surveillance du Royaume de son père, était occupé dans la salle du trône, penchait au-dessus de plusieurs parchemins. Il soupira longuement. Le Nord était vraiment en déficit militaire, il fallait remédier à ça de toute urgence. Il se redressa en se massant la nuque.

- J'espère que les alliances vont fonctionner, marmonna-t-il.

La porte grinça doucement alors qu'une Delphine dans les couleurs du Nord vint faire son apparition avec une bonne boisson chaude, alors qu'elle rit doucement.

- Oh Niwan, tu devrais prendre une petite pause, et faire un peu plus confiance à ton jeune frère, tu m'avais bien dit qu'il te prenait en modèle, il va y arriver. Une tisane, tendit-elle avec un sourire des plus radiant.

Niwan tourna la tête vers sa femme et eut un vague sourire en la voyant arriver. Il prit doucement la tasse et se permit tout de même d'embrasser la tempe de Delphine en guise de remerciement.

- Je devrais, je devrais … J'envisage juste le pire des scénarios. Keyne devrait s'en sortir, je n'en doute pas, répondit-il avec un maigre sourire.
- De tout façon dans quelques mois tu auras d'autres occupations, et tu n'auras point le temps pour stresser ainsi pour ton jeune frère, dit-elle en souriant alors qu'elle joignit ses mains derrière son dos, en s'étant mis à marcher autour de la table en jetant un coup d'œil au parchemin.

Niwan but une gorgé de tisane et acquiesça lentement en riant un peu.

- Oh oui, surtout si mon vieux père ne cesse de me laisser Edelweiss, je risque d'être occupé, fit-il innocemment.
- Hum, rien d'autre pourrait te venir à l'esprit ?

Delphine tourna sur elle-même pour juste faire fasse à Niwan avec un petit sourire à croquer, alors qu'elle avait posé ses mains sur son ventre. Niwan inclina la tête sur le côté avec un petit regard interrogateur. Puis il posa lentement la tasse sur la table, faisant quelques pas pour rejoindre la jeune femme, sans voix.

- Je …

Le jeune homme sentit un sourire se dessiner sur son visage.

- Tu es enceinte ? souffla-t-il avec une petite voix innocente comme un enfant poserait la question.

Delphine se mordit doucement la lèvre inférieur en hochant la tête. Avant de sourire en levant les yeux vers son époux.

- De quelques semaine d'après La druide, avoua-t-elle

Niwan sentit des petits papillons dans son estomac. Son sourire s'étira tandis qu'il passa une main dans ses cheveux.

- Je vais être papa …

Le jeune homme eut un petit rire avant de prendre sa femme par la taille pour la soulever, tournoyant légèrement avant de la reposer pour la serrer contre lui.

- Je vais être papa ! répéta-t-il comme un enfant tout joyeux.

Delphine eut un petit rire alors qu'elle avait posé ses mains sur les épaules de son mari, alors qu'il la fit tournoyer dans les airs. En serrant à son tour son mari.

- Un magnifique père, j'espère que tout se passera bien, murmura-t-elle tout aussi heureuse.

Mais la discution fut des plus courtes, alors que le son du clairon résonna. Le Roi venait tout juste de finir son propre conseil. Roan sortit de la salle en soupirant alors qu'il passa la paume de sa main dans sa nuque, en soupirant. Elle avait été vraiment longue cette réunion. Niwan avait un grand sourire. Il tourna la tête vers la fenêtre en entendant le clairon, puis rapporta son attention sur sa femme, embrassant son front.

- Père est de retour, je m'en vais lui porter la bonne nouvelle, souffla-t-il avant de se séparer doucement de Delphine.
- Va, va, sourit Delphine en le regardant partir.

Le jeune homme sortit de la demeure pour rejoindre son paternel avec un sourire jusqu'aux oreilles.

Roan tourna le regard vers son fils, en inclinant la tête d'un air interrogateur.

- Tu n'es donc pas avec ta femme, ou aurais-je le droit d'avoir une surprise, en vue de ton grand sourire ? fit le Père

Niwan se mit tout droit en hochant la tête avant d'exploser littéralement de joie face à son père, levant les bras en l'air avec un grand sourire.

- Je vais être papa ! hurla-t-il presque.

Roan éclata de rire face à la réaction de son fils premier.

- C'est la deuxième bonne nouvelle que je viens d'entendre, ton frére a malheureusement un peu plus d'avance que toi.

Posant sa main sur l'épaule de son fils.

- Félicitation Niwan, n'oublie pas d'envoyer un faucon à ta soeur.
- Keyne ? Sérieusement ? Wow, il m'a bien dépassé pour le coup ! répondit Niwan en riant avant de hocher la tête. Oui, je vais aller lui en envoyer un de ce pas. Le voyage jusque dans le Sud s'est bien passé ?

Niwan eut un grand sourire, trépignant de joie.

- Nous sommes officiellement le Grand Ouest. Le nouveau Roi des Îles sera un allié de taille, il y a juste un leger soucis, il a vraiment une dent contre le Roi du continent. J'ai bien cru être entrain de faire le juge tout comme les débats de Keyne et Neoko, soupira Roan, Mais ce n'est pas vraiment le plus grave. On a déclarer un début de peste dans le Lagon, ajouta-t-il. Ah... Et j'ai du faire une excapate dans le Sud, en expres...
- Vraiment ? Un début de peste ? Je suppose qu'elle provient du bas peuple. Le Lagon est dans le Sud profond donc nous ne craignons rien pour le moment, je suppose. Si elle se propage, Leidenzeit sera la première ville touchée ?

Niwan haussa un sourcil d'un air étonné.

- Dans le Sud ? Pour quel motif ? s'étonna-t-il.
- Je doute que Leidenzeit soit vraiment la première cible de la peste, je te rapelle que le Roi du Sud a fait comme même construit une large muraille tout autour de sa demeure. Pour ta soeur, tu savais qu'elle volait régulièrement Stiria ?
- Il est vrai ...

Niwan marqua une pause et eut un petit rire nerveux, passant une main dans sa nuque.

- Ah, je vois ... Elle m'avait promis de ne plus le faire. Mais c'est Neoko, donc ... Elle l'a vraiment prise avec elle dans le Sud ?
- Oui, j'ai failli avoir l'air du dernier des idiots, de plus avec tout ce qui se passe au conseil, ça aurait été une excuse pour nous retirer toutes nos terre, sans parler qu'elle aurait pu avoir la peine de mort, pour vol d'un trésors de Hochebene, soupira Roan.
- C'est Neoko. C'est la première fois qu'elle sortait du Nord, je suppose qu'elle n'a pas dû réfléchir aux conséquences d'un tel vol, puisqu'elle la prend assez souvent ici, à Eldelweiss. Ou elle a vraiment mal pris le mariage de Keyne, au choix, fit Niwan en riant.
- Je devrais même plus être étonner, mais bon. heureusement que je suis redescendu, mais Yuuto, était bien content de son séjour, il a l'air d'apprecier le Dauphin du continent, c'est une bonne chose je pense, mais... J'aurai du voir un peu Neoko, j'ai un peu été dépassé par les événement

Niwan eut un petit sourire en lui tapant l'épaule amicalement.

- Si tu ne l'as tant vu, peut-être est-ce une bonne chose ? Sais-tu au moins si elle a essayé d'au moins parler avec le Dauphin ou le second prince ? demanda l'aîné.
- Je n'ai vraiment aucune idée, mais il me semble que le Dauphin, est plus proche, quand j'y étais, donc avec Yuuto, le Dauphin et elle avait disparu, je doute que c'est un signe, mais .. Tu connais ta soeur, je ne pense pas du tout.
- Oui, il est vrai que Neoko n'est pas très ... Hm ... Disons qu'elle est particulière. Elle peut manier une aiguille comme une épée, mais une fois qu'il faut discuter, disons, discussion de cour, ce n'est pas vraiment son fort, avoua Niwan avec un maigre sourire.
- Mais j'ai au moins une bonne nouvelle pour l'est comme pour le nord. Peter m'a proposé un nouveau mariage, entre sa petite dernière et Yuichiro, ça serait vraiment une bonne chose, pour rendre le Sud faible. Ca serait un bon point pour que le Roi nous écoute un peu plus, il veut qu'on accélére encore une fois les expéditions au delà du Mur, pour agrandir le continent. Construire un nouveau mur, pour détruire l'ancien, soupira Roan.

Niwan acquiesça la tête, croisant ses bras, approuvant d'un signe de tête cette nouvelle.

- Je vois ... C'est une bonne nouvelle pour nous. Enfin, sauf pour le Mur. Les Corbeaux ne risquent pas d'apprécier qu'on repousse leur territoire. Il faudra l'annoncer à Yuichiro !
- Peut être un peu plus tard, ce n'est qu'une promesse, et avec tout ce qu'on nous avons à faire au Mur, attendons de nous occuper des affaires les plus importantes.

Niwan hocha la tête et commença à évoquer les forces militaires tandis qu'on put à peine entendre des bruits de pas rapides s'éloigner. Le plus jeune de la famille, Yuichiro, venait de surprendre leur conversation. Il était descendu pour faire une surprise à leur père, montrer qu'il faisait des efforts pour marcher mais cette nouvelle le chamboula un peu. Une promise ? Il n'en voulait pas ! Il voyait Keyne, Neoko et même Yuuto partir avec toutes ses histoires. Il ne voulait pas quitter le Nord et sa famille. Le benjamin de la famille rebroussa chemin et se mit à courir le plus loin possible, en sentant quelques larmes d'incompréhension lui venir. Il s'enfonça dans un couloir mais, peu habitué à courir encore, il trébucha et bascula dans les escaliers les plus proches qui le menèrent au cachot. Yuichiro se redressa de sa chute en grimaçant, et regarda autour de lui d'un air perdu. Il ne savait pas du tout où il était ... Le couloir était à peine éclairé par des petites torches. On pouvait voir qu'il n'y avait vraiment plus eut de prisonnierq au nord depuis bien longtemps. Pourtant on pouvait entendre des bruits de pas, qui avait l'air de tourner en rond et une respiration quelque peu forte. Yuichiro se redressa en entendant le bruit de respiration. Un peu perplexe, il regarda autour de lui et tenta de se relever pour s'approcher des barreaux, avec un petit air curieux. Il y avait quelqu'un ? Pourtant, les prisonniers étaient assez rares ... Dans cette "cage" ou prison, une créature avait l'air de le fixer, avec un oeil d'un magnifique vert alors que l'autre était complètement noir. Il avait incliné la tête, alors qu'un grognement rauque monta dans sa gorge. Avec la faible lumière on pouvait se doutait d'une forme humanoïde. Yuichiro, en voyant le regard, se rapprocha un petit peu de la cage d'un curieux. Il y avait bel et bien quelqu'un dans la cage alors ! Il inclina la tête.

- Qui ... ?

Il n'eut vraiment pas le temps de finir sa phrase que la chose lui sauta littérallement au visage, une main sortit entre les barreaux, pour venir le tira contre les barreaux, regardant, droit dans les yeux. Avec que des grognement, comme si il n'était qu'un animal, et vu son état, on pouvait se douter de sa santé misérable. Yuichiro eut une petite exclamation de surprise en se retrouvant collé contre les barreaux, prenant un peu peur. Il écarquilla les yeux. Malgré la pénombre, il pouvait discerner l'aspect, les traits de celui qui était enfermé. Il prit d'autant plus peur.

- Y ... Yuuto ? balbutia-t-il, d'un air surpris.

Sur le coup le garçon le relâcha presque aussitôt en couinant. Il avait réagit un peu avant que Yuichiro finisse de prononcer le prénom de son jumeau, dont il n'avait aucune connaissance. Ca devait faire des années qu'il était enfermé ici. Yuichiro recula un peu en passant sa main dans son cou. Qu'est-ce que c'était que cette histoire ... ? Il ressemblait énormément à Yuuto mais ce n'était lui ... Le brun inclina la tête sur le côté.

- Qui es-tu ... ?

Pourtant l'espèce d'humain en face de lui n'avait pas l'air de comprendre un mot, il le regarda de loin, en se callant le plus loin possible dans un coin, en couinant. Un véritable animal, et puis il était vraiment sale, il avait à peine des linges pour recouvrir son corps des plus maigres. De la crasse partout. Yuichiro ne comprenait pas non plus. Il inclina la tête et se releva pour s'approcher des barreauw. Il posa sa main dessus, regardant à travers.

- Tu ne comprends pas ?

Pas le moindre réponse, toujours ce même regard vers qui ne faisait que fixer le petit devant lui. Yuichiro soupira longuement. Il ne comprenait rien, visiblement. Il recula un peu en regardant autour d'eux.

- Pourquoi tu es là ? marmonna Yuichiro plus pour lui même.

Toujours aucune réponse, mais la créature avait bougé, vers l'avant quand Yuichiro recula. Yuichiro rapporta son attention sur les grilles, s'abaissant. Il avait l'impression de voir les loups de ses frères et soeurs. Il tendit sa main, comme Neoko le faisait avec Niym, pour voir. Yuzuru fixa doucement la main, avant de venir s'approchait, à quatre pattes. Yuichiro eut un regard surpris. Non, il réagissait VRAIMENT comme les loups ! Le blond se rapprocha un peu pour tendre sa main un peu plus en direction de Yuzuru. Yuzuru en voyant la main être de plus en plus proche, il grogna légerement, mais sans pour autant montrer de l'agressivité, juste de la méfiance, alors que la main pouvait toucher Yuzuru à présent. Yuichiro inclina la tête et leva sa main pour la poser doucement sur la tête de Yuzuru. Il était comme les animaux. Donc par association d'idée, il agit pareil. Il passa sa main dans les cheveux timidement, comme on caresserait un animal. Yuzuru, se tendit sur le coup en sentant le contact, mais se laissa faire, dans un grognement qui se fit des plus muets au bout d'un moment. Yuichiro continua un petit moment avec un faible sourire avant de retirer sa main. C'était étrange ... Il n'avait jamais entendu parler d'un enfant qu'on aurait pu élever ici ... Surtout que sa ressemblance avec Yuuto était assez troublante. Il baissa doucement la tête, en pensant à son frère. Puis à la discussion qu'il avait surpris. Il sentit les larmes remonter et s'assit par-terre. Yuzuru redressa la tête en ne sentant plus la caresse, alors qu'il sentait une odeur salé, il tourna son regard vert vers Yuichiro. le petit pleurait, et se fut comme si il était un petit robot, ou même un perroquet qui avait répété un mot. Quelques peu maladroit, bien évidemment, puisque que la main de Yuzuru était crade, mais surtout un peu brute. Yuichiro sursauta un peu et redressa la tête. Il eut un petit rire amusé malgré la rudesse du geste. Il essuya ses larmes rapidement. Il ne devait pas pleurer, il devait être fort ... Yuzuru continua bien évidement, même un peu plus fort en voyant que ça avait l'air d'aller mieux. Yuichiro continua de rire un peu et regarda le petit adolescent face à lui. Il ne devait que recopier mais ... Le brun sourit.

- M-Merci ...

Sauf que Yuzuru ne savait pas s'arrêter, puisqu'il n'arrêta pas. Yuichiro eut un petit rire nerveux et posa sa main sur celle de Yuzuru pour essayer de lui faire comprendre qu'il fallait arrêter, en tentant de l'immobiliser.

- En ce jour, un nouvel conseil s'ouvre, annonça le Roi de Hochebene.

Roan était présent, accompagné par son bras droit, il avait les bras croisé, alors qu'il y avait divers petites bourgeoisies, du Nord, ensuite vint Peter, März, et ensuite Devis. März se tenait sur un trône un peu plus surélevé par rapport aux autres.

- Pour les cas de peste ? Quand n'est-il ? A t-ont trouvé la source de cette maladie ?
- Mon fils y travaille toujours actuellement, mais elle viendrait du fleuve, dans les prochains jours, le Grand Lagon sera fermé, pour ne pas contaminer le continent, fit le conseiller du Roi.
- Est ce que cela suffisant ?, soupira Roan
- Roi du Nord, ne soyez pas aussi pessismiste, fit la voix souriante de Peter
- Surtout qu'avec le froid, il n'y a pas grand chose à craindre, grinça Devis, haussant un sourcil. L'épidémie ne risque pas de se propager rapidement dans vos terres.

Devis était déjà fatigué du conseil. Trooop de conventions, beaucoup trop. Er puis avec le Roi du continent, il ne mourrait que d'envie de l'enfoncer, de balancer ce qu'il avait pu faire. Il se racla la gorge.

- En parlant d'épidémie, la Secte de Rosenthal commence vraiment à prendre l'importance, ils risquent de bloquer la route vers Raïss, marmonna Devis.
- Raïss ?
- La source des bordels, Atlesse, fit un domestique
- Oh, le bordel, je ne vois pas ce qui gênant, votre mariage précipité ne vous convient donc plus, Roi des Îles, fit le Roi dans un sourire

Aie, et voila que cela recommençàait, entre ses deux là. Roan leva les yeux au ciel, en tournant son regard vers Peter, qui lui avait l'air de trouver cela drôle. Devis tourna la tête vers März et haussa un sourcil. Quel crétin, comme s'il ne pensait qu'à ça ... Il grinça des dents.

- Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le bordel rapporte des couronnes. Or, les couronnes sont acheminées jusqu'à l'Archipel pour y être stockées. Ce n'est pas avec des gens qui entendent des voix que le commerce va avancer, répliqua Devil avec un mauvais sourire.

L'allusion à Scythe était toute faite. März perdit bien vite son sourire, en entendant le sous entendu de sa femme. Hors, on ne touche pas à la Reine. Roan sentait la pression de plus en plus élevée. Alors qu'il releva la main.

- Le temps que nous réglons un certain équilibre entre les réligieux, et les.. terrains. Vous pourriez faire passer les courronnes, en allant vers l'Ouest.
- Le chemin sera beaucoup trop long, pour notre Jeunot du conseil, l'impatience n'est vraiment pas la qualité des hommes de l'îles, lança le Roi
- Mais l'ouest est bien plus protéger, enchaîna Roan
- Mais oui ! Nos forêt, non presque plus de gros prédacteurs, fit Peter en renfort. Je pourrais même faire construire un chemin de pierre, ainsi que des tours de garde, dans tout les 1000 yard.

Devis pesta et regarda les autres Roi. Il soupira longuement.

- Je veux bien qu'il fasse trouver un équilibre, mais ce n'est que noyer le poisson. La Secte commence vraiment à prendre l'importance auprès du peuple. S'ils continuent on pourrait craindre à une insurrection.
- Un soulevement ?, rit Peter, Ce ne sont que des hommes en robe, rien a craindre, tonna bien fort celui-ci, Un peu de pression, au nord, et ils se réfugiront dans leur montagne ! Ahahah !
- Hum .. C'est une possibilité..., fit Roan
- Nous savons tous, que l'ouest et l'est, sont les plus grosse force brutes, nous n'aurons qu'à envoyer un petit message de pression
- Je doute, que Rosenthal accepte ce genre de jeu puéril, fit le Roi. Pourquoi ne pas les envoyer au Lagon, ils veulent être proche du bas peuples ? Ils ne peuvent de tout façon rien faire, autant donner au pleuple une petite surté, et vous n'aurez plus de problème Chevalier de l'Ouest, qu'en pensez vous ?

Devis plissa les yeux et soupira longuement en agitant sa main. Qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Il lança un regard noir au Roi, mais se retint d'une remarque cinglante.

- Soit ... Tant que ça règle le problème, marmonna Devis. Je refuse que les finances prennent du retard à cause d'une bande de gueux qui parlent aux murs.

Roan soupira, surtout d'aise quand le Roi fit dispersser le conseil.

- Je n'en peux plus, fit-il
- Oh oui, enfin, ma petite dernière est tombé malade, faut que je rentre le plus vite possible. Mes philosophes n'arrivent pas à trouver la source de son mal.
- Je peux t'envoyer ma druide, elle a réussi à faire remarcher Yuichiro, et puis je pourrais peut être faire en sorte, qu'il vienne avec. Histoire qui voit sa future promise
- Oh oui, cela fera certainement plaisir à Bianchi, la pauvre, fit Peter en hochant la tête.

Devis soupira longuement et tourna son regard vers les deux autres rois. Il haussa un sourcil, en écoutant la conversation avant d'incliner la tête sur le côté, avec un sourire en coin.

- Un problème avec une maladie ? s'incrusta le Roi de l'Ouest.

Peter tourna son regard quelque peu cerné vers Devis.

- Effectivement, elle a une grosse fièvre, celle-ci persiste, c'est en devenir cinglé, maugra le roi des Tempête.
- Ca va aller mon ami, Bianchi, est aussi forte que toi, fit Roan pour rassurer son ami.
- Oui, merci de te soutient, je t'attendrais à MidderFall, sourit-il avant de s'incliner en guise d'au revoir et de tourner les talons.

Devis eut un petit sourire en coin. Une malade par des temps de peste ? Il espérait presque secrètement que la maladie tourne en faveur de lui. Il inclina la tête, saluant le Roi des Tempêtes se montrant faussement compatissant. Puis il se tourna vers Roan.

- Tout semble bien allait de votre côté, Roi de l'Hiver, en attendant, souffla Deviq.
- Je ne sais pas si le mot << bien >> est vraiment la définition de ma situation, souffla-t-il. Avec ces cas de peste, les ressources, et la perte humain vont être des plus grandes, et la défense du murs risque de nous faire défaut, avoua-t-il.

Il tourna regard son regard vers ses serviteurs

- Mais bon, tout se passera bien. Mes félicitations pour votre mariage, j'espère pouvoir croiser votre famille, dans des temps plus sereins. Je vais prendre congé.

Ce fut bien le dernier sourire qui allait a avoir dans les prochain jours. Devis eut un faible sourire et hocha la tête en s'inclinant.

- Merci bien, Roi de l'Hiver ...

Et quelques heures plus tard, Devis était de retour dans sa demeure. Il entra dans la salle du trône, laissa tomber sa cape et s'installa sur le trône, attrapant une tête de mort, la lançant en l'air puis en la rattrapant, réfléchissant avec un mauvais sourire aux lèvres.

- Je vais finir par le piéger, ce foutu Roi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 21:21

Zonbi était comme même allée voir le retour de son mari, elle s'était un peu plus habitué à sa nouvelle vie. Elle ne faisait même plus vraiment attention aàsa tenue, et pour l'instant elle ne se comportait plus comme une chef de domestique, ou quelque chose comme çà. Alors qu'elle soupira en récupérant la cape de celui-ci. En la tapotant doucement.

- Tu es bien de meilleure humeur, que la dernière fois, fit-elle en pliant la cape.

Devis tourna la tête vers sa femme avec un sourire en coin, hochant doucement la tête avant de regarder le crâne qu'il avait dans sa main. Il s'amusa avec la mâchoire de ce dernier avant de le regarder Zonbi.

- Oh oui ... J'ai enfin trouvé comment bloquer notre bon Roi, grinça le jeune nouveau Roi.

Zonbi déposa la cape sur la table du secrétaire, en relevant son regard noisette, vers le Roi.

- Le bloquer ? Est-ce vraiment une bonne idée de l'isoler ?

Devis tourna la tête vers Zonbi et lui fit signe d'approcher tandis qu'il jouait avec le crâne. Zonbi tourna son attention vers lui, avant de relever sa robe d'un bleu trés sombre pour monter les quelques marches qui la séparait de lui. Devis l'attira vers lui pour la faire s'asseoir sur lui. Il soupira longuement et leva son regard vers elle, inclinant la tête.

- Je vais t'expliquer. Notre bon Roi a gentiment assassiné mon père. Je devrais en être reconnaissant pour pouvoir enfin monter sur le trône, mais malheureusement j'aimais bien mon vieux père, marmonna-t-il.

La jeune femme avait poser une main sur le torse de celui-ci de peur de tomber, sur le coup de la surprise , une légère rougeur pigmentait sa peau blanche, alors qu'elle releva son regard vers les yeux de son époux. Le roi ?

- Assassiné ? C'est purement impossible, le Roi de Hocheben ne peut pas se déplacer en dehors des murs, du château, part au conseil. Il reste de tout façon avec sa femme dans la suite royal, les lions gardent d'ailleurs la porte, aucun domestique ne peut s'y rendre. Comment aurait-il pu passer inaperçu, en sortant, alors que la salle est dans la cours centre, c'est complètement impossible, fit-elle déconcerté.

Devis tiqua et soupira longuement, un long soupire énervé, avant qu'il ne plonge littéralement son regard vert dans celui de sa femme.

- Dans ce cas, j'aurai simplement vu un homme ressembler comme deux gouttes d'eau à ce Régicide ? Une hallucination, peut-être, ironisa-t-il.

Sur le coup Zonbi recula son buste, en appuyant un peu sur le torse de Devis. En détournant le regard, vraiment mal à l'aise.

- C'est stupide, l'Archipel gouverne les commerces et même la trésories du continent, cela ne servirait rien au Roi de faire un affront de la sorte... Cela doit être un quiprocos, un fanatique, murmura-t-elle en relevant légèrement la tête comme une enfant.

Devis fit craquer sa nuque en redressant et attrapa le col de la robe de sa femme pour la tirer vers lui, avec un mauvais sourire.

- Oh oui, c'est vrai que stratégiquement parlant, il ne gagnerait absolument pas un accès vers le Nord. Il a tué mon père, j'étais là. Et je jure que je le ferai tomber, lui et toute la famille royale s'il le faut pour lui faire payer. Je ne serai satisfait que lorsque j'aurai sa tête à mes pieds, cracha-t-il.

La pauvre jeune femme du retenir un hoquet de surprise, alors qu'elle s'aida de la maigre force de ses bras pour se reculer plus loin possible de son corps à lui. Mais la robe céda légèrement sous la poigne du roi, découvrant sa gorge et ainsi que sa clavicule.

- Le Roi ne tuerai pas sans raison, insista-t-elle en affrontant le regard effrayant de Devis.

Devis la fixa un long moment. On pouvait presque voir l'orage grondait dans ses yeux tandis qu'il fondit soudainement sur sa femme pour lui mordre le cou. C'était une morsure brute mais pas trop non plus. Juste assez pour laisser une marque. Il se recula en se redressant pour la dominer de sa stature.

- Le seul Roi à écouter ici, c'est moi, lanca-t-il avant de la lâcher.

Zonbi ne s'attendait pas vraiment, à cela, lorsqu'elle vit Devis se rapprocher de la sort. Surtout pas sentir une morsure, qui lui arracha certe un hoquet de surprise, mais surtout ce qui la surpris le plus fut le gémissement qui s'échappa de ses lèvres, alors que lorsqu'elle glissa contre les jambes de son maris, alors qu'il la dominait de tout son buste. Elle en avait les larmes aux yeux, alors qu'elle avait posé ses mains sur la morsure encore fraiche. Devis la fixa avec un visage impassible. Comme si de rien n'était. Il passa sa langue sur ses lèvres, puis saisit son crâne, se désintéressant d'elle.

- Laisse-moi. J'ai besoin de réfléchir, seul, marmonna-t-il.

Zonbi se releva bien vite, une fois que le Roi la congédia, les larmes ne mirent très vite à couler lorsqu'elle quitta la salle du trône. Tirant sur ses lacets pour refermer au maximum sa robe, alors qu'elle allait dans sa suite, le coeur complètement perdu.

- Les enfants de l'Hivers sont vraiment doué, s'émerveilla Arika, qui tenant en joute Neoko.

Le Dauphin, l'avait ramené dans la cave des vins, à part pendant les banquets cette salle n'était pas exploitée. Ce qui offrait une bonne couverture. Le Prince était vraiment en âge, alors qu'il marchait sur le côté, en cherchant toujours une ouverture, pour attaquer la Princesse du Nord, mais rien y faire, elle arrivait toujours à casser son élan.

- Tu es vraiment douée, souffla-t-il entre deux souffle

Neoko reprenait son souffle entre deux attaques, tandis qu'elle raffermit sa prise sur son épée. Elle ne pensait pas trouver un adversaire à sa taille, honnêtement. Il fallait avouer qu'il méritait son titre de Chevalier. Son bras commençait cependant à lui faire mal, à force de bloquer les coups du Dauphin. Elle le regarda de haut en bas, pour chercher une nouvelle ouverture, un sourire en coin.

- Merci, je te retourne le compliment, articula-t-elle en essayant de reprendre son souffle.

Ça devait faire des heures qu'ils s'entraînaient et ils arrivaient encore à tenir de debout.

- Autant changer de méthode, sourit le Dauphin

Alors qu'il chargea d'un coup sec vers Neoko, sans pourtant cacher un point de son corps, mais le frontal était surtout un état brute, et l'épée aller droit sur la tête de Neoko. Neoko se tint prête à parer l'attaque. Elle leva son épée pour bloquer de front, mais avec la force et le geste, elle se retrouva bien facilement déséquilibrée, c'était mauvais pour sa garde, ça. Et c'est la que notre cher Dauphin, montra une toute autre facette de sa manière de combattre qui était bien plus rusé malgré son air des plus loyal pour la défense, il la poussa d'avantage, tout en glissant sa botte juste derrière le talon de la demoiselle pour la faire basculer dans le vide, et pour ensuite voir l'idée de poser lame sous la gorge de celle-ci lorsqu'elle sera tombée lors de sa chute. Neoko eut un petit hoquet de surprise en se sentant basculer en arrière. Cependant sa main libre chercha aussitôt quelque chose pour se rattraper. Aussi elle attrapa un pan du haut du Dauphin, l'entraînant avec elle dans sa chute dans la panique de l'imprévu. Le sol de la cave à vin était loin d'être agréable. La brunette grimaça une fois par-terre. L'Héritier du trône ne s'attendait pas que sa botte soit si mal réalisée, le but n'était pas non plus de lui faire réellement mal, aprés tout. Dans un dernier élan, il passa sa main libre derrière la tête de la jeune fille, pour essayer de protéger la tête de celle-ci. Alors qu'une fois au sol. Il eut un petit gémissement de douleur, en se redressant sur son bras.

- Tu vas b..

Mais la phrase mourut dans ses lèvres lorsqu'il sentit ses joues rosir de plus en plus. Alors qu'il se rendait compte qu'il était un peu trop proche. Neoko rouvrit ses yeux. Oh ... Le sol était quand même bien moue au niveau de sa tête. Lorsqu'elle se rendit compte de leur position, la jeune fille se figea un peu. La brunette entrouvrit ses lèvres, puisqu'elle était tout de même essoufflée.

- Je ...

Au même moment, on put entendre les pas du second pas arrivaient d'un air paniqué. Il s'arrêta cependant sur le pan de la porte, haussant un sourcil.

- Vous êtes pas sensés vous entraîner à manier des épées ? s'étonna-t-il.

Neoko sursauta un peu et voulut se redresser dans la gêne, si bien qu'elle donna littéralement un petit coup de boule à Arika, trop embarassée.

- Aïe ... Désolée, marmonna-t-elle en reculant son visage, regardant ailleurs.

Arika sursauta en entendant la voix de son frère, mais c'est plus le coup de boule qui lui fit vraiment réaliser qu'il devait se relever. La douleur l'avait assez sonné pour le punir de son affront, alors qu'il se redressa aussitôt en se relevant, se massant le crâne les joues rougies. Il tendit tout de même la main à Neoko par politesse.

- Tu voulais quelques chose Akira ?, demanda-t-il à son jumeau

Neoko prit la main pour se redresseer en se massant le crâne. Akira se serait au moins permis de pouffer de rire si la situation n'était pas aussi grave. Il reprit rapidement son sérieux.

- Ils veulent isoler le Lagon ! s'exclama son frère d'un air désespéré. Les cas de peste commencent à prendre une importance bien trop grande parmi le bas peuple, ils craignent que l'épidémie ne touche le continent et par extension, Leidenzeit !

Et ce ton sérieux, fut des plus dramatique. Arika rangea son épée dans son fourreau, en tournant son regard vers son frére.

- Mais .. Tobin est encore au Lagon non ?

Akira fit quelques pas pour rejoindre son frère. Il avait vraiment un air paniqué, on pouvait presque voir toute l'affection qu'il portait pour le Page.

- Justement, je sais ! Il risque de se faire contaminer ou de rester coincé, ou pire ! Il faut le faire revenir, Arika !

Neoko les regarda à tour de rôle et eut un maigre sourire. Au moins, pour le mariage, elle savait qui choisir. Elle tourna son regard vers Arika en rangeant son arme.

- Il n'y a pas moyen de faire pression royale ? demanda-t-elle.

Arika tourna son regard vers Neoko, puis vers le sol, comme si il réfléchissait. Il ne voyait pas comment tourner un ordre émetant du Roi lui même pouvait être annulé ou encore revendiqué. Avant qu'il relève la tête.

- Pas une pression royale, mais une pression venant tout droit du coeur. Je vais aller voir la Reine, elle pourra faire changer d'avis au Roi, fit Arika, Mais pour ça il faut que je puisse m'approcher de la tour... Hum, la seule qui connaissait encore les passage était la soeur de Tobin, il faudrait juste que je trouve un moyen de m'approcher, sans que les gardes le saches. Et sans que Père le sache.

Akira réfléchit tout autant, pour le coup, le cerveau turbinait plus qu'il ne le laissait imaginer. Il claque des doigts.

- Le frère de Tobin ! Il suffit de le soudoyer pour qu'il crache l'info ! s'exclama le blanc.
- Et tu le soudoies comment ? Avec un morceau de viande comme les loups ?

Le blanc la regarda de haut en bas. Puis regarda ailleurs. Neoko haussa un sourcil.

- T'es pas encore trop loin de la vérité, en fait, avoua-t-il.
- Disons, que tu vas jouer un peu le rôle du morceau de viande, fit Arika en se raclant la gorge. On devrait la ramener à Katya, elle doit avoir quelque chose.. de plus attrayant ? Llyod, a un faible pour les femmes du Nord à vrai dire, et à part aller dans le bodel... hum .. tu vois ?

Neoko les regarda à tour de rôle et fronça les sourcils, avant de comprendre progressivement où ils voulaient en venir.

- Hein ? Heeein ? Mais ... Enfin, j'ai pas non plus un grand charme, hein ...
- T'inquiète, tu fais les yeux doux, tu te penches un peu et ça paaasse, rassura Akira.
- Magnifique, marmonna-t-elle.
- Il reste plus aller voir Katya, fit Arika

Neoko leva les yeux au ciel. Bien heureusement, comme Akira l'avait dit, il ne lui fallut pas grand-chose pour glaner les informations. Au détour d'un couloir, où les jumeaux l'attendaient, elle revint, rouge tomate et attrapa sa cape que le blanc tenait pour cacher sa tenue.

- Alors ?
- J'ai jamais été autant mal à l'aise, sérieux ... Il faut couper l'eau. Il y a un tunnel qui passe juste en dessous de la chambre, tu pourras rentrer dedans sans te faire surprendre, assura Neoko en regardant Arika tout en remontant le haut de sa robe comme elle pouvait. Par contre, le temps sera compté, l'eau ne peut pas rester coupée indéfiniment ...
- Akira va couper l'eau, Neoko, je te suis, fit le Dauphin en ayant bien un air déterminé

Akira hocha la tête et se mit à courir aussitôt pour rejoindre la clef centrale pour couper l'eau tandis que Neoko guida Arika jusqu'à la grille la plus proche qui menait au tunnel, suivant les indications qu'on lui avait donné.

- C'est là. Va, je resterai dans le coin pour couvrir tes arrière, assura-t-elle en souriant.

Arika sourit à Neoko, avant de retirer sa veste d'appartement, pour pouvoir se glisser dans le tunel quelque peu oppressant. Et plus long, à cause de son entraînement, Arika avait un peu de mal à retrouver un semblant de force. Mais il tira sur ses dernières forces pour pousser la dalle, qui lui ouvrit sur la chambre de sa mère qu'il reconnut par la douce odeur des roses. Il s'extripa du tunelle, en reposant la dalle au cas où. Avant de chercher du regard sa mère.

- Mère ?

Neoko se contenta de rester devant le trou, profitant de la longueur de sa robe et de sa cape pour le recouvrir, assurant une certaine sécurité. La chambre de la Reine était plongée dans un silence oppressant. La Reine était couchée sur le dos sur son lit, si bien qu'elle inclina la tête en arrière, laissant ses cheveux tomber en cascade sur le bord du lit tandis que son regard se posa sur son fils aîné. Elle eut un petit rire.

- Arika ! Ça faisait longtemps, fit-elle d'une petite voix aiguë, comme une enfant.

Elle bascula sur le côté pour le regarder à l'endroit tout en riant légèrement.

Arika se retourna aussitôt pour voir sa mère, il n'aurai jamais pensé la revoir une nouvelle fois. Depuis que son père, avait interdit tout contact avec celle-ci. Il marcha d'un pas incertain vers celle-ci, ça faisait tellement longtemps.

- J'ai besoin de votre aide, Mère.
- Huuum ? Pourquoi ? s'étonna la Reine en inclinant la tête avec un large sourire.

Elle avait cet air d'ange habituel et pourtant on sentait le côté dérangé derrière ce sourire, comme le laisser présager ses petits rires qu'elle avait de temps à autre. Arika s'arrêta devant les marches d'où le lit trônait. Il déglutit doucement en posant un genou à terre, comme pour une demande d'audience.

- Père, a été voilé par la colère, il a envoyé , l'un de mes plus précieux ami, au Lagon, mais celui-ci va être fermer d'ici les prochains jours, il doit absolument revenir, je ne sais pas ce que je pourrais faire sans lui, c'est le meilleur page que vous avez pu me choisir, fit-il en baissant la tête

Scythe posa son menton dans ses deux mains, inclinant la tête à droite puis à gauche en fixant son fils aîné, toujours en souriant. Elle cligna des yeux, étendue sur le lit, s'arrêtant soudainement de bouger. Elle plissa ses yeux.

- Arika ... Tu serais triste s'il ne revient pas ? demanda la Reine avec un air innocent.
- Très triste, c'est mon meilleur ami, il m'a beaucoup aidé, et à fait de moi, le Dauphin de notre famille.

Scythe se redressa lentement pour se mettre assise en fixant son fils. Elle inclina la tête sur le côté.

- Je ne veux pas que tu sois triste ... Sinon je vais être triste aussi ... murmura la femme avant de prendre un grand sourire, posant ses mains devant elle pour se pencher hors du lit tout en restant dessus. S'il revient, tu seras heureux, hein ?

Arika releva doucement son regard azuré vers sa mère, alors qu'il hocha doucement la tête. Il ne connaissait vraiment plus la mère qu'il avait eut il y a bien longtemps, März, enfin son Père avait très vite fait mettre en quarantaine la mère.

- Oui, je serais heureux, répéta-t-il

Scythe se redressa et posa ses deux mains sur les joues de son fils, avant de pencher au-dessus, plongeant son regard dans celui d'Arika, tandis que les mèches de sa frange venaient chatouiller le front du blond. Elle eut un grand sourire, mais un sourire tendre et dérangeant en même temps.

- Je parlerai en ta faveur, souffla-t-elle en détachant chaque syllabe, comme si elle faisait un effort, avant de le lâcher soudainement pour tomber en arrière sur le lit en riant à gorge deployée comme si elle était prise de demence

Arika était comme aspiré par le regard de la Reine, un rouge qui était des plus ardent. De plus avec son teint pale, et ses cheveux d'un blanc neige c'est difficile de ne pas être impressionné par une telle chose. Elle avait été béni des Anges comme ils disaient tous. Arika fut des plus rassurés lorsque celle-ci accepta sa reconquête, bien qu'il tomba littéralement en bas des escaliers. Par la surprise du geste de sa mère. Mais au moins.. Il aurait temps voulu rester, mais il entendait déjà les portes grinçaient, le roi allait certainement arriver, il se glissa dans le tunelle au plus vite pour rejoindre Neoko, et son frére.

März entra quelque minute aprés, ouvrant la porte, il la referma derrière lui, en voyant sa femme dans cette état.

- Votre journée a vraiment l'air d'être des plus bonnes aujourd'hui.

Scythe continua de rire avant de se redresser soudainement en entendant la voix de März. Elle eut un petit rire enfantin et se jeta sur le lit, roulant à droite, puis à gauche, sur le dos, tout en le fixant de ses yeux rouges. Elle mordilla son doigt en jouant avec une mèche de ses cheveux.

- Je l'avais dit, chantonna-t-elle avant d'éclater de rire. Je l'avais dit ! Je l'avais dit !

Elle roula complètement, s'empêtrant dans sa longue chevelure blanche, croisant ses bras sur le lit, pour poser la tête dessus avec un grand sourire.

- Le malheur approche, souffla-t-elle d'un air enfantin.
- Ce n'est qu'un cas de peste, ce n'est pas grand chose, fit März

Le roi s'approcha de sa femme, en s'asseyant sur le bord du lit, dos à elle. Alors qu'il regarda autour de lui, quelque chose avait changé.

- On n'aura qu'à migrer vers le Nord, la peste disparaîtra aussitôt avec la mort de la vermine, conclua-t-il. Cela fait longtemps que vous n'étiez pas sortie en dehors de ses murs.
- Le malheur les rongera tous ! Tous ! brailla-t-elle en riant avant de se calmer d'un coup.

Scythe se redressa lentement sur ses genoux pour s'approcher de März. Elle passa ses bras autour de sa nuque, posant son menton sur l'épaule de son mari, avec un sourire enfantin. Elle redressa un peu sa tête pour qu'elle soit à la hauteur de l'oreille du Roi.

- Neeh ... Je peux demander quelque chose ? susurra-t-elle tandis que son sourire s'allonger lentement.

Marz frémit au toucher de la Reine, cela faisait bien longtemps qu'il s'interdisait tout geste, quand sa femme était dans un état des plus lamentable. Il soupira avec un petit sourire au coin.

- Je dis, oui ou non, cela ne changera rien, tu auras de tout façon ce que tu veux.
- Le page d'Arika ... fais-le revenir, murmura-t-elle au creux de l'oreille du Roi. Arika m'a dit qu'il serait triste ... Je ne veux pas qu'il soit triste sinon je vais l'être aussi ...

L'albinos resserra son étreinte autour du cou de son mari comme un animal qui piégeait un autre entre ses griffes. Elle avait un grand sourire.

- Et tu ne veux pas que je sois triste, hein ? souffla-t-elle.
- Comment cela ne m'étonne guère venant de ton fils, il vienne te mendier de l'aide. Il ne sera jamais un Roi. Le page... Ça tourne vraiment un peu trop autour de lui, vas tu vraiment être triste, alors que ton fils ne vient jamais te voir ?, demanda März sans se soucier de l'étreinte

Scythe inclina la tête sur le côté, la posant sur son épaule. Un refus ... ? Elle allait essuyer un refus ... ? La femme le lâcha, laissant tomber ses bras de long de son corps avant de se lever lentement sur le lit, inclinant la tête en le regardant.

- Mais là, il est venu ... souffla-t-elle. Tu ... ne ... veux ... pas ?

L'albinos pencha un peu vers la droite, puis vers la gauche. Elle ne comprenait pas. Soudain, elle se prit la tête en hurlant, reculant doucement. Elle chercha à attraper le rideau du lit mais elle chuta au sol et commença à s'agiter, comme prise par une crise de démence. März se releva en soupirant, alors qu'il tourna à peine le regard vers sa femme. Qui crier, encore et toujours, d'un de ses sons suraïgus, d'un de ses cris sans fond. Un lente l'agonie.

- Aider un fils qui ne sait pas qui est sa mère, je ne te comprends vraiment plus, à croire que tu aimes cette situation. Le page reviendra sur le continent se soir, par le dernier bâteau. Je pense que ton fils sera heureux, et tu le sauras aussi.

Scythe continua de rouler au sol un long moment avant de se redresser en titubant pour venir se cogner contre un mur. Elle se laissa glisser le long de celui-ci, tournant son regard vers März. Ses traits enfantins effrayés se tendirent soudainement. Elle inclina la tête sur le côté.

- Ils disent que le malheur ne s'arrêtera pas. Ils disent que le malheur te détrônera. Ils disent que le malheur est tout proche, murmura-t-elle, le regard flou comme si elle pensait à autre chose.

L'albinos avait un début de larme, certainement dues à son choc. Soudain, elle eut un grand sourire dérangé.

- Les Anges purifieront cette terre ! hurla-t-elle en se laissant tomber au sol en riant, secouée de hoquets, avant de s'arrêter comme si de rien n'était, en regardant März avec un grand sourire enfantin. Oui, je serai heureuse !

März referma la porte derrière lui, alors que les deux lions noirs, se frottèrent à lui. Il carressa la tête de l'un avant de se mettre en route, rejoignant son page pour lui transmettre l'information. Le maleur, hein ? Il n'aura qu'à le détruire comme la dernière fois. Avec ce bon vieux Roy, qui n'avait pas compris sa douleur. Il eut un petit sourire mauvais. Arika avait bien évidement dit la bonne nouvelle à son frére, alors que lorsque la nuit était tombé, tout les trois attendaient encapuchonner dans une ruelle, l'arrivé du dernier bâteau, avant qu'on coupe tous les ponts menant vers le grand Lagon. Tobin était dans les derniers à descendre, sans pour autant avoir l'air pressé, et surtout il n'avait pas l'air en moins bonne forme qu'avant. Tout avait l'air d'être qu'un changement de plus. Mais il tourna bien vite, dans une autre ruelle, ne passant pas par la rue principale pour regagner le château du Sud.

- Je me doutais bien que c'était vous, sourit-il.

Akira attendait, patiemment et inquiet en même temps. Lorsque le Page vint à leur rencontre, il ne put retenir un large sourire. Il aurait bien aimé courir, se jeter à son cou et tout, mais il se contenta de s'avancer pour lui donner une tape amicale dans le dos.

- Qui d'autre aurait pu se soucier autant de toi, après tout, hein ? fit le blanc en riant.
- N'empeche le Lagon est complètement infecter, j'ai peur que ça déborde, le Roi a envoyé la secte là-bas, certainement pour les anéantir, mais ils ont l'air plus intelligent, fit Tobin en soupirant. Enfin je suis bien content d'être de retour, je pensais que le Roi voulait ma mort... pour une raison x.

Akira déglutit péniblement et regarda ailleurs. Il ne sentit que d'autant plus coupable. Il baissa la tête en passant sa main dans sa nuque en riant nerveusement.

- Va savoir ... bredouilla-t-il.

Neoko regarda le blanc puis leva son regard vers Tobin.

- La peste est si virulente que ça ? demanda-t-elle pour changer de sujet.
- Assez, c'est vrai... ment un cauchemar, entre les montés de fièvre, les fausses communes qu'on remplissait tout les deux jours, et ses ... erk... postules noires. Je pense bien que c'est une épidémie à grande échelle. Je suis désolé pour toi Akira, mais t'as perdu un peu ton fief, là.
- C'est à ce point ?, fit Arika, On va peut être même devoir quitter le château ... Je pense pas que père voudra rester aussi proche
- Bof, je ne suis pas près d'être promis de toute manière, ce n'est qu'une question de temps, je suppose pour que la peste gagne du terrain, marmonna le blanc en croisant ses bras.
- Quitter le château pour aller où ? Vers le Nord ?
- Ton père est Main du Roi, non ? fit remarquer Akira.
- C'est vrai ... Donc vers Edelweiss, souffla la jeune fille.
- Adieu les bordels, soupira Tobin
- Je te signal qu'il y a la peste, et tu penses qu'à ça, rit Arika
- Tu comprendras quand tu sauras plus grand, fit Tobin avec un air supérieur, avant de rire, Ça fera une sacré trotte, hum mais dans quelques mois, je sens qu'on va être dans les fôrets de pourpre ?  C'est comme ça que vous les nommez, non ?

Neoko hocha la tête avec un petit rire. Le Nord ... C'est vrai que le paysage qui avait bercé sa vie commençait à lui manquer. Elle soupira et jeta un coup d'oeil derrière elle.

Un nouveau conseil avait fini par se rassembler, certainement pressé par la peste. Devis se laissa presque tomber dans son trône, avec un maigre sourire. Les nouvelles étaient mauvaises pour les autres mais excellentes pour lui. Il attendit patiemment le début du conseil avec une certaine excitation.

- En ce jour, un nouvel conseil s'ouvre, annonça le Roi de Hochebene.

Peter semblait encore plus déprimé que la dernière fois, son conseillé venait tout juste d'annoncer la mort de Bianchi, qui finalement avait été déclaré comme le premier cas de peste chez les nobles, mais aussi dans l'Est. Le Roi avait aussi prévenu que le Lagon était définitivement fermé pour l'instant, pour mettre ce lieux en espèce de centre de quarantaine. Les nouvelles étaient de plus en plus mauvaise. Devis tourna la tête vers le Roi, inclinant la tête sur le côté. Cette mort était presque une aubaine tombée du ciel pour lui.

- Voyez, la maladie se propage plus vite qu'on ne l'aurait cru. Maintenant que le Lagon est fermé, le seul moyen d'assurer le commerce maritime est de passer par Achllige, commenta le Roi de l'Ouest.
- Tellement de noiceur en ses temps de paix, fit März avec un air détaché, j'ai envoyé tout de même la secte, cela vous fera encore un problème en moins pour vous Roi des îles, et cela, vous donnerez d'avantage de temps pour construire cette route, Roi des Tempête.
- Oui, mon Roi, la route avance petit à petit, les forêts sont défrichés petit à petit, mais rien de bien grave, dit-il d'une voix quelque peu faible par la fatigue.

Roan regardait encore la carte pour la énième fois, il fallait prévoir les prochains mouvements de la peste. Ferzek était une île de marchandise humaine, il ne risquait pas trop d'être dans la première ligne des infectés, qui voudront regagner leur terre pour la plupart.

- Nous devrions penser à faire évacuer Leidenzeit dans les prochains mois à venir.
- Vous avez tellement peur de ses gueux, fit März dans un sourire, nous devrions plutôt vous charger de l'avis de votre fille, j'aurai aimé faire ce mariage dans le Sud, qu'importe le prétendant qu'elle choisira, cela reste des Princes du continent, envoya-t-il

Roan se mordit l'intérieur de la joue.

- Cela ne sera qu'un histoire de temps, j'ai été débordé, par la future naissance de mon premier petit fils, mais je tâcherai de lui en faire part, votre Altesse
- En parlant d'enfant, je n'ai toujours pas ouïe d'un petit Prince, ou Princesse des îles.

Devis haussa un sourcil et tourna son regard vers le Roi, avec un mauvais sourire, inclinant la tête.

- Pardonnez-moi de ne pas vouloir littéralement violer ma femme pour le plaisir de vos oreilles, répondit-il poliment. J'ai d'autres préoccupations que procréer actuellement. Un héritier est loin d'être ma première priorité.
- Oh un mariage à sens unique, même la violence des barbares n'a pas l'air de plaire aux femmes du Sud, aurez vous besoin de cours de délicatesse ?

Roan releva les yeux en l'air, ça recommencer, encore. Qu'est ce qu'il avait envie de l'air sceller la bouche, bien fort, pour ne plus avoir à les entendres.

- Pardonnez-moi ma franchise, votre Altesse, mais occupez-vous de votre propre couche royale avant de venir fouiner dans celle des autres, marmonna Devis avec un sourire en coin, bien déterminé à ne pas se laisser atteindre.
- Ma couche se porte vraiment bien, un mariage avec le Nord en vue, un second mariage, avec... oh votre cousin, Etoile. Je crois que mes enfants n'ont certainement pas besoin de grand chose, pour savoir ce qu'être un enfant du continent. Nos rapport sont plus qu'excellent non, roi du Nord ?
- Hum.. C'est vrai que ma famille n'a pas l'air de se déplaire au Sud, fit Roan en sortant de ses pensées.

März tourna un regard bien soutenue à Devis, en ayant inclinant la tête, pour la poser dans la paume de sa main.

- Faites attention, en temps de peste, nombreux mercenaire, pourrait revendiquer vos terres qui n'ont plus aucune protections, bien forte. Aprés tout, on n'a plus peur de la Faucheuse, que de ses sbires comme on dit ?

Devis lança un mauvais regard au Roi, plissant les yeux, avant d'avoir un mauvais sourire, renversant sa tête sur le côté.

- Je ne pense pas que mes terres soient les plus à craindre, votre Altesse. À votre avis, entre le risque de prendre des terres à la Faucheuse, et une insurrection d'un peuple opprimé par la peste, et par le Roi, quel royaume doit le plus craindre pour son chateau ? siffla Devis. On peut dire qu'un voyage dans le Nord tomberait à pique.
- Vous jugez donc cette menace tellement importante pour votre Roi ? Quel douce attention de votre part, sourit März. Je pense qu'on peut négocier, un petit voyage, nous pourrions même vous rendre visite dans votre belle demeure, je n'ai pas encore félicité personnellement votre femme pour son nouveau titre, fit März dans la provocation
- Oh, ne prenez pas cette peine, votre Altesse, pensez plutôt à prendre soin de vous. Un détour dans mes terres pourraient s'avérer dangereux si des mercenaires traînent dans le coin, comme vous le dites, répondit Devis avec un mauvais sourire.
- Mais vous avez obligation de protéger le Roi, je n'aurais rien à craindre, ni ma famille d'ailleurs, avec la faucheuse à mes cotés. Cela pourrait être un aubelle pour mes fils, d'apprendre deux ou trois bottes de votre personne.

Devis le toisa un instant puis eut un maigre sourire, inclinant la tête sur le côté.

- Je ne voudrais pas retarder votre Altesse dans un voyage jusqu'au Nord. Si j'ai bien compris, les enfants du Nord seront de ce voyage, je doute que le roi du Nord apprécie de se languir de sa famille aussi longtemps.
- Oh vraiment ? Est ce vraiment si dérangeant ?
- Cela serait une bonne surprise, pour l'Héritier du Nord, le premier né, va bientôt arriver, cela sera une joie pour nous d'avoir la famille au grand complet, et de pouvoir fêter cette événement avec vous, Altlesse.
- Eh bien, je trouverai du temps une prochaine fois, fit Le Roi. Le conseil peut se disperser, nous avons fini.

Devis soupira longuement, bénissant le Roi du Nord et son honneur pour la famille. Il fut d'ailleurs un des premiers à s'incliner pour quitter le Conseil avec un mauvais sourire. Il commençait à gagner un peu de terrain, c'était déjà ça. Heureusement que le conseil était finit, Roan avait pu arriver juste avant la nuit, pour pouvoir, voir son premier né en tant que petit fils, du nom Laknir. Une chevelure noir, et peut être des yeux qui allaient tirer vers ceux de sa mère. Elle était justement entrain de se reposer, dans la chambre. Alors que Roan, avait invité son fils, à boire à la santé d'un heureux événement enfin.

- Enfin une bonne nouvelle, ce gaillard, est vraiment magnifique, vous avez fait du bon boulot, félicita Roan.

Niwan avait passé la journée à faire les cents pas, mort d'inquiétude. Si bien qu'une fois l'accouchement finit, il était un peu plus calme. Mais pas tout à fait serein, non plus. Il avait reçu deux faucons avant l'arrivée de son père. Il l'accompagna tout de même de bon coeur pour boire. Il eut un grand sourire.

- Si seulement ça pouvait durer, répondit Niwan, tout de même heureux. Ça fait bizarre d'entendre de nouveau des pleurs d'enfants dans les couloirs, ça surprend depuis la mort de Mère.

Il soupira un peu et eut un maigre sourire avant de fouiller.

- Ah, et j'ai reçu deux faucons. Un de Neoko et de Keyne, à croire qu'ils ne sont pas jumeaux pour rien.
- Cela remonte effectivement. Yuichiro, n'était pas tellement un grand pleurenicheur, sourit Roan avec un sourire quelque peu nostalgique. Je pense savoir de quoi parle ses deux faucons, l'un de la Mort de la Princesse Bianchi, et l'autre du prochain retour de la famille dans le Nord, est ce juste ?
- Presque. Visiblement la fille de Keyne est tombée malade ... Quant à Neoko, j'ai eu le droit à un long paragraphe sur le choix du futur prétendant en bonus, répondit Niwan avec un sourire en coin.
- Je crois que je vais tout de suite envoyer notre druide aux Tridents, j'ai vraiment un mauvais présentiment pour la petite Heama, Neoko ? Elle s'est décidé ?, demanda Roan aprés une gorgé d'Hydromel
- Moi, de même. Oui, de ce que j'ai compris, en tout cas. Visiblement depuis ta dernière visite, le Dauphin aurait eu écho du fait qu'elle manie l'épée et elle suivrait quelques cours avec lui, quand il ne s'occupe pas du cas de Yuuto. Elle pense le choisir, lui, informa Niwan avec un maigre sourire. Si le mariage se fait, ma soeur sera la prochaine reine du continent.
- En Reine du continent ? Ça va faire beaucoup, vraiment beaucoup, mais elle ne pense qu'à choisir, elle n'a donc pas encore ou n'aura donc pas de sentiment pour lui, soupira Roan, A ton avis que va devenir le continent avec une Reine aussi agile qu'un chevalier et avec la langue aussi pendu qu'un routurier ?
- L'abolition des robes ? Ou l'autorisation du port des armes pour les femmes ? fit Niwan en plaisantant avant de boire une gorgée. Allons savoir ... Peut-être qu'elle va s'asagir avec le temps ?
- J'espère qu'elle va prendre un peu sur elle, fit Roan en souriant. Finalement je n'aurais pas besoin de dire à Yuichiro qu'il fut promis, ça me soulage vraiment malgré le teint macabre de la situation.
- Je te comprends. Il essaye de se déplacer dans le château un peu plus librement dans le château maintenant qu'il arrive presque à marcher sans trébucher. Par contre, il y a des fois où il disparaît pendant plusieurs heures avant de réapparaître mystérieusement. Je n'ai toujours pas trouvé où il se cache ...
- Il doit s'ennuyer ici, je voulais vraiment que ce mariage arrive. Il aurait pu profité de l'air marin, mais maintenant, que sa promise est morte, je ne vois pas trop quoi faire.

Niwan ouvrit la bouche mais il fut interrompu par les bruits de pas. Il se retourna. Yuichiro venait d'arriver, les genoux et mains couverts de crasse. L'aîné haussa un sourcil.

- Ah, te vo-
- Le Mur.

Niwan fronça les sourcils et tourna la tête vers son père, puis vers son frère cadet.

- Je veux aller au Mur, répéta Yuichiro.

Roan était déjà entrain de regarder son fils de haut en bas, en voyant sa tenue des plus dégligé.

- Yuichiro ? Ne devrais-tu pas ê... Quoi ? Au Mur ? Pour quel raison ? Tu n'es pas en état, tu le sais...

Yuichiro s'approcha lentement de la table. Il passa une main sur sa joue pour se débarbouiller rapidement.

- Je veux aller au Mur, répéta-t-il. Je ne serai jamais un bon chevalier et je ne sers à rien ...
- Yuichiro, tu es encore jeune, tu sais. Tu dois juste apprendre. Où est-ce que tu es allé traîner ?
- Dans les cachots.
- C'est juste que tu es encore jeune, tu as juste besoin de t'entrainer, fit Roan. Les cachots ? Il y a rien a voir là-bas, va prendre un bain, et va te coucher, il se fait tard, nous en reparlerons demain.
- Non, il y a le garçon en bas, marmonna Yuichiro. Celui qui ressemble à Yuuto.

Niwan se figea un peu. C'est donc là que Yuichiro passait ses journées ... Le brun tourna son regard vers son père. Roan eut bien comme un moment de blanc. Le garçon des cahot, souvent appeler comme l'Enfant des Loups.

- Yuzuru, murmura Roan, Tu devais pas aller là-bas... Tu n'aurais jamais du voir ça.
- Je l'ai vu par hasard, répondit Yuichiro qui ne semblait pas comprendre la gravité de la situation. Pourquoi il est enfermé ?

Roan lui fait signe de se rapprocher. Yuichiro s'approcha lentement et acquiesça, s'asseyant à côté de son père en silence.

- Tu dois le dire à personne, c'est ... le monde qui est le notre, est un peu trop cruel, et encore plus ses temps-ci, commença Roan.
- Promis, je ne dirais rien ...
- Yuuto est le premier né, mais nous savions pas qu'il avait un jumeau, celui-ci est né aprés mais .. comment dire il était déjà mort. Pourtant la druide réussit à le ramener parmi nous. Cependant ce n'était pas sans contre parti. Et se fut son humanité qui lui a été retiré. On ne le voyait pas tout de suite, ce qu'il était. Je pense que tu sais que ton frère a une cicatrice au niveau du cou. Yuzuru lui a fait.
- Yuzuru se comporte plus comme un animal qu'un humain, continua Niwan. Il a été enfermé dans les cachots pour cette raison, pour qu'on essaye de le calmer. Mais rien à faire. C'est un miracle que tu n'es rien, Yuichiro.
- Il m'a fait penser aux loups de Neoko et de Yuuto, avoua le petit. Du coup, j'ai réagi comme je réagis avec eux ...

Roan haussa un sourcil, avant de posant doucement sa main sur la joue de son fils, pour voir la blessure.

- Il t'a comme même fait du mal ..

Yuichiro releva la tête vers son père et eut un petit rire, inclinant la tête.

- C'est quand il m'a vu la première fois ... Il ne l'a plus fait après, je t'assure, répondit Yuichiro.
- Ça reste dangereux, Yuichiro ...
- Mais il ne l'a fait qu'une fois ...
- Et que veux faire avec lui ? Il ne comprends pas un mot, il se déplace comme un animal, le mur est certe sous ma protection, mais tu sais très bien que ce n'est pas moi, le régent, fit Roan pour essayer de convaincre son fils
- Il n'a qu'à venir avec moi au Mur, insista Yuichiro en regardant son père. Neoko et Yuuto ont leur loup, j'aurai le mien.
- Ce n'est pas une question de savoir si Yuzuru sera considérer comme un .. fils de diable ou quelque chose dans le genre, il ne sait pas communiquer, ne sait pas se laver, manger, ou autre chose qui nous est rudimentaire. Il risque de se faire exécuter, ou encore d'être la proie de moquerie et de représaille.
- Et si je l'aide ? J'essaye de communiquer un peu avec lui, ça fonctionne ... répondit Yuichiro.
- Sérieusement ? s'étonna Niwan.
- Oui ...
- Est ce qu'il communique ? Si oui, je te laisserai aller au Mur, mais sinon, tu devras rester ici, le temps que tu gagnes le titre de chevalier, fit Roan.
- Pour l'instant, il ne fait que recopier ... marmonna Yuichiro.
- Bien tenté Yuichiro ... Tu ne devrais pas avoir trop d'espoir, répondit Niwan.
- Mais ... Mais si j'y arrive, j'irai au Mur, hein ?
- C'est promis, assura Roan en tendant son bras vers son fils.

Yuichiro tendit son propre bras pour attraper l'avant bras de son père. Niwan tenait lieu de témoin pour l'occasion. Son benjamin avait une mine sérieuse, pour le coup. Le brun eut un petit sourire amusé. Des mois s'étaient de plus écoulés, et bien évidement la peste était allée bien au-delà. Des paysans venus de toute part, avaient causé des débordements, renversant tous les commerces, attaquant les bordels qui étaient pour la plupart vide, puisque tout le monde avait pu remonter vers le Raïss. Mais bien évidement dans toute cette agitation, alors que tout le Palais était entrain de préparer leur longue migration vers le Nord. Un garçon à la chevelure blonde,  encapuchonné, était entrain de regarder avec une amie, la foule qui essayait de percer la porte principale de la demeure.

- Princesse... on devrait rentrer, ça devient dangereux ..., fit la voix tremblote d'un Ecuyer.

Dans la petite ruelle reculée, la jeune fille encapuchonnée observait la foule d'un oeil curieux. Elle tourna son regard vers le garçon, en lui faisant signe de se taire.

- On ne craint rien, voyons. Ils ne peuvent pas nous voir d'ici ! Hm, je me demande si la porte va tenir longtemps ...
- S'il vous plait, plaignit l'enfant

Les gueux, étaient de plus en plus nombreux, et certains commençaient à hurler,à meugler la mort du roi, et de toute sa ligné, sans parler des autres nobles, si ils n'avaient pas une audience. Etoile avait vraiment peur, il avait l'impression d'être de retour à l'Ouest sauf que son cousin, les aurait déjà tous mis à mort. Mais là. Il se figea en voyant qu'on les regardait. Il tira sur un pan des habilles d'Akiko.

- Allons y... Vite. Ils nous fixent ..
- Qu'est-ce qu'ils peuvent faire ? Ce ne sont que des mots en l'air, marmonna Akiko avant de se tourner vers Etoile. Mais je dis qu'on ne risque rien !

La jeune fille aux cheveux blonds se retourna pour regarder la foule. En voyant qu'ils étaient en effet observer, elle ravisa son jugement.

- Repli ... Repli...

Etoile se mit aussitot, à tirer Akiko, alors que les gueux se mirent aussitôt à leur poursuite, en gueullant de partout. Etoile était juste derrière Akiko, une main sur la garde son épée.

- Pourquoi on est aller là-bas ?, se plaignit-il en courant

Akiko ne se fit pas prier pour se mettre à courir, passant d'une ruelle à l'autre, s'éloignant le plus de sa demeure. Cependant, elle avait un petit sourire amusé.

- Parce que je voulais voir cette insurrection, voyons ! Ce n'est rien, juste une promenade de santé, assura la blonde en riant.
- Attention princesse !

Etoila tira en arrière, sur la droite, alors qu'un geux venait tout juste de tomber devant eux, pour bloquer le passage, Etoile donna un coup dans la porte pour la refermer.

- Promenade de santé, hein...

Akiko se fit tirer à l'intérieur de la maison. Elle eut un petit rire en hochant la tête. Avant de lever les yeux.

- Bon. Je suppose qu'on va devoir passer par les toits.
- Y a pas d'autre possibilité, hein ? fit Etoile en faisant tomber l'armoir.

La porte ne tiendrait de tout façon pas bien longtemps. Il tourna le regard vers le sommet.

- À moins que tu ne trouves une cape d'invisibilité ! siffla la jeune fille.

Akiko grimpa au premier étage de la maison et poussa la fenêtre sur le toit avant de s'extirper avec un petit sourire satisfait.

- Viens ! lança-t-elle.
- Je le sens vraiment mal, Princesse.

Etoile se mit à sa suite, sans pour autant ranger son épée. Pourquoi ça devait tomber sur eux, il y avait tellement de nobles, pourquoi eux ? L'air lui fait aussitôt tourner la tête. Et son corps eut quelques spames.

- J'ai omit de vous dire quelque chose....

Akiko haussa un sourcil d'un air interrogateur en regardant Etoile en étant sur le toit.

- Quoi ?

[15/04/2016 18:38:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - J'ai un leger problème avec les hauteur, avoua-t-il en détournant le regard ailleur que vers le bas...

[15/04/2016 18:41:15] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oh ...

Akiko regarda autour d'elle en réfléchissant, puis tourna son regard vers Etoile en tendant sa main.

- Ferme les yeux et fais-moi confiance, ce n'est pas une demande, c'est un ordre !

[15/04/2016 18:45:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Etoile eut comme un petit blanc, mais il posa sa main dans celle de la Princesse en hochant buien la tête. Alors qu'il garda l'épée.

- Au moindre probleme j'ouvrirais les yeux, fit-il avant de les fermer.

[15/04/2016 18:55:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko hocha la tête et serra sa main, en le guidant sur les toits. Ce qui était pratique avec la ville, c'est que les toits étaient peu éloignés, on pouvait les enjamber facilement. La jeune fille dut juste ruser pour sauter par dessus les ruelles. Elle se mit à courir soudainement.

- À mon signal, tu sautes ! hurla-t-elle.

[15/04/2016 18:55:54] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Etoile, se mit lui aussi soudainement a courir, il devait absolument faire confiance à la Princesse, et ne rien penser. Ils allaient survivre, il l'espérait du moins.

[15/04/2016 18:59:31] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko continua de courir. Ils n'avaient qu'une chance de toute manière. Elle inspira longuement, sans ralentir.

- MAINTENANT ! cria-t-elle soudainement en sautant, et en priant aussi.

[15/04/2016 19:06:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Etoile sauta au même moment, et essayant de fermait les yeux, mais le retour lui fit bien mal, puisque ne voyant pas le sol, il se retrouver a rouler bouler, entrainant la princesse dans sa suite, alors que les gueux, se mirent a les suivrent

[15/04/2016 19:11:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: La blonde fit un roulé-boulé assez violent sur l'autre toit. Elle se redressa aussi vite qu'elle put, en tirant Etoile avec elle.

- Ça va ? Ça va ?

[15/04/2016 19:13:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Les geux étaient vraiment tout autour d'eux, alors que tout semblait être perdu, une trappe souvrit a quelque pas des sang bleu.

- Par ici !

[15/04/2016 19:16:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko regarda autour d'elle et tira Etoile avec elle jusqu'à la trappe en se jetant limite dedans sanz demander son reste.

[15/04/2016 20:09:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Etoile tomba comme une vulgaire merde dans le trou, Alors que le Chevalier qui les avait aidé n'était d'autre que Aaron, le corbac. Il bloqua bien vite la trappe avant de glisser le long de l'échelle.

- C'était juste, qu'est ce des sang bleue font ici, vous devriez être avec les autres, a l'intérieur du chateau non ?
- aie aie, fit Etoile en se frottant le coude, Disons qu'on... hum §..

[15/04/2016 20:10:40] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - On voulait faire un dernier tour dans la ville avant de partir, répondit simplement Akiko avant d'avoir un grand sourire. Vous êtes un chevalier ? Vous tombez à pique !

[15/04/2016 20:21:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ex chevalier, ton père ma jeter à la mer, en espérant que je meurs, mais manque de peau, je suis pas destiné a finir dans les bras de la mort, pas avant de l'avoir retrouvé. hum .. Je pense pas que vous pourriez aller vers le cortège. Il faut mieux monté vers ... Le Nord-Est.
- Y a pas vraiment de ville a L'est, ùmarmonna Etoile pas vraiment convaincu
- C'est vous qui voyez, mais rester pas tropout, c'est pas difficile a trouver, fit Aaron en remettant son capuchon longtmeps ici, ce ne sont que des é

[15/04/2016 20:24:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Vers le Nord-Est ? Comment vous voulez qu'on y aille ? À pied ? Avec tous ces gueux qui nous poursuivent ? Soyons réalistes, on ne va même pas tenir une heure, fit Akiko avec une lucidité hors norme pour le coup.

[15/04/2016 20:25:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - A cheval, sa serait trop voyant, et de tout façon il vont attaqué le cortège soyez réaliste, ils veulent la mort de votre père, demoiselle, fit Aaron avec un sourire quelque peu mauvais.
- Miuna ... On doit les prévenir, murmura Etoile en se tournant vers l'échelle.

[15/04/2016 20:28:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Attends ! fit Akiko en attrapant l'épaule d'Etoile. On va y passer si on fonce comme ça.

Le blonde tourna son regard vers Aaron et haussa un sourcil.

- Vous dites qu'il y a une ville à l'est ? Vous y allez ?

[15/04/2016 20:33:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Aaron s'arrêta alors qu'Etoile se releva en sentant la pression d'Akiko.

- oui, a Raïss, la secte protege le passage, il y aucun problème pour y aller

[15/04/2016 20:38:09] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Dans ce cas, emmenez-nous. On ne pourra plus rejoindre le cortège maintenant. Et puis, mon père aura une dette envers vous d'avoir sauver sa fille et le promis de celle-ci.

[15/04/2016 20:51:58] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Aaron hocha la tête, en murmurant qu'il faudrait suivre, et pas poser trop de question. Alors que le voyage démarra pour le duo de sang bleu.

Pendant ce temps, dans la forêt d'Emeraude le cortège royal était bien avancer, mais ce fut que d'une courte durée, avant que les derniers cortège se fasse attaquer, on pouvait entendre les cris, l'odeur du métal, l'odeur du bas peuple. Les hurlement qui se faisait de plus en plus pret, et les chevaux qui hennissait de tout part. On pouvait entendre les garde crier des ordre de partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 21:35

[15/04/2016 21:05:18] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko, dans son carrosse, se redressa soudainement en entendant les cris. Yuuto, en face d'elle, se tendit un peu. La brunette se pencha par la fenêtre, jetant un coup d'oeil dehors pour voir le capharnaüm ambiant. Elle se recula soudainement.

- Qu'est-ce qu'il se passe ... ?
- On se fait attaquer ! répondit Neoko, main sur la garde de son épée, fixant la porte du carrosse qui était toujours en mouvement. Il faut qu'on sorte.

La porte du carrosse s'ouvrit soudainement. Elle entendit les cheveux devant hénir, puis se stopper violemment. Elle se posta devant Yuuto et dégaina son épée, fixant le brigand. Puis elle se jeta sur lui, le repoussant de quelques coups avant d'attraper la main de son frère, se jetant hors du carrosse, regardant autour d'elle le chaos.

[15/04/2016 21:19:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Arika était contrairement au conseil de son père, sur un cheval, avec Tobin plus loin. Il tourna son étalon gris pommelé. Alors que Tobin était bien voyait avec son cheval rouan. Il ne fallut pas longtemps avant que qu'il arrive vers la fon du carosse, pour pouvoir aider. mais ils n'arrivèrent pas a atteindre, Neoko. Le sgeux étaient de plus en plus nombreux, heureusement qu'il n'était que des brutes sans cervelle

[15/04/2016 21:24:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko tenait Yuuto derrière elle. Son frère avait dégainé sa propre épée mais c'était encore un jeune adolescent qui n'avait aucune expérience du vrai combat. Et Neoko, aussi douée fut-elle, ne pouvait contenir plusieurs adversaires. Elle repoussa un gueux et serra la main de son frère.

- Neoko, je le sens pas ...
- Ça va aller, Yuuto ... On va s'en sortir, d'accord ? souffla-t-elle.

Elle chercha une ouverture et tira son frère avec elle, sortant de la route et se mettant à courir à l'aveuglette dans les bois de la forêt d'Émeraude, s'éloignant du cortège, poursuivie par les gueux.

[15/04/2016 21:28:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Arika voyait la chevelure caramel de Neoko, disparaitre doucement a travers les feuillages de la Forêt alors que Tobin essayait d'avoir un avantage, mais les chevaux, étaient poussé de partout, il ne fallut pas longtemps pour qu'il soit submerger eux aussi.

Mais Neoko avait bien plus de chance, alors que les geuxu se rappropcher de plus en plus de la jeune fille, la douceur d'une odeur de muguets. un chevalier dans une armure blanche, se mit a couper le chemin au Geux pour venir les.. tuer un a un, son apparence fut vite salit de rouge.

- Neoko !, fit la voix étoufffer d'Arika

[15/04/2016 21:42:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se stoppa, serrant Yuuto contre elle, en regardant le spectacle. Elle déglutit péniblement et se redressa. Cette odeur ... ? Elle inclina la tête.

- Ray ? s'étonna-t-elle.
- Tu le connais ? souffla Yuuto.
- Connaître est un bien grand mot, répondit sa soeur en se redressant.

La jeune fille tourna la tête en croyant entendre son prénom, à travers les fourrets.

[15/04/2016 21:47:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ray n'eut fini qu'aprés avoir fait tournoyez son épée avant de voir débarqauer Arika, Akira et Tobin. Ray se mit sur le coup a les ignorer en se tournant vers Neoko.

- Il faut y aller, je dois vous ramenez en sécurité, Héritière du Sommet, fit Ray

[15/04/2016 21:55:26] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se redressa, l'air perplexe. Héritière du Sommet ? On parlait d'elle, là ? La brunette cligna des yeux. Même Yuuto était perplexe.

- Vous avez été commandités par mon père ? demanda la jeune fille.

[15/04/2016 22:06:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Certainement pas, votre père vous attend toujours au Nord. Mais je dois vous escorter jusqu'a la socière primordiale, fit Ray.

[15/04/2016 22:15:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Hein ?

Neoko échangea un regard perplexe avec Yuuto. C'était quoi cette histoire de sorcière ? La brunette eut un petit rire nerveux.

- Mais vous dites que mon père m'attend alors ... ?

[15/04/2016 22:21:33] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je propose qu'on suit l'homme tacher de partout, parce que je dis pas sa mais on a une armée de gueux, qui nous vient droit dessus, et appart Arika, l'inconnue et moi même enfin... voila, fit Tobin
- Suivons le pour l'insant, fit Arika

Ray remit son épée sur son épaule avant de se mettre a semblement marcher. Pour ouvrir la marche

[15/04/2016 22:27:58] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko regarda Yuuto et ils rengainèrent leurs épées tous deux. La brunette attrapa la main de son frère et se mit en marche, sans comprendre. Un nuage d'incompréhension planait au-dessus de sa tête. Akira les suivit sans rien ajouter, bien qu'il émettait quelques réserves.

- Je la sens pas cette histoire ...

[15/04/2016 22:32:02] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu préfére le chevalier ou les gueux, c'est ton choix, mon bon Prince, taquina Tobin

Arika ne fit pas des commentaires, mais bien nombreux trottait dans sa tête alors qu'il regardait cette étrange inconnu, se déployer, comme un chef de meute. Mais Neoko avait l'air de l'avoir vu au moins une fois. Mais au moins ils arrivièrent peut être en un seul morceau.

Pendant ce temps, aprés des heures et des heures de marches, le trio arrivèrent enfin au porte de Raïss, Etoile était vraiment coller au botte d'Akiko, alors qu'il suivait toujours Arrow, dans la foule. On dirait qu'il y avait un grand événement bien plus loin.

[15/04/2016 22:43:57] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: En effet, bien plus loin, sur une petite estrade improvisée, on pouvait reconnaître de loin ce qui s'apparentait à une vente aux enchères. Un homme, aux habits plutôt marins, tirant presque sur le vagabond ou le pirate, aux cheveux bruns foncés, était en train de présenter une jeune fille.

- Pour cette charmante jeune fille de l'Archipel, je vous propose vingt couronnes ! Trente couronnes, là-haut. Quarante couronnes. CINQUANTE COURONNES !

Akiko haussa un sourcil et se tourna vers Aaron.

- Une vente d'esclaves ?

[15/04/2016 22:46:51] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ne vous inquiétez pas, faites moi confiance. Avancer, fit-il.

Aaron était en tête, alors qu'il s'engouffra dans la foule, il avait promi, il y serait, et il l'aurait. Etoile était moins rassurant riant sur son capuchon, nerveusement. Pourquoi ils étaient ici, il était loid du Nord.

[15/04/2016 22:55:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko haussa un sourcil, puis avança en silence dans la foule, sans quitter Etoile d'une semelle pour le coup. La jeune prostituée fut vendue. Puis sur l'estrade, Haibara et Misery firent leur entrée. La jeune fille du Nord se tenait la tête haute, fièrement, tenant la main de sa camarade. Les ventes de prostituées étaient affreuses. L'homme se racla la gorge.

- Pour les prochaines, un lot de deux ! Je propose de commencer les enchères à, hm, 50 couronnes ?

[15/04/2016 22:59:18] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Aaron leva la mains, pour 60 couronnes.

- on devrait partir, marmonna Etoile

[15/04/2016 23:05:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Attendons, il va peut-être faire quelque chose.
- Soixante couronnes ! Soixante-dix là-haut ! Quatre-vingt !

Haibara sembla chercher quelqu'un dans la foule, serrant doucement la main de Misery.

[15/04/2016 23:06:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tsss... 100 couronnes, fit sa voix, un peu plus forte.

Il fallait juste qu'Haibara le voit, juste que ce vendeur de pacotille le voix, pour qu'il puisse proposer son ultimatum

[15/04/2016 23:12:40] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le regard d'Haibara se posa enfin sur Aaron. Elle eut un petit sourire en le voyant. Cependant le dit vendeur ne s'arrêta pas là.

- Cent couronnes, une fois ... Ah, cent dix là-bas !

[15/04/2016 23:14:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Kyojin, tu veux vraiment jouer à ce jeu là. Moi qui voulait te les présenter en bonne uniforme tempi. Deux Sang-bleu !!, claironna-t-il bien fort.

[15/04/2016 23:18:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le vendeur eut un petit sourire en posant son regard sur Aaron tandis qu'Akiko regardait Eroile avec un petit air surpris.

- Il parle de nous ?
- En voilà qui sait marchander ! cria Kyojin. Adjugées vendues pour deux Sang-Bleus !

[15/04/2016 23:25:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je n'étais pas vous présenter comme çà, mais ..

Aaron n'eut pas vraiment le temps de dire quoi que se soit, deux gros bras, ne mirent pas longtemps a prendre Akikoet Etoile comme des vulgaire sac de patte, pour les jeter, dans l'une des cages. Alors qu'Aaron s'était avancer, vers les deux jeune filles.

[15/04/2016 23:36:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko tenta de se débattre vainement alors qu'Haibara se jeta presque au cou d'Aaron, joyeusement tandis que Misery soupira de soulagement alors que Kyojin continuait sa vente tranquillement.

[15/04/2016 23:41:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ray était des plus silencieux, alors que Arika restait sur ses gardes, marcher comme çà a pied, presque a découvert, alors que le bas peuples se révoltaient un peu partout c'était presque du suicide. Il tourna son regard vers Tobin, qui sifflotait doucement, avant que Ray sonne l'arrêt.

- Quelques chose cloche, murmura-t-il

[15/04/2016 23:45:58] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko s'arrêta, de même qu'Akira. Ils regardèrent autours d'eux. Le blanc leva la tête puis se tourna vers les autres.

- C'est moi ou ils ont l'air heureux ? Enfin, genre, un peu trop ?

En effet les gens du bas peuple semblaient enclin à hurler leur haine, leur insurrection. Neoko plissa les yeux en jetant un coup d'oeil. Puis elle eut un hoquet de surprise, pointant du doigt les tours.

- Regardez ! hurla-t-elle.

Les deux tours se fracassèrent l'une contre l'autre. Akira retint son souffle.

- L'Est est tombé ...

[15/04/2016 23:53:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - C'était prévisible, fit Tobin.

Arika tourna son regard vers les deux immence tour qui toùmbèrent comme un vulgaire jeu de carte. Dire qu'il y avait une grande force militaire dans ce coin du continent et pourtant il fallut juste que le roi soit affaibli pour que tout tombe. Il tourna son regard vers Ray.

- Dans la forêt.

Etoile essyait tant bien que mal de faire au moins basculer la cage mais rien n'y faire. Il avait regarder Aaron enlaçait sa ribaude, avant de partir aussitôt. Il les avait trahit, il tourna son regard vers Akiko.

[15/04/2016 23:56:51] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko bouillonnait de rage de s'être faite rouler comme l'enfant qu'elle était. Elle se mordilla l'ongle tandis que le vendeur, une fois la vente finie, les rejoignit avec un petit sourire en coin.

- Alors, alors, qu'avons-nous ici, en Sang-Bleu ?
- Relâchez-nous !
- Ouh, il mord le petit lion, hein ? se moqua gentiment Kyojin.

[16/04/2016 00:01:50] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Cela ne sert a rien de nous garder ici, fit Etoile

[16/04/2016 00:04:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oh, détrompe-toi, mon garçon. La princesse de Hochebene et son promis, crois-moi que j'ai toutes les raisons du monde de vouloir vous garder, répondit Kyojin.
- Comment ça ?
- Tu es promise à de grandes choses, ma p'tite. Enfin, d'après le Regard de l'Ange.

[16/04/2016 00:09:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ce n'est qu'une secte, maugra Etoile, et Je doute que l'esclavage soit dans leur vision du monde ..

[16/04/2016 00:13:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Une secte, certes, mais dis-moi, bonhomme, y'a pas ta cousine dedans ? Et ta belle-mère aussi ? Un peu de respect, tout de même, fit Kyojin avant de s'accroupir face à Akiko. Dis-moi gamine, tu aimes bien voyager ?
- Euh ... Oui ? hasarda-t-elle.
- Dans ce cas, que dirais-tu d'aller chercher la Terre des Dragons ?

[16/04/2016 00:15:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - La terre des Dragons ? N'était pas un mythe ?, fit Etoile toujours peu confiant

[16/04/2016 00:28:12] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Un mythe ? Cette Terre est aussi vraie que la jambe de bois de ma défunte grand-mère, insista Kyojin en riant. Et toi, la p'tite princesse, un grand destin t'y attend. Sauf si tu meurs de la peste, ici. Là, ça compromet un peu le truc.
- En fait, vous voulez nous sauver ? s'étonna Akiko.
- Hm ... Plus que les rois aient une dette envers moi, mais vois ça comme tu le veux.

[16/04/2016 00:31:40] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Sa sens mauvais, commenta etoile en fond..

[16/04/2016 00:34:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Et c'est quoi ce fameux destin ?
- Écoute, si on l'appelle la Terre des Dragons, c'est certainement pas pour y vendre des huîtres, fit remarquer Kyojin en ricanant.
- Mais les drag--
- N'existent pas ? Y'a bien des Mammouths au-delà du mur !

[16/04/2016 00:35:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Le voyage ne vas pas être gratui, marmonna Etoile

[16/04/2016 00:40:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Il apprend vite le gamin ! Vous devez bien avoir une bourse sur vous, non ? siffla Kyojin.
- Oui mais ...
- Écoute. Pour la moitié, parce que je vous fais un prix d'ami, je vous sauve de la peste et vous assure une protection qu'on ne peut vraiment refuser par de tels temps, proposa-t-il.

[16/04/2016 00:43:57] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Une protection ? D'un simple vendeur, fit etoile

[16/04/2016 00:46:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ne juge pas sur les apparences, bonhomme. Ce sera ta première leçon. Ce même vendeur saurait parfaitement te désarmer sans épée, assura-t-il avec un sourire en coin. Vous marchez ?

Akiko tourna son regard vers Etoile.

- Je pense pas qu'on ait vraiment le choix ...

[16/04/2016 10:42:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Est ce vraiment uniquement une demi-bourse qu'on doit uniquement vous donner, fit Etoile méfiant

[16/04/2016 10:49:58] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je n'ai qu'une parole mon bon prince, répondit Kyojin avec un petit sourire en coin. Alors, vous marchez ?

[16/04/2016 11:04:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Etoile n'eut pas vraiment le choix, il souleva sa veste, pour décrocher sa bourse, et la tendre a travers les barreau de la cage.

[16/04/2016 11:10:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin s'en saisit et vérifia le contenu. Il prit comme convenu la moitié et lança la bourse à Etoile avant de siffler ses gorilles pour qu'ils ouvrent les grilles. Akiko s'en extirpa aussitôt.

- Rendez-nous nos armes !
- Vos aiguilles, vous voulez dire ? taquina Kyojin. Vous les aurez en temps voulu. Je ne suis pas dupe, la confiance ne règne que d'un seul côté.

[16/04/2016 11:24:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Etoile n'avait vraiment pas confiance, alors qu'il récupéra sa bourse vide, au moins il avait la politesse de rendre les affaires aux autres. Alors qu'il rangea la bourse vide, en tournant son regard tout autour d'eux.

- Nous partons maintenant ?, demanda Etoile

[16/04/2016 11:42:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin eut un petit rire en avançant vers les quais, attirant les deux Sang-Bleu avec lui.

- Oh oui ! La peste monte, l'Est tombe, et nous, nous partons immédiatement. Pas de temps à prendre !
- L'Est est tombé ? Mais comment ?
- Insurrection contre le Roi, répondit Kyojin.

[16/04/2016 11:50:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - L'Est ? Avec toute les forces militaire... mais si eux sont tombé... les autres..., fit Etoile complètement paniqué.

[16/04/2016 11:56:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Le Roi a été affaibli par la perte de ses deux filles avant d'aller les rejoindre à son tour. Il n'y a plus que sa fille aînée en vie, actuellement. Et le peuple s'est soulevé.
- Le Nord peut tenir, ils ont le Mur, non ?
- Les Nordiques sont particuliers mais sans alliance, leur force militaire n'est pas très élevée, répondit Kyojin.

[16/04/2016 12:28:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Mon cou- Enfin je veux dire il ont une alliance avec l'Ouest, il y aura rien a craindre, fit confiant Etoile

[16/04/2016 12:33:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - L'Ouest ? L'Archipel a fermé mon p'tit bonhomme ! Le Roi refuse de sortir et quiconque s'en approche le fait à ses risques et périls, assura Kyojin.

[16/04/2016 12:39:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Devil ne... peut pas..

Le garçon était quelque peu chamboulé, il se demander si sa soeur avait pu se sauver, et Deamon ? Sans parler d'Akumu. Son coeur se serra doucement.

- partons au plus vite, alors

[16/04/2016 12:42:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ah, je t'assure qu'il l'a fait !

Kyojin eut un grand sourire, les menant vers son navire. Akiko emboita le pas sans poser de questions. C'était trop compliqué d'y réfléchir maintenant.

- Allons-y !

[16/04/2016 12:54:03] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: etoile suivit un peu plus réticent, il avait l'impression que le monde entier lui tourner le dos. Comme si tout allait mal, et que malgré tout situation, ils allaient tous finir en ..; Il secouala tête il n'avait pas envie d'y penser

[16/04/2016 13:05:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko embarqua sur le navire en entraînant Etoile. Ils ne devaient pas se laisser abattre ! Kyojin lâcha rapidement le navire à la mer avec son petit équipage de fortune, cap sur Erk, fuyant la peste et le reste.

Pendant ce temps, le petit groupe avait quitté Midderfall pour aller vers la chaîne de montagne des Traqueur, qui longeait Les Tridents et Edelweiss. Neoko et Yuuto n'avait jamais autant été chez eux, sans l'être pour autant. Akira regardait autoirs d'eux.

- Où sommes-nous ? demanda-t-il finalement.
- Entre Edelweiss et Les Tridents, répondit Neoko qui regardait vers l'Ouest en direction du fief de son frère jumeau. J'espère que Keyne va bien ...
- On est déjà dans le Nord ? Donc ça fait déjà trois heures qu'on marche ? s'étonna Yuuto. On est déjà chez les Traqueurs ?

[16/04/2016 13:29:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Trois heure ? Tu te... C'est marrant j'en avais compter cinq heure, avec tout les ampoules que j'ai au pieds, crois moi, je dirais même six heures de plus.
- Tu as fini de te plaindre Tobin, fit Arika en soupirant
- Attends la on monte au traqueurs, c'est pas ceux qui dépeucer ?
- C'est que des légendes ... hein ?, fit Arika pas des plus rassurant.

Ray n'avait pas l'air de faire plus attention au eux, surtout qu'il sortie son épée de son fourreau. Tobin eut un eptit rire.

- je crois qu'on a notre réponse

[16/04/2016 13:36:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko regarda autour d'eux. Ils faisaient souvent des haltes entre les Tridents et Edelweiss en passant par les Traqueurs mais ils n'avaient jamais craint d'attaque. Certains points étaient pourtant de vrais nids à brigands. La brunette tourna la tête vers Arika, secouant la tête.

- Les Traqueurs ne sont pas de simples légendes, répondit-elle en regardant autour d'eux tandis qu'elle se rapprochait de Yuuto.

[16/04/2016 13:39:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Super encore des combats, fit Tobin en sortant sa propre épée.
- Pourquoi on doit passer par la ?, fit Arika, Il y a d'autre chemin
- Pur le mir, on va prendre un bras de la rivière, fit Ray, on passera par en-dessous, pour ne pas attirer le regard des gardiens de l'Icerberg.

Arika tourna son regard vers Akira, est ce vraiment une bonne idée ?

[16/04/2016 13:43:47 | Modifié (13:48:35)] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - La rivière ? Elle n'est pas réputée pour être dangereuse ? répondit Akira, en haussant un sourcil.
- Si ... Mais doit-on vraiment passer au-delà du Mur ? insista Neoko. Edelweiss est à quelques heures ...
- Oh, j'espère que nos loups vont bien, je ne suis pas à l'aise sans Chaos, marmonna Yuuto en regardant sa soeur. On ne peut vraiment pas rentrer ? On est tout proche de la maison !
- Je suis sûre que ça va aller ... soupira la brunette, comprenant la frustration de son petit frère.

[16/04/2016 14:04:50] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je dois te ramené au près de la Soricière Primondiale.

Ray s'arrêta un moment, avec tout le groupe, alors qui'ils étaient déjà bien avancer dans les forêt rouge ou Arika ne s'en remettait toujours pas. Tobin était juste entrain de regarder un peu partout.

- Des loups de compagnie, moi qui pensait que le Sud étaient fou avec des Lion, finalement le Nord, c'est pas mieux, se moqua-t-il gentillement auprés du Prince du Nord.

Rau tourna son attention vers Neoko, avant de pointer le fleuve.

- Ton arrrière grand-mère t'attend au delà de ses murs, elle ne pourra guère tenir, sans te dévoiler son secret. Tu n'es complète, et tu le sauras.

[16/04/2016 14:08:50] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Quoi ?

Neoko regarda Ray, puis le fleuve. Yuuto leva la tête vers sa soeur. La brunette baissa les yeux vers son frère. Un secret ? Quel secret ? La jeune fille tourna son regard vers le fleuve.

- Neoko ... insista Yuuto.
- Je ... Si ce n'est qu'une halte, nous pourrons rentrer plus tard ? demanda la brunette, tiraillée.

[16/04/2016 14:22:42] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Faites moi confiance, ce n'est qu'une halte, vous pourrez toujours redescendre voir votre famille. mais s'il vous plait aller voir Orlaith, fit Ray.

Arika n'avait aucune confiance en ce cheval qui déballer comme çà la vie d'autrui. Il tourna son regard vers les autres, si Neoko décidait de s'y rendre, il la suivrait certainement. Il fallait proteger, il serait le chevalier servant.

[16/04/2016 14:26:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Si ce n'est qu'une halte, dans ce cas ... conclut Neoko, en regardant son frère. Tu n'as rejoindre père, Yuuto.
- Hein ? Hors de question ! Si tu pars, je pars avec toi ! insista Yuuto. J'en ai marre qu'on nous sépare tous !

La jeune fille eut un petit sourire en regardant son frère. Akira se tourna vers Arika. C'était bien beau tout ça.

- Que fait-on ?

[16/04/2016 14:38:26] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pourquoi ne pas le suivre, aprés tout, on doit tout même attendre que le bas peuple se calme, je suppose qu'il risque d'être au porte de Edelweiss, fit Arika
- C'est même sûre, fit Tobin, L'archipel est protége par la mer de Sang, et je suppose que voilà... Ouest barbabre, les gueux s'approcheront pas, conclu-t-il

Ray tourna son regard vers Neoko pour la réponse finale

[16/04/2016 14:54:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko tourna son regard vers l'horizon où devait se dessiner la forêt Pourpre et par-delà, Edelweiss. Elle inspira longuement et s'en détourna pour poser son regard sur Ray.

- Allons-y, conclut-elle en tournant son regard vers le Mur, au loin.

Iceberg, aussi connu sous le nom du Mur, tout simplement, s'élevait sur 300 mètres de hauteur. Yuichiro retint son souffle en voyant l'édifice, puis en voyant la grille se levait. C'était donc là qu'il allait vivre à présent. Il tourna la tête pour poser son regard sur Yuzuru. Bon, au moins, il avait réussi à communiquer avec son ... frère, du coup ? Les adieux avec son père avaient tout de même assez lourds à faire. La grille se leva et le cortège s'avança dans un tunnel qui lenait sur la coursp intérieure du Mur où se battaient entre la pire rascasse et les restes de chevaliers. Yuichiro serra un peu la laisse qui le reliait à Yuzuru, inspirant longuement.

[16/04/2016 15:19:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le mur était tout ce qu'on pouvait appeler, le repaire des criminels, des anciens barbares, anciens esclaves et autre prisonnier qui avait préfére le mur a la mort. L'ambiance était des plus opressante, surtout quand des nobles arrivèrent de la sorte. Un pur sang-bleu, même les rares qui étaient finissé pour la plupart mort, mais sinon il était eux aussi des criminels, de la pire espèce. Entre des violeurs, et des assassins. Yuzuru regarda tout autour de lui, retroussant les lèvres, alors qu'il avant un doux son d'un grognement. Et se fut comme si cet étrange spectacle attirer les regard, c'était pas tout les jours qu'on voyait un humain tenir la laisse d'un autre humain. Les esclaves regagnaient un titre de liberté. Alors quelque que mauvais regard se firent.

Il y avait un homme des plus grand et large, qui toisait. Warth, le commandant du mur. Il toisa les nouvelles recrues, puisque que Yuichiro et Yuzuru n'étaient pas les seuls

[16/04/2016 15:22:33] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro sentit ses épaules s'affaissaient un peu. Non, il devait rester fort, du haut de ses dix années. Le petit brun posa son regard sur le commandant puis en voyant tous les mauvais regards dans sa direction posa son regard sur Yuzuru. Il agita sa main pour lui faire signe de se calmer, espérant que tout se passerait bien, malgré tout.

[16/04/2016 15:30:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Eh bien, voici notre nouvelle recru, et notre bon Seigneur commandant, vient de nous envoyer son dernier fils, clama la voix bien rauque de Wrath.

Yuzuru avait vraiment du malà se tenir, avec tout ses regards qui fixaient c'était de la pure provocation pour lui. Il commençait a avoir du mal a tenir debout, et mettait déjà son dos rond, pret a tomber a quatre patte, poru reprendre ses mauvaise habitude.

[16/04/2016 15:34:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro, en sentant les regards sur lui, dut prendre énormément sur lui pour garder la tête plus ou moins haute. Le dernier de la famille, le plus faible également ... Il sentait que ça allait être dur mais il n'allait pas se plaindre. C'est lui qui avait demandé ça après tout. Il tourna son attention vers Yuzuru et tira un peu sur la laisse pour lui faire signe qu'il devait tenir un peu plus longtemps. Au moins encore un peu. Il tourna son attention vers Wrath. Devait-il dire quelque chose ?

[16/04/2016 15:42:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - As-tu perdu ta langue mormon ?

Wrath toisa du regard alors que Yuzuru se mit aussitôt devant Yuichiro en grognant vraiment cette fois. Il sentait comme le danger bien évidement pour son ami, sauf que son instincit prenait plus le dessus sur sa raison. Il n'avait qu'une envie boryer cette insecte.

- Avec le Prince Déchu, n'a vraiment pas changer, ricnana le maitre du lieux. Tu te souviens encore d emoi à ce que je vois, le fer te manquait tellement que cela

[16/04/2016 15:48:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro rentra sa tête entre ses épaules en sentant le regard de Wrath. Cependant il cligna des yeux en voyant Yuzuru réagir ainsi. Ça lui faisait plaisir qu'il veuille le défendre. Il fronça un peu les sourcils. Il avait été maltraité ? Il comprenait mieux pourquoi Yuzuru avait été peu engageant. Yuichiro prit sur lui en s'avançant un peu.

- Laissez-le tranquille ! fit-il de sa petite voix.

[16/04/2016 15:57:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais ce n'est pas un : Oui Monsieur le Prince nous allons vous lancer, non ce fut le rever de la main et le rire de tout les habitants du murs qui résonnerait en fond, alors qu'on arracha la chaine de Yuzuru des mains de Yuichiro.

- Tu n'as plus aucun statu ici, tu n'as aucun droit de me donner les ordres. Enfermer l'enfant sauvage dans une cage le temps qu'il se calme, ordonna-t-il, quand à toi, retiens la leçon, le fer n'est jamais bien loin.

[16/04/2016 16:01:38] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro sentit le coup passé. Aussi loin qu'il se souvenait, jamais Roan n'avait levé la main sur un de ses enfants, encore moins sur le benjamin. Il resta sans voix et voulut pourtant protester quand on lui arracha la laisse de Yuzuru.

- Non, il ...

Mais avec la menace du fer, Yuichiro se retint de continuer. C'est vrai, il n'avait aucun titre ici. Il baissa la tête, regardant Yuzuru du coin de l'oeil sans rien pouvoir faire.

[16/04/2016 16:18:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuzuru se débattait ncomme un beau diable, alors qu'il se fit jeter dans uncage, ou il ne manqua pas de se prendre un coup alors qu'il ai mordu un des garde de glace. On envoya Yuichiro se changer pour revertir l'uniforme de la garde.

[16/04/2016 16:24:14] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro se dépêcha pour rentrer dans le rang. Il se changea rapidement mais vu sa petite taille, il avait une allure des plus ... misérable. Il se debrouilla pour éviter d'être encombré et ressortit rapidement. Il regarda autour de lui, sans savoir faire quoi faire. Il marcha jusqu'à la cage où était Yuzuru pour vérifier qu'il allait bien.

[16/04/2016 16:36:16] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais Yuichiro ne pouvait pas vraimment approcher de la cage de Yuzuru, tout un attroupeau s'amuser a lexiter de tout part, en donnant des coups, en faisant bouger la cage, en riant. Alors que Yuzuru ne faisait que grogner, ses habilles avait était complètement déchirer, sa nuque était en sang, il avait du tirer comme un fou sur la laisse.

[16/04/2016 16:39:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro observa la scène avec de grand yeux surpris. Il fronça les sourcils en s'approchant un peu plus du groupe.

- Arrêtez ! Laissez-le, laissez-le ! fit le benjamin de la famille Dwight en essayant de se frayer un chemin pour atteindre la cage.

[16/04/2016 16:48:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais il aurait fallut que yuichiro n'ouvre jamais la bouche, alors qu'un groupe tournèrent leur regard vicieux vers l'adolescent. Avec vraiment un sourire des plus mal sain.

- Oh,oh, qu'est ce que tu veux le môme ? hein ? Tu veux protègé ton gentil toutou ?

Yuzuru était vraiment dans un sal état. Mais il n'avait pas l'air de lacher, il était d'ailleur devenu plus aggressif en entendant la voix de yuichiro

[16/04/2016 16:50:57] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro fronça les sourcils. Il déglutit péniblement, un peu intimidé tout de même, reculant un peu. Mais il tint bon et fit un pas en avant, puis un autre.

- Laissez-le, je vous dis. C'est malhonnête, il est dans une cage et vous en profitez ! répliqua Yuichiro.

[16/04/2016 17:00:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oh et qu'est ce que tu vas nous faire le microbe ?

Yuzuru grogna d'avantage alors qu'an il voulu passer sa main par le barreau, on l'aggripa par la gorge, en le bloquant pour lui couper un peu la respiration, pour l'affaiblir.

[16/04/2016 17:02:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro inspira longuement et en voyant qu'on s'en prenait à Yuzuru, il s'approcha pour un pousser un, sans pouvoir faire grand-chose de plus.

- Laissez-le ! insista le benjamin.

[16/04/2016 17:04:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: mais Yuichiro n'eut pas longtemps a amrcher, avant de se prendre un nouveau coup. Puis un autre qui le fit de tel sorte de l'ejecter bien loin.

- Ta famille la pourtant jeter dans nos pattes, il est a nous depuis bien plus longtemps que vous. Tu ne savais même pas son inexsistant, ricana L'un

[16/04/2016 17:08:03] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro encaissa bien mal en se retrouvant par terre. Il se redressa comme il put pour rejoindre le groupe et en poussa un, à nouveau.

- Ça ne veut rien dire ! répondit Yuichiro. Moi, au moins, je ne le maltraite pas !

[16/04/2016 18:17:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Sauf que les gardien ne l'entendait pas comme çà. Un petit regard d'échange et voila que chacun prirent par un bras en le soulevant légérmeent.

- Je vais t'apprendre comment sa marche ici, jeune sang bleu. A commencer par le troc, tu veux l'enfant sauvage tu paie pour l'avoir, sourit-il d'une façon mauvaise

[16/04/2016 18:22:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro se débattit un peu sur le coup et posa son regard sur le meneur de la bande. Du troc ? Le brun inclina la tête.

- Mais ... J'ai rien ... murmura-t-il.

[16/04/2016 18:23:57] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Et ton corps, c'ets aussi un moyen de paiement,fit-il en prenant le menton de Yuichiro entre ses mains.

[16/04/2016 18:27:54] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro avait du mal à saisir le tout. Un moyen de paiement avec son corps ? Il ne comprenait vraiment rien. Il regarda le meneur, puis regarda Yuzuru. Il était tout innocent, ne savait rien de la vie.

- Je ... Comment ?

[16/04/2016 18:31:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Marché conlu ?, fit lle mercenaire sans donné plus d'information

Mais les autres riaient déjà entre eux, alors que Yuzuru essayait toujours de se débattre de l'emprise qu'il le bloquer completement. Il tourna la tpête, pour essayer d'apercevoir Yuichiro, mais rien y faire.

[16/04/2016 18:35:50] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro déglutit péniblement. Il ne s'imaginait pas ce qui l'attendait. Il hocha la tête. Tant qu'il pouvait récupérer Yuzuru, qu'importe, pour être honnête.

- Oui ... murmura-t-il.

[16/04/2016 18:45:07] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: La plus grosse erreur de sa vie aprés tout. Il ne fallut pas longtemps pour le chef de la bande avant qu'il claque des doigts pour qu'on relacha l'enfant sauvage, qui se mit a tousser d'un coup, en reprenant son souffle, alors qu'il tomba sur le sol froid de sa cage.

- J'espère que tu es endurant

Le premier coup de poing dans le ventre

[16/04/2016 18:48:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro eut un maigre sourire en voyant qu'on relâchait enfin Yuzuru. Cependant, il se courba presque aussitôt en sentant le premier coup. Il écarquilla les yeux, fixant le sol en ayant le souffle coupé pendant un instant.

[16/04/2016 18:57:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Se fut un calvaire jusqu'a que tout la bande, est donner au moins un coups voir deux pour les plus motivé, Yuzuru était en état de d'hystérique dans la cage rongeant tout les barreaux. Alors qu'ils leur laissaient to^ber comme un vulgaire souillon. Yuzuru regarda son seul ami au sol, alors qu'il s'applait le plus possible, en essayant de tendre la main pour toucher celui-ci. En gémissement de douleur./

[16/04/2016 19:01:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro, une fois abandonné au sol, se recroquevilla, les larmes aux yeux, le corps secoué de petits spasmes de douleur. Il avait tellement mal. Le brun eut à peine la force de relever la tête vers la cage. Il cligna des yeux et se traina au sol jusqu'à la cage, avec le peu de force qui lui restait. Il avait la respiration lourde, se laissant tomber au sol. Il tendit mollement sa main pour attraper celle de Yuzuru.

- Yu ... zu ... souffla-t-il dans un hoquet en grimaçant de douleur.

[16/04/2016 19:06:05] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Alors que Yuzuru prit la main de Yuichiro, il le tira de toute ses force, pour que celui-ci puisse s'aida de la cage pour se redressait ou autre, Yuzuru, avait la tête contre les barreau, alors qu'il recommença a faire le premier geste qu'il avait apprit, caressa la tête de Yuichiro, quelque brute, mais sa main trembler tout de même

[16/04/2016 19:10:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro tenta de se redresser mais son corps était tout endolori, il avait vraiment mal. Il releva la tête vers Yuzuru, avec un petit sourire en sentant la caresse du garçon, bien qu'un peu brute. C'était la marque de fabrique du garçon, après tout.

- Mer ... ci ... articula-t-il tandis qu'il fit signe de sa main, posa celle-ci sur ses lèvres avant de la faire basculer en avant.

[16/04/2016 19:16:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Quelques jours s'étaient écoulé depuis. Yuzuru avait fini par devenir un peu plus sociable, il ne grognait certainement pas plus qu'avant. Il avait de mois en mois de punition, bien que son corps ressemble a un cimetière de cicatrice. Il suivait Yuichiro sur le mur. Se forçant a marcher sur deux jambes

[16/04/2016 19:49:42] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro avait repris des coups durant ses quelques jours mais il gardait toujours son sourire, pour rassurer Yuzuru, en quelque sorte. Il n'avait jamais le courage de baisser les bras. Il était encapuchonné, avançant le long du mur, pour leur tour de garde. Il était un peu courbé, il avait mal au dos à force de prendre des coups.

[16/04/2016 19:58:58] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuzuru s'arrêta doucement alors qu'il entendait au loin des bruits de voix en contre bas. Il ralentit le pas.

- Comment attraper la mort, passer par la goutière du Mur !, se réjoiunt Tobin
- parle pas de malheur
- Attends, on a faillit se faire tuer par les trappeur, et maintenant, on va aller a la cueillette de mamoouth, et encore, sans parler des orgres et tout sa
- C'était y a longtemps

Ray avait entendu quelques jours, pour que les emeute ce calme, alors qu'il avait trouver une barque et que tout le petit groupe, dans la brume de la matiné, se mirent a navigué sur les eaux calme du fleuve.

[16/04/2016 20:04:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Le Roi de l'Ouest disait qu'il avait eu un mammouth ! On l'a vu quand on avait emmené Keyne, hein Neoko ? fit Yuuto avec un grand sourire.
- Parlez moins fort, on risque de se faire voir par les Gardes des Glaces, souffla Neoko à voix basse.
- Mais c'est vrai, non ?
- Oui, oui, souffla-t-elle.

La brunette leva la tête vers le Mur en soupirant longuement en espérant qu'ils passeraient inaperçus. Elle plissa un peu les yeux en croyant voir des ombres au sommet. Elle se tendit un peu en apercevant quelqu'un. La jeune fille inclina la tête en plissant un peu plus les yeux pour essayer de voir les traits.

- Yuzuru ... ?

Yuichiro se retourna en voyant que son ami ralentissait l'allure. Il inclina la tête.

[16/04/2016 20:14:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuzuru s'était belle bien arrêter en fixant de ses yeux vert le bas du mur, alors qu'il voyait une faible forme se mouvevoir dans l'eau. mais il ne grogna pas pour autant. Il avait l'impresssion de reconnaître l'odeur. Des souvenir profond, qui faisait vraiment mal. Il le sentait dans son corps, alors qu'il regarda la forme.

Ray était vraiment concentrer pour passer, alors que Arika et Tobin n'arrêtaient pas de parler a voix basse. Alors qu'il essayer de passer.

[16/04/2016 20:19:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko plissa les yeux un peu plus et les écarquilla lentement. Yuuto s'incrusta dans la conversation des deux autres, tandis qu'Akira regarda la brunette. Il inclina la tête en la voyant faire. La jeune fille reconnut la figure familière de ...

- Yuuto ... ? souffla-t-elle.
- Oui ? fit son frère en se retournant, avant de hausser un sourcil. Euh ...
- Il y a quelque chose qui cloche ? demanda Akira.
- Non ... murmura-t-elle mais non pas pour répondre à question du blanc, mais à la sienne.

Ce n'était pas Yuzuru. C'était ... quelqu'un d'autre. Elle fronça les sourcils.

[16/04/2016 20:25:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais les temps de discutions et de reflexion fut vite prit de cours, alors que la barque se mit a bouger un peu trop vite. Les courants se mirent de a être de plus en plus violent.

- Accrochez vous !

La voix de Ray fit écho dans ce long tunelle ou Tobin s'accrocha aussitôt a la barque imitait par ray devant alors qu'Arika en fit de même

[16/04/2016 20:28:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko sortit de sa contemplation pour baisser la tête. Akira s'accrocha à la barque tandis que la brunette attrapa son petit frère. Les deux s'aggripèrent aussitôt à la barque. Yuuto ferma les yeux, peu rassuré.

[16/04/2016 20:31:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: La barques valcinait de droit a gauche, alors qu'il y avait des espece de rocher que la barques ne put éviter, surtout vers la fin, ou uine fois en dehors du murs, celle ci se brisa sur un rocher, ejectant tout les occupant dans l'eau glacé du lac Hel

[16/04/2016 20:35:15] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira poussa un petit cri de surpris tandis qu'ils plongeaient dans le lac. Neoko serra très fort la main de son frère dans la violence des rapides et des rochers avant de sentir l'eau froide du lac les surbmergeait. Avec le choc et la température, ils agitèrent tous pour tenter de regagner la surface et éviter de mourir congelé.

[16/04/2016 20:42:54] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ray était bien évidemment entrain d'aider Neoko et Yuuto, avec des puissant battement de jambes. Alors que Tobin se charger de Arika qui ne savait pas nager, et de Akira./ Arika recracher tout ses poumons, alors qu'une ombre apparu juste devant eux. Avec un jeu garçon avec des brulures un peu partout sur le visage, dont un oeil compltement aveugle, et l'autre d'un bleu d'acier.

- C'est une blague, on avait dis que la sorcière, grogna-t-il
- Un contre temps
- Un contre temps de quatre personne en trop, fit ryu en aidant Yuuto a monter dans la barque.

Ray hissa Neoko, avant d'aider Tobin avec Arika et Akira

[16/04/2016 20:47:54] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira claque des dents en ressortant de la tête de l'eau en essayant de nager. Yuuto se hissa sans demander son reste, de même que Neoko, qui ne posa aucune question. Elle préféra pas. Encore un qui parlait de sorcière. Elle se serra contre son frère ennclaquant des dents, regardant autour d'eux. Elle priait pour un endroit chaud, là, tout de suite, maintenant.

[16/04/2016 20:49:33] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ray se hissa a son tour, en aidant Tobin Alors que Ryu les regardait tous de haut en bas.

- Pourquoi a chaque fois qu'il y a truc mystique, y a toujours plus de personne qu'il en faut, soupira-t-il. Ya des couverture sous les banc
- Reste poli Ryu, fit Ray en prenant les autre rampes

[16/04/2016 20:55:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se leva pour attraper une couverture. Elle la passa sur les épaules de Yuuto avant de frictionner les bras de son frère pour le réchauffer en priorité. Akira en attrapa un puis en passa à Arika et Tobin, avant de tourner la tête.

- On aurait bien aimé vous laisser entre vous, hein, mais on avait un peu des gueux au trousse, répondit le blanc.

[16/04/2016 20:59:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Vous aviez qu'a mourir alors, lacha Ryu sans émotion
- Ryu, soupira Ray
- De quel droit tu pose dire çà le bruler, Cracha Arika
- je dis ce que je veux, vous n'étes que des inconnus ici, provoqua Ryu

[16/04/2016 21:03:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Arrêtez, s'il vous plaît ... souffla Neoko en les regardant. Ce n'est pas vraiment le moment de chercher la bagarre.

Akira soupira longuement. Il n'aimait pas le ton impétueux de cet avorton. Il croisa les bras en détournant la tête. Yuuto leva les yeux vers sa soeur avant de partager sa couverture avec elle. Ils étaient assez secoués par leur passage dans l'eau, visiblement.

[16/04/2016 21:06:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Il fallut quelques heure avant de toucher la terre ferme. La ou des cheveux bridé se tenait. Ryu grogna légérement en murmurant encore une fois qu'il était trop nombreux. Il se mit aussitôt en marche laissant le loisir au autres de prendre des chevaux, de tout façon il n'en avait que deux.

- Neoko, et Yuuto prenez les, on marchera derrière vous, fit Arika
- Je vais t'aider a monter proposa Tobin

[16/04/2016 21:11:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Vous êtes sûrs ? On peut se partager un cheval avec Yuuto, il n'y a pas de raisons qu'on soit les seuls dessus ... répondit Neoko.
- Quand bien même, il y en aurait toujours qui marcheraient derrière. Allez-y, assura Akira. Marcher un peu plus ou un peu moins, on verra même plus la différence à ce stade ...

[16/04/2016 21:13:32] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Mettez avec Yuiuto, Akira montera sur l'autre. Je sens que tu vas pas être motivé longtemps pour la marche, rit Tobin

Arika décrocha un cheval pour le donner a Neoko, alors que Ray attendait sagement devant que tout le monde se décide

[16/04/2016 21:21:36] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - J'ai l'impression de faire mon précieux, là, fit Akira. Mais je ne vais pas être modeste pour trois sous et dire oui.

Neoko remercia Arika avec un petit sourire avant de se hisser sur le cheval. Elle tendit la main à Yuuto qui monta derrière elle pour lui laisser les rênes. Le cadet sentait déjà la fatigue et savait qu'il n'arriverait pas à conduire la monture. Il se laissa presque tomber contre le dos de sa soeur.

- 'peux plus ... marmonna le brun.

[16/04/2016 21:26:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Arika sourit avant de prendre les Renne, pour suivre Ray.

- Reposez vous, je me charge de votre protection, murmura-t-il malgré la fatigue.

Tobin rit doucement alors qu'il faisait de même avec Akira, prenant les brides du cheval. Alors qu'il s'enfoncer dans le paysage enneiger deu Sommet

[16/04/2016 21:30:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko eut un petit sourire fatigué en le remerciant d'un signe de tête. Elle sentit Yuuto s'endormir rapidement contre elle. Elle-même eut la tête qui tombait un peu en avant, progressivement. Akira remercia Tobin. Il n'en pouvait plus, lui non plus, vivement la fin de ce périple.

[16/04/2016 21:37:40] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le voyage a cheval ne dura guère, a peine quelque heure plutard. On pouvait sentir le doux parfum d'un diner. Ainsi que la chaleur d'une petite maison. Ryu les attendait déjà devant la porte, alors qu'il se tourna vers Ray. Arika réveilla Neoko, Tobin enfin de même pour Akira.

- Bienvenue de l'autre coté, fit la voix cireuse de Ryu

[16/04/2016 21:43:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko eut un léger sursaut qui réveilla Yuuto dans un effet en chaîne. Akira s'étira en grimaçant, avant de lever la tête. La brunette observa la chaumière avec une certaine surprise avant de descendre du cheval, puis d'aider son frère qui bailla.

- L'autre côté ... ?

Akira descendit à son tour, puis regarda Tobin.

- C'est presque le premier endroit qui à l'air sympathique depuis des lieux ...

[16/04/2016 21:59:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu crois, avec l'autre zombie j'ai pas l'impression, maugréa-t-il en regardant Ryu.

Les chevaux se mirent automatiquement en route vers l'écurie, alors que Ray les suivit. Arika regarda Yuuto, le pauvre garçon, quoi que sa soeur n'était pas non plus dans un si bon état que cela. Il espérait que cette sorcière, ou autre chose, était bien plus clément, que si qui avait l'air d'être un des habitants des lieux. Ryu ouvrit simplement la porte, en les invitant a rentrer.

- Par ici

La demeure était dans un large tronc, tout y était en bois, jusqu'a le moindre parcelle de la maison. Une vieille femme se tenait dans une chaise a bascule. Alors que des centaine de sorte de plante, et de fleur, avait l'air de pousser sans se soucier du froid ambiant de l'extérieur. En vue de la chaleur de la piece cele était compréhensible.

[16/04/2016 22:04:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira pouffa de rire avant d'emboîter le pas au petit groupe. Neoko avança, toujours en tenant la main de son petit frère. Il n'y avait pas dire : les liens de famille étaient plus qu'importants dans le Nord. La brunette écarquilla les yeux en passant le seuil de la porte, regardant les plantes. La curiosité s'alluma aussitôt comme la flamme d'une bougie dans son regard. Elle avança lentement. Yuuto était trop fatigué pour s'émerveiller. Akira, quant à lui, eut la force d'au moins avoir l'air surpris. Le regard de Neoko se posa sur la vieille femme. Elle inclina la tête, haussant un sourcil. C'était elle, la sorcière primordiale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 21:45

[16/04/2016 22:07:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais Ryu ne donna guère le plaisir de poser des questions, il attira tout de suite l'attention du groupe, vers les escaliers qui montait en spiral. Arika ne demanda pas vraiment l'avis a Neoko, mais il prit Yuuto sur son dos, en voyant les marches. Tobin allait proposer la même chose pour le pauvre Akira alors que la lueur d'une bougie, ryu montra le chemin

[16/04/2016 22:14:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto passa une main sur ses yeux en baillant, laissant le Dauphin faire. Neoko n'aurait pas eu la force de protester de toute manière. Elle se détourna. Demain, les questions. Akira regarda Tobin, sans savoir s'il etait sérieux ou non. Dans tous les cas, il se laissa à moitié tomber sur lui tandis que la brunette suivait Arika en baillant. Demain, les questions, demain.

[16/04/2016 22:18:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ryu les emmenan dans des chambre, en refermant bien vite la porte une fois qu'il s'était tous dedans. tobin eut vraiment pitié d'Akira avait fini par le porter dans les escalier avant de de poser le garçon sur le lit, enfin laisser tomber sur le lit.

- T'es lourd pour un filette, semoqua-t-il
- Voila répose toi mon garçon, fit Arika en déposant Yuuto sur un des quatre lit. Tu devrais aussi te reposer Neoko,d dit-il. Elle n'a pas l'air de vouloir se manifester avant le lendemain

[16/04/2016 22:27:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je ... t'emmerde, bailla Akira qui avait perdu toute repartie à l'heure actuelle.

Yuuto s'était à moitié rendormi sur le dos d'Arika, aussitôt il se roula aussitôt en boule dans le lit pour se laisser tomber dans les bras du sommeil. Neoko hocha doucement la tête.

- Oui ... Merci pour ton aide ... souffla-t-elle avec un sourire endormi.

[16/04/2016 22:29:29] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Arika sourit, avant de se tourner vers la porte. Il tourna le regard vers Tobin qui haussa les épaules, en se mettant assit parterre. Le premier tour de garde,f ini alors que tout le moinde fut endormi dans de long reve

[16/04/2016 22:42:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: La nuit fut réparatrice. Neoko fut la première à se réveiller. Elle se redressa sur le matela, regardant les autres. Yuuto dormait, Akira aussi. Elle eut un vague sourire et releva, avant de lever la tête. Il y avait une odeur dans l'air, une odeur douce. La brunette tourna la tête vers la porte et l'ouvrit doucement. Elle descendit les escaliers, à pas feutrés, suivant son odorat. L'adolescente s'émerveilla à nouveau des plantes et des fleurs dans la chaumière une fois en bas. Elle avança lentement, vers une des fleurs, inclinant la tête. Puis elle tendit une main timide vers celle-ci.

[16/04/2016 22:48:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Cependant la fleur se fana aussitôt, pour n'être qu'un tas de cendre. On pouvait pourtant entendre le grincement des planches, sous le poid de la chaise a bascule, alors que La sorcière proimordiale, regardait de ses yeux vitreux, et complétement aveugle les flammes. Sa longue cehvelure argenté, aprce mets de petit fleur, et sa tenue d'un noir de splus profond.

[16/04/2016 22:52:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko recula sous la surprise. Elle tourna la tête vers le bruit de la chaise à bascule. Elle baissa sa main et avança doucement, guidée par la curiosité. Elle approcha en silence, inclinant la tête.

- E-Excusez-moi, souffla-t-elle.

[16/04/2016 22:56:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais la forme ne bougea pas polus que cela. Juste un lourd bruit de chaise. Avant qu'une voix se mit a raisonner dans tout la maison, sans que la forme bouge.

" Mon enfant, enfin ... Tu es enfin arrivé à moi, Ailen "

[16/04/2016 23:01:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko eut un petit sursaut, regardant autour d'elle. C'était son deuxième prénom et ... Elle inclina la tête en s'approchant.

- Je ... Comment vous connaissez ce nom ? demanda-t-elle d'un air curieux.

[16/04/2016 23:04:03] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - C'est moi qui te l'ai donné, quand ton père, accepter encore ma venu, mais il a très vite eut peur, surtout avec le petit Yuzuru, cet enfan mort née

[16/04/2016 23:10:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Yuz ... Yuzuru ? répéta Neoko, inclinant la tête.

Quel était ce nom familier et pourtant ... La brunette eut un flash. Au Mur, avant qu'ils ne tombent. L'enfant qui ressemblait à Yuuto ... Elle cligna des yeux. Puis inclina la tête.

- Comment ça ? Père a pris peur ? De quoi donc ?

[16/04/2016 23:13:18] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - De la magie, que tu découvres qui tu étais, tu ne connais donc rien ?

[16/04/2016 23:20:15] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Non ... C'est la première fois que j'entends cette histoire ... Père ne m'a jamais rien dit à propos de cela, avoua-t-elle avec de grands yeux surpris.

[16/04/2016 23:22:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Viens donc t'asseoir à mes coté, mon enfant. Ryu, du thé !

Ryu était encore une fois dans l'ombre, son visage a moitié, bruler, alors qu'il hochait la t^te en soupirant avant que l'odeur des plantes emplirent la salle une nouvelle fois.

[16/04/2016 23:27:03] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko s'approcha et s'assit aux côtés de la sorcière. Elle tourna la tête vers Ryu. Wow, elle avait même senti qu'il était là ... Elle rapporta son attention sur la vieille femme.

[16/04/2016 23:33:58] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu es la pour des réponse, et je t'en fournirais jusqu'a que ma voix ne soit qu'un échos. La famille Dwights n'est pas uniquement des simple mortel, doué de la cpacité a écouter les loups, elle est la ligné de nombreux sorcier, et socière, tout aussi puissant. Nous avons vaincu le sommet, repoussant le Mur au plus loin. Mais des années, et des siècles se sont écoulé. Nous avons baisser nos garde, nous nous somes devenu ce que nous sommes, aujourdhui. Les dragons ont disparu, pousser par le chaos, ils sont évadé de notre monde. Puis les orgres on commencé a nous attaqué, ainsi que tout race. C'est ainsi que le mur fut construit si prés de nos ville.

[16/04/2016 23:36:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko écouta attentivement le récit de la vieille femme. Des sorciers ? Elle inclina la tête. C'est pour ça que le Mur était aussi proche de nos villes. Ce n'était pas juste de simples légendes de nourrices pour effrayer les enfants un peu trop impulsifs.

[16/04/2016 23:45:55] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le malheur tomba sur notre famille bien avant ta naissance, ta grand mère, tourna le dos a la magie, pour aller habitait dans le sud, donnant son pouvoir au roi, qui la vida complètement de tout magie pour devenir le Roi du continant. Et depuis lors aucune sorcière ne fut né... Tu es la prmeière depuis un siècle a présent.

Roan s'est marrié avec Meilyss, la descendante indirecte de la famille royale, sa mère était une putain tombé enceinte d'un des princes. Qui fut assasiné par le roi actuel.

D'eux naquit un premier enfant sans pouvoir, puis vint les jumeaux, le jour et la nuit, dont toi, enfant de la Nuit, Socière des Loups, mais cela ne s'arrete pas la. Vint une autre père de Jumeau, le vivant et le mort, le mort fut ramener a la vie par mes souhait, sous les suplice de ta mèere qui ne voulait pas voir l'un de ses enfant mourir. Mais rendre une ame, n'est pas chose aisé, il a perdu son humanité, ce qui était cun crime, et donc la mort malgré mes efforts. Puis voint le dernier, le plus faible, dont la mère perdi la vie car il n'était destiné naitre.

[16/04/2016 23:48:29] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko écoutait le récit. C'était la première fois qu'elle entendait cette version-là. Elle resta silencieuse un long moment.

- Mais ... Quel est mon rôle là-dedans ? Je n'ai pas de pouvoirs, je ... Je suis juste ... moi ?

[16/04/2016 23:58:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - j'ai du les sceller y a foret longtemps, fit-elle... Tu dois aller les récupérer

[17/04/2016 00:01:18] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Les récupérer ? Mais comment ? fit la jeune fille, d'un air perdu.

[17/04/2016 00:05:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Tu dois aller a la flamme sacré, qui s'étends au dela de nos frontières. Au commencement de l'ocean boréal

[17/04/2016 00:07:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Au commencement ... ? ... À l'ancien Mur ... ?

[17/04/2016 00:12:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ryu la carte

Ryu avait tirer une nouvelle fois la table vers la cheminer, la tasse était fumante, alors qu'il déplia une carte. Avant de mointer le lien dis de la flamme sacré. Juste a l'embrachement de la mer Runique.

- il y a une petite îles, c'est ici qu'est supposé être la flamme sacré
- Elle est y ! clama la voix de la vieille
- Oui, oui, j'y fais le tour, apparament seul la sorcière pourra voir le chemin, désoler maitresse pour mon impertinence, fit Ryu dans un demi grognement

[17/04/2016 00:14:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko posa son regard sur la carte. Elle hocha doucement la tête. Elle n'y avait jamais été, mais bon ... Ça ne pouvait pas être si dangereux que cela. La brunette releva la tête vers la vieille femme.

- Comment saurais-je si mes pouvoirs seront libérés ?

[17/04/2016 00:19:09] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Toi seule le saura, ton coeur sera libre, tu le sentira. Tu dois le retrouver, absolument le fléau est en marche

[17/04/2016 00:20:25] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Vous parler de la peste ? demanda la jeune fille, inclinant la tête sur le côté.

[17/04/2016 00:24:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pas la peste, le fléau, répéta la voix.
- Elle parle des maux du peuple, expliqua Ryu

[17/04/2016 00:29:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oh ... Les maux du peuple ? Mais ... Mais, en fait, c'est quoi le rôle d'une sorcière ? Je dois faire quelque chose contre ce fléau ?

[17/04/2016 00:31:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais al voix s'était éteint§. Ryu tourna son regard vers la vieillemaîtresse. Avant de soupirer.

- Tu n'auras rien de plus, fit Ryu.

[17/04/2016 00:36:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko cligna des yeux et inclina la tête. Okay. C'était ... perturbant. Très perturbant. Elle se releva, passant une main dans ses cheveux.

- Je ... D'accord ... Okay ... Okay, souffla Neoko.

[17/04/2016 00:37:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu as intéret a trouver cette flamme, foit Ryu en plissant les yeux

[17/04/2016 00:42:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le regarda, retenant son souffle un instant. Elle ne comprenait pas très bien son rôle là-dedans. Elle hocha la tête.

- Je le ferai. J'y arriverai, promit-elle.

[17/04/2016 00:46:05] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Non mais je rigole vraiment pas, je veux pouvoir enfin mourir, siffla le garçon

[17/04/2016 00:50:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le fixa avec de grands yeux. De quoi il parlait maintenant celui-là ? Elle inspira longuement.

- Je ... Oui, oui ... ?

[17/04/2016 00:56:15] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ryu soupira

- T'es vraiment genre un nouverau née qui découvre le monde. Dis toi que tout le smythes qu'on te raconte sont vrai je suis comment dire... maudit par un dragon. Je peux pas mourir, malgré tout mes tentative.

[17/04/2016 00:59:36] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - C'est un peu le cas, en fait ... répondit-elle avant de regarder Ryu. Maudit ?

Neoko réfléchit un instant puis releva la tête.

- C'est ... C'est ça, les maux dont elle parlait ?

[17/04/2016 01:02:08] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Non toujours pas, quand je dis maux du bas peuple, t'oublie tout magie, la c'est vraiment les gens comme moi qui ont marre d'être traiter comme dans la merde, fit-il simplement dans un ton tranchant

[17/04/2016 01:05:42] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Okay, okay ... répondit Neoko d'un air perplexe. Je vais faire de mon mieux. J'ai un peu du mal à comprendre tout ça ...

[17/04/2016 01:06:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pose moi des question et j'y réponds enfin a moins que ton chevalier servant essayer de me tuer

[17/04/2016 01:14:08] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Hein ? Arika ? Oh, il a juste le sang chaud ... répondit-elle en inspirant longuement. Bon. Je veux juste savoir le rôle des sorcières. Clairement. Parce que c'est vraiment flou, cette histoire ...

[17/04/2016 01:17:16] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Le sang assez chaud pour écouter au porte. Tu peux descendre, je suis pas un assassin, comme ton père, cracha Ryu

Arika descendit dans un pas quelque peu lent, mais il toisa bien Ryu sans dire un mot.

- Avant elles étaient comme vos druide, sauf avec des pouvoirs, c'était des oracles, aussi, sa dépends vraiment de la région. Mais elle était respecté, crainte même.

[17/04/2016 01:20:27] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se retourna pour regarder Arika. Elle eut un maigre sourire d'excuse, puis rapporta son attention vers Ryu.

- Craintes ? À cause des pouvoirs ?

[17/04/2016 01:22:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Bah oui, attends c'est comme un paysan fasse a un chevalier, ou prince face a un routurier, de qui tu as plus peur ? Celui qui a plus de popularité, celui qui a plus de povuoir, soupira Ryu

[17/04/2016 01:25:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oui, oui, vu sous cet angle, c'est ... C'est logique, fit la jeune fille en passant sa main dans ses cheveux. Et du coup, elles faisaienr juste le rôle des oracles ?

[17/04/2016 09:43:32] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - La bonne aventure, les cartes, les champs batailles, tu en avais un peu de tout, expliqua Ryu.

Arika s'était installer plus loin pour manger ce que Ryu avait préparer sur la table prés du feu.

- A la dernier que j'ai connu, vouez un culte au dragon, elle était considérer comme folle, et ... bah bucher, fit-il en haussant les épaules

[17/04/2016 09:46:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Bûcher ? répéta-t-elle avant de réfléchir un peu. D'accord, je visualise à peu près. En gros, c'est un peu comme un oracle ou une druide mais avec des pouvoirs et le risque de passer sur un bûcher. Okay, je vois le genre ...

[17/04/2016 09:50:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Plus maintenant, je suis le dernier a être passer au buffet. Et comme tu vois on est pas si facile a tuer, fit-il avec un leger sourire.

[17/04/2016 09:51:57] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko inclina la tête en regardant Ryu. Elle hocha doucement la tête avec un maigre sourire.

- Oui, je vois ça, répondit-elle.

[17/04/2016 09:56:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Il faut juste savoir quel genre de sorcière tu es, une jeteuse de sort, un invocatrice, et tout le tralala, fit-il

[17/04/2016 09:57:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je suppose que ça, ce sera quand j'aurai débloquer mes pouvoirs, n'est-ce pas ? demanda-t-elle alors.

[17/04/2016 10:03:27] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pas forcément, tu peux avoir des... espèce de pressentiment, ou deds absences ce genre de chose. Enfant les sorcier et sorcières sont sceller de peur des attaques, du coup certain gamins avaient des disposition, pour savoir où les orientés, par exemple, je pouvais voir a travers des yeux de chouette.

[17/04/2016 10:05:14] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Des yeux de chouette ? Wow ... répondit-elle avec un petit sourire puis elle haussa un sourcil. Mais je n'en ai jamais eu ... À la limite, je sais bien me faire obéir par les animaux mais ça, c'est à la portée de tout le monde ...

[17/04/2016 10:08:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pas forcément, si ce pouvoir s'étends a une grande panelle d'animaux, certain mortels ont des dons mais ce n'est rien de plus, fit-il, Surtout si c'est des animaux sauvages, la sa devient de l'exploits, je ne parle pas des chat sauvage et des chiens sauvage c'est toujours des animaux dit domestique

[17/04/2016 10:11:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Hm, il y a bien les loups ... Ou encore, Blizzard, mon cheval. Un cheval, ce n'est pas vraiment un exploit, mais bon, je suis la seule à réussir à le monter, murmura-t-elle en réfléchissant à voix haute. Y'a bien quelques corbeaux qui se laissaient approcher ...

[17/04/2016 10:17:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - tu es bien une sorcière du Nord, Donne moi ta main, je vais te montrer ce qui t'attends.

[17/04/2016 10:19:16] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko eut un maigre sourire, puis baissa les yeux vers sa main. Elle la leva pour la tendre vers Ryu d'un air curieux.

[17/04/2016 10:35:25] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ryu referma sa mains bander sur celle Neoko, sous le regard un peu trop pressant de Arika, alors que ses yeux devint aussitôt blanc. La vision se troubla, alors qu'on pouvait voir une foret en contre bas, les ailes déployer de chaque coté, et l'air frai qui s'engouffre dansles cheveux, dans chaque parcelle de leur peau

[17/04/2016 10:40:09] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le laissa faire et retint un hoquet de surprise lorsque la vision fut entièrement différente de la pièce. Elle n'était plus dans la pièce. Elle était ailleurs, à l'extérieur. C'était ... étrange comme sensation ...

[17/04/2016 10:49:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ryu maintint sa prise sur la main de Neoko, alors que l'oiseau se mit subitement a piquet vers une petite sourit dou on pouvait sentir les serres s'enfoncé dans la chair tendre de l'animal, alors qu'il quitta toute vie. le rapace s'envola aussitôt dans les arbres, on la on pouvait sentir le bec déchirait la cher tendre

[17/04/2016 10:52:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko était en transe complète. C'était tout nouveau, c'était rafraîchissant, c'était sauvage. Un sentiment de liberté, par-dessus tout cela. C'était tellement ... tellement bien. Toutes ses sensations, ce corps léger, l'air qui passait ...

[17/04/2016 11:01:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais ils retombèrent bien vite dans le monde réelle. Alors que Ryu relacha la main de la jeune fille, alors qu'il respirer un peu plus fort qu'a l'accoutumé. Il retrouvé l'éclat vers de son unique oeil valide, alors que Arika s'était rapprocher quand il a avait vu ryu ejecter Neoko.

- Sa va ?

[17/04/2016 11:04:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko retomba d'un coup. Elle avait l'impression de chuter d'un coup. Le retour dans son corps fut aussi violent. Elle recula, inspirant longuement, reprenant peu à peu conscience de la pièce qui l'entourait. Elle leva son regard vers Arika. Elle avait un sourire qui se dessina presque aussitôt sur ses lèvres.

- Merveilleusement bien, répondit-elle en reprenant son souffle.

[17/04/2016 11:10:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Arika fut plutôt rassurer de voir un sourire chez Neoko, alors que Ryu reprenait ses esprit, c'était de splus affreuxc de prendre quelqu'un avec.

- je vais aller reveiller vos amis. Il serait temps de parler de ce voyage, fit Ryu en se relevant.
- Un voyage murmura Arika

[17/04/2016 11:16:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko hocha doucement la tête avant de lever les yeux vers Arika. C'est vrai que tout le monde ne serait pas de la partie, à mon avis ... Elle se gratta la joue.

- Tout le monde n'est pas obligé de venir, assura-t-elle en voyant la réaction du Dauphin.

[17/04/2016 11:28:04] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Aller ou d'abord ? Depuis que je suis ici, j'ai l'impression de ... Enfin tout va vite, fit-il

[17/04/2016 11:31:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Vers le Sommet, répondit Neoko. Mais ... Enfin, je suis la seule concernée visiblement. Si tu veux repartir vers le Nord pour rejoindre les tiens, je ne te retiendrais pas ...

[17/04/2016 11:40:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Sommet ? Vraiment ? Oh npon, hors de question que je te laisserai pas seul sur un coup pareil, fit Arika

[17/04/2016 11:42:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko eut un petit rire en voyant la réaction d'Arika. Elle inclina la tête en souriant.

- Chevalier servant, hein ? souffla la jeune fille,

[17/04/2016 11:49:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le garçon rougit sur le coup, mais ne détacha pas son regard de celui de la jeune fille, alors qu'il hcoha la tête en souraint.

- tout a fait, je pense que Tobin et Akira seront de la partie sur le coup.

[17/04/2016 11:54:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Et vu que je refuserai de laisser Yuuto derrière moi, seul, il en sera également, répondit la jeune fille avec un petit rire. Je pense que la question est vite réglée du coup ...

[17/04/2016 11:57:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - De quoi pas laisser le petit .., bailla Tobin, derrière .. Pouah j'ai passer une sol nuit, sa faisait longtemps que j'avais pas dormir sur le sol

Ryu était descendu avec le reste du groupe, alors que Tobin voyait déjà au loin la table

[17/04/2016 12:03:33] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto se frottait les yeux. Il avait bien dormi, lui. Akira ne disait rien, il haussa juste un sourcil en voyant Arika et Neoko. La brunette eut un petit sourire amusé.

- Je pense que je vous laisse vous réveiller, avant d'expliquer, répondit-elle.

[17/04/2016 12:09:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - je suis réveiller, surtout.. Wouah, c'ets un vrai festin
- ëtre de l'autre coté, ne signifie pas de ne plus aovir de ressource, fit Ryu

arika aida Neoko a se relever pour la conduir avec les autre a la table

[17/04/2016 12:16:36] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le remercia en souriant tandis que les autres prenaient place autour de la table. Pour le coup, les convenances, on en fit fît. Yuuto sentait son estomac se tordre tandis qu'il se mit à manger, alors qu'Akira regarda son frère, puis la princesse du nord.

- Alors, de quoi vous parliez ?
- De magie et de voyage, répondit-elle en fixant les plats.

Elle avait l'estomac dans les talons.

[17/04/2016 12:22:25] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - On va enfin voir des mammouth et des orgre, clama Tobin pour ire.
- c'est l'idée fit Arika

[17/04/2016 12:29:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Non, sérieux ? On va vraiment voyager de l'autre côté du Mur ? fit Akira.
- Oui ...
- Jusqu'où ?
- La mer Runique ?
- La mer Runique ! s'exclama Yuuto en fixant sa soeur. Mais c'est super loin et tout !

[17/04/2016 12:30:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - sa prendra quelque années pour y aller, en un seul, morceau ajouta Ryu en mangeant un morceau de viande
- mais c'est faisable, fit Arika, et puis... C'est mieux que ne rien faire
- Rien faire c'est .. bien ?, demanda Tobin

[17/04/2016 12:51:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je ne vous force en rien, hein, répondit Neoko en souriant.
- Tu parles ! Bien sûr que je viens, moi, genre, je vais laisser ma soeur ! T'imagine la tête de père si je rentre sans toi ?

Neoko eut un petit rire et regarda Arika d'un air de dire 'je l'avais dit'. Akira eut léger sourire en regardant Tobin.

- Tu recules face à l'aventure maintenant ?

[17/04/2016 12:53:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Attends, entrain mourir dans d'atroce douleur avec la peste, et pouvoir vire ou mourir sous la massue d'un troll, mon choix est vite fait, sourit Tobin. Vas y je viens !
- Au moisn c'est clair, sourit Arika
- Bon bah je vais commander des chevaux, fit Ryu en soupirant

[17/04/2016 13:23:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko les regarda en souriant. Ils formaient un parfait petit groupe pour cette aventure. Des années, hein ? Elle eut une pensée pour son père, resté au Nord. Elle espérait tout de même le revoir au plus vite ...

[17/04/2016 13:31:55] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Ryu avauit déjà préparer les chevaux, qui étaient typiquement du Nord. De gros bestiaux, fait uniquement de muscles, et d'une couleur digne des frisons du Sud. Mais Ray n'était pas de la partie sur ce coup. Il était simplement entrain de seller l'un des monstres de muslceS. Alors que les autres étianet en train de regarder ce que Ryu ramener.

- Moi qui pensait qu'on aller avoir des hoches, des truc de fou... genre les épée sa peut tuer un troll, fit Tobin
- Qui t'a dit qu'on allait les tuer, fit Ryu, on les évite, comme des gens normaux...
- Je sais pas si je suis décu ou si je suis rassurer, avoua Tobin dans un rire
- T'es complètement taré, sourit Arika

[17/04/2016 13:36:29] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko s'était un peu éloignée, en silence, pour rejoindre Ray. Elle s'approcha à pas feutrés et se pencha doucement sur le côté.

- Vous faites cavalier seul ? souffla-t-elle d'un air curieux.

Akira observa les cheveux puis se tourna vers Tobin avec un sourire amusé.

- Pour le coup, j'approuve Arika t'es taré mon pauvre ami !

[17/04/2016 13:45:54] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Quoi, tu préfére être sans défense face au immense montagne de muscle ? , fit Tobin
- ils sont bêtes, ils s'épuisent vite, on a rien a craindre, assura Ryu
- J'ai pas vraiment la confiance dont tu fais peur, fit Arika méfiant

Ray finait de boucler la ceinture avant de sourire en se tournant vers Neoko.

- Oui lady, je retourne dans le continent, j'ai une mission dont je dois m'acquitter au plus vite, expliqua-t-il

[17/04/2016 13:54:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - On craint vraiment quelque chose ? s'inquiéta Yuuto en levant la tête vers les autres.
- C'est un peu tard pour t'inquiéter de ça, Yuuto, fit remarquer Akira en riant.

Neoko inclina la tête d'un air curieux. Elle s'approcha un peu, haussant un sourcil.

- Une mission ? Quelle était-elle ? demanda la brunette.

[17/04/2016 14:01:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - On risque de mourir de tout façon, fit Ryu, un jour ou 'lautre, ajouta-t-il sou le regard de Arika

- Je dois retrouver ma .. promise, si elle accepte encore de me voir. nous étions fiancer, quand j'ai perdu mon titre, et mes terres, fit-il. J'ai bien peur que le destin ne veut que nous séparer, je dois l'empecher de nous nuire.

[17/04/2016 14:04:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto rentra sa tête entre ses épaules. Très rassurant. Ryu savait vraiment pas y faire avec les plus jeunes. Akira eut un petit rire en voyant la tête du prince du Nord qui essayait de se ressaisir.

Neoko eut une petite mine surprise puis un léger sourire, un peu déçu. Une promise, hein ? Elle hocha doucement la tête.

- Je ... comprends, souffla-t-elle d'une petite voix.

[17/04/2016 14:05:10 | Modifié (14:07:04)] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Au pire on peut toujours te réssucité, c'est pas un soucis, fit Ryu en voyant la tête du petit
- Ryu, s'il te plait n'ajoute rien, tu vas le faire gerber à ce train la, rit Tobin, T'inquiete petit, on te protège ! Ta soeur et toi !
- Tout a fait, assura Arika

Ray flatta l'encolure du cheval blanc, avant de tourner son regard vers Neoko, il avait du faire quelque chose, de mal. En tout cas il sentit un déception.

- Vos chemins sont bien plus gloirieux que le mien, vous trouverez tout ce que vous cherchez au-delà de ses montagnes

[17/04/2016 14:11:16] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oui, oui ... répondit Yuuto en s'imaginant déjà les pires scénarios.
- Mon Dieu, j'ai trouvé plus stressé que moi. Enfin, remarque, c'est un gosse, ça explique tout.
- Je ne suis pas un gamin, répliqua le blanc en gonfflant ses joues.

Neoko le regarda faire et eut un petit sourire pour se ressaisir aussi. Elle hocha doucement la tête, croisant ses bras dans son dos.

- J'espère que vous trouverez aussi ce que vous cherchez, répondit-elle poliment.

[17/04/2016 14:24:55] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu as peur de mourir, petit Akira, taquina Tobin

Arika s'était déjà détourner pour se tourner vers le duo, qui était plus loin. Ray n'avait pas l'air de faire parti de sa destiné. Ryu suivit le regard d'Arika.

- Oh non, ce chalvier de merde, va aller voir une princesse .. de merde, si on lui pas coupé la tête avec sa vanité hors norme.

Ray se tourna vers Neoko avant de s'incliner et de monter a cheval.

- je vous souhaite la même réussite.

Et le voila qui parti

[17/04/2016 14:31:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Sans déconner ? fit Akira avec une pointe d'ironie. Qui n'a pas peur de clamser par ici à part toi, taré ?

Puis le blanc se retourna pour suivre le regard de son frère. Yuuto inclina la tête. Neoko observa Ray un long moment avant de se détourner. Elle eut un petit air surpris en voyant tous les regards tournés vers elle. Elle les rejoignit.

- Qu'est-ce qu'il y a ? demanda-t-elle.

[17/04/2016 14:37:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Au pire je meurs, et puis.... A moins le paradis de luxure, fit Tobin en riant.
- bah rien on t'attends, les chevaux sont pret, fit Ryu

[17/04/2016 14:44:35] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ben voyons ... Tu croupiras surtout six pieds sous terre, répondit Akira.

- Oh, pardon, s'excusa Neoko avec un petit sourire en les rejoignant.

[17/04/2016 14:51:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: -Ryu lui tendit doucement un des chevaux, avant de monté sur le sien. Il tira sur son cheval, alors que les heures devinrent vite des jours, et des mois. Rien avoir avec le petit voyage qu'il avait fait pour faire le tour du continant, du Sud au Nord.

Une année s'était écoulé, quand Yuzuru releva de nouveau son regard vers la douve, juste en-dessous de lui, il aborderer déjà la carrure d'un jeune homme de 16 ans, alors qu'il n'en avait que 14, a présent. Il tourna la tête vers les eaux. Hanté par le souvenir de ses yeux violets. Pourtant rien ne changea dans cette routine de garde.

[17/04/2016 14:56:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: À present qu'il marchait bien plus souvent que le reste du début de sa vie, Yuichiro dut haut de ses onze années avaient pris quelques centimètres. Cependant, il restait petit avec un air assez chétif. Malgré cette année passée au mur, il gardait toujours sourire et espoir, un peu naïvement. Il voulait se rendre utile après tout. Il s'arrêta pour se retourner vers Yuzuru.

- Encore à fixer les douves ? demanda-t-il curieusement.

Depuis leur premier tour du Mur, Yuzuru marquait toujours ce curieux arrêt.

[17/04/2016 14:59:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuzuru avait le regard vague, il ne pourrait jamais dire a Yuichiro, ce qui pouvait voir. Il releva son regard quelque peu fatigué vers Yuichiro, il avait tellement envie de dire ce qui arrivait, mais rien a faire, il ne connaissait pas le smots, et ne pouvait donc pas les réproduire. Il refit le même geste toujrus et encore un cercle pour famille, et puis il pointa la douce. mais que pouvons nous tirer de sa.

[17/04/2016 15:05:04] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro baissa les yeux vers les douves. Ce jour-là, il n'y avait rien pourtant. Comme toujours. Il leva ses mains à la hauteur de son torse pour former deux cercles qui se brisaient en ouvrant grand ses mains pour signaler qu'il y avait rien. Il eut un petit sourire de compassion en regardant Yuzuru, surtout en voyant son regard fatigué.

[17/04/2016 15:14:04] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais cette Yuzuru ne reprit pas sa marche, il se dirigea ver sle bord du Mur, il avait la net attention de poruver le contraire, il avait vue ses yeux il les connaissait, mais alors qu'il commencer a monter sur la rempart. Un autre groupe de garde arriva.

- Eh bien aprés un an, et l'enfant sauvage veut déjà mourir, ricnana-t-il

[17/04/2016 15:20:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro eut un petit sursaut en voyant Yuzuru faire. Il s'approcha, craignant que son ami ne tombe. Il tourna son attention vers l'autre groupe, puis vers Yuzuru.

- Yuzuru, appela-t-il pour attirer son attention avant de lui faire signe de descendre avec ses deux doigts comme s'il descendait des marches imaginaires.

Il ne craignait que la situation ne tourne mal.

[17/04/2016 15:29:36] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuzuru était toujours sur le pied du rempart, a quelques centimètre de la mort comme il avait été dit pas se groupe d'intrus, ou Yuzuru les toisa déjà. Ce qui fit encore plus marrait le groupe.

- Il n'a toujours pas retenue la leçon, lenfant sauvage, quoi je pourrait dire l'homme sauvage, tu as bien grandit Yuzuru, fit le chef en se léchant les lèvres.

Yuzuru ne mit pas longtempa grognait en les voyant approcher.

[17/04/2016 15:34:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro tourna la tête vers eux et s'avança un pour les empêcher de progresser plus, voyant bien leurs regards mauvais. Il craignait le pire pour Yuzuru.

- Il ne fait rien qui est en dehors des règles, siffla-t-il.

[17/04/2016 15:40:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - ne t'inquieta pas l'avorotn t'aura aussi le droit au petit plaisir de la vie, quand tu sera pas... enfin plus grand, ricana le Chef. A moins que tu veux de nouveau payer sa place encore une fois ?

Yuzuru avait sauter de son pied d'estable alors qu'il regarda le groupe sans comprendre les mots

[17/04/2016 15:44:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro déglutit en fronçant les sourcils. Encore des coups ? Il regarda Yuzuru, puis regarda le groupe.

- Laissez-le, marmonna-t-il. Laissez-le simplement si je prends sa place ...

[17/04/2016 15:48:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu crois vraiment pourovir supporter le supplice, fit le leader en se penchant vers le garçon.

Yuzuru se mit aussitôt a grogner en regardant les imposant. Alors qu'il n'attaquer qu'un moment avant de leur sauter dessus, et de les transpercer. ils n'aurai qu'a jeter les corps au dessus de de la paissade

[17/04/2016 15:53:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro se retourna vers Yuzuru. Pour sauver un ami, il était prêt à tout, pour au moins se rendre utile. Il se retourna, écartant doucement ses deux mains avec une petite grimace pour signaler que tout aller bien et que Yuzuru pouvait se calmer. Yuichiro se tourna vers le leader.

- Je le ferai, assura-t-il.

[17/04/2016 15:58:04] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Leader sourit en prenant le visage de Yuichiro entre ses doigts

- Très courageux, mais je suis pas friol des enfants, fit-il avant de donner un coup de pied a Yuichiro pour l'ejecter de son chemin, attraper l'enfant sauvage !

Yuzuru avait sortir son poignard, en voyant la violence, il essayer tant mieux que mal de rester sur ses deux jambves, alors qu'il n'avait qu'une envie laissez ses instinct d'animal prendre le dessus, alors qu'il voyait un premier gars foncé sur lui.

[17/04/2016 16:01:54] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro grimaça en se faisant bousculer. On pouvait vraiment faire confiance à personne là-dedans ! Le brun se redressa comme il put, en voyant les assaillants.

- Yuzuru, fuis ! Fuis ! hurla-t-il.

[17/04/2016 16:09:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais yuzuru ne l'entendait pas de cette oreille là. Il était entrain déjà de se battre, alors que le leader donna un coup de pied dans le visafe de Yuchiro.

- La ferme toi, ou tu veux être au premier loge ? Sa pourrait être marrant, sa t'apprendrais la vie

[17/04/2016 16:15:38] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro poussa un petit cri de douleur sous le coup et essaya de se redresser pour pousser le Leader avec sa maigre force, mais aussi pour pouvoir se reculer un peu, en titubant un peu en arrière.

[17/04/2016 16:23:09] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuzuru se fit vite mit a terre, avant qu'on le sonne bien un bon coup. Pour le tirer vers une tourne de garde bien visiblement vide. Leader en fit de même avec Yuichiro en le prenant par les cheveux.

- Aller redresse toi, si tyu veux voir le spectacle.

[17/04/2016 16:27:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro sentit ses pieds glisser. Il grimaça en essayant de se débattre comme il pouvait, tandis qu'on les entrainaît tous deux.

- Arrêtez, laissez-le ! hurla-t-il.

[17/04/2016 16:39:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Sauf que la Garde de glace, n'était pas de cette avis alors qu'il jetais Yuzuru contre le mur. Alors que le Leader, traina toujours Yuichiro jusqu'a une chaise, où lui même s'installa en tirant Yuichiro a ses pied, avant de poser un pied sur son dos, pour l'empecher de bouger.

- Un si beau spectacle, et tu sera au premiers loge voyons, ricana-t-il

Qu'un des garde donna un premier coupa Yuzuru qui tomba a quatre patte, avant d'être applatit au sol. maintenant par les bottes des autres.

[17/04/2016 16:40:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro grimaça et tenta de se débattre pour essayer de se libérer de l'emprise du Leader. Il ne pouvait que voir, sans rien pouvoir faire.

- Laissez-le ! hurla-t-il en les voyant faire.

[17/04/2016 16:47:42] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: On tenait Yuzuru par la gorge pour 'lempecher de bouger alors qu'on ne manqua pas de déchirait ses habiller, lacérant son corps, par des brulure fait par le tissus rude, alors qu'il était pratiquement a poil. Le leader sourit de plus en plus, alors qu'un des baton qui avait servit a l'asommet fut pour un petit jouet.

- Ferme la, tu vas vite apprecier le spectacle.

Yuzuru ne mit pas longtemps a essayer de se débattre alors qu'on le maintenait bien au sol, levait ses fesses alors qu'un des hommes descendit ce qui lui servait de culotte.

[17/04/2016 16:50:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro essaya de se débattre pour se libérer mais rien à faire, il était coltiné au simple rôle de spectateur pour son plus grand malheur. Il ne pouvait qu'observer, impuissant face à la scène. Il ne comprenait pas ce qu'ils faisaient. Il ne comprenait rien.

- Qu'est-ce que vous faites ? paniqua-t-il.

[17/04/2016 16:53:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - On s'amuse simplement, tu veux te joindre a nous, petit prince ?

Yuzuru mordi un de ses assailleant alors que le Leader avait l'air de se délecter de la scène comme si c'était encore mieux que d'habitude. On donna un nouveau coup a la tête de yuzuru qui commencer a saigner vraiment, mais se fit un autre cris de douleur qui arriva dans ses levres alors qu'il grogner,sous les rire des autre qui s'amuser a faire rentrer un baton donc son cul. Alors qu'un autre le tira par les cheveux pour le relever un peu.

- Quel magnifique spectacle tu ne trouve pas ~

[17/04/2016 16:55:35] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro observa la scène sans comprendre. Il ne comprenait rien, à part que ce n'était pas du tout agréable pour Yuzuru. Il commença à se débattre à nouveau.

- Arrêtez, arrêtez ! Vous lui faites mal ! hurla-t-il, impuissant.

[17/04/2016 16:59:27] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le leader tira sur les cheveux de Yuichiro le forçant a se lever, pour le faire asseoir sur ses genou, le bloquant bien jambe écarter et le tenant par la gorge.

- Regarde le spectacle, tu vas vite voir, que sa va être un pure plaisir.

Yuzuru se débattait de plus en plus alors qu'on le tirer en arrire, choppant sa verge, sous les rire des autre qu'il délasser leur pantalon en tirant sur les mains de yuzuru pour se frotter a lui. Dans des rire, aqui se meler au gris de douleur du petit Yzuru

[17/04/2016 17:06:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro grimaça longuement et essaya de détourner le regard. Il ne voulait pas voir ça, il sentait que c'était mal. Il secoua doucement la tête.

- Non, arrêtez ! Arrêtez, il a mal ! cria Yuichiro.

[17/04/2016 17:14:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Mais le Leader ne l'entendait tout sauf comme sa alors qu'il tourna bien le visage de Yuichiro dans le sens de l'agression. En passant un de ses mains le long des cuisse du jeune garçon en allant vers 'lintimité de celui-ci.

- C'est toi qui voulais prendre sa place non, murmura le Leader

Yuzuru se débattait de moin en moin, pousser a bout. Alors qu'il sentait tout sorte de sensation sur son corps. Mais le fait d'exiter de tout façon un petre vivant avait tendance a assomer celui-ci. Yuzuru soupira en ne sentant^plus le baton dans ses entrain, mais il le regretta bien vite, quand il sentit quelque chose de bien plus gros, se cabrant dans un rauque de douleur.

[17/04/2016 17:18:31] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro ne pouvait plus détourner la tête. Il déglutit péniblement. C'était de ça dont il parlait ? Il se tendit soudainement en sentant la main qui bougeait le long de sa cuisse. Il commença à se débattre, sentant qu'il allait le regretter lui aussi.

[17/04/2016 17:21:29] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuzuru criait toujorus de plus en plus jusqu'a qu'il est plus de voix, plus de force pour se débattre, alors que les coup de rhin lui faisait de plus en plus mal, un simple répoit quand il changea de personne lui préférant bien monter la vue a tout le monde alors qu'il l'assi sur ses cuisse donnant des coup de rihin au pauvre Yuzuru d'ont un autre se mit a le sucer sans véronne.

Le leader sourit en voyant que Yuichiro essayer de se débattre, mais il était toujours faible, et lui qui voulait prendre la place de l'enfant sauvage. Il passa sa main sur le torse du jeune enfant en pinçant l'un de ses tétons sous les habille, alors qu'il sortir le pénis de yuichiro a la vue de tous, commençant a le masturber au gré des mouvement de Yuzuru dont le syeux commencer a être vitreux

[17/04/2016 17:27:18] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro essaya de se débattre mais il se fit bien vite maîtriser en quelques gestes. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Il sentit un frisson le long de son dos alors qu'il se tendit, droit comme un I alors qu'il protestait, tout en voyant l'état du pauvre Yuzuru.

- N ... Non ...

[17/04/2016 17:29:35] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ton corps ne dit pas la même chose, regarde comme il frisonne, tu aimes voir l'enfant sauvage dans cette état.

Le leader était en plein plaisir, alors que la verge de Yuichiro était déjà bien sur, du certe a son jeune âge, mais pas seulement. Yuzuru eut un moment de réplique jusqu'a qu'un nouveau le péntra le planqua bien au sol en lui tordant un bras, se qui arrache un rale de douleur a l'enfant.

- regarde bien, il est tout exité par la situation que toi, sa fait du bien, tu vas aussi y gouter, de l'enfant sauvage

[17/04/2016 17:36:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Non ... C'est faux, balbutia-t-il complètement perdu.

Yuichiro voulut détourner le regard une nouvelle fois de cette scène, mais il pouvait rien y faire, fixant Yuzuru. Il secoua la tête en sentant les caresses de son membre le détendre et le tendre en même temps. C'était nouveau et il ne comprenait vraiment rien à ce qui lui arrivait.

[17/04/2016 17:49:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le leader aimait faire souffrir otut âme en peine que se soit le pauvre Yuzuru, passait par yuichrio, d'ailleur passant par yuichiro, sa serait vraiment pas mal. Il fit signe a ses collègue de rapprocher le garçon alors qu'il était presque a bout, il se débattait faiblement mordant sans mordre, le poussant juste devant les pieds du Leader.

- Tu es sur que tu n'en veux pas

[17/04/2016 17:52:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro baissa les yeux vers Yuzuru qu'on amenait au pied du Leader. Il avait une respiration lourde, des frissons le long de l'échine. Il secoua la tête, sans comprendre ce qu'il voulait faire. Il avait peur, il était mort de trouille littéralement.

- A-Arrêtez ... balbutia-t-il

[17/04/2016 17:54:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Si tu ne veux pas c'est moi qui va le faire, sourit le leader.

Les deux gars qui était de cahque coté de Yuzuru, le forcaient a se relever, le tenant a chaqua bout de son bras, alors que le Leader, ne lachant pas Yuichiro du monde défit sa propre culotte, laissant paraitre sa verge bien dure juste en dessous de celle de Yuichiro, on tira par les cheveux Tyzuru qui grogna. Pour bien la collait contre les deux membres.

[17/04/2016 18:00:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro écarquilla les yeux et secoua la tête. C'était du chantage pur et simple. Il ne voulait pas mais il ne pouvait pas laisser passer ça pour Yuzuru. Aucune solution n'était logiquement la bonne.

- N-Non ... Arrêtez, arrêtez ! balbutia-t-il en levant la tête vers le Leader. Je ... Je ...

[17/04/2016 18:02:38] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le leader se délectait de la tournure de cette scène, ce n'était que de la supplice une vrai torture. On forca bien vite, Yuzuru a ouvrir la bouche, avant que le leader y mette sa verge dedans, alors qu'on fforcer Yuzuru a la sucuer tout en le maintenant bien pour que sa aille au fond. Alors que le leader se remit a masturbé le pauvre Yuichiro.


- Si chaud... Si humide..., surusrra t-il a l'oreille de sa proie.

[17/04/2016 18:05:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro ferma ses yeux en serrant ses dents. Il se courba un peu en avant, en subissant ce nouveau supplice. Il en pouvait plus ... Il ne savait plus quoi faire. Lorsqu'il rouvrit les yeux, il voyait ce qu'on faisait faire à Yuzuru. Il secoua la tête.

- Arrêtez ... souffla le brun.

[17/04/2016 18:08:50] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu veux qu'il te fasse, hein

Le leader tourna lregard vers un de ses sbire qu'il releva la tête de Yuzuru, alors que le Leader plia le sexe de celui-ci pour que yuzuru puisse le sucer correctement, le forcçant a faire des va et vien bien long, en prenant la tête de Yuzuru dans la sieenne pour imposer un rythme.

[17/04/2016 18:12:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro eut un hoquet de surprise. Il ne voulait pas. Il secoua vivement la tête, sans savoir quoi faire. Sa tête bouillonnait de pensées complètement contradictoires. Son corps était brûlant et son esprit tournait au ralenti.

- N ... Je ...

[17/04/2016 18:14:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Dis le que sa fait du bien, dis le que ton frére est vraiment doué, ricana le leader a voix basse.

Yuzuru était presque qu'une larve alors qu'il essayer de résister, mais il se faisait vite trainer, alors quon le fit encore plus accélrer, en le masturbant a son tour, en le forçant une novuelle fois a être a quatre patte.

[17/04/2016 19:47:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro se sentit soudainement très détendu. Trop détendu. Quelque chose lâcha en lui, il n'en pouvait plus. Et sa semence se déversa, sans qu'il ne comprenne.

[17/04/2016 20:42:09] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru se mit a tousser en reculant aussitôt sa tête. Alors que Leader le laissa aussitôt tomber parterre. En regardant Yuichiro avec un grand sourire. Avant de faire tomber sur Yuzuru, alors qu'il fit signe de se casser. Yuzuru toussa encore alors qu'il avait des courbature partout. Il avait malgré une lueur de rage dans ses yeux alors qu'il releva la tête pour se rouler sur le dos, reprenant son souffle, alors que la porte se referma dans un claquement.

[17/04/2016 20:46:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro avait écarquillé les yeux sans comprendre ce qui venait de lui arriver. Il tomba au sol sans chercher à se rattraper, il s'étala, essoufflé sur le sol dur. Il chercha à se redresser un peu une foos que la porte claqua. Il tremblait des pieds à la tête, il comprenait pas ce qu'il venait de se passer. Les images tournaient dans sa tête. Il se redressa en posant son regard sur Yuzuru. Il avait mal rien qu'en se remémorant ce qu'il venait de subir.

- Y ... Yuzuru ... balbutia-t-elle.

[17/04/2016 20:52:44] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru s'essuyait la bouhe du revers de la main, alors qu'il se redressait dans une position certe inconsidérable, mais il avait fixer la porte. Il était faible, il le sentait au fond de lui, que si il voulait gagner de la force, il devrait les tuer. Il tourna son regard vert vers Yuichiro.

[17/04/2016 20:55:50] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro le fixa d'un air tout penaud. Il avait pas réussi à faire de son mieux pour se rendre utile sur le coup. C'était même l'inverse. Il posa son poing fermé à l'endroit de son coeur et dessina un petit cercle pour s'excuser.

- Désolé ... souffla-t-il avant de baisser la tête.

[17/04/2016 20:57:13] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru ne comprit pas vraiment pourquoi le garçon s'excuser, c'était pas de sa faute, il était juste faible, il devait progresser. Il posa sa main sur le haut du crane et frotta comme il avait l'habitde de le faire, avant de sourire, enfin une grimace qui avait l'air d'être un sourire, avec tout les coups qu'il avait eut.

[20/04/2016 15:55:59] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuichiro releva la tête en sentant la simple caresse de Yuzru. Il eut un faible sourire en le voyant essayer de le rassurer. Il inclina la tête sur le côté, en souriant un peu plus en murmurant un simple "Merci".

[20/04/2016 16:22:30] Meilyas or Zonbi Crazy: Pendant ce temps, après un an de cachette dans l'Ouest, surtout dans l'Archipel, Arrow fit arrêter les chevaux de la charrette. Alors que les gardes du Nord vinrent aussitôt lesaccoster. Arrow serra quelque peu fort les rênes de peur que la guerre était déjà bien monter. Mais ce n'était que pour vérifier les identités. Et pour les enfants disparus.

- Nous n'avons croiser personne, nous apportons cependant des nouvelles de l'Ouest !

Roan, Niwan ainsi que Mârz étaient dans la grande salle. Tout allait au plus mal, la chute de l'Est un an plutôt avec seulement Narcissa comme héritière pour revendiquer le trône. Puis vint la disparation de certain des enfants du Sud et du Nord, qui avaient énormément affecter les Parents. Surtout la femme de März qui celui-ci soupira doucement.

- Ce gamin veut faire la guerre, quel puéril, grogna-t-il
- Ce n'est pas vraiment l'urgence, nous pouvons largement tenir un siège, fit Roan
- Cela ne change pas le fait que se soit un lâche, cracha le Roi du continent

[20/04/2016 16:30:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Lâche ou non, si le Roi de l'Ouest veut faire la guerre, nous l'attendrons de pied ferme pour répliquer, répliqua Niwan en croisant les bras, s'adossant au dossier de sa chaise.

En un an, Niwan avait pris bien plus de maturité, en faisant face à la dure vérité qu'avec la perte de Keyne, ainsi que Neoko et Yuuto qui avaient disparu, il n'avait pas d'autre chose que de soudainement faire face à des responsabilités plus tôt que prévu pour épauler son père. Il inspira longuement.

- Toutefois, nous devons nous tenir méfiant vis-à-vis de l'Ouest, ce ne sera pas une mince affaire que de répondre à ses assauts, ajouta-t-il.

[20/04/2016 16:33:59] Meilyas or Zonbi Crazy: - Ils ont beau être fort, ils n'ont que les muscles. Je les ai déjà combattut, ils ne savent que suivre les ordres, si il y a imprévu, ils sont complètement perdu, fit März
- Devil, sait tout sur notre royaume.. nous étions allié après tout, fit Roan.
- Tu es vraiment trop gentil, ou naif de croire que tu aurais pu faire confiance à ce jeunot sans cervelle, il n'a que la vingtaine, et il est déjà entrain de crier sur les toit, mort au roi. Même un môme de quelques années c'est ou est sa place.

[20/04/2016 16:37:33] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Votre Altesse, sauf votre respect, ne jugez pas trop vite les alliances de mon père. L'ancien Roi Roy et lui étaient en bien meilleurs termes qu'actuellement avec le successeur. Personne n'aurait pu prévoir que le nouveau Roi de l'Ouest retourne aussi facilement sa veste avec de telles alliances, repondit Niwan. Il n'est pas à considérer comme un simple jeune homme, c'est un Roi et un stratège comme il a déjà pu le prouver.

[20/04/2016 16:39:47] Meilyas or Zonbi Crazy: - Il n'a aucune expérience, cela va de soit, répliqua März. Et de plus vous avez la connaissance du terrain Niwan ?

[20/04/2016 16:41:05] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pour avoir écumer le Royaume du Nord d'un bout à l'autre, je pense savoir le connaître assez. Mais je pense qu'il est aussi sage de ne pas sous-estimee un adversaire, répondit Niwan.

[20/04/2016 16:42:44] Meilyas or Zonbi Crazy: - Et que proposes tu jeune homme ?

Roan suivait la conversation, sans la suivre, il tourner toujours son regard vers la fenêtre, vers le Mur. Il avait tellement envie de voir la seule famille qui lui rester

[20/04/2016 16:46:05] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - De couper la route de la rivière du Conseil qui remonte vers la forêt Pourpre, répondit-il. Le Roi de l'Ouest connaît les fleuves, rivières et autres espaces maritimes moeux que personne, autant le prendre de cours en postant des troupes ici.

[20/04/2016 16:47:56] Meilyas or Zonbi Crazy: - Juste des troupes ? Contre des barbares qui n'ont aucune peur de la mort, faible tout sa. Il faudrait mettre un obstacle de taille, quitte a s'isolé, le Mur ne peux-tu pas nous aider ?

[20/04/2016 16:50:07] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Le Mur ? Je ne saurai le dire. Qu'en penses-tu, Père ? répondit Niwa en tournant son regard vers son paternel, cherchant un peu de soutien.
[21/04/2016 10:28:18] Meilyas or Zonbi Crazy: Roan avait l'air ailleurs, mais il sursauta lorsqu'il entendit son nom. Il tourna son regard quelque peu fade vers ses invités. Le Roi le toisa d'ailleurs du regard. Lui était en bien meilleur forme que celui-ci malgré les événement similaire.

- Le %ur est un puissant allié... Sa serait un atout de chance, mais c'est faisable, murmura-t-il
- Vous êtes vraiment sûre ?

[21/04/2016 10:30:36] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan déglutit un peu en voyant son père dans un tel état. Il expira faiblement et suivit vaguement l'échange rapide. Le brun se tourna vers le Roi.

- Ce pourrait être notre tout dernier rempart si les choses tournent mal, répondit l'Héritier.

[21/04/2016 10:33:26] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je ne pense pas que Roan soit apte a faire quelque chose, soupira Marz, Peux tu tenir un combat avec le sous commandant ?

[21/04/2016 10:37:35] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Moi ? Je ne l'ai jamais affronté, je ne saurai osé émettre ne serait-ce qu'une issue à un éventuel combat. Le Mur n'est pas un endroit très apprécié pour ses hommes, répondit Niwan. Je pourrais sans doute, peut-être le faire, mais cela reste hypothétique.

[21/04/2016 10:39:49] Meilyas or Zonbi Crazy: - Vous n'avez donc pas un jeune frère qui s'y trouve ? Il pourrait lui même réduir son maitre au oubliette, cela fait un an qu'il est voir plus non

[21/04/2016 10:42:32] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Yuichiro est jeune, même très jeune. Je doute qu'il tienne tête au sous-commandant, même après un an passé au Mur. Il doit avoir pris des forces, sans aucun doute, mais elles ne doivent pas être encore suffisament nécessaires. Il n'a pu marcher que très récemment, après tout.

[21/04/2016 10:47:03] Meilyas or Zonbi Crazy: - Et ton autre fils Roan ?, fit MÄrz en tournant son regard glacer vers son collègue

Roan se crispa sur le coup, en entendant l'allusion à Yuzuru. Il serra les poings en baissant la tête.

- L'enfant sauvage, ne doit pas être des plus faibles, comme tu ne voulais pas le tuer, alors le cacher, il n'a pas du bien comprendre. Il doit être des plus fort, pour être envoyé dans le cachot. N'est ce pas ?

[21/04/2016 10:51:15] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan tourna les yeux vers son père. Il ne se sentait pas de s'exprimer sur Yuzuru. Il tourna alors son regard vers le Roi.

- Comme vous l'avez évoqué, votre Altesse, il est sauvage. Il n'est là-bas que pour accompagner mon jeune frère. Je ne saurai si ce serait très judicieux de compter là-dessus ... souffla l'aîné de Roan.

[21/04/2016 10:56:54] Meilyas or Zonbi Crazy: - Votre jeune frère ne devait pas l'éduquer pendant ce périble au murs ?
- Yuzuru, ne sait pas s'arrêter, il ne connaît rien du monde, un ans n'est pas suffisant, fit Roan
- Et bien ! Tant qu'on tient ce siège, Yuichiro aura tout le loisir de préparer votre jeune frère, fit MÄrz, Envoyer dons l'un de vos faucon, je pense que nous avons terminer pour ce conseil

[21/04/2016 11:04:12] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan inclina la tête en avant pour marquer son approbation. Il attendit que le Roi quitte la pièce pour pratiquement s'effondrer sur la table.

- Yuichiro qui préparerait Yuzuru ? C'est le monde à l'envers, oui, râla-t-il.

[21/04/2016 11:07:31] Meilyas or Zonbi Crazy: - Sa fait un moment que Yuichiro n'a plus envoyer de faucon ..., soupira Roan, Yuzuru le protège, n'est ce pas ? , marmonna-t-il complètement a l'ouest

[21/04/2016 11:16:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je l'espère. Le dernier faucon de Yuichiro date de plusieurs mois ... J'espère également que tout va bien pour eux, répondit Niwan. Normalement, il n'y a pas de risques pour eux, je pense. Ils doivent s'entraider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 21:52

[21/04/2016 11:23:49] Meilyas or Zonbi Crazy: Le Nord lâcha un long soupire alors qu'a quelques millier de mettre les combatants des préparaient a réduire les montagne en miette. Les domestiques ne faisaient que des aller retour dans tout le château avec des grande caisses de nourriture. Zonbi regardait tout autour d'elle, elle n'avait eut aucune nouvelle de son frére, et le dernier faucon avait déclarer sa mère morte. Puis son mari avait arrêter tout échangent avec le Nord. Ne voulant même rien savoir de son propre frère. Elle se releva doucement de son lit. Son ventre devenait vraiment des plus emcombrant. Mais rester couché de la sorte a attendre que le jour j arrive la rendait des plus nerveuse. Elle tourna son regard vers la porte, l'ouvrant doucement. Pas de garde. Devil avait congédier tellment de monde pour la grande guerre. Elle soupira doucement en s'avançant vers une des fenêtre.

- Est ce vraiment necessaire autant de guerriers..., murmura-t-elle en posant une main sur son ventre arrondis.

[21/04/2016 11:26:55] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil s'affairait à envoyer faucons sur le front, à commander. On le croyait empli d'une démence folle quand il avait hurlé à la mort du roi et déclarait la guerre au Nord. Mais replié dans le château, il étudiait longuement et silencieusement les cartes comme il'le faisait toujours pour prévoir chaque attache, chaque coup, chaque renversement. Il revenait de la salle du trône. Il inclina la tête envoyant Zonbi hors de sa chambre.

- Tiens ? Tu n'es pas couchée ? s'étonna-t-il, de la paperasse en main.

[21/04/2016 11:30:31] Meilyas or Zonbi Crazy: Zonbi soupira en tournant son regard vers son mari. Tournant son regard vers lui.

- Il ne va pas tout de suite arriver, je peux encore me déplacer, fit-elle, et puis être enfermer quelque part ce n'est pas vraiment ... Envieux ? Tu comptes vraiment lancer les premiers assaut maintenant ?, demanda-t-elle, Tu ne voudrais pas attendre un peu .. ? $

[21/04/2016 11:32:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil baissa les yeux vers le ventre de sa femme. Puis haussa les épaules. Avant de tourner son regard vers la fenêtre la plus proche pour observer son armée. Il hocha la tête fermement.

- Non. Le Nord est affaibli, je ne vais pas attendre que les Rois se réveillent pour attaquer. Ça ne servirait à rien. Je veux le Roi mort et je l'aurais.

[21/04/2016 11:34:49 | Modifié (11:35:30)] Meilyas or Zonbi Crazy: Zonbi avait beau quelque peu détester depuis ses derniers temps, mais elle mettais sa sur le dos de son stresse et surtout du fait qu'elle était quelque peu reclu dans sa chambre depuis ses dernier temps.

- Tu vas partir avec eux, non ?

[22/04/2016 20:33:25] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil expira longuement puis s'approcha de sa femme, pour se tenir à ses côtés, tout en gardant son regard braqué sur la fenêtre la plus proche, pour garder un oeil sur ce qui se tramait à l'extérieur.

- Écoute, commença-t-il avant de marquer une pause. Je ne fais pas ça par plaisir, mais par devoir. Envers la mémoire de mon feu père, envers l'honneur de mon royaume et plus important, envers l'avenir de cet enfant que tu portes.

Le Roi baissa son regard vers Zonbi puis se tourna pour s'adosser à la fenêtre, les yeux dans le vide.

- Je pars avec eux. Parce qu'il faut quelqu'un pour mener, pour commander et pour protéger. Et ça, c'est à moi de le faire. Et puis parce qu'ils sont incapables de comprendre un simple message codé, se plaignit-il en soupirant. Sérieux, ils doivent apprendre quelques codes et ils sont pas foutus de les retenir ...

Devil releva son regard vers la femme, puis baissa les yeux vers son ventre arrondi.

- Je veux qu'en mon absence, tu te reposes. Et si cet héritier arrive sans moi, je veux que tu t'en occupes, non pas dans l'objectif d'un héritier sans père, mais d'un enfant sans roi, souffla-t-il. Et surtout, je veux que tu fasses attention. Très attention, d'accord ?

[27/04/2016 15:05:43] Meilyas or Zonbi Crazy: Zonbi tourna son regard vers l'extérieur, elle pensait tout comme son mari, que ses guerriers qui arpentaient les murs du château, n'étaient pas plus évolué que des animaux. Elle ferma les yeux dans un petit soupire discret. Au moins, elle avait essayé de le retenir. Mais il avait son devoir, tout comme elle. Dans un petit élan de tendresse, elle se laissa tdoucement aller contre son torse.

- Reviens vite, murmura-t-elle dans une petite étreinte.

[27/04/2016 15:11:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil acquiesça lentement, fermant un instant ses yeux en passant son bras dans le dos de sa femme. Il comprenait quelque part son envie de rester. Mais son devoir était plus fort. Le dilemme n'avait pas de place, ici. Il laissa glisser son bras puis recula lentement, prenant la main de Zonbi.

- Je reviendrai. Pour ce royaume. Pour cet enfant, souffla-t-il en embrasser le dos de la main de la jeune fille. Et pour toi.

Il lâcha doucement la main et se détourna rapidement. Devil n'aimait pas les adieux. Il les voulut bref, pour éviter d'entâcher son jugement. Il parcourut le couloir sans se retourner. Une fois en dehors du château, il leva les yeux vers la fenêtre, scella sa monture et monta dessus, prenant une grande inspiration.

- Soldats ! hurla-t-il. Nous marchons vers le Nord ! Et nous ne reviendrons que lorsque le Régicide en aura payé de son sang !

Dans une vague de cri brutes, la horde de guerriers s'engouffra hors des murs de la cour, Devil a sa tête.

[27/04/2016 15:30:09] Meilyas or Zonbi Crazy: Zonbi serra un court instant la mains de son tendre, avant de laisser glisser ses doigts. Elle tourna un dernier regard vers la fenêtrE. Les larmes montaient quelques peu au coin de ses yeux, alorsz qu'elle caresser doucement son ventre.

- IL va revenir, ne t'inquiète pas, chuchota la rouquine, Il va revenir..

Elle se retourna contre le mur, la guerre venait de débuter. Avec elle tout les angoisses...

Les bruits des oiseaux qui sifflotaient dans l'hiver ardu des sommets, était le signe le plus rassurant, qu(Arika avait pu retenir de son voyage. Cela faisait bientot deux ans qu'ils arpentaient le sommets avec pour guide Ryu... Les orgres, les trolls, les mammouth, des autres animaux, ou simple créatures remplis de fourrure, même des rhinocérox laineux. Ce que Ryu voulait bien évidemment eviter le plus possible. Ils avaient croiser quelque vieux villages en ruine. Arika tira son cheval, alors que Ryu fit une halte.

- ON va s'installer ici pour la nuit, nous ne sommes plus très loin, fit-il en regardant le Nord.

[27/04/2016 15:37:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le voyage était lent, long, froid et pourtant, le moral ne faiblissait que rarement. Il y avait toujours moyen de trouver quelque chose pour se remonter le moral. En deux ans, les traits avaient peu changé pour certains : Neoko avait laissé sa chevelure pousser, si bien qu'elle abordait toujours une longue tresse pour chevaucher afin d'éviter d'avoir des mouvements réprimés. À l'inverse, Yuuto du petit gamin de treize ans avait bien grandi en seulement deux ans, il avait une taille surprenament haute pour un adolescent de quinze ans. Il mettait ça sur le compte de ses origines du Nord. Akira n'avait pas véritablement changé. Juste l'air plus fatigué. Il balaya l'endroit des yeux.

- Ça me semble une excellente idée avant que Neoko nous refasse une séance de spiritisme, marmonna-t-il en descendant de sa monture.
- C'est arrivé une fois et une seule lors d'une chevauchée, répliqua la brunette en levant les yeux au ciel.

Neoko descendit de son cheval en soupirant longuement. Yuuto s'approcha en tenant la bride de son cheval avec un petit sourire.

- Eh, je te dépasse maintenant ! souffla-t-il.

C'étaient ce genre de remarques qui faisaient qu'on avait moins l'impression d'être à des lieux de la maison.

[27/04/2016 15:46:42] Meilyas or Zonbi Crazy: - Genre en plein milieux d'une plaine, au calme.

Tobin dans toute sa grâce naturel se laissa tomber de son cheval, flattant son encolure, il avait pas vraiment changer, il aborder toujours une carrure, developper, mais il avait perdu son bronzage du sud. On voyait donc d'avantage les nombreuse cicatrice sur lui. Récente comme plus vieille. Ses dreadlock, étaient attachées en une solide queuede cheval longue, il rabatait la plupart de ses cheveux en arrière grâce à un bandeau. Arika se laissa glisser a son tour a ses cotés, le Dauphin avait prit quelques centimètre, mais c'était vite faire charrier, à cause du jeune Yuuto. Contrairement a ses camarades il aborder une coupe très courte, pour ne pas le gener lors de son maniment lors des batailles. Il avait l'air cependant des plus épuiser, il se massa la nuque, alors que Ryu, encapuchonné dans sa longue cape brune, avait toujours son air narquois.

- Non, idiot, il doit certainement avoir une grotte, soupira Ryu.
- Excuse moi de poser des questions, grinça Tobin
- Tobin va chercher un peu de bois, je vais aller inspecter les alentoures, fit Arika pour calmer le jeux

[27/04/2016 15:51:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Comme presque à chaque fois, même si cela semblait évident, Neoko se sentait obligée de vérifier les dires de son frère. Avant de soupirer avec un petit sourire.

- Tu as des origines de troll, c'est pour ça, répondit-elle.
- Je n'ai plus cinq ans, garde tes salades pour toi, rétorqua-t-il en riant.

Neoko observa les alentours. Puis se tourna vers Arika.

- On se sépare pour chercher la grotte ? proposa-t-elle.
- J'ai le dos en compote, ça sonne tellement comme le glas de la bonne idée, ironisa Akira dans son coin.

La brunette haussa un sourcil. Le blanc secoua sa main pour dire que ce n'était rien. Mauvaise humeur habituelle après une chevauchée, rien de neuf.

[27/04/2016 15:57:29] Meilyas or Zonbi Crazy: - Restez ou vous êtes, je me charge de la grotte, fit Ryu
- Akira... Descend ton cheval, tu te sentira beaucoup mieux, fit Tobin en tapotant la cuisse du visé.

Ryu leva son baton, alors qu'il se mit a l'enfoncer dans la neige tout en avançant. Arika regarda faire avant de se tourner vers le dernier duo. Cela faiisait deux ans qui se cotoyaient mais ... c'était comme au premiers jours.

- Je ne le comprendrais jamais, murmura-t-il avant de se tourner vers Yuuto, Tu fais l'autre côtés ? Neoko sa te dérange de garder les cheveux avec Aki, je doute qu'il puisse vraiment faire encore des efforts.

[27/04/2016 16:04:08] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira eut un long sursaut en se mordant la joue. Oh l'enfoiré, ça faisait un mal de chien ! Il dégagea son pied de son étrier pour donner quelques coups de pied à Tobin, comme un chien que l'on chassait en punition.

- 'T'étais pas obligé de me taper ! grinça-t-il en descendant de sa monture en gromellant.

Yuuto acquiesça en souriant. Rien de tel pour se dégourdir les jambes. Neoko regarda Arika et hocha simplement la tête.

- Aucun soucis, je pense que c'est dans mes cordes, conclut-elle.
- Génial, je reste avec l'illuminée de service !
- Tu sais ce qu'elle te dit l'illuminée de service ?
- Hein ? AH NON, PAS TAPER !

[27/04/2016 16:08:16] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika soupira en secouant doucement avec un petit sourire. Avant de tapotter l'épaule de Yuuto en lui donnant une heure avant de retourner ici. Arika tourna son regard vers l'est, avant de descendre sa capuche. Tobin était entrain de rire, alors qu'il regardait Akira et Neoko.

- C'est tellement beau les petits oisillons, vous me mettez toujours a jour avec les saisons malgré la neige, ricana-t-il

[27/04/2016 16:12:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko ralentit à la hauteur d'Akira en le tapant à peine avant de se tourner vers Tobin. Elle eut un léger rire, secouant la tête.

- Tu es doué ... pour taper à côté de la cible, commenta-t-elle en se détournant pour aller rassembler les chevaux.

Yuuto s'était déjà mis en route. Akira leva les yeux au ciel et s'occupa à aller aider la jeune fille. Bien sûr, l'amour dans l'air, bien sûr.

[27/04/2016 16:22:26] Meilyas or Zonbi Crazy: - Neoko, t'aurais pu faire mieux, tu m'as déjà fermer le clapet bien plus ... violent  ? C'est pas ... Super je parle tout seul, rit-il en se tournant vers les bois.

Ryu ne mit pas longtemps  retourner vers ses pattes alors qu'Arika venait a peine de revenir, avec un aucun signe de vie. Enfin surtout des vie nuisible. Il tourna son attention vers Tobin, qui avait charger son cheval de bois pour toute la nuit, et plus encore.

- La grotte est caché, sa nous donnera un abris d'illusion, il faut descendre un peu.

[27/04/2016 16:25:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto était revenu en temps et en heures pour le coup. Rien de son côté. Il avait cru apercevoir quelque chose mais en vérifiant, c'était juste le vent et certainement la fatigue qui lui jouait des tours. Neoko et Akira s'affairaient à surveiller les chevaux tout en se reposant un minimum. Le cadet des Dwight s'approcha d'Arika.

- Rien de mon côté. C'est le calme plat. Non pas que c'est gênant, mais c'est presque anormal à ce stade qu'on soit au calme, ajouta Yuuto avec un maogre rire.

[27/04/2016 16:36:17] Meilyas or Zonbi Crazy: - ON aura au moins un peu de repos, on établira des tours de gardes, assura Arika

Alors que Ryu leur montra le chemin, trainant les chevaux derrière eux. La grotte était plutôt spacieux, et de plus couvert du vent. Ce qui offrait une certaine chaleur, surtout une fois que le feu sera allumé. Tobin déposa ses morceau de bois, en milieux. Alors qu'Arika s'avnça un peu dans le pénombre. Mais Ryu l'arrêta.

- Il y a personne, reposez vous, je prends le premier tour de garde.

[27/04/2016 16:39:31] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Une fois à l'intérieur de la grotte, tout le monde eut plus ou moins un soupir de soulagement. Un peu de repos. Yuuto échangea un bref regard avec Neoko à la réaction de Ryu. Sa soeur haussa simplement ses épaules. Cela lui convenait. Akira se tourna vers Tobin. Autant aider pour le feu.

- Je prendrais le deuxième s'il faut. Je sens que je ne vais pas tenir en place très longtemps, marmonna le blanc.

Yuuto se laissa presque aussitôt tomber au sol. Enfin du repos.

[27/04/2016 16:46:12] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryu regarda Tobin allumait le feu, alors qu'il alla voir Neoko.

- Vient avec moi
- Je prends le premier tour alors, fit Arika en regardant du coin de l'oeil Ryu
- SUr ? AU pire je peux le prendre fit Tobin
- Prends le troisième

[28/04/2016 10:30:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko leva la tête vers Ryu et hocha doucement celle-ci en se redressant pour lui emboîter le pas. Yuuto les suivit du regard puis se rapprocha du feu avec un petit sourire satisfait. Akira acquiesça simplement à la proposition de son frere, en silence. Puis il baissa la voix en voyant le duo s'éloigner.

- Que font-ils ?

[28/04/2016 10:36:36] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin n'avait pas plus prêter attention que cela. Il haussa les épaules.

- Des trucs de sorciers... Depuis quelques temps, Ryu n'essaie pas de voir si Neoko commence a sentir le machin ... Sanctuaire non ?

Ryu s'arrêta face à une parois.

- Est ce que tu ressens quelques chose ?

[28/04/2016 10:40:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Rassurant, répondit Akira. Elle va peut-être bientôt vous faire une crise d'illumination.
- Eh ! répliqua Yuuto en fronçant les sourcils.
- Humour, le Louveteau, me saute pas dessus, taquina le blanc.

Neoko s'arrêta derrière lui puis fixa la paroie. Quelque chose à ressentir ? De prime abord, non. Mais en faisant attention, il y avait comme un lien imperceptible qui semblait l'effleurer, lentement. Elle leva la tête.

- Il y a ... quelque chose.

[28/04/2016 10:44:19] Meilyas or Zonbi Crazy: - J'ai l'impression de voir Arika avec Katya, c'est quoi vos soucis avec vos sœur franchement, rit Tobin

Ryu tourna lui aussi son unique œil valide vers l paroi. Alors qu'il tourna la tête vers Neoko

- On doit plus être bien loin, je pense que ce tunelle nous ammenerai directement au sanctuaire.

[28/04/2016 10:51:26] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Hein ? Mais j'ai aucun problème avec Neoko ! marmonna Yuuto.
- Tu peux parler Tobin, t'es le même, voire pire, avec Zonbi !

Neoko tourna la tête vers Ryu et s'approcha de la paroi en essayant de suivre ce lien, essayant de l'attraper en somme.

- Peut-être ... Il y a bien quelque chose en tout cas ...

[28/04/2016 10:55:02] Meilyas or Zonbi Crazy: - C'est pas vrai sa, retorqua Tobin, c'est juste que quand je l'i vu pour la dernier fois elle allait avec ce roi cinglé, obliger de s'inquiété !

- Tu peux préciser, ou c'est encore trop tot ?

[28/04/2016 11:02:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Mais oui, bien sûr ... répondit Akira en souriant.

Neoko fixa la paroi. Elle inclina la tête sur le côté.

- Un lien. Un lien qui guide le chemin et ...

La brunette passa une main sous son nez. Elle était en train de forcer sur le cadena qui bloquait ses pouvoirs.

[28/04/2016 11:06:45] Meilyas or Zonbi Crazy: - Genre tu aurais laisser.. Non t'as laisser Katya se marier avec son frére, donc csa revietnt au même, marmonna-t-il

- Comme une veine remontant dans... le cœur ? Quelque chose de ce genre ?

[28/04/2016 11:15:07] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Voilà, donc chut. Et en plus, j'avais vraiment pas le choix, moi, répondit Akira.

- Quelque chose comme ça oui. Ça s'y apparente en tout cas ... Et ...

Neoko sentit un peu de sang lui échappait du nez. Elle recula en soufflant.

- Et je stoppe.

[28/04/2016 11:22:15] Meilyas or Zonbi Crazy: - Genre tu te fais soumettre par ta sœur ?

Ryu se tenait derrière elle, pour la tenir en cas de chute

- C'est déjà bien, on se rapproche, on s'entranera un peu sur les animaux demain, allons nous reposez

[28/04/2016 11:29:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Genre, je me fais soumettre par mon père, c'est déjà suffisant, répondit Akira en haussant un sourcil.

Neoko se redressa, secouant doucement la main pour dire que tout allait bien. Elle tourna la tête vers lui, hochant la tête.

- Oui, oui, allons nous reposer ... approuva-t-elle en essuyant sous son nez d'un mouvement rapide.

[28/04/2016 11:32:42] Meilyas or Zonbi Crazy: - Soumettre ? Je croyais t'étais le gars clean, et Arika l'emmerdeur de service

Ryu hocha la tête, alors qu'il décrivit juste un cercle sur la paroi, avant de rejoindre les autres. Enfin rejoindre était faible, il se mit plutôt dans un coin, loin du feux que Tobin avait fiin par allumer

[28/04/2016 11:39:55] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Genre, non. Je suis loin de l'être pour mon père, grinça Akira.

Neoko, elle, s'installa simplement aux côtés de son frère et posa sa tête contre la paroie de la grotte. Elle était fatiguée, maintenant, elle le sentait bien. Yuuto haussa un sourcil.

- Nee ?
- Ça va, assura-t-elle. Je veux juste dormir.

[28/04/2016 11:41:40] Meilyas or Zonbi Crazy: - Le roi estvraiment aussi hargneux que dis le peuple, sa craint, au moins la t'as un peu de repos, fit Tobin en souriant.

Tobin se tourna vers Neoko.

- Bah va te coucher, j'ai fait quelque paillasse, la bas

[28/04/2016 13:33:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Sans déconner ... marmonna Akira en soupirant.

Neoko rouvrit les yeux, en se tournant vers Tobin puis tourna la tête vers la paillasse. Elle se releva lentement en le remerciant et se laissa presque tomber sur la paillasse. Akira haussa un sourcil.

- on a trouvé plus fatigué que moi

[28/04/2016 13:37:18] Meilyas or Zonbi Crazy: - Mais c'ets une sorcière, t'as aucune excuse le faible, fit obin en ébourrifant la tignasse d'Akira.
- Reposez vous au lieux de faire tellement de bruit, grinça Ryu

[28/04/2016 13:44:27] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je suis un prince, ça passe pas ? fit Akira en riant avant de regarder Ryu et de soupirer. La gentilesse, même

[28/04/2016 13:48:53] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin soupira masi ce dit qu'un peu de repos ne serait pas du mal, jusqu'à au moins que les tour de garde soit des plus casse pied. Mais c'est dans l bonne odeur du déjeuner que la plupart se reveiller, alors que Ryu avait fait fondre un peu de fromage sur de pain, avec quelques morceaux de viande.

- Sa faisait longtemps qu'on pouvait pas se reposer comme çà.
- On va rester ici quelques temps, murmura Ryu
- Encore une hate ?, fit Arika

[28/04/2016 13:56:55] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Remarque, ça nous ferait pas que du mal, fit remarquer Akira en redressant la tête. Une halte longue ?

[28/04/2016 13:58:57] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryu fit un cercle, puis un point au centre, il fit une croix a la base du cercle sur la terre.

- ON est ici, on commence a se rapprocher du sanctuaire, je doue que se soit aussi facile que maintenant
- Facile , On faillit se faire tuer plus d'une fois, j'ai failli me faire écraser par un mammouth !, s'emflamma Tobin
- Tobin calme toi, fit Arika

[28/04/2016 16:03:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira s'approcha pour regarder le cercle, haussant un sourcil.

- Donc ... on se rapproche. Est-ce que ça veut dire que Neoko va commencer à faire des trucs bizarres ?

[28/04/2016 16:52:52] Meilyas or Zonbi Crazy: - Pas forcément, fit Ryu, cela dépendra d'elle, elle peut se laisser aller comme elle peut se retenir, mais je m'inquiété pas vraiment pour elle. Elle risque pas de nous tuer, mais ceux qui protege .... J'en doute un peu
- ON est tellement habitué, fit Tobin en soupirant

[28/04/2016 17:27:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Qu'est-ce qui protège ce sanctuaire en gros ? Je veux dire, je me doute que ce ne sont pas des gentils soldats arriérés, et que leur niveau de dangerosité doit être assez équivaut ... demanda Akira d'un air curieux. C'est différent de ce qu'on a pu voir jusqu'à présent ?

[28/04/2016 18:41:14] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je ne suis jamais aller aussi proche du sanctuaire, je pensais que celui-ci était de lautre coté de la rivière. Et puis dans quelques centaine de mètre, il y a comme un brouillard, impossible d'approcher, donc ..
- En tout cas une bestiole qu'on tombera jamais les Dragon, rit Tobin
- C'est une bonne nouvelle sa ?, fit Arika pas vraiment des plus rassurer.
- Les dragons sont des reptiles, il apprecies le chaud, je vois mal dans le sommet, fit Ryu

[28/04/2016 18:51:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oui, enfin, ça peut vouloir dire qu'on peut tomber sur un équivalent qui apprécie le froid aussi, répondit Akira en haussant un sourcil. Un brouillard ? Comment on est sensé avancer dans ce cas ?

[28/04/2016 18:54:14] Meilyas or Zonbi Crazy: - J'avais penser que maintenant que la sorcière est là .. Bah ... C'est a elle de se dermerder pour nous faire avancer, je sus le guide ok, mais j'ai mes limites de connaissance, fit Ryu

[28/04/2016 19:02:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Génial, marmonna Arika en tournant son regard vers Neoko qui dormait encore avec Yuuto. J'espère qu'elle a une bonne boussole avec ses pouvoirs.

[28/04/2016 19:18:10] Meilyas or Zonbi Crazy: - J'espère de même, on va bientôt arriver dans de vrai blizard, il faudra attendre plusieurs moi, fit Ryu

[28/04/2016 19:26:31] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - De mieux en mieux, conclut Akira. Je sens qu'on va vraiment y laisser notre peau ...

[29/04/2016 21:06:44] Meilyas or Zonbi Crazy: - Dis toi, qu'il y a pas pire qu'être mort, fit Tobin
- J'en doute, marmonna Ryu

[29/04/2016 21:19:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira les regarda à tour de rôle puis soupira longuement en se redressant. Même pas la peine d'essayer de détendre l'atmosphère avec ces deux-là présents dans la même pièce. C'était comme essayer d'éteindre du feu en mettant de l'huile dessus, littéralement. Le blanc se tourna dans la direction des deux héritiers Dwights endormis.

- Bien … Autant réveiller au moins la concernée pour la mettre au courant, non ? proposa-t-il, histoire de détourner un peu la conversation.

[30/04/2016 10:40:19] Meilyas or Zonbi Crazy: - Non laisse la dormir, et se réveiller d'elle-même. Elle doit pouvoir assurer notre retour dans le blizzares, et pas tomber dans la fatigue. Nous devons absolument faire un carte, en cas...
- J'ai jamais autant entendu parler de mort, c'est abusé, grogna Tobin
- Calme toi, fit Arika, tu as bien des contes, à raconter. Les dragons, ajouta-t-il

Ryu haussa un sourcil, puis les épaules, en se laissant aller contre le rocher derrière lui.

- Il existe plusieurs sorcières, comme vos contrés. Ceux de l'est, des puissantes druidresse, ceux de l'ouest, des puissantes oracles, ceux du Sud, des dompteuses de créatures dites interdites. Et puis le Nord, qui réunissaient toute ses qualités, avec un équilibre qui fit jalousé celle du Sud. Pousser par ce vise elles firent éclatèrent la guerre, détruisant tout les nations magiques montant sur leur dragon. Elles disaient parlé au nom du peuple de Nameless, ceux qui n'ont pas de magie. D'un coté c'était vrai. Mais la violence en fut le premier facteur pour...
- Faire comprendre, marmonna Arika.

Le sud avait l'air d'être un des cardinaux pousser toujours et encore par le vise. Pour conquérir toujours plus de terrain, il avait l'impression d'entendre des histoires sur son père... Il tourna le regard vers le sol de la calverne, un cercle vicieux qui ne cesse pas de le tourmenté. A croire que c'était dans son sang.

[01/05/2016 09:03:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: En parlant de sang, de l'autre côté du continent, c'était une autre course effrenée qui se jouait, mais cette fois-ci, en pleine mer. Akiko, du haut de ses désormais quatorze printemps, observait les flots sur le pont. Son manque d'attention lui valut un coup sec sur le poignet, qui lui lâcher son épée.

- AÏE ! Kyojin, c'est pas loyal ! grinça-t-elle en se massant la peau maintenant irritée.
- Parce que tu penses que nos amis seront loyaux avec toi ? se moqua l'homme en faisait tourner le fourreau de son épée dans ses mains avant de soupirer. Écoute, la p'tite demoiselle, c'est TOI qui m'a demandée des cours parce que les tiens étaient trop "conventionnels". Et vu qu'on est sur MON navire, accessoirement, je dis ce qu'il faut faire. Ou après, comme d'habitude, je te sors mon histoire de chaloupe à la mer que je peux t'offrir pour que tu rentres chez toi si tu n'es pas contente.

Akiko gonfla les joues et se pencha pour ramasser son épée avant de croiser les bras en boudant, partant s'adosser à un mat. Ce voyage commençait à agacer ses nerfs, Kyojin commençait à agacer ses nerfs, le fait de devoir tout négocier commençait à agacer ses nerfs. Si elle n'était pas têtue, elle aurait déjà jeter l'éponge depuis longtemps. Le capitaine du navire passa son fourreau à sa ceinture, puis se tourna dans la direction d'Etoile.

- Bon, toi aussi, tu vas me faire un caca nerveux si je ne suis pas loyal ou c'est bon, t'as assimilé le truc ?

[04/05/2016 19:09:01] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile avait bien grandit en ses deux ans, bien qu'il abordait encore une apparence des plus chétif, il s'était habitué à cette vie ... de pirate ? Il comptait même plus le nombre de bateau qu'il avait vu coulé sous la proue du navire de Kyojin. Il n'avait plus rien du noble qu'il avait été. Alors qu'il détourna le regard quand le captaine s'adressa à lui.

- Est ce que mon avis compte vraiment ?, marmonna-t-il dans sa barbe

Par contre, sa timidité, et surtout sa méfiance de tout et de n'importe quoi. N'avait rien changer, en plus des négociations pour tout et rien, il commençait a comprendre le système de Kyojin. Mais ce qui le coupa dans ses pensées, fut le crie de Zephyr.

- TERRE EN VU !

Le petit rouquin, c'était très vite habitué à cette nouvelle vie. Il avait a peine la taille d'Akiko voir, encore plus petit, alors qu'il abordait fièrement ce qui appeler une tenue de pirate, le bandeau dans les cheveux. Une chemise de lin, et un pantalon bien large le tout tenue par une corde. Faut dire qu'il était vachement mince. Etoile tourna le regard vers la direction qu'imposait Zephyr de son index

- Vr... Vraiment ?

[04/05/2016 19:23:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Non, mais j'aime parler aux plantes, répondit Kyojin avec un maigre sourire amusé.

Il détourna cependant la tête pour concentrer son attention sur Zephyr. Akiko décroisa ses bras presque aussitôt qu'elle s'était mise à bouder et s'élança sur le pont pour se jeter presque contre le bord du navire, observant ce drôle amas de terre au loin. Elle en resta béat et se tourna pour rapporter son attention vers Kyojin et Etoile.

- C'est … ?
- Oh oui, la p'tite demoiselle, si tout s'est passé comme prévu, c'est bien la Terre des Dragons, siffla Kyojin avant de faire volte-face. Mousaillons à vos postes, préparez-vous à poser enfin un pied à terre.

L'homme se détourna pour s'approcher de la barre, sans se préoccuper des plus jeunes, beuglant ordre à droite, à gauche. Akiko rejoignit Etoile avec un grand sourire, sa bonne humeur retrouvée.

- On est enfin arrivé ! Enfin !

[05/05/2016 12:16:02] Meilyas or Zonbi Crazy: - Enfin, c'est bien le mot, fit-il

Etoile en avant enfin fini de toutes ses heures sur ce bateau. Si ce que Kyojin était vrai, leur voyage allait véritablement commencer. Zephyr ne mit pas longtemps, a tirer la grande voile d'un saut il rejoignit le sol. Contrairement à Etoile qui lui était un homme de la mer, Zephyr était beaucoup plus à l'aise au bord du bateau, prenant cela comme un jeu, il avait attaché la grande voile, avant de rejoindre le trio.

- Alors c'est simplement une petite îles, je l'imaginais plus grand, fit le rouquin en serrant son bandana autour de son coup.

[05/05/2016 16:44:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Une petite île comparé à notre bon vieux continent qu'est Hochebene. Cependant, ce n'est pas la taille qui fait la dangerosité d'un endroit, prévint Kyojin en fixant l'amas de terre, avant de faire volte-face. JETEZ L'ANCRE !
- Déjà ? Mais on est même pas arr--
- Parce que tu penses vraiment que je vais amarrer mon navire dans un endroit sans port ? On gagnera la terre dans une petite embarquation, c'est plus sûr, répondit le capitaine en croisant les bras.

Akiko rapporta son attention sur l'île. Et une fois dessus ? C'était bien beau d'avoir fui la peste, mais maintenant que faire ? Ce n'était pas avec une maigre prophétie qu'on refaisait le monde. Elle soupira et tourna la tête vers Kyojin.

- Soit, mais que fait-on une fois sur l'île ?
- On explore, déjà, pour s'assurer qu'on ne risque pas grand-chose.

[05/05/2016 19:26:53] Meilyas or Zonbi Crazy: - Il faut tout de même dresser un petit campement, non ?, hasarda Etoile, Tu compte amener combien d'homme avec nous ?

Zephyr c'était avancer jusqu'à la proue, pour regarder l'île encore un moment jusqu'à qu'il entend le ricocher des chaînes de l'ancre, il tourna son attention vers le duo.

- Je veux être de la partie ! Kyojin, je cois qu'elle est pas si déserte l'île. Regarde y a un fin nuage noir, à l'est de l'île, fit le rouquin.
- Certainement les volcans, cette île en est couvert, d'après les légendes, bredouilla Etoile

[05/05/2016 19:34:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin tourna la tête vers le fin nuage de fumée. Il haussa un sourcil, puis eut un vague sourire à l'excuse d'Etoile.

- Ou un dragon, commenta-t-il. C'est pour ça qu'on est venu, à la base. Et je crois que la p'tite demoiselle serait fortement déçue de ne voir que des volcans.

Akiko fixait le nuage de fumée en silence. Puis elle leva la tête vers le capitaine qui réfléchissait.

- Je pense prendre au m--
- Allons-y ! fit-elle soudainement avec un grand sourire.
- Oulà, on se calme, soyons méthod--

Cependant l'ouragan argenté avait déjà rejoint une chaloupe en quelques pas rapides et s'affairait avec les cordages. Le capitaine soupira longuement, puis regarda Zephyr.

- Tu viens avec nous, dans ce cas. Je prendrais deux hommes en plus, pas besoin d'être trop nombreux, si on veut être discret, assura-t-il.

[05/05/2016 20:27:25] Meilyas or Zonbi Crazy: Zephyr trépignait de joie, contrairement à Etoile, qu'il regardait les deux hommes qui s'étaient joins à l'équipe. Si ils rencontraient un dragon, il avait vraiment de gros doute sur leurs chances de survit. Il tourna son regard vers Akiko. Maintenant plus rien pouvait arrêter... Malheureusement. Il soupira.

- Allons y alors...

Il rejoignit d'un pas quelques peu traînant aux côtés de la jeune fille. Zephyr sauta aussitôt dans la barque, devant pour rien manquer de l'avancer du petit bateau.

- C'est vraiment sure qu'il va avoir des dragons ? Genre des cracheurs de feu ?

[05/05/2016 20:36:51] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: La chaloupe fut rapidement mise à la mer après les indications de Kyojin à l'équipage restant sur le navire. Puis les deux joints au petit groupe se mirent simplement à ramer en silence une fois la petite embarcation à la mer. Akiko tourna toute son attention vers la capitaine, qui avait à présent des allures de conteur alors qu'il répondait à Zephyr :

- Le Regard de l'Ange a prédit cela il y a à présent deux ans de cela. Que la Terre des Dragons se réveillerait avec l'arrivée de la Sang Bleu à la toison argentée, répondit le capitaine. Étant donné que je connais peu de jeune fille aux cheveux gris, en dehors des nonnes et nourrices, je parie tout sur la p'tite demoiselle.
- Je ne suis pas petite, rétorqua la jeune fille en rapportant son attention sur l'île.
- Ohlà, la mère des dragons sort ses griffes, ricana Kyojin.

[05/05/2016 20:52:17] Meilyas or Zonbi Crazy: - WOuah ! Je pourrais aussi avoir un Dragon Akiko ?

Zephyr rit doucement, mais Etoile n'était pas du tout humeur joyeuse. Il ouvrait, fermait, et cela tout le long du trajets, le pendentif qu'il porte autour du coup. Il était vraiment nerveux, une partie de lui se disait, qu'il y avait vraiment des dragons, comment une fille pouvait contrôler ces bêtes sanguinaire, aurant il aimé, beaucoup voir trop Akiko, mais ce n'était qu'une jeune fille. Et puis une autre n'y croyait pas, et regrettait d'avoir suivit cette fille qui faisait battre son cœur, et qui l'avait en quelques sorte retirer de sa famille. Il soupira alors que Zephyr ne cessait d'être agité, a regarder autour, plogeant sa main dans l'eau. Qui était d'une couleur des plus pure.

- C'est tout transparent, elle a l'air tellement pure.

[05/05/2016 21:11:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Méfie-toi mon p'tit. On la surnomme pas la Mer des Noyés pour rien, celle-là, commenta Kyojin.
- Tu veux dire que-- ?
- Que nous sommes les premeirs à mettre les pieds sur l'île ? Ce serait un peu prétentieux de notre part. Par contre, si tu prends ça sur les dernières décennies, je pense que l'on ne s'y trompe pas trop.

Akiko sentit ses yeux s'écarquiller. C'était presque un miracle qu'ils soient parvenus jusqu'ici. L'argentée tourna la tête vers Etoile, inclinant la tête.

- Ça ne va pas, Etoile ? demanda-t-elle à voix basse.

[05/05/2016 21:24:03] Meilyas or Zonbi Crazy: - Wouah, les premiers depuis centaine d'année ! Sa l'air trop cool ! Faud.. Noyé ? Brrr

Zephyr retira très vite sa main, mais son enthousisme continua toujours de ce manifester sur ses joues rougis par l'exitation.

- J'ai trop hâte. Mais comment on va faire alros ? Y a peut être meêm pas a manger ? Et si il y a des dragons des mers aussi ? On v pas se faire manger ?

Etoile était vraiment à part de tout çà. Il tourna un regard vers Akiko après quelques secondes. Comme si il avait pas entendu tout de suite.

- Ca va... Ne t'inquiete pas, mentit-il en souriant légèrement.

[05/05/2016 21:38:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Calme, calme, le petiot ! On a des réserves, au cas où. On va déjà établir un périmètre de sécurité pour un campement, ensuite, on avisera pour chercher les fameux dragons, assura Kyojin avant de ricaner. Si on se fait manger, mon pauvre petiot, on aura pas le temps de s'inquiéter de s'il y a des dragons des mers, ou non !

Akiko inclina doucement la tête et voulut ouvrir la bouche, mais le léger choc avec la terre et le fond de la barque, l'en dissuada. Elle tourna la tête vers la plage où ils venait d'arriver. C'était désert, aussi bien dans le paysage que dans la population. Des montagnes s'élevaient pourtant à perte de vue.

- S'il y a quelqu'un, il doit être dans les montagnes, à moins d'être nomade, fit-elle remarquer.

[05/05/2016 21:47:21] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile releva son regard vers le paysage. Si il y avait quelqu'un, sa avait l'air ... inhabitable. De plus il faisait chaud trop chaud... Il tourna son regard vers Akiko. Zephyr lui bondit de la barque pour se tourner vers la plage, avançant sans vraiment faire attention.

- WOUAH ! C'est immense !, fit Zephyr.

[05/05/2016 21:57:14] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin sortit de la barque, faisant signe à ses deux acolytes de le suivre également. Il balaya l'étendue de sable du regard.

- Restez sur vos gardes, conseilla-t-il en suivant Zephyr pour éviter de le perdre trop rapidement.

Akiko sortit de la barque à son tour, le regard fixé sur le nuage de fumée. Elle tourna la tête vers Kyojin.

- Que fait-on ? On suit le signal ?
- Rien ne sert de se précipiter, répondit l'homme.
- Oui, enfin, j'ai envie de voir ce qui se cache derrière ça … marmonna l'argentée.

[05/05/2016 22:09:26] Meilyas or Zonbi Crazy: - Vaut mieux établir un camp de sureté tout de même, fit Etoile un peu en retrait.
- Regardez moi ce sable, il glisse entre les doigts, et il est blanc ! J'en jamais vu ! Sa change des plage de galet de l'Est. Regarez y mêeme n crabe... Ou il a un carapace avec des piques, ahaha ! C'est un dure a cuir. ON y a des grottes la bas !, fit Zephyr en sauta sur place s'apprêtant a avancer

[05/05/2016 22:23:31] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin scruta les alentours. Personne ? C'était tout de même étrange. Il avait pourtant cru entendre que certains affranchis venaient se réfugier ici. Il soupira, regardant Etoile. Il hocha la tête à la proposition du garçon. Et se figea lorsqu'un grognement parcouru l'air ambiant. Il fit volte-face.

- Que personne ne bouge d'un pouce, ordonna-t-il en observant les cieux, cherchant à déterminer d'où venait ce cri si puissant.

Akiko indiqua les montagnes d'où s'élevait le nuage de fumée.

- Ça vient de là-bas !
- J'ai dit personne ne--

Cependant l'argentée ne s'arrêta pas à ça. Elle fronça les sourcils, la curiosité l'emportait toujours alors qu'elle se mit à courir en direction des montagnes.

[05/05/2016 22:37:17] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile s'élança aussitôt à la poursuite d'Akiko, alors qu'il a allé a peine la toucher, il sentit son corps quitter le seul, alors qu'il tomba dans un trou. Se fut de même pour tout seul qui avait trop avancer, du coup Zephyr se retrouva dans un trou un peu plus loin. Alors que le grognement s'arrêta pour venir aussiôt des cris de charge.

- Les réfugier, fit Etoile en se tenant la tête

[05/05/2016 22:46:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: La curiosité d'Akiko l'emportait sur tout le reste. Elle ne réalisa son erreur que lorsqu'elle sentit le sol se dérober sous ses pieds dans un petit hoquet de surprise. Elle chercha à s'aggriper contre le bord du maigre gouffre dans lequel ils venaient de tomber. Mais sa main glissa et elle rejoignit rapidement Etoile en bas. Elle grimaça et releva la tête vers la sortie, qui était également l'entrée. Kyojin pesta en entendant les cris de charge, jetant un coup d'oeil à ses acolytes.

- Les gosses sont vraiment incontrôlables, marmonna-t-il, la main sur le pommeau de son épée.

[08/05/2016 20:23:57] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile posa aussitôt une mains sur sa garde, et une main sur celle d'Akiko. Il n'avait aucune envie de la perdre. Pas aussi bêtement. Zephyr regarda le haut du trou, alors qu'il entendait des gris, un amas de pas. Plus d'une centaine d'homme et de femme, entouré très vite le petite groupe. Les hommes étaient avec leur lance fabriquer avec des bois. Il y avait au moins une source vivable c'était rassurant. Ils s'arrêtèrent net. En joute.

[08/05/2016 20:32:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko observa leur unique sortie en se mordant la lèvre inférieure. Elle avait encore une fois agi trop impulsivement. Elle tourna son regard vers Etoile en inspirant longuement, retournant doucement sa main pour serrer celle du garçon, reposant son regard sur le haut. Kyojin soupira longuement, abandonnant son épée. Il leva les mains, un petit sourire en coin.

- Calmons-nous, calmons-nous, souffla-t-il. Desolé de déranger.

[08/05/2016 20:42:53] Meilyas or Zonbi Crazy: Les sauvages n'avaient pas l'air de comprendre ce qui se passait, alors qu'il serrait leur lance en voyant le mouvement de Kyojin. Mais il avait pas l'air de vouloir les tuer ou autre. C'était simplement de la défense.

- Qui toi ?, maugra un grand homme remplit de cicatrice.

Etoile serra la main de la jeune fille. Il pouvait pâs remonter, il entendait à peine les autres. Alors qu'il entendait Zephyr maugréa et retomber alors qu'il essayer certainement de sortir de son trou lui.

[08/05/2016 20:47:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin eut un petit rire. Tout n'était pas perdu. Ils savaient s'exprimer. Il regarda l'homme.

- Kyojin. Pirate. Enfin, pas très important, s'empressa-t-il d'ajouter. J'ai plus important avec moi. La Mère des Dragons.

Akiko inspira longuement et chercha à se redresser avant de regarder Etoile.

- Tu ne t'es pas fait mal en tombant ?

[08/05/2016 21:16:22] Meilyas or Zonbi Crazy: Un vague de murmure se fait aussitôt alors que l'homme semblait perdu d'entendre déjà autant de mots d'un coup. Mais c'est bien a la dernière phrase qu'il réagit. Il serra sa lance, la poirtant vers Kyojin.

- Ou ?

Etoile releva la tête Kyojin était entrain de leur parler alors qu'il se releva aussitôt mais sa jambe lui faisait bien trop mal. Alors qu'il se mordit la lèvre en posant une main sur son molet.

- Sa va aller... Je crois .. que Kyojin va n.. je sais pas. Il a l'air de communiquer, on a peut être une chance.

[08/05/2016 21:32:02] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin eut un petit sourire en voyant l'homme agir ainsi. Il désigna le trou dans lequel se trouvait Etoile et Akiko du menton, sans aucun problème.

- Là-bas. Le trou.

Akiko eut un petit regard inquiet, s'accroupissant à nouveau pour être à la même hauteur qu'Etoile.

- Tu es sûr ?

[08/05/2016 21:44:29] Meilyas or Zonbi Crazy: L'homme toisa kyojin de haute en bas, avant de murmurer quelques chose à un groupe d'hommes. Qui s'empressèrent aussitôt de se diriger vers les trou. Etoile n'eut pas le temps de se tenir prêt de Akiko, qu'il fut arracher du sol. NE pouvant retenir un hurlement de douleur quand sa jambes bougea de trop. Avant qu'il soit déposer au sol. Il chercha pas a se défendre, le poing serrait alors qu'il avait le front contre la terre. Il avait certainement la jambe cassé. On fit de ême a Akiko et Zephyr. Qui lui était bien conten de quitter se trou, il secoua la tête plein de sable.

- Armes. Sac.

Un femme se tenait devant Kyojin avec un grand sac de cuir, qu'elle tendit.

[08/05/2016 21:51:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko se débattit en sentant pour la tirer. Elle sentit sa main presque s'arracher à celle d'Etoile. Une fois au sol, elle chercha Etoile des yeux et se débattit violemment.

- Lâchez-moi, hurla-t-elle.

Kyojin regarda les hommes faire sans rien dire, puis tourna son regard vers la femme. Il haussa'les épaules, fit signe à ses acolytes d'en faire autant. Il enleva son épée de sa ceinture, les lames cachées dans ses bottes, son poignard à sa ceinture et laissa tomber le tout dans le sac avec un sourire en coin.

- Mais certainement.

[08/05/2016 22:11:32] Meilyas or Zonbi Crazy: Zephyr tourna vers la poches de poignard qu'il avait, et d'un air boudeur il fit de même une fois que la fille se rapprocha de lui. Il retira aussi ses deux gant, on pouvait simplmeent vort des mains bruler au premièrs degrés. Ainsi que tout ses petites l'armes. Etoile se tenait la jambe avant de décrocher son épée de sa ceinture. L'homme fixa Etoile au sol avant de fixer Kyojin.

[08/05/2016 22:18:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko se releva aussitôt pour courir jusqu'à Etoile, plus inquiète pour lui que de leur sort actuel. En voyant le sac, elle jeta presque son épée, sans aucun état d'âme. Elle avait toute son attention concentrée sur Etoile. Elle releva la tête vers Kyojin.

- Sa jambe, il--
- Il s'en remettra. Debout, gamin, répondit Kyojin.
- Il s'est fait mal !
- La faute à qui ?

Akiko le toisa sur regard en se redressant aussitôt, écarlate.

- Il s'est fait mal !

[08/05/2016 22:33:29] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile tira sur le bras de Akiko. Alors qu'il est se reprima d'hurler. Il mordit sa lèvre. Se redressant du mieux qu'il pu en regardant Kyojin. Il n'était pas faible. Et il allait le prouver. Zephyr tourna son regard vers Etoile avec un petit sourire. POur l'encourager. Alors que la jeune femme prit les deux épaée, avant de les ammener a son chef. Et celui se mit a marcher en faisant signe au étranger de suivre. Etoile inspira un bon coup. Sa jambe ne répondais plus.

[08/05/2016 22:41:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin eut un vague sourire en coin et se mit à marcher sans accorder une once d'aide. Akiko inspira longuement et regarda Etoile. Elle s'en voulait. Elle lui proposa un appui pour marcher, en voyant la blessure.

[09/05/2016 09:28:05] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile se laissa bien aider par Akiko la douleur était vraiment insupportable, même Zephyr l'aia de l'autre côtés alors qu'ils se mettaient a suivre Kyojin, en cerclait par tout ses sauvage. Etoile ne faisant même pas un petit commentaire teinter de méfiante. La douleur résonnait de sa tête. Alors que l'ascension devint de plus en plus ardu, il entrait dans entre les montagnes. Entrant de plus en plus dans les terres du dragon qui portait bien son nom. La chaleur devenait insupportable. Zephyr avait un peu de mal a respirer.

[09/05/2016 09:38:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin n'accorda aucun regard aux plus jeunes, se contentant de suivre avec un petit sourire aux lèvres. Il défit rapidement les lacets de sa chemise quand la température était un peu moins viable. Akiko ne semblait étrangement n'avoir aucun mal à supporter la chaleur. Peut-être l'effort qui l'épuisait un peu, mais pas plus que ça. L'argentée tourna son regard vers les deux garçons, surtout Etoile.

- Ça va aller ? souffla-t-elle d'une petite voix.

[09/05/2016 09:44:24] Meilyas or Zonbi Crazy: Zephyr défit son bandana avant de le tendre a Akiko. Etoile commençait a tourner de l'œil.qu'il s'appyait un coup sur Akiko, puis sur Zephyr, sa tête, était toujurs baisser. Et il ne réagissait plus vraiment qunand il parler. Mais le chemin n'avait toujours pas l'air de finir.

[09/05/2016 09:53:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko attrapa le bandana pour le placer sur la tête d'Etoile. Ce n'était pas bon. Elle releva la tête vers Kyojin.

- On doit faire une pause ! fit-elle.

L'homme tourna la tête vers le trio, haussant un sourcil.

- Je ne crois pas qu'on ait le choix.
- Etoile ne se sent vraiment pas bien !
- Et je te dis qu'on a pas le choix.
- On doit faire une pause, répliqua Akiko. Si Etoile ne peut plus avancer, je n'avance pas non plus !

[09/05/2016 10:00:34] Meilyas or Zonbi Crazy: En entendant le ton de la jeune fille montait, l'ensemble de sauvage se mit a la regarder, avant de s'arrêter en un seul homme. Alors que le chef se détacha pour s'informait de ce qui se passe au prés de Kyojin. En regardant le trio d'enfant. Zephyr était presque tomber a genou, lorsque tout s'arrêta la chaleur était vraiment insupportable, et de porter de plus Etoile le petit garçon n'en pouvait plus sur le coup.

- Problème ?, fit la voix rauque de l'homme.

[09/05/2016 10:12:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko soutint le regard de Kyojin. Elle avait arrêté d'avancer, elle soutenait Etoile. Elle plissa les yeux. Kyojin la regarda puis tourna son regard vers l'homme.

- Chaleur. Fatigue. Et blessure, répondit-il en désignant Etoile du menton. La mère des Dragons ne veut pas avancer.

[09/05/2016 10:45:43] Meilyas or Zonbi Crazy: L'homme turna son regard vers les enfants, a part la fille es deux autres avaient du mal a avancer dans ce chemin silleux. Il tourna son regard vers deux hommes, qui se mirent aussitôt a avancer vers Etoile.

- Porter, Blesser, Avancer, Nuit tomber bientôt.

Zephyr se poussa volontiers, pour laisser les deux hommes prendre Etoile et le mettre sur une planche, alors qu'on pouvait entendre des sifflement dans les parois. L'atmosphère devient tendu, Alors que l'homme de tête se mit en marche d'un pas plus cadencier, alors que le décor se mit a changer, on pouvait voir des ombres reptiliennes se faufilait dans des trou dans les paroi, des sculpture de dragon un peu partout, en mauvaise états.

[09/05/2016 10:51:50] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko dut bien optempérer. Elle s'écarta, les observant faire. Elle tourna son regard vers Kyojin qui se détourna pour se remettre en marche. L'argentée consulta Zephyr du regard puis se remit à marcher. Elle leva les yeux pour regarder les alentours. On aurait dit une vieille ville aménagée dans les montagnes, comme une vieille cité.

[09/05/2016 11:08:41] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile était aussi animé qu'une poupée de chiffon. Zephyr continuer de suivre, manquant de trébucher de temps en temps mais c'est très vite un sourire qu'il parcoure ses lèvres. Alors qu'il passer une arches, c'est comme si il 'était dans une autre dimension, le décor changer net. De la verdure, de l'eau, et surtout d'immense reptile qui se dorée au soleil, certainement pas des dragon, plutôt de gros lézard. Mais wouah. L'homme s'avança toujours vers la rue principale alors que le peuple se mit au fenêtre pour voir les inconnus, il avait tous une marque d'esclave ou de nombreuse cicatrice, il y avait des personne de tout âge.

- On est arrivé ? hasarda Zephyr

Le chef s'arrêta sur une grande place, où se tenait un garçon a peine plus âgé que Akiko, il aborder une peau très pale contrairement a son environnement, une chevelure brune, e t de grands yeux bleu. Il se tenait derrière une fontaine, uniquement vêtue d'assemblages de tissus. Mais quelque chose en lui résonnait comme si il n'était pas des plus humain, comme si il était un mirage parmi tant d'autre due a la chaleur.

[09/05/2016 11:12:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko avait dû laissé une part d'émerveillement prendre place. Il est vrai que le paysage était assez déroutant et coupé le souffle rapidement. La jeune fille observa la population qui s'agglutinait sur leur passage. Kyojin tourna son regard vers les deux plus jeunes.

- Il semblerait, en effet, confirma-t-il.
- "Il semblerait" ? Tu n'es même pas sûr ? fit la jeune fille.
- Je n'ai jamais prétendu connaître les lieux.

L'argentée soupira longuement et rapporta son attention sur le garçon près de la fontaine, haussant un sourcil.

- Qui ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 21:57

[09/05/2016 11:17:16 | Modifié (11:19:24)] Meilyas or Zonbi Crazy: A peine Akiko prononça le qui, que tout la tribu s'inclina en une seule vague. Le garçon inclina doucement la tête, il avait un air des plus éfféminé, surtout avec tout ses tissus colorer autour de lui. Il était pied nu, sur la roche bouillante, alors qu'il s'approcha un peu. Il observait Akiko avant de tourné son regard vers kyojin.

- Bienvenue, dans la gueule du Drag'okrn, murmura-t-il d'une voix très douce, Je suis Ryuku, le maître des lieux.

[09/05/2016 11:24:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko eut un léger sursaut à la telle vague. Elle rapporta son attention sur le garçon qui s'approcha. Kyojin inclina la tête en avant.

- Merci de nous y accueillir. Kyojin, simple pirate. Je ne suis ici qu'en tant ... hm ... qu'accompagnateur ?

[09/05/2016 11:34:45] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu es loin d'être qu'un simple pirate, fit Ryuku, je récupère, tout les êtres qui te haissent au plus haut point. Tu dois toi même sentir la tension, mais ton rôle n'est effectivement pas encore terminer.

Ryuku se tourna vers les escaliers qui menait à sa demeure.

- Par ici.

[09/05/2016 11:48:40] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oh, oui, j'ai cru le remarquer. Après s'il faut que je dise tous les corps de métiers que je possède, la liste est très longue, souffla Kyojin.

Kyojin observa les deux enfants. Akiko tourna son attention vers Etoile.

- Et Etoile, alors ?
- Je ne crois pas qu'il soit en état de marcher.
- On ne va pas le laisser ici ...

[09/05/2016 12:10:49] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryuku tourna son action vers le garçon qui souffrait le matyre, qui se redressa un peu sur sa couche. Sa jambe était presque complè_tement mauve. Il tourna son regard vers le groupe, aucun medecin.

- Est-il important ?

[09/05/2016 12:14:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pour être parfaitement honnêtement--
- Oui, répondit Akiko sans hésitation. Si Etoile reste ici, je reste ici.
- P'tite demoiselle, ne fais pas l'enfant, tu as passé l'âge, marmonna Kyojin.
- Ah oui ?

Akiko fit volte-face et s'assit à côté de la couche où était Etoile, l'air déterminé.

- Je ne bouge pas tant qu'Etoile ne va pas mieux.

[09/05/2016 12:22:41] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryuku s'avnaça doucement vers la jeune fille, il était légèrement plus grand qu'elle, alors qu'un filet d'eau se mit a le suivre dans son sillage. Il se pencha vers Etoile, qui se concetra du mieux pour essaer de bredouiller quelque chose, mais des que ryuku le toucha, et que l'eau enroula sa jambe, il se mit a crier de douleur. Alors que tout les autres rester tranquillement a regarder, certain briller d'utre marmonner, en voyant que des étranger pouvait bénificier des donc du grand dragon.

[09/05/2016 12:26:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko le regarda faire d'un air méfiant. Elle sursauta en entendant Etoile hurler. Elle voulait se redresser mais Kyojin s'approcha pour poser sa main sur son épaule, secouant la tête. Mieux vaut ne vallait pas s'énerver. L'argentée dut regarder en silence.

[09/05/2016 12:33:00] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile serra les deux, alors que la couleur de sa jmabe reprit une teinte un peu plus normal. Il ferma les yeux en basculant la tête en arrière. Alors que Ryuku arrêta son geste. Et se releva alors que tout l'eau avait disparu. Il tourna son regard vers le reste de la troupe, avant de reprendre son asension en haut des marches

[09/05/2016 12:39:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Kyojin lâcha Akiko avant de se mettre à emboîter le pas à Ryuku. L'argentée tourna son regard vers Etoile, s'approchant un peu.

- Ça ... Ça va ?

[09/05/2016 12:55:13] Meilyas or Zonbi Crazy: Zephyr setourna vers Etoile qui seooucait la tête poure retrouvre surtout ses esprit, avanat de marmonna er un oui. Au moin il avait meilleur mine. Zephyr aida Akiko a relevait le garçon qui boitait un peu mais suivait tout de même. On pouvait voir un palais style très orientale, avec de l'eau un peu partout, et des tissus très coloré.

[09/05/2016 12:57:40] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko eut un petit soupir de soulagement. Elle observa le palais. C'était bien différent des forteresses du continent, il fallait être honnête. Kyojin jeta un regard en arrière et eut un sourire en coin.

- Bah vous voyez qu'il est vivant le p'tit gars.

[09/05/2016 13:08:54] Meilyas or Zonbi Crazy: - Comme si tu savais qu'il avait ce genre de pouvoir, fit Etoile

Il boitait mais il avait une petite dent contre Kyojin, il était bien content que se soit Akiko la plus importante et pas son marchand d'esclave. Zephyr tourna sur lui même en voyant tellement de couleur.

- Wouah ! C4est trop beau, j'ai jamais vuautant de couleur en même temps.

Ryuku continua de marcher dans le couleur, aors qu'il était dans un petit jardin a présent. Il s'arrêta. En désignant sa droite.

- Les chambres pour les hommes.

[09/05/2016 13:10:51] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Moi ? Je n'en avais aucune idée ! avoua Kyojin avec un mauvais sourire.

Akiko leva les yeux au ciel. Décidément, c'était bien la peine de s'inquiéter si Kyojin mettait leur vie en jeu à chaque fois. Elle inclina la tête en voyant Ryu s'arrêter.

- Comment ça ?
- Ça veut dire repos. Et accessoirement que tu n'es pas un homme, p'tite demoiselle.

[09/05/2016 13:20:55] Meilyas or Zonbi Crazy: - TRès rassurant ...
- J'espère qu'on peut prendre une douche !, fit Zephyr.
- Des domestiques seront là si vous le souhaiter pour vous aider, ainsi que des vêtements propres. Mademoiselle, c'est par ici.

Ryuku se remit a marcher. Etoile serra un peu la main d'Akiko.

- Sa va aller.. ?

[09/05/2016 13:23:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko tourna la tête vers Ryuku, puis regarda Etoile. Elle eut un petit sourire, en se sentant un peu retenue. Elle serra la main du garçon, hochant la tête.

- Je pense ... Si j'ai un problème, je crie, promis, assura-t-elle.

[11/05/2016 12:15:16] Meilyas or Zonbi Crazy: Etoile semblait un peu plus rassurer, mais ... Il sourit avant de suivre l'autre groupe. Alors que Ryuku tournait la tête pour voir si Akiko le suivait.

- Dépêche toi.

[11/05/2016 12:16:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko eut un petit sourire en fixant Etoile partir puis tourna la tête dans la direction de Ryuku, avant de lui emboîter le pas en soupirant un peu.

- Oui, voilà, voilà ...

[11/05/2016 12:23:00] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu sais pourquoi tu es ici ?

[11/05/2016 12:27:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - À cause d'une prophétie, répondit Akiko. Et accessoirement pour échapper à la peste qui ravage le continent.

[11/05/2016 12:34:46] Meilyas or Zonbi Crazy: - La peste est déjà fini, il faut pas plus d'un an, avant qu'elle s'éteingne, vous auriez pu revenir vers vos famille, fit Ryuku

[11/05/2016 12:37:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Quoi ... ?

Akiko s'arrêta de marcher en le fixant. Ça faisait bientôt deux ans qu'ils naviguaient. Ils auraient pu simplement rentrer.

- Mais ...

[11/05/2016 12:41:00] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu ne crois pas en cette prophétie ?

[11/05/2016 12:47:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Disons que ce n'est qu'une prophétie, je ne suis qu'une princesse, et encore ... J'ai jamais vraiment vu de dragons donc dur de croire que je serai bien cette fameuse Mère des Dragons. Même si ce serait sympa ! Les dragons ce serait tellement le rêve !

[11/05/2016 12:58:45] Meilyas or Zonbi Crazy: - Sympa ? Donc de la rigolade ?

[11/05/2016 13:01:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pas vraiment. Enfin, si. Enfin, non. Enfin ... Rah, j'en sais rien, moi, marmonna-t-elle en croisant les bras.

[11/05/2016 13:22:40] Meilyas or Zonbi Crazy: - Est ce que tu veux y croire ?

[11/05/2016 13:26:27] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Que je suis la Mère des Dragons ? Bien sûr ! Je n'ai pas envie d'apprendre que je suis venue ici pour rien !

[11/05/2016 13:32:05] Meilyas or Zonbi Crazy: - En es-tu sure ?

[11/05/2016 13:37:36] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oui, j'en suis sûre ! s'exclama Akiko en le fixant.

[11/05/2016 13:42:47] Meilyas or Zonbi Crazy: - Suis moi alors, j'ai quelques chose a te montrer.

Ryuku se mit a marcher, vers des escalier qui s'enfonçait dans le sol

[11/05/2016 13:49:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko cligna des yeux et lui emboîta le pas sans se poser de questions, en se demandant ce qu'il voulait lui montrer. Il posait beaucoup de questions, tout de même.

[11/05/2016 13:58:55] Meilyas or Zonbi Crazy: - Si tu es vraiment la fille de la prophetie tu devrais pas rester indifférente à ce qui va se passer

[11/05/2016 14:02:33] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Vraiment ? répondit Akiko. Et qu'est-ce qu'il va se passer ?

[11/05/2016 14:08:18] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu le sauras.

Il se décala pour la laisser passer alors que la salle était recouvert de pière d'or de joyeux, et en trhoner un œuf couvert de rubis.

[11/05/2016 14:13:57] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko cligna des yeux et s'avança lentement. Son regard s'attarda sur la pièce puis sur l'oeuf. Elle ouvrit doucement la bouche. L'oeuf était aussi haut qu'un grand livre comme elle avait déjà pu en voir. Elle s'approcha doucement, omnibulée par cette petite merveille.

- Il ...

Elle tendit sa main pour l'effleurer, inclinant doucement la tête sur le côté.

[11/05/2016 14:14:51] Meilyas or Zonbi Crazy: - C'est ta moitié.

[11/05/2016 14:26:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Ma moitié ... ?

Akiko posa sa main sur l'oeuf. Elle sentit une petite chaleur sous sa ma paume. L'oeuf frissonna et se mit à hocher de gauche à droite sous la légère caresse de l'argenté. Puis il se fissura lentement. Akiko retira sa main en observant le spectacle. La coquille de l'oeuf fut parcourue par plusieurs fissures avant d'éclater soudainement, laissant apparaître un dragon de la longueur d'un chat de taille adulte. L'animal d'une couleur pareille au rubis, redressa la tête vers Akiko, plongeant son regard dans le sien. La jeune fille cligna des yeux tandis qu'un large sourire apparut sur ses lèvres.

[11/05/2016 14:36:52] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryuku était rentré sur la place alors qu'il regardait le dragon.

- Feu ? Cela ne m'étonne même pas. N'oublie pas de lui donner un nom

[11/05/2016 14:38:54] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akiko posa sa main sur la tête du dragonneau avec un grand sourire. Elle était si contente, en vrai. Elle regarda Ryuku, puis le dragon.

- Oh, j'en au un. Hein, Stern ? fit-elle en souriant.

[11/05/2016 14:53:04] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryuku hocha doucement la tête. Alors que nous retournons vers le grand froid. Tobin venait de déposait encore du gibier dans la grotte, alors qu'il essuyait son front. Sa faisait presque trois ans maintneant, et sa faisait surtout un moment qu'il était toujours ici.

- Pfiouuu, je commence en avoir marre de manger toujours la même chose, on peut pas un peu bouger, râla-t-il
- C'est avec Ryu que tu dois te plaindre, pas à moi, soupira Arika en nettoyant les chevaux.
- Si seulement il savait que je suis pas un fantôme, maugra Tobin

[11/05/2016 14:58:05] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto leva la tête vers Tobin alors qu'Akira maintenait le feu. Le blanc levalp les yeux vers son ami avec un maigre sourire.

- Tu peux toujours essayer le fond de la grotte, répondit-il en jetant un coup d'oeil en arrière.

Yuuto hocha la tête.

- Ça fait un moment qu'ils sont là-haut, d'ailleurs.

Neoko était dans le fond de la grotte. Elle était encore affairée à cette frontière. Elle cligna des yeux, à force de se concentrer. Elle partait loin, encore.

- Le lien ... Il est ... Il est là. Je le sens, marmonna-t-elle.

[11/05/2016 15:01:52] Meilyas or Zonbi Crazy: - Sans façon... La dernière fois j'ai que fixé sa cicatrice, c'est perturbant.... Bref !

Ryu soupira pour la énième fois.

- Tu dois pas le sentir, le ressentir, dans chaque parcelle de ton cœur, tu dois trouver sa position exacte.

[11/05/2016 15:11:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu m'étonnes qu'il t'ignore si tu fais ça. Ça doit lui faire moyen plaisir, répondit Akira en secouant doucement la tête.

Neoko inspira longuement. Elle se concentra. Rien à faire. Elle soupira en se relevant. Rien à faire. Elle serra les dents. Non. Elle ne pouvait pas abandonner.

- Je ... J'essaye ... soupira-t-elle.

La brunette ferma les yeux, pour se projeter à nouveau. Elle attrapa le lien. Elle devait l'attraper, enfin, non. Le ressentir. Elle ne devait pas forcer, elle devait ressentir. Sa tête bascula en arrière.

- Il est ... là ... souffla-t-elle.

[11/05/2016 15:14:00] Meilyas or Zonbi Crazy: - On voit que ça, se plaignit Tobin
- Je crois qu'on va finalement bouger, fit Arika en fixan Ryu et Neoko

Ryu s'était relever, en regardant la jeune femme. Avant de tourner son regard vers la grotte.

- MOntre la direction

[11/05/2016 15:22:12] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto redressa sa tête en les fixant. Akira haussa un sourcil en se retournant. Neoko se leva, lentement. Comme un zombie. Toujours les yeux fermés. Elle se mit à marcher, le point serré comme si elle tenait bel et bien un lien. Elle avança dans la grotte, puis vers l'extérieur, forçant les autres à s'écarter. Yuuto se releva.

- Elle va où ? s'inquiéta-t-il.

[11/05/2016 15:38:43] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryu se mit aussitôt à la suivre. Tobin se releva aussitôt. Alors qu'il tourna son regard vers Arika, qui lacha la brosse dans le sceau d'eau, et prit son épée aninsi que son manteau.

- On y va

Tobin se releva sec en prenant son épée et s'étirant un bon coup.

- Enfin !

[11/05/2016 15:41:40] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko continua de marcher, les yeux fermés. Elle se laissait guider, sans avoir conscience de ce qui pouvait l'entourer. Yuuto et Akira se relevèrent, attrapant arme et vêtements avant de s'élancer à leur suite.

- Il ne faut pas la perdre de vue !

La brunette avançait en silence, toujours à la même allure, comme si elle savait les paroies à éviter et le reste.

[11/05/2016 15:49:54] Meilyas or Zonbi Crazy: La grottes devenait de plus en plus sombre, mais on pouvait voir un début de civilisaion, un semblant de pont, un samblant de petit trou, pourrait être des maisons peut être. Arika tenait une torches dans les mains alors qu'il éclairait tout autour.

- C'est ... oppressant .., fit Tobin
- Je suis de ton avis, fit Arika

[11/05/2016 15:55:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Et moi avec, ajouta Yuuto.
- Réservez-moi la quatrième place, conclut Akira en regardant autour d'eux.

Neoko ne voyait rien. Elle ne semblait atteinte par rien. Elle continuait son chemin, comme si elle connaissait ça, comme si elle était déjà venue. C'était un peu effrayant à voir, par ailleurs.

- Ne trainons pas !

[11/05/2016 16:03:03] Meilyas or Zonbi Crazy: - Ferme là, et avancez, siffla Ryu.

Mais l'ascension dura bien une demi-heure avant qu'on piusse sentir comme une présence tout autour d'eux, et aussi des bruits de vermine. Arika tourna sa torche... Mais rien..

- Je le sens mal

[11/05/2016 16:04:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Moi aussi ...
- On ne devrait pas la retenir ? souffla Yuuto.

Neoko ne faiblissait pas. Elle continuait en silence alors que l'atmosphère était pesante, voire mauvaise. Son jeune frère posa sa main sur sa garde.

[11/05/2016 16:10:47] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je la protège elle risque d-

Ryu n'eut pas le temps de dire quelque chose qu'une vague de gobelin se mit a sauter sur tout les membres sauf Neoko. Arika sortie aussitôt son épée pour trancher le plus possible, suivit de pres par Tobin Alors que Ryu, fit une barrière.

[11/05/2016 16:15:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto dégaina aussitôt son épée, tranchant alors des ennemis. Akira en fit de même, assurant le support. Alors que Neoko continuait son chemin, nullement troublée. À croire qu'elle était dans une transe complète. Le petit frère de celle-ci repoussa un gobelin en regardant sa soeur s'éloigner.

- Nee ! hurla-t-il.

[11/05/2016 16:25:53] Meilyas or Zonbi Crazy: - Protege ta vie ! Concentre, toi !, fit Ryu

Le sorcier essayait de se débattre du mieux qu'il peut, alors qu'Arika essayer de se faire un chemin.

- Yuuto, suis moi ! Tob-
- J'assure vos arrières t'inquiète ! Akira passe devant !

[11/05/2016 16:30:14] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto repoussa un gobelin et se dirigea vers Arika pour lui servir de soutien. Akira se tourna vers Tobin, repoussant un autre ennemi.

- Quoi ? Et toi ? fit Akira en regardant Tobin.

[12/05/2016 09:45:00] Meilyas or Zonbi Crazy: - T'inquiète je gère, va !

Arika avait déjà aider Ryu à se relever. Alors qu'il avait du mal a voir Neoko dans toute cette masses de chair.

- Elle risque rien, calmez vus, maugréa Ryu en s'essuyant le visage

[12/05/2016 09:55:51] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira le fixa, puis finalement hocha la tête en rejoignant son frère et Yuuto. Ce dernier se tourna vers Ryu, fronçant les sourcils.

- Elle joue aux somnambules vers on-ne-sait-où, disons qu'il y a moyen de s'inquiéter, quand même ! répliqua-t-il.

[12/05/2016 10:14:36] Meilyas or Zonbi Crazy: - Au lieux me crier dessus, regarde un peu ! Elle se fait pas attaquer. Les gobelins savent déjà qui elle est mais nous... Bref ! Faut la suivre !

Arika retira son épée d'un corps inerte. Avant de suivre les pas de Neoko. Au moins elle a l'air de sortir de cette misère.

- Tobin, tu as encore de la pourdre ?
- Bien sur ! Tu veux pas to-
- Une fois passer l'escalier on va faire sauter ce trou

[12/05/2016 10:18:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto marmonna dans sa barbe et se jeta presque à la suite de sa soeur qui continuait son chemin. Akira soupira et regarda son frère.

- Il faut faire ça rapidement en essayant de bloquer les gobelins dessous !

[12/05/2016 10:45:15] Meilyas or Zonbi Crazy: - Ils ont peur du feu non ? Ryu tu peux pas faire un truc ?

Ryu haussa un sourcil. EN haussant les épaules, avant de hochait la t^pete.

- Je promet rien mais je vais essayer, faudra me tirer, je vais être relativement épuiser.
- Yuuto Akira, vous tirez Ryu hors du tunelle.
- Je me charge de faire tout sauter, fit Tobin en souriant.

[12/05/2016 10:48:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto hocha la tête, se tenant prêt. Akira, lui, inspira longuement en espérant ue tout se passer bien. Il lança un regard vers Neoko qui continuait de marcher.

- Allez, allez, allez ... fit-il en tournant son regard vers les gobelins. MAINTENANT.

[12/05/2016 11:10:13] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin était sur le côté, Alors Ryu fit une ejectiond e flamme en direction des gobelin, qui s'écartère aussitôt en reculant. Alors qu'il tomba presque aussitôt dans les bras des deux autres. Arika était en avant entrain de suivre Neoko. Alors que Tobin un grand sourire au lèvres jeta la poudre dans les falmmes. Faisant sauter toute la grotte.

[12/05/2016 11:13:02] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto et Akira receptionnèrent Ryu avant de mettre à courir à la suite des autres. Neoko continuait sa quête, sans prêter attention au reste, elle marchait, gravissant les marches. Le blanc soupira.

- Des escaliers ! Sérieux ! râla-t-il.

[12/05/2016 11:24:13] Meilyas or Zonbi Crazy: - On.. On approche. du brouillard, marmonna Ryu
- ON accélère faut pas la perdre !

Tobin était couvert de suis quand il sortie du nuange de cendre, alors qu'il rejoins la bande en toussant.

- Je crois que j'.... pouf ... j'arriverai pas a courir et parler en même temps ...

[12/05/2016 11:26:08] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - On fait de notre mieux avec un poids mort, fit remarquer Akira.
- On fera quoi une fois dans le brouillard ?
- Éviter de mourir ?

[12/05/2016 16:30:09] Meilyas or Zonbi Crazy: Masi Arika n'eut pas le temps de répondre qu'il était déjà entrain d'être emprissoner dans le brouillard, il voyait a peine la chevlure caramel de Neoko, avant de sentir le sol, devenir un peu plus dort. Et un courant d'air. Il devait être dans une espèce de grande salle. Cependant lorsque Arika posa un pied en avant, un énorme masse putrile lui tomba dessus, il bloqua du mieux qu'il pu les machoir de celle-ci.

- FAITES GAFFE !

Sa voix mourrut dans le vent, alors que Ryu releva la tête.

- On est bientôt arriver...
- RAaaah ! Ya encore des ennemis !, cria Tobin en donnant un coup de botte dans quelques chose de difforme

[12/05/2016 17:19:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko termina de gravir les marches, disparaissant dans le brouillard et le vent. Elle s'arrêta et soudainement, comme une poupée dont on lâchait les fils, elle eut un bref basculement en avant. Elle rétablit son équilibre rapidement et se redressa, regardant autour d'elle. La jeune fille sentait un fin filet de sang s'écoulait de son nez. Elle y était. Elle le savait.

- J'ai réus-- fit-elle en se retournant, constatant que personne n'était derrière elle.

Yuuto ne voyait déjà plus Arika. Quant à Akira, il se retourna en entendant Tobin marmonner, de là où il était.

- Quoi ?
- Eek-- C'est quoi ce sol ? râla le plus jeune en donnant un coup de pied dans quelque chose.

[12/05/2016 17:21:51] Meilyas or Zonbi Crazy: - Les âmes ... Je suppose que c'est les mêmes qui m'ont attaquer la dernière fois ... Faut vite trouver une..

Ryu n'eut pas le temps de vraiment dire quelque chose Tobin le percuta alors qu'il se mit a repousser l'assaut de deux macabre.

- Au lieux parler ! Faut sortir d'ici !

Arika se fit ejecter contre un porte en bois qui ceda sous son poids, le faisant tomber sur une espece de terrasse, bien grande, et éclairer.

[12/05/2016 17:28:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira et Yuuto furent quelques peu déséquilibrés avant que le plus jeune ne sursaute en sentant en effet cette chose se mouvoir. Il dégaina son épée.

- Woh woh woh, c'est vivant ça ? fit-il en regardant les trois autres.
- Je vous suggère qu'on court ou qu'au moins ON SE SAUVE ! répliqua Akira.

Neoko inspira longuement. Personne. Elle était toute seule. Elle avança lentement, un peu hésitante.

- Eh ... ? souffla-t-elle.

[12/05/2016 17:38:09] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin était entrain de jouer le bouclier, alors qu'il reculait toujours d'avantage entrainant tout le petit monde vers la trrasse, Arika avait balancer un cadavre au dessus de la barrière.

- SA MORD ! WHAT ! On peut pas toomber sur des ennemis normaux non !

Tobin donna un bon coup de tête avant de tiré son épée, il avait déjà une morsure sur le bras, et surtout qu'il n'avait aucun armures les griffure n'étaient pas des plus solitaires. Arika avait juste une petit blessure a la tête et une ou deux grffure, il tira vite Ryu en arrière. Pour laisser un peu plus de liberté a Akira et Yuuto

Dans la pièce au Neoko était, il avait un large pillier en plein milieux, avec une petit sphère coulur améthyste qui tournoyer dans l'air. D'une façon hypnotisante.

[12/05/2016 17:45:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira poussa presque Ryu vers la terrasse pour décrire un large mouvement du bras et pourfendre un cadavre. Yuuto repoussa un ennemi, bien que les quelques griffures qu'il eut un niveau du bras le firent vite battre retraite.

- Et ... Et y'en a beaucoup des comme ça ? bredouilla-t-il.

Neoko posa son regard sur la sphère. Elle s'approcha, lentement de celle-ci. Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle et se pencha doucement vers la sphère. Elle avait quelqur chose qui l'attirait. La brunette leva sa main, l'effleurant à peine avant de se résoudre à la prendre de ses deux mains.

[18/05/2016 13:29:36] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryu tourna son regard tout autour de lui. Ils étaient vraiment dans la merde. Une plateforme, la porte .. remplit de mort vivants, seul moyen dde sortir, vu que snon ... ils n'avaient plus qu'a ce jeter de la tour.

- On va devoir ... Raaaah ...

Tobin repoussa une nouvelle troupe, alors que son épée se fit tiré avec lui. Il mit un pied en appuie, en essayant de tirer, bien qu'il se faisait entrainer. Arika cherchait un moyen d'atteindre Neoko.

La sphère ne mit pas longtemps à éclaté en milles morceaux, miroitant d'une douce lumière violette. Avait de se coler aussitôt a la peau de la jeune sorcière, pour ne faire qu'un avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 22:07

[18/05/2016 13:36:32] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira regardait autour d'eux pour chercher une issue des yeux. Rien. La seule issue était condamnée par les morts-vivants. Il se mordit la lèvre, tournant la tête vers Tobin. Yuuto, lui, s'aggrippa au manche de son épée, l'air nerveux.

- On va jamais y arriver ...

Neoko cligna des yeux puis ferma ses yeux, inspirant un long moment. Elle sentait une toute nouvelle énergie qui lui parcourait lentement chaque membre, chaque nerf, chaque parcelle de chair. La jeune fille rouvrit les yeux et se tourna lentement vers les yeux. Ça y est. Elle était ...

- Libre, souffla-t-elle.

[18/05/2016 13:50:38] Meilyas or Zonbi Crazy: - Neoko !, fit la voix d'Arika

Le jeune garçon donna un coup de pied dans la porte, la dégageant, mais son ascension se stoppa peu à peu. Alors qu'une nouvelle vague de monstre qui s'abbatait sur lui. Tobin lui balança un nouvelle vague dans le préciposte. Alors qu'il souriait en se tournant vers ses camarade.

Mais son sourire fut de courte durée, alors que sur son épée un cadavres avait percisté s'accorchatnt a celle ci il tira le jeune homme surpris avec lui, alors que ses crocs s'enforcèrent dans la gorge du garçon. Sa main tendu pour essayer de d'attraper quelque chose d'invisible, alors que tout son corps bascula dans le vide.

- Tobin !, cria Arika qui dans un dernière effort essayer de repousser ses assaillant.

[18/05/2016 13:59:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto tentait de riposter maladroitement, il manquait encore d'endurance dans les combats qui s'éternisaient. Akira, lui, eut un long moment de silence en voyant la scène. Il avait l'impression que tout ce qui se passait autour de lui se passait au ralenti. Avant de sentir un long cri lui échapper, couplé à une douleur sans nom.

- Tobin ! hurla-t-il en sentant une plaie invisible lui arracher la poitrine.

Neoko redressa sa tête. Elle entendait un appel lointain. Soudainement, elle se souvint de ses camarades restés en arrière. Elle se releva et se mit à dévaler les escaliers, sans attendre, nouvellement animée par l'énergie qu'elle sentait la traverser, encore et encore. Elle inspira un grand coup.

- Ici ! hurla-t-elle en réponse.

[18/05/2016 14:10:57] Meilyas or Zonbi Crazy: Il fallut qu'un instant pour que le corps de Tobin disparaisse dans le brouillard qui avait entouré la tour. Celui s'évapora de plus en plus, tout comme les créatures qui se mirent a tomber comme des mouches. Arika dégagea son épée d'un des corps. Alors qu'il tourna la tête vers la voix de Neoko.

Ryu soupira de soulagelagement en se laissant glisser au sol. Une perte... Ce n'était rien ..

[18/05/2016 14:17:55] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto redressa la tête, reprenant son souffle. Il tourna la tête vers sa soeur qui était en train de dévaler les escaliers. Elle inspira longuement, ralentissant en voyant les cadavres au sol. La jeune fille s'approcha lentement, regardant l'étendue des dégâts. Elle avait l'impression qu'ils étaient tous là ... Presque ... Son frère rengaina son épée pour courir vers elle, malgré son point sur le côté.

- Nee ! hurla-t-il en se jetant presque pour enlacer sa soeur aînée.

La brunette eut un maigre sourire, tapottant le dos de Yuuto qui s'écarta. La jeune fille posa son regard alors sur Arika.

- Tout le monde ... va bien ? s'inquiéta-t-elle un peu avant de chercher Akira du regard.

Le blanc s'était presque aussitôt mis à courir pour rejoindre le corps de Tobin au sol, répondant à la question de la jeune sorcière.

[18/05/2016 14:29:31] Meilyas or Zonbi Crazy: - Akira.. On va devoir descendre... Je crois... T'as deviné, je suppose fit Arika.

Alors qu'il regaignait son épée, Ryu s'était relevé en trainant un peu la patte. Pour rejoindre les autres. Au moins ils avaient réussit leur missions au moins. Ryu se tut tout de même. Surtout avec Arika dans le coin. Tobin... Enfin son corps était un peu plus loin. le mort vivant avait encore ses bras autour de lui, et ses corcs planter dans sa chair. Alors qu'il ne respirait définitivement plus. Son épée c'était planté un peu plus loin. Les yeux ouvert vers le ciel.

[18/05/2016 14:39:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira se jeta presque au sol, arrachant presque le mort-vivant de l'épaule de Tobin. Il tremblait un peu, en voyant le corps sans du garçon. Il sentit ses jambes céder sous son poids, la gorge nouée. Il secoua doucement la tête.

- Non ... souffla-t-il, la voix cassée par le désespoir.

Neoko regarda la scène, sans rien oser ajouter. Elle força un peu Yuuto à se décaler, pour rejoindre le blanc. Elle retint un peu son souffle en voyant le cadavre de Tobin. Elle voulut poser sa main sur l'épaule d'Akira mais celui la repoussa aussitôt, en la fusillant du regard.

- C'est ta faute ! hurla-t-il. On aurait jamais dû te suivre ! Jamais, tu m'entends !
- Akira, je su-- ...

Le blanc se releva en la secouant comme un prunier, sous la douleur. Yuuto fronça les sourcils.

- On aurait jamais dû te suivre ! Ça n'aurait jamais dû arriver ! Qu'est-ce que tu vas faire, maintenant, hein ?
- Je--
- Il est mort ! Fais quelque chose !
- Je vais le faire ! hurla-t-elle en le poussant, clouant presque le bec à Akira qui la fixa avec de grands yeux.

[18/05/2016 14:43:36] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika regarda la scène sans savoir quoi dire ou ajouter, il comprenait la colère de son frère. Et le désaroi de Neoko. Ryu regarda la jeune fille.

- Neoko ... Tu ne peux pas, fit Ryu

[18/05/2016 14:45:26] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se tourna vers Ryu, déglutissant lentement. Elle serra les poings.

- Mais ... Elle ... Elle avait bien ressuscité Yuzuru ! Je peux en faire autant ! répondit-elle avec un air suppliant.

[18/05/2016 14:47:51] Meilyas or Zonbi Crazy: - C'"était un bébé, un nouveau née, c'est un homme adulte ... il ne peut pas être ce qu'il a été, fit Ryu

[18/05/2016 14:51:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Mais je ne peux pas le laisser pour mort ! répondit-elle. Pas ... Pas en sachant que c'est de ma faute.

[18/05/2016 14:53:41] Meilyas or Zonbi Crazy: - J'avais prévenu qu'il avait des dangers, fit Ryu
- Ryu ! C'est pas une raison.. Akira... On va l'enterrer... il a fait ce qu'il a put, on peut pas risquer de tourmenter son âme, fit Arika

[18/05/2016 15:08:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira regarda son frère, le regard suppliant. Il ne pouvait pas se résoudre à ça. Yuuto soupira et se mit à avancer, bien décidé à aider Arika s'il fallait. La brunette les regarda à tour de rôle. Avant de s'agenouiller près de Tobin, créant un champ de force autour d'elle et du cadavre.

- Et moi, je refuse de ne pas essayer, répondit-elle.

Elle était bien déterminée à le faire. Se laissant guider par l'instinct. Son ombre se redressa lentement du sol, pour se jeter sur le sol, se dispersant dans un amas de traits au sol, dessinant une sorte de croix celtique au sol alors que Neoko nettoya la plaie, passant sa main dessus, laissant une trace de glace qui fondit pour se changer en eau. Elle sortit son épée, tranchant un bout de cheveux à Tobin, qu'elle congéla aussitôt avant de le faire tomber dans une ligne d'ombre qui consumma les mèches. Puis la croix disparut, l'ombre se redressa pour fondre sur le corps de Tobin, disparaissant en son être. La jeune fille passa lentement sa lame contre la paume de sa main, l'entaillant un peu. Puis elle laissa les gouttes tomber sur le front de Tobin, qui glissèrent lentement, jusqu'à tomber dans la bouche du jeune homme.

[18/05/2016 15:20:00] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryu recula aussitôt en sentant le chant de force. Alors qu'Arika tira aussitôt son frère hors de la cage invisible Alors qu'il était complètement pertubé sur ses trus qui bougeer sous la jeune fille. Arika avait délivrer un peu l'étreinte de son fourreau.

Le corps se mit tout doucement spasme parcuorurent le corps. Alors qu'il s'arrêta net. Bien que tout doucement le corps se mit a relever son tronc. La tête penduillant encore sur le torse.

[18/05/2016 15:23:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se rapprocha doucement de Tobin, avant de souffler quelque chose, un fin filet de neige qui effleura le visage du jeune homme. Puis, quand elle fut sûre que le rituel était fini, le champ de force retomba lentement alors que la brunette se relevait.

[18/05/2016 15:32:17] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika regarda la scène, plus ébahit qu'autre chose, alors que Ryu resta encore bien en arrière. Peu convaincu. Surtout en voyant Tobin qui se mit aussitopt a tousser comme si il respirer pour la première fois.

[18/05/2016 15:35:51] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko s'éloigna un peu. Tout le monde restait calme. Enfin, presque tout le monde. Akira ne put se retenir. Tobin était en vie ! Il se dégagea presque aussitôt de son frère pour courir jusqu'à lui, se glissant au sol pour se jetant au cou de Tobin.

[18/05/2016 15:42:19] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika n'eut même pas le temps de réagir. Alors qi'om sentit son frère aller tout de suite au cou du réssucité. Qui avait l'air de reprendre peut a peut vie. Elle avait réussit...

- Y a quelque chose qui cloche, fit Ryu
- Comment-...

Arika n'eut pas le temps de relever la tête, qu'il tourna son regard vers Tobin, ses yeux était complètement rouge, alors qu'il ouvrit la bouche, des crocs, ce n'était plus des dent, surtout que Akira était a porteR. Arika sortie presque aussitôt son épée.

- Akrira !!

[18/05/2016 15:46:31] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto n'attendit pas pour dégainer son épée à son tour. Neoko, à côté, se tenait prête à agir aussi. Akira, lui, malgré les tensions soudaines, se serra presque contre le jeune homme.

- Tobin, souffla-t-il. Tobin, tu es vivant.
- Euh, Akira, ça te dit pas de fêter les retrouvailles quand tu seras pas en danger de mort ? proposa Yuuto en les fixant.
- Qu'il essaye, répondit Neoko, épée en main.

[18/05/2016 15:53:20] Meilyas or Zonbi Crazy: -Qu'est ce que j'avais dit, sermonna Ryu.

Le zombie qu'étais Tobin, n'était pas si bête. En sentant une tension dans l'air. Son regard redevint aussi noir qu'avant, alors qu'il redressa la tête. Son teint était toujours blanchâtre. Mais il ejecta presque avec un peu trop de force Akira.

- Zombie, voila ce qu'il est devenu, pareil au cadavres qui nous on attaquer.

[18/05/2016 15:56:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko regarda Ryu. Elle avait essayé, voilà tout. Akira se retrouva assis par-terre à fixer Tobin, sans savoir quoi dire. Lui, il était bien trop content de voir le jeune homme en vie pour se soucier de ça. La brunette regarda ailleurs.

- Je ne pouvais pas le laisser pour mort, répondit-elle de manière lacunaire.

[18/05/2016 16:04:16] Meilyas or Zonbi Crazy: - Vou... c'est rien t'as essayer Neoko, fit la voix de Tobin
- Tu sais de ?

Tobin secoua la tête et hocha la tête, en même temps alors qu'il se prit la tête dans les main, rapprochant ses genou. Il comprenait pas vraiment.

- C'es.. t... rien ...
- Il faut le bruler maintenant, lacha Ryu

[18/05/2016 16:06:29] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Le brûler ?

Akira se retourna aussitôt, en regardant Ryu. Il se releva aussitôt, la main sur la garde.

- Non ! hurla-t-il.

En voyant que tout le monde s'échangeait des regards perdus, le blanc fronça les sourcils.

- Le premier qui essaye, je le poignarde. Sans hésitation, cracha-t-il.

[18/05/2016 16:10:20] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je peux pas mourir, je prends le risque, fit Ryu en allant devant.
- Ryu qu'est c-
- Tu veux vraiment garder ce cadavre ambulant, qui a le visage d'un être aimé ? Alors qu'il suffit que tu baisse s ta garde pour qu'il te bouffe comme une vulgaiere gibier ?

[18/05/2016 16:14:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je te clouerai au sol, une épée dans la gorge pour m'assurer que tu ne bouges pas, si ça ne peut pas te tuer, ça aura le mérite de te ralentir, cracha Akira. Et je me contrefous qu'il soit un zombie, un cadavre, ou autre. Neoko l'a ranimé. S'il veut du sang, je lui en donnerai.

Le blanc resserra sa prise sur son épée, en fixant Ryu.

- Ce n'est pas ton problème, de toute manière. Tu n'es qu'un guide, asséna-t-il.

[18/05/2016 16:16:22] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu préfère le voir dans cette état ?

Ryu pointa Tobin du doigts, alors qu'il était entrain de subir des spamse, qui le pousser de plus en plus.

- Une goute, de sang, va le rafraichir, c'est des litres, et des litres qu'il a besoin, tu sais pas de quoi tu t'embarque.
- Aki... sois raisonnable, fit Arik

[18/05/2016 16:19:36] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira les regarda à tour de rôle. Il serra les dents, avant de se tourner vers Arika.

- Non ! On va pas lui retirer de nouveau la vie ! Tu pourrais le tuer à nouveau, de tes propres mains ? cracha-t-il. Tu es prêt à le perdre de nouveau ? Pas moi !

[18/05/2016 16:25:43] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryu leva les mains.

- Je veux qu'il est une laisse, j'iai pas envie de me faire dévorer dans mon someille, fit il.

Arika regarda Ryu qui jeta un sac remplit de chaine, Ryu devait se douter qu'un truc arriverai. Il tourna son regard vers son frére.

[18/05/2016 16:27:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira inspira longuement. Il les regarda à tour de rôle. Neoko n'émit aucune opposition, de même que Yuuto. Le blanc attrapa le sac, visiblement de mauvais poil, pour le coup. Le frère de la jeune fille se rapprocha de la sorcière.

- Ça veut dire qu'on va rentrer, alors ? souffla-t-elle à sa soeur.

[18/05/2016 16:30:34] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin ne bougea pas plus que cela, alors qu'il serra sa gorge. Détournant le regard.

- Rentrer ? Avec une bombe avec nous hors de question, elle doit maitriser un minimum c'est pouvoir, et vaut mieux, un champ ihnabité. Mais après si vous voulez rentrer c'est votre choix, fit Ryu.
- ON suit, fit Arika

[18/05/2016 16:34:05] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko les regarda à tour de rôle. Elle aussi, nourissait un peu l'espoir de pouvoir rentrer. Elle regarda Arika avec un petit sourire. Elle regarda Yuuto alors qu'Akira s'occupait de Tobin. Elle eut un petit sourire.

- Encore un peu de patience, hein ?

[18/05/2016 16:37:41] Meilyas or Zonbi Crazy: - En route it, Ryu. ON va devoir marcher comme les chevaux sont a l'autre bout.

Tobin se crispa un peu quand il sentit Akira aussi prêt.

- T... T'aurais... tuer.., marmonna-t-li en serrant sa gorge

Arika tourna son regrad vers Akira et Tobin.

[25/05/2016 10:35:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko ébouriffa les cheveux de Yuuto et ils se mirent en chemin. Akira leva les yeux vers Tobin en s'affairant.

- Oui, je l'aurais fait, marmonna-t-il.

[25/05/2016 11:48:22] Meilyas or Zonbi Crazy: Les combats devenaient de plus en plus violent, tout le bas peuple donnaient leur allégeance au nouveau conquérant. Devil, le roi de l'Ouest, pour être plus éloquent, la Faucheuse. La seule couronnes qui ose défier le roi du continent. Mais bien évidemment, ce n'est plus vraiment le titre qui lui convenait le plus. Marchant d'un pas cadencé le long d'un couloir. Il ne pouvait pas compté sur Roan. Lui qui resté toujours enfermé dans l'arrière de la cours, avec la tombe de sa femme, et de son fils, ainsi que les autels pour les enfants encore disparu. Il n'adressait même pas un regard à son propre petit fils, Esben. La futur reine du Nord, en était déjà à sa deuxième, c'était d'ailleurs la seule source de lumière en bonne santé. Sa propre fille, était entrain de succomber, alors que Deamon, l'époux de celle-ci, avait périt au moins de sa propre patrie.

- Esben ! Ne cours pas dans les couloirs, nous devons rester dans le château, fit la voix épuisé de Delphine.

März tourna son regard vers les bruits, alors qu'il attendait que Niwan revienne de sa tentative pour ramener Roan parmi le commun des vivant.

Le colosse qui avait été le meneur du Nord, le conquérant du Mur, le Chevalier de l'hiver.N'était plus qu'une ombre assoupi contre la tombe de sa femme. Il avait maigrit à une allure affreuse, se tenant a peine debout, et encore il ne mangeait presque plus, sans parler, qu'il ne prenait pas un minimum soins de sa personne, Delphine était avancé ne pouvait plus vraiment aidé.

[25/05/2016 11:56:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Esben, du haut de ses trois années, abordé déjà une coiffure d'un roux un peu sombre. Il gambadait joyeusement dans les couloirs, sautant de temps à autre en face d'une fenêtre. Il s'arrêta en entendant sa mère, pour se retourner avec un air boudeur.

- Mais il fait beau, dehors ... se plaignit-il encore avec une petite innocence enfantine.

Niwan inspira longuement en se tenant non loin de son père. Une nouvelle tentative, allez. Le jeune homme s'approcha lentement face à celui qui avait par le passé était un modèle en pleine forme. Il s'avança un peu.

- Père ... ?

[25/05/2016 12:06:22] Meilyas or Zonbi Crazy: Delphine se tenait le dos, alors qu'elle s'était un peu adossait à un mur. Reprenant doucement son souffle. Alors qu'elle eut un petit sourire embarassé en voyant März.

- Je suis vraiment désolée. Votre Altesse.
- Ce n'est rien, cela donne un peu de gaiété, fit März avec un petit sourire. Pourquoi ne pas aller dans la cours arrières. Avec le murs, il y a un sécurité.

Delphine regarda la porte où se trouver le Roi du Nord, et son propre époux.

- Je...
- Je peux vous fournir des gardes.
- J'attendrais juste que Niwan, sort, assura la jeune femme.

Roan ne releva pas tout de suite. Il tourna a peine a la tête vers le visage de son fils. Ses yeux étaient vitreux, alors qu'il eut comme un petit sourire, alors qu'il tendit la main vers son fils. Mais quelques choses avait l'air ailleur.

[25/05/2016 12:10:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Esben leva les yeux vers März, inclinant la tête, avant de se tourner vers sa mère. Il regarda à nouveau le Roi du continent, s'inclina un peu en avant, comme on lui avait dit puis se mit à courir vers sa mère.

- Maman, maman, il revient quand papa ? Je veux aller dehors !

Niwan inspira longuement et s'approcha pour prendre sa main. Il avait du mal à voir son père dans un tel état.

- Père, il faut rentrer

[25/05/2016 12:17:34] Meilyas or Zonbi Crazy: - Papa, va revenir, ne t'inquiète pas. Allons l'attendre dans les cuisines, tu veux bien, mon petit prince ?, fit Delphine en se baissant un peu vers son fils.

März leva les yeux au ciel, si il revient, vu l'état de Roan, y a rien a faire dans ce stade. Il avait l'impression de voir la même maladie que sa pauvre femme. Enfermer dans la tour.

Roan sera doucement la main de Roan, alors qu'il sourit.

- Meilyss, il est devenu grand notre petit garçon. Tu sais aujourdh'ui il a réussit a monter ce gros destrier qui avait tendence à te faire un peu peur.

[25/05/2016 12:23:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Esben attrapa ses mains de sa mère en riant un peu, hochant la tête. Tant que son père revenait, le reste lui importait peu.

Et si seulement Niwan pouvait se contenter de ça aussi. Il tira une mine triste en voyant son père dans un tel état. Ce destrier ... Ça remontait à loin ... Il devait avoir dix ans, à cette époque. Il tira un peu la main de Roan.

- Père, il faut rentrer maintenant. C'est Niwan. Son Altesse a besoin de toi. J'ai besoin de toi, aussi.

[25/05/2016 12:33:10] Meilyas or Zonbi Crazy: Mais Roan n'avait pas l'air de vouloir se relever. IL eut une petite plainte alors qu'il se redressa un peu, mais sans conviction.

- Niwan, tout doucement, il fait déjà nuit, on ne peut plus aller dehors, une autre fois. Je vais demander a la nourrice d'aller te bercer, je viendrais te oir plus tard, d'accord ?

[25/05/2016 12:45:05] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan se mordit la lèvre inférieure et insista un peu pour tirer un peu.

- Allez, père, viens. Toi aussi, tu dois rentrer.

[25/05/2016 12:48:29] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je peux pas laisser ta mère tout seule, tu veux que ton frére soit fort, elle doit se reposer, fit Roan en tournant son regard vers la tombe, On a même décidé son nom, Yuichiro

[25/05/2016 12:51:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan le fixa un bref instant. Yuichiro ... Il secoua la tête. Il ne pouvait pas rester bloquer dans le passé, lui.

- Papa, il faudra revenir, répondit-il en lâchant sa main.

[25/05/2016 12:54:56] Meilyas or Zonbi Crazy: Roan sourit en inclinant la tête alors que sa main tombalourdement vers le sol.

- Des que ta mère sera monté se coucher, je viendrais te border, tes fréres et toi, ainsi que Neoko.

[25/05/2016 13:00:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan le regarda. Ce jour-là n'arrivera pas. Il soupira. Il se contenta de sourire à son père. C'est tout ce qu'il pouvait faire.

- Ne traîne pas.

Le jeune homme se détourna pour rentrer de nouveau dans le château. Il soupira longuement, en se pinçant le nez, entre les deux yeux. C'était compliqué. Très compliqué.

[25/05/2016 13:18:14] Meilyas or Zonbi Crazy: - Encore seul ? Qu'est ce que j'avais dis, ton père est perdu, tu devrais plus tenter tout les jours, fit la voix de März

[25/05/2016 13:26:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan tourna son regard vers März. Il lâcha doucement son nez et se redressa, se tenant droit.

- Ah, votre Altesse ... Désolé, je n'ai pas réussi, s'excusa-t-il avant de regarder vers l'extérieur. Je ne peux pas le laisser seul. Rien n'est perdu.

[25/05/2016 13:32:26] Meilyas or Zonbi Crazy: - C'est perdu, tant qu'il n'aura pas retrouver ce qu'il a perdu. Crois moi je sais de quoi je parle, fit le Roi.

[25/05/2016 13:36:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je n'en doute pas, votre Altesse. Vous vouliez quelque chose, peut-être ? demanda alors Niwan.

[25/05/2016 13:41:41] Meilyas or Zonbi Crazy: - Il faut trouver un moyen de rallier le mur tout de suite, a ce stade Devil les aura aussi de son coté.

[25/05/2016 13:46:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Dans l'immédiat ? demanda Niwan, haussant un sourcil. Nous ne pouvons nous permettre de bouger tout le monde aussi vite vers le Mur.

[25/05/2016 13:46:40] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je n'ai jamais dit de le bouger, j'ai dis que le mur vient a nous.
[25/05/2016 13:50:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Faire venir les hommes à nous ? Plus personne ne le défendra alors, à supposé qu'ils viennent.

[25/05/2016 13:52:27] Meilyas or Zonbi Crazy: - Et alors ? Y a plus eut t'attaque depuis des lurettes, ce n'est pas quelques jours qu'il nous faut pour repousser Devil que cela changera quelque chose

[25/05/2016 13:57:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Nous ne pouvons raisonnablement réclamer les hommes du Mur. S'ils le gardent, c'est pour une raison évidente. Il faut réfléchir sur les conséquences d'une telle demande, votre Altesse.

[25/05/2016 14:00:53] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu préfères voir la tête de ton père sur un pique peut être ?

[25/05/2016 14:04:26] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Bien sûr que non, votre Altesse. Mais nous ne pouvons prendre de décisions précipités, il faut être logique et agir en conséquence.

[25/05/2016 14:12:46] Meilyas or Zonbi Crazy: - Et tu compte attendre combien de temps encore ? Sa fait déjà plusieurs moi, qu'on est réduit a ne plus pouvoir bouger. Il faut agir maintenant !

[25/05/2016 14:17:27] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan serra les dents. Le Roi avait raison mais il ne pouvait pas prendre un tel risque non plus. Il soupira longuement, se détournant un peu.


- Je donnerai ma réponse ce soir. J'ai besoin d'y réfléchir vraiment
[25/05/2016 14:19:28] Meilyas or Zonbi Crazy: - Pense au gens qui t'entourent, fit le Roi avant de se diriger vers les grandes salles

[25/05/2016 14:31:51] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je le sais, votre Altesse, je le sais, répondit Niwan en se dirigeant vers les cuisines.

Il descendit lentement les marches, en soupirant doucement.

[25/05/2016 14:50:39] Meilyas or Zonbi Crazy: Delphine épluchait tranquillement une pomme rouge qu'elle trempait dans un peu de miel, alors qu'il avait un bol de lait chaud sur la table.

[25/05/2016 14:57:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan s'approcha doucement en se laissant presque tomber sur une chaise en soupirant longuement. Esben courut aussitôt vers son père qui lui ébouriffa les cheveux.

- Comment va le petit chevalier ? fit-il en souriant.
- Je veux aller dehors, papa !
- Maintenant ?

[25/05/2016 15:05:35] Meilyas or Zonbi Crazy: Delphine sourit doucement en passant sa main dans le dos de son mari avant de rire.

- Disons que cela fait bien plus d'heure qu'il a cette envie, rit la jeune femme. Le roi nous a même proposer de nous escordé.

[25/05/2016 15:09:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Vraiment ? Excuse-moi Esben, je n'avais pas vu le temps passer, soupira Niwan avant de sourire. Je vais commanditer des gardes. Ne t'éloigne pas trop, hein ?
- Promis ! fit le petit enfant.
- Allez, va, garnement, autorisa-t-il avant de lever les yeux vers un garde, lui faisant signe de le suivre. Et tu obéis, hein !

Le petit rouquin avait déjà fui. Niwan soupira longuement en passant une main sur son front.

[25/05/2016 15:11:08] Meilyas or Zonbi Crazy: Delphine regarda son premier née gambader telle un petit faon. Elle eut un sourire attendrit, avant de pousser doucement la tisane vers Niwan.

- Tu devrais te reposer un peu

[25/05/2016 15:15:38] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oh oui ... Si seulement, je pouvais. Entre les requêtes du Roi, mon père et cette guerre qui n'en finit plus, soupira-t-il avant de regarder Delphine en souriant. Heureusement que quequ'un pense à moi à ma place.

[25/05/2016 15:20:53] Meilyas or Zonbi Crazy: Delphine sourit doucement en regardant son époux.

- J'ai deux grand enfant, un prochains qui va venir montrer le bout de son nez. Je peux que pensait a tout le monde en même temps.

Elle caressa doucement le ventre bien arrondit.

- Un nouveau bonheur ne nous fera que du bien à tous, murmura-t-elle, et cela canalisera un peu Esben d'avoir un petit frère.

[25/05/2016 15:25:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan sourit légèrement en venant embrasser la tempe de sa femme, avant de boire un peu de tisane. Il sourit à nouveau, posant sa main sur celle de Delphine.

- Nous en avons grandement besoin, tous. Esben est énergique, c'est un bon signe. S'il était morne, je m'en inquiéterais. Et le prochain le sera tout autant, je l'espère, encouragea-t-il en souriant.

[25/05/2016 15:36:27] Meilyas or Zonbi Crazy: - Aussi énergique, fit la jeune femme faussement étonné, J'ai besoin un peu de pause. Ce n'est point de tout repos, de courir après un jeune enfant en plein forme, rit-elle. Tu étais tout aussi énergique petit ?

[25/05/2016 15:40:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je m'amusais à faire tourner mon père en bourrique quand j'étais bien plus jeune. Ma mère aussi, je ne lui laissais pas de répit. Toujours à chercher une nouvelle bêtise à faire, tout seul ou avec les jumeaux, raconta-t-il avec un petit rire. Je crois que j'aimais bien voir ma mère s'inquiéter pour moi.

[25/05/2016 15:43:19] Meilyas or Zonbi Crazy: - Vraiment ? J'ai du mal à te voir ainsi, fit la jeune femme avec un petit sourire reveur, Cela est bien mignon, même si ta mère a du se faire autant de soucis que moi auprés de notre Fils.

[25/05/2016 15:47:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je me suis vite assagi. Ma mère s'inquiétait assez vite. Je te laisse imaginer sa tête la première fois qu'on a surpris Neoko qui essayait de dégainer une épée aussi grande qu'elle, ajouta-t-il en riant. Elle arrivait toujours à être là où on l'attendait le moins.

Niwan eut un faible sourire nostalgique avant de regarder Delphine.

- Tu seras une merveilleuse mère, assura-t-il.

[25/05/2016 16:00:00] Meilyas or Zonbi Crazy: - Ne t'inquiéte pas pour ça je me charge de cette partie, concentre toi sur tes responsabilité, fit la rouquine, en pensant à prendre un peu de recule bien sure !

[25/05/2016 16:01:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan eut un petit sourire puis finit sa tisane avant de regarder Delphine.

- Oh, ne t'en fais pas. Des responsabilités, j'en ai par-dessus la tête, fit-il en riant.

[25/05/2016 16:07:43] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu vas trouver une solution, il suffit juste de prendre du recule pour changer d'angle. Tu es un fin stragège tu vas trouver, murmura-t-elledoucement en posant sa main sur celle de son mari

[25/05/2016 16:12:16] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan regarda sa femme avec une certaine tendresse et embrassa sa tempe, à nouveau, se sentant sourire sous ce baiser.

- Je le dois bien. Nos vies en dépendent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 22:15

[25/05/2016 16:24:26] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le lendemain, Niwan donna sa réponse. Il scella sa monture, laissant son père aux soins de sa femme. Il lui promit de revenir aussi vite qu'il le pouvait pour la soutenir. Le jeune homme partit avec quelques gardes seulement, afin de pouvoir assurer la défense quasi totale d'Eldelweiss. Il chevaucha jusqu'au Mur. Le Roi avait raison. Ils avaient besoin des forces du Mur pour gagner cette guerre. Les heures parurent longues. Mais une fois au pied du Mur, il ne pouvait plus faire marche arrière. Une voix lui hurla de s'annoncer. Il se mordit la lèvre inférieure.

- Niwan Dwight, héritier du Nord et du Mur ! hurla-t-il en fixant la grille se levait avant de s'avancer dans la forteresse de pierre avec ses gardes.

[25/05/2016 16:36:53] Meilyas or Zonbi Crazy: Delphine avait assuré qu'elle pouvait tout gérer sans sa présence, et qu'il pouvait se concenter sur son alliance. Devant les porte, ce tenait Wrath. Une épée large sur le dos, et tout ses subordonné autour de lui. Alors que la porte s'ouvrit d'une lenteur extreme. Il se tenait sur ue petit scène, qui servait certainement au exécution. Il avait encore quelques prisonnier dans les cages.

- Mon Prince, je ne pensais pas vous voir aussi tôt

[25/05/2016 16:39:15] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan s'avança lentement. Il descendit de sa monture et s'approcha lentement de la scène. Il inclina doucement sa tête en avant.

- Et pourtant, me voici, répondit-il d'une voix forte.

Il avait déjà aperçu Wrath quand il était plus jeune. Son père avait placé la garde du mur sous ses ordres, mais l'aîné de la famille avait une sorte de méfiance avec un certain respect tout de même pour l'homme.

[25/05/2016 16:43:46] Meilyas or Zonbi Crazy: - Et que vaut cette honneur ? Une plainte du benjamin et de son chien de garde qui vous amène dans nos murs ?

[25/05/2016 17:10:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan secoua la tête. Oh non, il était loin de venir une plainte familiale, même si l'idée de revoir son benjamin aurait été suffisante pour le ramener par-delà ses terres natales. Mais ça aurait été dans un autre contexte, dans une autre période. Il posa son regard sur Wrath.

- Non, Commandant. Les affaires familiales ne sont pas à l'ordre de jour. C'est pour une toute autre requête que je me présente aujourd'hui, répondit-il.

[01/06/2016 11:59:57] Meilyas or Zonbi Crazy: Wrath sentit le regard de ses troupes se faire un peu plus tendu. La tntation était des plus palpable. Un vague de changement se sentait. Il hocha la tête.

- Qu'est ce donc, mon bon Prince

[01/06/2016 12:06:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan se tint droit. Il n'avait pas le choix. Si le Nord tombait, le Mur tombait aussi. Tout le monde avait autant à y gagner qu'à y perdre. Il inspira longuement avant de se lancer.

- Vous n'êtes pas sans savoir que le Roi de l'Ouest gagne nos terres, Commandant. Nos terres sont ravagées. Le siège est long et les troupes faiblissent. Je viens vous faire requête d'une aide, Commandant. Si le Nord tombe, le Mur est sa prochaine cible, expliqua-t-il.

[01/06/2016 12:21:58] Meilyas or Zonbi Crazy: - Croyez vous vraiment, qu'il s'attaquera au Murs ? Celui qui protège tout le continent, contre l'autre monde ?, fit Wrath bien fort

[01/06/2016 12:27:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Le Roi de l'Ouest est conquérant. Il ne s'arrêtera pas au Nord, il fera plier le Mur si ça correspond à sa vision de la guerre et de la victoire. Il ne croit pas en l'autre monde, à tort, insista Niwan.

[01/06/2016 12:35:14] Meilyas or Zonbi Crazy: Wrath se fit silencieux, mais sa réponse était bien évidente, surtout en voyant les sourires de toutes les raclures qui était dans le coin. Il ferma les yeux, alors qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres, alors qu'il ouvrit ses yeux d'acier, droit dans ceux de Niwan.

- Le mur sera de vos côté, cria-t-il en levant le point au ciel.

[01/06/2016 12:44:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan sentit ses épaules se détendre un peu. Il ne s'autorisa pas un sourire, mais inclina la tête, en remerciement de l'aide large du Commandant. Avec le Mur à leur côté, la guerre n'était plus déséquilibrée comme auparavant.

- Merci bien, Commandant. Le Nord vous doit énormément, conclut-il.

Il se tourna vers les chevaliers qui l'accompagnaient. Ils rangèrent leur chevaux, devant rester pour le repas, afin de vrailent sceller cette alliance. Niwan regard autour de lui. Le temps que celui-ci arrive, il pouvait aller chercher à revoir Yuichiro, au moins rapidement. Rapidement guidé, il monta au sommet, pour le rejoindre à son garde de poste. Le sommet du Mur était impressionant. Niwan repéra son benjamin.

- Yuichiro ! l'appela-t-il.

Le jeune garçon fit volte-face en entendant son prénom. Il avait le regard ferme, bien des cicatrices. Il avait pris une certaine taille, à présent. Ses cheveux étaient plus courts, coupés un peu arbitrairement. Et plus important, une main sur sa garde. Sa main disparut vite dans sa cape quand il reconnut son frère.

- Niwan ... ?

[01/06/2016 13:21:19] Meilyas or Zonbi Crazy: Wrath n'imposa même ses propres gardes, les gardiens du murs se mùirent en mouvement, dans les rirs, les provocation, les petits tpe sur le dos, les petits piques, qui engendrait un petit combat. La tention était palpable, et surtout celui de la guerre qui approchait. De la soif de sang, de meurtre. Alors que Niwan avait rejoins son petit frère. Il ne fallut guerre longtemps avant qu'une forme difforme, sauter juste les deux se redressant de tout sa hauteur. Ses yeux vairon étaient entrain de d'examiner la menace que pouvait être Niwan. Les chaine s'entre choquerèrent autour de sa taille. Yuzur.

[01/06/2016 13:27:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro se détendit en reconnaissant son frère. C'était la première fois qu'ils se voyaient depuis son envoi au Mur. Niwan se tendit légèrement en voyant l'ombre apparaître. Il stoppa son mouvement de marche, glissant sa main dans un pan de sa cape. Cependant, son benjami' gardait un calme olympien.

- Yuzuru, calme-toi, souffla-t-il en se décalant un peu pour poser une simple main sur le bras de son compagnon de garde.

[01/06/2016 13:36:42] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru tourna doucement son regard vers Yuichiro, faisant glisser ses chaînes. Alors qu'il recula quelques peu, pour se plaçait comme a l'accoutumé derrière Yuichiro. Lui aussi aborder encore un regard certe sauvage, mais surtout dur. De nombreuse cicatrice, et bleu, ainsi que bandage un peu maladroit agrémenter toute sa personne. Ses cheveux était des plus court. Mais son apparence était aussi massif que son père.

[01/06/2016 13:41:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan les observa un peu, de loin. Yuzuru avait vraiment une ressemblance frappante avec leur père. Yuichiro attendit un peu et s'avança un peu en direction de son frère aîné.

- Ça fait longtemps, Niwan, commença le benjamin.
- Oui ... Oui, c'est vrai, répondit le jeune homme avec un petit rire nerveux, retirant sa main de sa cape en voyant que la menace éphémère était calmée. La vie au Mur se passe bien ?

Yuichiro eut un léger flottement. Puis haussa les épaules. Niwan inclina la tête. Son frère avait quelque peu changé. Moins frêle, moins incertain.

- La guerre te fatigue, remarqua le plus jeune. Tu es cerné.
- Hein ? Oh, oui, enfin, pas que la guerre ...

[01/06/2016 13:45:07] Meilyas or Zonbi Crazy: Yzuru n'avait pas vraiment l'ir plus interesser par Niwan. Bien qu'il le garder à l'œil. Mais il lacha bien vite, en voyant que Yuichiro ne crignait rien. Il se mit simplement a regarder l'agitation en bas du murs. Du coté, des autres membres de la gardes. Trop d'agitation.

[01/06/2016 13:51:32] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pas que la guerre ?
- Oui, hm ... Père est très fatigué ... Il semble un peu perdu, répondit Niwan avec un rire nerveux. Disons que j'ai des responsabilités plus vite que prévu.
- Père va mal ? s'inquiéta soudainement le benjamin.

Yuichiro avait peu de nouvelles. Avec la peur que les messages ne soient interceptés, les échanges étaient très rares.

[01/06/2016 13:55:57] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru releva aussitôt la tête en entendant le mot père, mais aussi en voyant l'air inquiet de Yuichiro, il posa tout de suite une mains sur son épaules. Alors qu'il mit ses deux doigts a coté de sa bouche, avant de les fermer deux fois.

[01/06/2016 14:02:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro tourna la tête vers Yuzuru, avant de hocher doucement la tête. Le benjamin tourna sa tête vers Niwan.

- Qu'est-ce qu'il lui arrive ?
- Difficile à dire ... Il commence à perdre un peu la mémoire, il se referme dans le passé, très longuement, répondit-il. Il est toujours sur la tombe de Mère. Quand je lui parle, ses propos sont ... plus des souvenirs du passé.

Yuichiro fixa son frère longuement, puis baissa la tête. C'était ... Il releva la tête.

- Pourquoi ... ?

Niwan inspira longuement. C'était beaucoup de choses à annoncer.

- Keyne a succombé à la peste, et Neoko et Yuuto ont disparu depuis le début de la guerre ... Père en a été beaucoup affecté.
- Nee et Yuu ? répéta-t-il. Disparus ? Comment ça ?

[01/06/2016 14:09:29] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru tira un peu lépaule de Yuichiro, alors qu'il se mit a monter le même endroit qu'il y a quatre ans. Où il avait vu. Et il se met aussitôt a faire les signe du pouce et du auriculaire bien écarté contrairement au austre doigts replié sur sa paume pour le Y, puis il fit le signe deux, puis deux ressert pour le double U, Il ferma le poing en mùettant le pousse entre le majeur et l'index, pour le T, puis desserra son poing de coté pour faire le O.

[01/06/2016 14:13:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro fut bien contraint de suivre Yuzuru. Il ne comprenait pas pourquoi il allait toujours là-haut, pourquoi il parlait toujours de famille. Le benjamin déglutit péniblement en le voyant épeler le prénom de Yuuto. Il jeta un coup d'oeil en contre-bas, dans un silence lourd. Niwan les suivit. Il inclina la tête.

- Yuichiro ?

Le benjamin releva la tête vers Yuzuru. Ce jour-là, il y a quatre ans, si Neoko et Yuuto avaient bien disparu, il les avait peut-être bien aperçu. Le jeune garçon se tourna vers Niwan.

- Yuichiro, qu'est-ce qu'il y a ?
- L'autre monde, répondit-il.
- Quoi, l'autre monde ?
- Ils sont dans l'autre monde ...

[01/06/2016 14:20:03] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru continua d'épeler un nouveau nom, le poing fermé avec le pouce entre le majeur et l'annuaire pour le N, poing fermé, le pouce juste sur la ligne des doigts, pour le E, le poing légèrement ouvert sur le coté pour le O, le signe deux avec le pouce entre le majeur et l'index, puis encore une fois le poing légèrement ouvert pour un O. il joigna ses deux poings (avec), puis le chiffre 4, puis il fil un L avec son index et son pouce les fermant prés de sa bouche, avant de faire comme si il les tirer (homme)

[01/06/2016 14:26:16] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro suivit les signes du regard. Niwan observait sans comprendre, attendant que le benjamin traduise. Le plus jeune le regarda.

- Qui d'autre a disparu avec eux ?
- Le prince héritier, son frère et le page d'Arika, répondit-il, surpris. Pourquoi ?
- Parce qu'ils devaient être avec Nee et Yuu. Yuzuru les a vu.
- Quand ça ? s'inquiéta soudainement Niwan.
- ... Il y a quatre ans. Lors d'une de nos premières rondes sur le Mur, répondit Yuichiro. Ils ont dû passer de l'autre côté ...

Niwan fixa son benjamin. Si leur soeur et leur frère étaient passés de l'autre côté, les chances de survie étaient minces. Et surtout, pourquoi l'autre côté ? Yuichiro observa son frère, puis Yuzuru. Il posa sa main près de son menton et l'avança pour le remercier. Si seulement il avait été un peu moins buté ...

- Il y a moins de passer de l'autre côté ? demanda aussitôt Niwan.
- Tu veux aller mourir avant la guerre ? répondit Yuichiro, bien que compréhensif.

[01/06/2016 14:30:30] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru avait un peu de mal a suivre, alors que les mots étranger influencer de plus en plus dans la conversation, il se focalisé sur YUichiro. Alors qu'il leva ses index celui plus haut il l'effleura en montant l'index le plus haut. (important) Inclinant la tête pour dire que c'était une question.

[01/06/2016 14:38:51] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro regarda Yuzuru. Comment dire ? Bien sûr que c'était important. Le jeune garçon épela les prénoms de Neoko et Yuuto avant qu'il ne décrive un cercle de ses deux doigts pour signifier la famille. C'était important, mais ...

[01/06/2016 14:42:26] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru inclina la tête, il ne connaissait pas ses deux personne, pourtant il était le frère de Yuichiro, il tourna son regard ver Niwan. Fronçant les sourcil:, comme si il essayit de se souvenir, mais il relcula tout de suite. un pas, puis deux fois, il avait comme une migraine. Et les grognement se fit entendre, comme des haltement de pnanique.

[01/06/2016 14:46:23] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro le regarda. Il cligna des yeux et s'approcha de Yuzuru, en le voyant reculer. Niwan resta droit, passant une main dans un pan de sa cape.

- Yuichiro ...

Le jeune garçon attrapa doucement Yuzuru par les épaules. Il fallait qu'il se calme.

- Yuzuru, calme-toi ... souffla-t-il en le voyant paniquer.

[01/06/2016 14:52:37] Meilyas or Zonbi Crazy: LEs noms revenaient dans la tête de Yuzuru, le regard vert, qui avait vu tant de fois derrière les barreau. Les yeux malade bleu, qui le souriait dans ses premier jour. le hurlement, et le gant du sang, qui avait fait mal a lui même il se frotta sur le coup la nuque. relevant son regard. Vers Yuichiro. les souvenirs remonter.

[01/06/2016 14:57:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro le regarda, sans comprendre. Il inclina la tête, d'un air interrogateur. Puis il tourna la tête vers Niwan en le voyant un peu tendu.

- Qu'est-ce qui lui arrive ? demanda l'aîné.
- Je ... Il ne va rien faire, ne t'en fais pas, Niwan, assura-t-il avant de tourner à nouveau son regard vers Yuzuru. Ça va ?

[01/06/2016 15:06:46 | Modifié (15:06:57)] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru tomba a genou dans un grincement de chaine. Alors qu'il hcoha la tête en essayant de respirer, il tira sur sa chaine au cou, par refelxe alors qu'il leva un peu son regard, relevant ses mains. il fit un mouvement de cercle de ses deux mains, ou l'index et le pouce étaint joint. (retrouver), il fit un cercle avec sin indexe (famille) avant de posait sa main sur celle de Yuichiro

[01/06/2016 15:09:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro le regarda un instant, en le voyant se calmer. Il inclina la tête.

- Retrouver la famille ? répéta-t-il d'une petite voix, puis tourna la tête vers Niwan.

Il comprenait un peu Yuzuru pour le coup. L'aîné haussa un sourcil.

- Qu'est-ce ... ?
- On va les retrouver, répondit-il.
- Quoi ?

[01/06/2016 15:11:20] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzur se releva sur le coup, en inclinant la tête vers Niwan. Il voulait l'autorisaton de cette missions

[01/06/2016 15:15:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Vous comptez aller au-delà du Mur ? C'est du suicide !
- C'est surtout notre travail, oui. On fait des expéditions au-delà du Mur, répondit Yuichiro.
- Certainement pas toi, rétorqua Niwan.
- Niwan, Nee et Yuu sont peut-être encore en vie !

L'aîné les regarda à tour de rôle. Il passa une main dans sa nuque, pestant un peu. Si ce n'était pas au-delà du mur, c'est à la guerre qu'il les envoyait. Il se mordit la lèvre inférieure.

- Juste vous deux ?

[01/06/2016 15:19:43] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru hocha doucement la tête.

[01/06/2016 15:22:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan inspira longuement, croisant les bras. Il hocha finalement la tête.

- D'accord ...

Yuichiro lui sourit finalement.

- Merci Niwan ...

[01/06/2016 15:25:55] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru se releva sur le coup, en regardant derrière lui. Il n'avait pas besoin de grand chose, il attendrais juste sur Yuichiro

[01/06/2016 15:34:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Enfin !

La voix de Yuuto résonna un peu dans la vallée, à la vue d'un village au loin. Le jeune garçon ne tenait plus, ils étaient enfin à L'Autre Côté. Bien qu'ils l'avaient quitté depuis quelques années, les lieux étaient reconnaissables. Neoko observa les alentours. Leur retour leur avait semblé bien plus rapide que l'aller. Elle était rassurée quelque peu de revoir une part partielle de civilisation.

[08/06/2016 12:44:07] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryu était entrain de tirer son cheval, alors qu'ils étaient tous complètement épuisé. Arika garder un œil sur Tobin. On lui avait retirer son cheval, alors que celui-ci avait essayer de le manger. Et il était toujours enchainé, a trainer la patte, derrières. Ryu avait proposer plus d'une fois de l'abandonner dans le coin.

- Heureusement qu'il y a aucun être vivant ici, dit-il bien fort pour Akira.

[08/06/2016 12:47:27] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira lança un mauvais regard à Ryu, puis jeta un coup d'oeil à Tobin. Il inspira longuement. Neoko se retourna avant de descendre de sa monture, préférant faire profil bas pour le coup. Yuuto, lui, soupira longuement.

- On peut juste rentrer, s'asseoir et dormir ? Et genre se disputer plus tard ? proposa le cadet de la sorcière.
- C'est ça, faisons ça, marmonna Akira.

[08/06/2016 12:56:40] Meilyas or Zonbi Crazy: Ryu se laissa glisser de son cheval. IL tourna autour de la demeure, avant de voir le cheval noir de Ray.

- BOn on est vraiment les seuls être vivantes. Je pense que je vais devoir vous accompagner bien plus longtemps, soupira Ryu.
- Pourquoi ?
- Votre sauveteur est mort. Certainement pas .. trancher ? En tout cas il doit être mort heureux.

Ryu prit les rênes du cheval, et celui de son propre cheval. Arika tourna son attention vers la troupe, le seul qui avait l'air positive c'étatit Yuuto.

- Ah, le zombie reste dehors, et loin des chevaux, et enfermer de préférence, fit Ryu.

[08/06/2016 13:07:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto descendit de son cheval, observant les alentours. C'était vraiment désert. Neoko tourna la tête vers le cheval noir. Elle espérait vraiment rentrer au plus vite. Tellement proche et tellement loin, en même temps. La brunette soupira longuement, attrapant les rênes de son cheval. Akira regarda Ryu.

- Je ne vais pas l'enchaîner comme un chien, en plus, marmonna-t-il.

Yuuto se tourna vers sa soeur, inclinant la tête. La brunette cligna des yeux et lui sourit.

- Va te reposer, Yuu, je m'occupe de ton cheval, proposa-t-elle.
- Tu es sûre ?
- Mais oui, va, va

[08/06/2016 13:16:21] Meilyas or Zonbi Crazy: - C'est ça ou je le brûle, sourit Ryu en attachant les chevaux.

Tobin tourna son regard vitreux vers Akira, puis vers Ryu. Il était au bout de sa vie, et il était sur de sauter sur tout et n'importe quoi.

- Raison, il... a raison...
- Est ce qu'il au moins encore du gibier ? demanda Arika

[08/06/2016 13:21:32] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira regarda Tobin, tirant un coup sur les chaînes, en signe de mécontentement. Il n'était pas d'accord.

- D'accord, d'accord, je m'en occupe, pas besoin de menacer, râla-t-il.

Yuuto haussa les épaules, avant de réfléchir un peu.

- Non, dans mon souvenir, on avait plus grand-chose ...
- Il faudrait retourner chasser, répondit Neoko.

[08/06/2016 13:35:03] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin grogna sur le coup par reflexe. Mais vu sa condition il était obligé. Akira comprenait un jour. enfin si il pourrait encore voir ce jour. Alors qu'il suivit Akira.

- hum.. Je vais aller chasser, pour que Tobin est un truc a manger, hum .. quelques minute ? Genre trente minute et je serais du retour, fit Arika en prenant son épée.

[08/06/2016 13:40:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira était simplement aveuglé. Vraiment aveuglé. Il ne dit rien et guida simplement Tobin pour ... l'enfermer, malheureusement. Neoko tourna la tête vers Arika.

- Tu veux un coup de main ? proposa-t-elle.
- Tu ne veux pas te reposer, Nee ?
- Non, non, ça va aller, assura-t-elle en riant.

[08/06/2016 13:46:05] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika tourna son regard vers son frére. En soupirant.

- Oui, allons y, ne t'inquiete pas Yuu, je te ramène ta sœur en un morceau.

Tobin tourna son regard vers le dos de Akira.

- Akira ..

[08/06/2016 13:49:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto haussa les épaules. Il les regarda et leur sourit.

- Pas de problème, c'était juste pour être sûr ...
- C'est ça, va te reposer, insista la jeune fille en rejoignant Arika.

Akira cligna la yeux et se retourna, haussant un sourcil.

- Oui ?

[08/06/2016 14:03:56] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika sourit a peine alors qu'il se mit en route avec un pas bpas vraiment de plus joyeux et il se mit a soupirer doucement. encore et encore, marchant entre les arbres.

Tobin s'arrêta.

- Tu sais de quoi ... je vais parler... Alors.. Alors.. arrête, vit la voix de mort de celui-ci

[08/06/2016 14:05:55] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le suivit en regardant les alentours. Elle se rapprocha un peu, inclinant la tête.

- Ça ne va pas ? souffla-t-elle.

Akira se stoppa et se retourna, en le regardant. Il inspira longuement.

- Je t'écoute ...

[08/06/2016 14:09:48] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu vrois vraiment que .. Enfin Tobin, sa condition.

Tobin Tira sur sa chaine, ou il avait poser ses mains menotter.

- Je ne pourrai.. je ne pourrais pas rentrer

[08/06/2016 14:15:03] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oh ... Hm, oui, non ... Enfin ... Tobin ne pourra pas passer de l'autre côté du Mur, répondit-elle en baissant les yeux.

Akira le fixa un long moment, sans rien dire. Avant d'inspirer longuement.

- Tu ne vas pas rester ici ... Si ?

[13/06/2016 19:24:10] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu as aussi ressentit ? Il fait partie de l'Autre coté.., soupira Arika. Ca va faire bizarre, on revient encore en plus petit groupe.

Tobin hocha la tête.

- Je suis mort.. Akira. Mort. J'ai.; j'air rien a faire avec vous.

[13/06/2016 19:35:35] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko posa une main sur le bras d'Arika avec un air compatissant. Elle savait bien l'amitié que portait le prince héritier à son page. La jeune fille soupira doucement.

- Je suis désolée ... Ryu m'avait pourtant prévenu ...

Akira le fixa un long moment. Il baissa les yeux.

- Je refuse.

[13/06/2016 21:33:37] Meilyas or Zonbi Crazy: - Dans les deux cas on aurait du le laisser la, fit Arika en posant une main sur celle de Neoko. Mais j'ai peur ...

Tobin eut un petit rire rauque.

- T'as beau être un prince, du plus grand roi de tout les temps, tu peux pas décider à ma place. Je dois rester ici, point. Ca changera pas grand chose, hein.

[13/06/2016 21:36:24] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Peur ? Donc tu peux aussi avoir peur ? taquina-t-elle pour essayer de lui tirer un sourire.

Akira releva les yeux vers Tobin. Il se mordit la lèvre inférieure.

- Je ne veux pas te laisser ...

[13/06/2016 22:01:18] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika eut un leger rire un peu forcé sur le coup.

- Aki.. Il risque de ..

Tobin inclina la tête comme une poupée. Avec un sourire hyprocrite.

- Et ? Tu comptes rester avec un cannibale ? ahaha, tu n'es qu'un prince, tu connais rien de ce monde. Retourne avec ta famille, tu n'as rien a faire ici.

[13/06/2016 22:08:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le regarda avec un faible sourire. Elle exerça une faible pression sur le bras d'Arika. Elle comprenait son point de vue, elle comprenait celui d'Akira ... Lentement, elle sourit au pri ce héritier.

- Je sais ... Mais je suis sûre qu'il est conscient de ce qu'il fait, tout de même ...

Akira fronça doucement les sourcils en le regardant.

- Tu ne viens pas d'ici non plus. Toi non plus, tu ne peux pas me forcer à repartir. Il faudra bien quelqu'un pour te surveiller ... De toute manière, si tu restes, il est hors de question que je reparte !

[13/06/2016 22:29:44] Meilyas or Zonbi Crazy: - Ca serait pas la première fois qu'on .. sera séparer.. C'est étrange, confia Arika en regardant la jeune fille.

- R4aaah ! T'es vraiment bordé, tu veux te faire dévorer c'est çà ? Autant lacher la chaine,q ue je te bouffe tout de suite. Je suis d'ici maintenant ! J'ai plus de poul, plus de sang qui circule, même pas de cœur qui bats. Je suis devenue un Cadavre. Un CA-DA-VRE,, qu'est ce que tu comprends pas sérieux !
[13/06/2016 22:38:02] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le regarda avec un petit air encourageant. Elle eut un petit sourire.

- Je comprends ... J'ai eu la même sensation lorsque j'ai dû partir dans le Sud alors que mon frère Keyne se mariait. Enfin ... Ce n'est pas la même chose, ni le même contexte ... Mais je comprends.

- Et qu'est-ce que tu veux que je te réponde ? Merde, je t'aime, j'ai pas envie de t'abandonner ! répliqua Akira sur le coup.

[13/06/2016 22:45:41] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika sourit, avant de couper le lien visuelle.

- Allons chasser avant que je découvre un Tobin complètement zombifier ? Ahaha

Tobin eut un blanc, il tiltuba en arrière. Il comprenait vraiment plus rien...

- Hein ? Mais comm- ?

[13/06/2016 22:54:15] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko retira doucement sa main du bras d'Arika, hochant doucement la tête. Elle croisa ses mains dans son dos.

- Ne t'en fais pas. Ça va aller, assura-t-elle en se remettant en marche.

Akira le regarda. Ça y est, la machine était lancée.

- Je m'inquiète parce que je t'aime, voilà tout ! Si j'ai demandé à Neoko cette ultime faveur c'est parce que je n'aurais jamais supporté ça ! lança-t-il en inspirant longuement avec un maigre sourire triste. Mais bon, c'est pas comme si c'était très important puisque tu ne l'as jamais vu ...

[14/06/2016 14:27:26 | Modifié (14:31:03)] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika se tourna vers la forêt.

- Vivement qu'on est enfin le droit de a un buffet, bien que le gibier va me manquer.

Il s'accroupit pour essayer de chercher des empreintes dans la neige.

- Mais ! Je suis mort ! Et puis .. Tu sais très bien comment je suis, comme tu as pu, sérieux ! Raaah !

Le zombie tomba a genou.

- Mort, mort, mort, mort, fit-il en passant ses mains sur son visage. C'est finit, point finale.

[14/06/2016 14:40:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oui ... Mais j'ai une petite appréhension tout de même, à rentrer, confia Neoko en regardant les alentours.

La brunette laissa à Arika le soin de trouver une piste. Elle guettait les arbres, un arc à la main, des fois qu'un oiseau ne se décide à bouger.

Akira eut un rire jaune. Il ne savait comment expliquer le fait qu'il ait pu tomber amoureux de Tobin. Il s'en fichait même de savoir la raison.

- Pourtant tu es bien animé, là ...

[14/06/2016 15:13:32] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu veux pas rentrer ?, demanda Arika en avancaçant dans la neige.

- Animer ? Certe.. Mais je peux me retourner contre toi a tout moment, te bouffer, sans en prendre concience et le lendemain me reveiller avec ton sang sur mes mains. CV'est pas être vivant ça.., fit Tobin complètement perdu regardant ses mains enchainer.

[14/06/2016 15:18:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Si, si ! Bien sûr que je veux rentrer mais ... Ça fait cinq ans et ... tant de choses ont dû changer, ça me fait un peu peur.

Neoko avança à sa suite avec un petit rire.

- Dire que j'étais simplement censée rentrer dans le Nord et me marier. On en est bien loin, commenta-t-elle.

Akira le regarda et laissa simplement tomber ses épaules. Il ne pouvait rien faire de plus.

- Tu peux toujours te contrôler ... Je suis sûr qu'il doit bien y avoir un moyen !

[14/06/2016 15:40:45 | Modifié (15:41:21)] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je suppose que beaucoup de chose vont changer, surtout avec tout nouveau statu, tu .. enfin tu pourras faire ce que tu veux, toi qui était réticente au mariage non ? Oh .. Je crois qu'il y a un petit groupe de sanglier.

Tobin eut un rire ingrat saccader.

- A part me donner la mort et encore je suis trop trouillard pour me suicider, je vois pas trop.

[14/06/2016 15:53:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le regarda avec un maigre sourire.

- Oui, enfin, les avis changent, tu sais. Je ne suis plus aussi fermée à cette idée, avoua-t-elle avant de baisser la tête. Ah oui ? Par où ?

Akira le regarda.

- Tu vivras et je resterai avec toi. Point.

[14/06/2016 16:09:58 | Modifié (16:10:22)] Meilyas or Zonbi Crazy: - Oh tu as quelqu'un enfin ..., fit la voix d'Arika qui pointait la direction. Par là, on devrait le prendre en revers je vais le rabattre vers toi, qu'est ce que tu en pense ?

- Tu n'as pas peur ?, demanda Tobin en relevant son regard rouge.

[14/06/2016 16:20:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Hm, j'ai bien une petite idée, avoua-t-elle avant de le regarder en prenant une flèche en souriant. Je te fais confiance, ça me semble être un bon plan !

Akira le regarda. Il se rapprocha et posa sa main sur le poignet du garçon.

- Tobin. Si ça ne te tenait qu'à moi, tu n'aurais pas de chaînes.

[14/06/2016 16:23:27] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika eut un petit air triste, mais il disparu assez vite derrière les montagnes de neiges. Avant qu'on entend le cris strident du sanglier qui charger.

- Je peux t'attaquer... , fit le zombie en regardant le garçon complètement perdue

[14/06/2016 17:00:46] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se tint prête, bandant son arc. Elle se tenait prête, attendant de voir le sanglier arriver. Elle attendit ... Dix mètres ... Cinq mètres ... Trois ... Un ... Elle décocha sa flèche au dernier moment pour être sûre de bien l'asséner mais dut vaciller sur le côté pour se sauver d'un risque de blessures certaines.

- Et moi je te fais confiance, Tobin.

[14/06/2016 17:15:07] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika retourna sur ses pas bien plus vite, alors qu'il voyait le sanglier fonçait droit sur Neoko, et celle-ci faire des roulé boulé bien plus loinµ. Il se placa devant pour arreter sa chute, ais glissa bien évidement en arrière ne pensant pas que celle-ci serait aussi violente.

- Et bien tu as de la force mine de rien, rit-il. Ca va ?

Tobin regarda ses chaines.

- Vraiment ?

[14/06/2016 17:19:47] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko lâcha son arc, s'aggripant aussitôt à Arika dans la panique de la chute, lui tombant dessus en soulevant un long nuage de poudreuse. La jeune fille eut un petit rire en se redressant à peine, secouant sa tête.

- Je crois. Désolée, je ne suis pas d'une très grande délicatesse, confia-t-elle avant de le regarder, remarquant leur proximité pour le coup.

La jeune fille sentit un léger flottement, en regardant le jeune homme, alors que son rire mourait doucement dans le silence de l'endroit,

Akira soupira et se saisit des chaînes avant de bidouiller jusqu'à ce qu'on entende un petit clac du prix de la liberté, laissant retomber les chaînes par-terre.

- Je t'ai toujours fait confiance. Ce n'est pas prêt de changer.

[14/06/2016 17:33:35] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika devenait subitement nerveux en voyant qu'il y avait pas un seul bruit, juste deux être vivants qui se regarder droit dans les yeux

- Neoko ... ?

Une fois que les chaines furent tomber dans la neige, il ne fallut pas longtemps pour que Tobin saute sur Akira le plaquant au sol, en tenant fermant ses poignets alors qu'il était audessus de lui. Ses dent était devenue des canine, ses yeux rouge. On voyait ses veines a travers cette peau grisatre.

[14/06/2016 17:50:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le fixa un petit moment, sans rien dire. Elle prit appui sur une main tandis que l'autre, elle posa sa main sur la joue d'Arika. Elle se pencha un peu vers lui, s'arrêtant à mi-chemin, comme si elle voulait se raviser, avant de finalement poser ses lèvres sur celles du prince héritier.

Akira eut une petite grimace au contact du sol. Il leva les yeux vers Tobin. Il le fixa longuement. Il avait confiance. Il devait avoir confiance.

- Tobin ... Tu peux y arriver, souffla-t-il.

[14/06/2016 20:07:56] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika ne comprit pas trop ce qui se passait. Il avait été comme aspirer dans le siris légèrement voilacé de la jeune fille avant de sentir un petit contacte humide sur ses lèvres. Il ne lui fallu peu avant t'entourer la fine taille de la jeune fille dans ses bras alors qu'il répondit a son baiser, timidement avant que celle-ci deviant un peu plus passionné. Comme si il avait été retenu depuis bien longtemps.

Tobin regardait Akira, mais sa conscience était comme disaparru lorsque sa tête plongea vers la nuque mais s'arreta net, c'était qu'un souffle chaud qui effleura la gorge du garçon.

- Comment tu ne peux pas avoir peur de moi ..., dit-il dans un chuchotement il avait comme un gout salé, comme si aller pleurer

[14/06/2016 20:14:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko ferma doucement ses yeux pour approfondir timidement mais aussi tendrement le baiser. Elle avait pris du temps à s'en rendre compte mais il avait toujours été quelque part présent, cet amour qui parvenait maintenant au grand jour. Elle rompit doucement le baiser en se redressant un peu, se mordant la lèvre inférieure, en regardant le jeune homme dont elle caressa la joue du pouce.

Akira retint un peu son souffle mais il ne tremblait pas. Il eut un vague sourire, un peu amer, en regardant le ciel avant de rire.

- Peut-être parce que j'ai vu pire jusqu'à présent ? Ou que je suis totalement inconscient ? J'en sais rien ... J'ai juste envie de croire en toi, répondit-il.

[14/06/2016 21:19:42] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika était presque déçut que le baiser s'arrête il y avait comme une petite tension. Il ne manqua pas de se redressait pour embrasser la jeune fille passant sa main dans ses cheveux alors qu'il la serra avec un peu plus de volonté contre lui roulant légèrement sur le coté.

- Ou complètement stupide, rit le zombie dans la nuque du garçon. C'est pas moi qui fera le premier pas je te préviens, susurra-t-il a l'oreil du blond

[14/06/2016 21:24:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko passa sa seconde main sur la joue d'Arika pour les caresser tout en approfondissant le nouveau baiser, se serrant tout contre lui. Elle sentait quelque chose qui brûlait d'un coup en elle. Puis elle passa ses deux bras autour du cou du blond pour resserrer à nouveau leur étreinte.

Akira eut un petit rire tandis qu'il baissa ses yeux vers Tobin avec un petit sourire.

- Dans ce cas, il faudra penser à me libérer, répondit-il sur le même ton.

[14/06/2016 21:47:00 | Modifié (21:48:40)] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika ne tarda pas à décrocher la Cape de fourrure de la jeune fille qui tomba dans la neige, leur offrant un petit matela, alors qu'il décrochait la sienne. Passant sa main le long de la taille de la jeune fille, le lot de sa hanches.

Tobin eut comme un sourire amer, plein de provocation alors qu'il entre mela ses doigts froid a ceux chaud du garçon. Alors qu'il redressa la tête et se fut qu'un court instant pour que celui-ci embrasse le prince sans une once de délicatesse

[14/06/2016 21:53:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se laissa rouler sur le matela improvisé, se serrant contre lui, passant une main dans ses cheveux pour l'y ancrer en approfondissant ce baiser.

Akira ferma ses yeux, serrant ses doigts dans ceux de Tobin et répondit aussitôt au baiser avec une fougue contenue jusqu'à présent qui parvenait enfin à se manifester.

[14/06/2016 22:57:16] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika passa sa main sur corset de la jeune fille, défilant quelque fille pour laisser passer sa main sur la chair frisonnante de la jeune fille pour la passer sur sa chanche et descendre doucement. le soufle du garçon accéléra de plus en plus.

Tobin continua le baiser, c'était tout nouveau pour lui, il ressentait pas la même chose ... La chaleur le rendait encore plus exiter. Il lacha vite la bouche de Akira, pour dévorait de baiser le coup de Akira, arrachant l'attache de la cape.

Ryu était entrain de regarder ar la fenetre avec sa tasse de thé.

[14/06/2016 23:04:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko fit glisser ses mains le long du dos du jeune homme serrant le vêtement sous ses doigts, avant de les faire glisser sur le devant pour défaire lentement les lanières de cuir, sentant que la chaleur augmentait progressivement. La jeune fille frissonna sous le contact de la peau d'Arika sur la sienne.

Akira délia lentement ses mains de celles de Tobin pour venir prendre d'assaut la chevelure de Tobin, basculant sa tête légèrement en arrière pour découvrir entièrement son cou, se mordant un peu la lèvre sous le contact froid et pourtant ardent du jeune homme.

Yuuto revenait des boxes des chevaux. Il haussa légèrement un sourcil.

- Tiens ? Ils ne sont toujours pas revenus ?

[15/06/2016 12:13:15] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika pressa tendrement la cuisse de la jeune fille avant de faire quelque peu descendre le pantalon de soie. Il interrompi le baiser, pour venir embrasser le cou de celle-ci.

Les baisers ressembleitn vraiment a des morsure, comme si le garçon essayer de se contrôler le plus possible, sa respiration était bien plus rauque, plus soutenu. Il tira sur le haut, le faisant ceder sous son acces d'énergie.

Ryu tranquillement installer sur sa chaise à bascule.

- Ils ne sont pas près de revenir si tu veux mon avis

[15/06/2016 12:19:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko continua de défaire les lanières, dévoilant son cou au jeune homme en basculant légèrement la tête en arrière, les lèvres légèrement entrouvertes, laissant échapper son souffle chaud dans l'air alors que ses joues prenaient une couleur plus vive.

Akira se mordit un peu plus la lèvre en redressant un peu sa tête pour venir mordiller l'oreille du jeune homme, laissant sa respiration plus importante venir chatouiller également.

Yuuto haussa un sourcil, d'un air perdu.

- Hein ?

[15/06/2016 12:52:16] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika sentit le contacte de Neoko encore plus proche de lui. L'adréaline maintenait tout la chaleur. Alors qu'il baissa d'avantage le bas de la jeune fille caressant a peine so intimité alors que son propre sexe était bien dure.

Tobin mordit sur le coup de la petit mordure d'Akira. Le blessant magrés lui, il retira sa tête du coup de celui ci alors qu'il serrer les poing pour essayerde se maitriser, il sentait le poul du garçon, la circula du sang juste en dessous de lui. Et le fait qu'il avait arraché le haut de celui-ci, il voyiait la peau blanche, frisonnait a cause de l'exitation, ou le froid.

- Tu es aveugle, ou ...q uoi tu n'as peut être pas un âme sœur, tu dois pas faire le lieux. Mais ... Si tu veux aller les chercher sache que ton éducation va monter d'un niveau, fit Ryu en buvant son thé

[15/06/2016 13:02:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se serra contre le jeune homme, frissonnant à cette caresse pourtant survolée et passa une main le long du torse d'Arika.

Akira laissa échapper une petite exclamation sur le coup, mais sa respiration se fit plus accélérée comme plus excitée, plutôt qu'apeurée. Il frissonna un peu en attrapant le haut du jeune homme.

Yuuto le regarda, en haussant un sourcil d'un perdu. Bizarrement il avait pas envie de s'y aventurer.

[15/06/2016 13:59:50] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika n'était pas la personne la plus romantique dans ce genre d'endroit, il ne fallut peu tpour il la relache un peu pour déboutonner son propre bas.

Tobin serrait vraiement les dents alors qu'il ferma les yeux pour essayer de trouver un semblant de calme pour tirer sur la boucle de celui-ci dénouant le simple tissus qui le séparer d el'intimité du garçon. Il se força a faire le plus délicatement possible alors qu'il faisait des baisers papillons avec un peu de mordant par moment.

- Va te reposer, va, fit Ryu

[15/06/2016 14:05:49] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se redressa lentement pour venir mordiller le cou du jeune homme pendant ce laps de temps alors qu'elle continuait de caresser le torse d'Arika.

Akira le laisse faire alors qu'il tira sur le haut du jeune homme pour l'enlever laissant échapper quelques exclamations rauques sous les baisers, sentant l'excitation qui se diluait dans tous les membres de son être.

Yuuto haussa les épaules, hochant la tête en remontant l'étage pour se laisser tomber sur une couche, éreinté.

[15/06/2016 14:27:27] Meilyas or Zonbi Crazy: Il profita de ce leger moment de taquinerie, pour vnir toutt doucement glisser son membre avec la plus grande délicatesse qu'il pouvait dans celui-ci de la jeune fille.

Tobin ne mit point longtemps a se retrouver simplement torse nue. Il avait encore les traces de la morsure à sa clavicule, ainsi que la brulure de la peau du mort tout autour de son torse, ainsi que les griffures. Il avait du mal a croire ce qu'il était entrain de se passer. Il se sentait vivant dans ce moment, alors qu'il délait douceles lanière du pantalon.

- Je suppose que je vais devoirmonter la garde un moment .., soupira Ryu

[15/06/2016 14:30:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko ne put s'empêcher de grimacer légèrement à cette entrée. C'était tout nouveau, c'était étrange et ... agréable pourtant, alors qu'elle sentait une douce chaleur dans son bas ventre, se serrant contre le jeune homme.

Akira passa ses mains chaudes sur le torse du jeune homme, sentant le relief changeant sous ses doigts, redessinant quelques griffures, alors qu'il sentait l'excitation montait encore et encore, si bien qu'il ne sentait presque plus le froid ambiant à cette instant.

[15/06/2016 14:50:26] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika cala sa tête dans le coup de l a jeune femme alors qu'il commencer les va et viens avec son souffle chaud.

Tobin se laissa faire alors que ses muscles se bandaient sous la caresse alors qu'il dénoua sa propre ceinture, avant de se penchait vers Akira commençant a l'embrasser avant de relevait la jambe de celui-ci pour commencer a se glisser en lui.

[15/06/2016 14:53:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko entoura le cou du jeune homme par ses bras pour accompagner le mouvement du jeune homme alors qu'elle commençait à gémir lentement de plaisir en se serrant contre lui.

Akira se cabra légèrement sous la pénétration en sentant son corps répondre doucement pour se mettre à onduler quelque peu sous le coup, lâchant une exclamation rauque de désir et de plaisir.

[15/06/2016 15:16:28] Meilyas or Zonbi Crazy: Les deux couples étaient prit dans leur plus fort plaisir, mais le froid lesrattrapa bien vite, lorsque tout se finit. Arika avait même aider Neoko a tout remettre légéerement rougit, mais il était vraiment heureux pas d'avoir simplement fait, mais surtout que tout soit réciproque. Tobin avait eut un peu plus de mal, il regarda Akira se rhabiller avec ses habiller a lui puisque il avait littéralement déchirer celui du prince.

- Désoler ... T'aurais ddu m'attacher, je le savais, ca va faire louche ...

Arika te nait la main de Noeko alors que de l'autre il tirer la corde avec le quel il avait attaché le sanglier. ou il avait boucher le trou avec de la neige pour pas appater la charogne

[15/06/2016 15:21:09] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira remit sa cape après s'être rhabillé assez humblement. Il tourna son regard vers Tobin, puis secoua doucement la tête.

- Ne dis pas ça. Ils ne verront rien, j'ai ma cape. Et puis s'ils posent des questions, je les enverrai bouler, point, répondit-il avec un maigre sourire. Mais tu vois, tu y es parvenu, tout de même ... C'est encourageant ...

Neoko souriait avec le coeur léger en serrant la main d'Arika dans la sienne, tout en regagnant leur abri. Elle était contente, elle avait moins d'appréhension. Pour le coup, elle avait été détendue par ce petit moment d'intimité avec celui qu'elle aimait.

[15/06/2016 15:44:04] Meilyas or Zonbi Crazy: - Mouais ... Regarde moi les traces que t'as .. Raaaaah, c'est trop chiant, j'ai vraiment les crocs... Hum ..

Il s'arrêta net, alors qu'il voyant au loin Arika et Neoko, et surtout le sanglier encore chaud trainer derrière eux.

- Vraiment faim ...

[15/06/2016 15:49:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira eut un maigre sourire, remettant sa cape en place, puis il tourna la tête en voyant le couple revenir. Il eut un petit ricanement.

- Te voilà béni, tu vas pouvoir manger à souhait, là, commenta Akira.

Neoko tourna la tête en voyant Akira et Tobin qui n'était plus enchaîné. Elle tira doucement sur le bras d'Arika pour les désigner.

[15/06/2016 16:16:33] Meilyas or Zonbi Crazy: - Remets moi la chaine par contre, le temps que je suis encore lucide.

Arika tourna le regard en sentant Neoko le tirer. Il vit son frére avec la tenue de Tobin, il se douait un peu mais ... Il allait s'arrêta la. Il embrassa le front de Neoko. Avant de la quitter en tirant le sanglier.

- Désoler du temps, il y a vriament rien aux alentours,fit-il
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 22:21

[15/06/2016 16:22:07] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira hocha doucement la tête en récupérant la chaîne pour la repasser afin d'entraver à nouveau la maigre liberté de Tobin en s'excusant à voix basse avant de se redresser pour regarder Arika. Il hocha doucement la tête.

- Tu as fait de ton mieux, au moins, commenta Akira.

Neoko regarda Arika s'éloigner puis rejoignit l'abri en souriant un peu. Elle entra dedans, regardant Ryu, cherchant Yuuto des yeux.

- Yuu est allé se reposer ?

[15/06/2016 16:53:29] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin ne mit pas longtemps sur le coup a tirer sur sa chaine en voyant le giber. Arika par reflexe, recula aussit^ot en portant sa main sur sa garde. Ryu releva le regard vers la jeune sorcière.

- Et tu veux qu'il fasse quoi ? Parfaire son savoirs sexuelle.

[15/06/2016 16:56:20] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira tenait la chaîne pour éviter un massacre. Il leva les yeux vers son frère en secouant doucement la tête.

- Tout va bien, laisse juste le gibier et éloigne-toi, conseilla le blanc.

Neoko regarda Ryu et eut un air perplexe, bien que ses joues se tintèrent de rose alors qu'elle regarda ailleurs.

- Bien entendu, bien entendu ...

[15/06/2016 17:21:43] Meilyas or Zonbi Crazy: - Désolé, on t'attend..

Arika s'éloigna vite a grand emjambé. Tobin tira bien plus sur les chaines, le cadavre avait reprit le dessus bien vite. Arika rejoignit Ryu qui était entrain de tirer les rideau, et d'éteindre le feu. Il monta sans se posait de question

[15/06/2016 17:23:31] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira hocha la tête. Il se débrouillerait. Il allait bien devoir le faire s'il voulait tenir parole à ce qu'il avait dit à Tobin. Neoko était assise sur une des couches, en regardant son frère qui dormait avec un maigre sourire. Bientôt, ils rentreraient. Bientôt, ils reverraient tout le monde ...

[15/06/2016 18:00:43] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin ne manqua pas de se jeter sur le sanglier, il n'avait plus rien d'humain à ce moment là. La nuit fut des plus courtes. Alors que le boucan monstre se fit entendre entre le grognement et les coup d'épée. Arika se reveilla en premier sautant aussitôt pour attrpaer son épée. C'était dehors, on voyait trois ombres se battre. Dont l'une était celle de Tobin mais les deux autres.

- Je crois qu'on a de la visite, fit Ryu.

[15/06/2016 18:04:57] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko se redressa en sursaut en entendant les bruits. Yuuto eut plus de mal, mais en entendant les coups d'épée, il se tendit. Akira se redressa, attrapant son arme. Une fois dehors, le petit combat les laissa perplexe sur ceux qu'ils devaient aider.

- Je croyais qu'il n'y avait personne dans les alentours ! fit Yuuto en regardant Ryu. Ce sont des ombres humaines pourtant !
- On doit faire quelque chose ! ajouta Neoko.
- On va pas s'en prendre à Tobin, non plus ! objecta Akira.

Yuichiro était plus en retrait par rapport à Yuzuru, encore secoué. Il n'aurait pas cru que l'homme se jetterait sur lui. Neoko se tourna vers les autres.

- On avisera ! fit-elle en se mettant à courir vers le combat.

[15/06/2016 20:39:13] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika était le premier a sortir. Alors que Tobin avait sa chaîne qui claquait dans le vent. Finalement la chaine avait céder, ou Ryu soupçnnait surtout qu'Akira n'avait pas eut le courage de l'attacher. Il en reparlait plus tard. Pour l'instant c'était plus le gars qui dépassait bien les deux mettre qui l'embêtait. Il bougeait comme un félin, et avait une rapidité semblable à un leopard des neiges. Comme si il n'était pas humain.

- C'est quoi ça ce géant ..., grinça-t-il

Arika se jeta aussitôt dans la meler en bloquant l'épée lourde du colosse, mais il s'enfonça très vite dans la neige. Il y avait trop de différence de force. Ses bras lui faisait vraiment mal.

Yuzuru n'avait qu'un instint protégé Yuichiri. Alors qu'il abbatit son épée. Il manié une épée large a deux mains, avec une seul, et allait assaillait un coup à son opposant le balançant plus loin, alors qu'un autre lui sauta dessus. Lui n'était plus humain. Il le sentait.

[15/06/2016 20:46:01] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko et Yuuto échangèrent un regard perdu. La brunette pouvait essayer d'utiliser ses pouvoirs mais elle risquait de prendre d'autres personnes avec elle. La jeune fille dégaina son arc, en surveillant le combat. Elle se tourna vers Akira.

- AKIRA, LA CHAÎNE !

Le blanc la regarda et se mit à courir vers mêlée. Il devait aggriper la chaîne pour essayer d'au moins immobiliser Tobin pour limiter la casse. Yuuto, quant à lui, se mit à courir pour essayer de porter un soutien à Arika.


Yuichiro se raidit en voyant que d'autres personnes venaient. Il aggripa son épée et la dégaina, se mettant en garde. Il le sentait mal, surtout en voyant les autres assaillants. Ils étaient bien trop nombreux.

[15/06/2016 21:17:28] Meilyas or Zonbi Crazy: Tobin sentit l'étreinte de la chaine le cloué dans la neige. Il tirait sur celle-ci bien spure. Ryu donna un coup de main à Akira.

- Je te l'avais dis de l'attacher !, chracha-Til en clouant Tobin au sol.

Tobin avait les yeux complètement rouge, les crocs retrousser, et il n'avait que son patalon en guise de pantalon. Arika sentit quelque chose le tiré avant de le balancer plus loin. Dans la direction de Neoko. Roulant boulant dans la neige.

Yuzuru regarda la nouvelle ombre qui arrivait sur eux. Proteger Yuichiro c'est tout ce qui devait faire. Il leva sa lourde épée, prêt l'abattre sur le microbe qui approcha. Mais il s'arrêta net. Ses regard avaient croisé celui qui l'attaquait. Mais tout s'arrêta net.

[15/06/2016 21:25:22] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira tira sur la chaîne pour maintenir Tobin. Il leva la tête vers Ryu, en fronçant les sourcils.

- Tu crois vraiment que c'est le moment ? râla-t-il.

Neoko se rapprocha d'Arika, pour vérifier rapidement qu'il n'avait rien de grave. Elle attrapa une flèche et la banda, en direction des deux autres ombres. Du moins la plus aggressive. Elle ne pouvait pas tirer tout de suite, vu que Yuuto venait de s'élancer. Le brun leva son épée pour se protéger et ... rien. Lorsqu'il croisa le regard de son adversaire, il stoppa son mouvement, sans comprendre. C'était de l'instinct pour le coup. Il s'arrêta. Le brunette fronça les sourcils en voyant que le combat venait de s'arrêter comme si le temps s'était également stoppé.

- Qu'est-ce qu'il se passe ... ?

[15/06/2016 21:45:22] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika plissa les yeux alors qu'il entendait Ryu ralait encore et encore. Il regarda Neoko.

- Ce n'est pas l'uniforme de la garde de l'ombre ?, fit Arika.

Le geant recula doucement, alors qu'il laissa son bras tomber sur le sol enneiger alors qu'il recula vers Yuichiro, en reprenant ses mauvaises habitude de se recropillé sur lui-même. En marmonna un Yuu, tout le temps. Mais c'est comme si c'était un mot maudit.

Ryu tourna son regard ...

- Un mort né.. Qu'est ce qu'il fiche ici, marmonna-t-il

[15/06/2016 21:51:33] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko en fit de même. Qu'est-ce que des gardes faisaient par-ici ?

- Pourquoi ils auraient envoyé des gardes ? marmonna la jeune fille en baissant son arme avant de baisser les yeux vers Arika. Tu n'as rien au moins ?

Yuuto avait le souffle coupé. Instinctivement il posa sa main sur sa nuque, en baissant son arme, fixant le géant face à lui, avec un vague souvenir familier. Yuichiro retint son souffle en voyant Yuzuru réagir ainsi. Vu que le combat s'était stoppé, il lâcha son arme pour venir s'accroupir face à lui, en l'attrapant par les épaules.

- Yuzuru, Yuzuru, calme-toi, souffla le jeune homme pour essayer de le calmer de ses vieux démons.

Yuichiro se retourna en jetant un regard mauvais à celui qui avait mis son compagnon dans un tel état ... avant d'écarquiller les yeux. L'opposant en fit de même.

- Yuu ... to ?
- Yuichi ... ?

[15/06/2016 22:15:51] Meilyas or Zonbi Crazy: - Oh non, je crois juste que j'ai l'épaule déboiter, assura l'héritier.

Alors que Ryu laissa Akira se démerder avec le Zombie qui commençait a peine à ce calmer. Alors qu'il croisa les bras. Il regardait les deux garçons plus loins.

- Tout la famille est là, tu dois être content, bien que ça doit annoncer une mauvaise nouvelle, fit-il.
- Une mauvaise nouvelle.
- Deux jeune garçon au dela du mur, c'est jamais bon .. moralement, sous entend-il.

Arika se releva en grimaçant un peu.

Yuzuru lui était contre Yuichiro et ne bougea pas, restant derrière lui. En s'était accroupit comme a sa vieille habitude.

[15/06/2016 22:22:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko regarda les deux garçons. Elle entrouvrit les lèvres, en lâchant son arme. C'était ... Yuichiro ? La jeune fille cligna des yeux et se tourna vers Ryu, comme si elle venait de se réveiller d'une absence.

- P-Pardon ? balbutia-t-elle. Je ... Hm ... Je reviens ...

La brunette s'éloigna un peu de quelques pas rapides pour rejoindre ses frères. Yuuto sentit un vague sourire le reprendre de revoir son cadet. Il tourna la tête vers sa soeur qui les rejoignait. Yuichiro eut un petit sourire. Ils étaient au moins ensembles et vivants. Il tourna la tête vers Yuzuru, attrapant sa main pour le rassurer et le calmer. Quand Neoko arriva à leur hauteur, elle cligna des yeux, sans savoir quoi dire.

- Yui ... Je ... Qu'est-ce que tu ... ?
- Je suis venu vous chercher avec Yuzuru, expliqua-t-il très brièvement, sans trop savoir comment réagir.

[15/06/2016 22:34:44] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika hocha la tête alors qu'il regarda Ryu qui soupira. En prenant son bras avant de lui remettre son épaule en place. Dans un craquement fort. Un petit hurlement de surprise d'Arika.

- Tu aurais pu me rpévenir.
- Au moins sa fait moin mal, fit Ryu.

Tobin était enfin calmait et respirer une nouvelle façon lente. Alors qu'il tourna son regard sur les scène, il y avait trop de gens d'un coup. L'échéance allait approcher.

Yuzuru tourna la tête vers tout ses nouveaux personnes faisant grincer ses propres chaines alors qu'il reculait, en voyant ses personnes tellement familières approcher.

[15/06/2016 22:41:16] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira relâcha doucement la chaîne en se rapprochant de Tobin, pour vérifier qu'il n'avait pas de blessures trop importantes tout de même.

- Ça va, Tobin ?

Yuichiro les regarda. Neoko observa Yuzuru en inclinant la tête. C'était fou comme il lui faisait penser à leur père avec cette carrure. Yuuto, lui, était un peu perdu avec cette sensation.

- Yuzuru ? répéta-t-il avant de regarder Neoko. C'est ... ?
- Notre frère, conclut-elle.

C'était lui qu'elle avait vu avant de passer le Mur. Le fameux jumeau mort-né. La brunette tourna sa tête vers Yuichiro.

- Pourquoi ? Enfin, je veux dire, pourquoi venir nous chercher ? Personne ne savait que nous étions ici ...
- Yuzuru vous a vu, avoua Yuichiro. Niwan est venu nous voir au Mur ...
- Niwan ? Il va bien ? s'inquiéta Yuuto. Et le reste ? Keyne et papa ? Ils vont bien ?

La mine du benjamin se fit moins joyeuse d'un coup. Le frère et la soeur se regardèrent, inquiets. Neoko craignait le pire.

- Ils vont bien, hein ? répéta-t-elle.

[15/06/2016 22:50:58] Meilyas or Zonbi Crazy: - Ne t'inquiete fit Tobin en se défilant, Je ressens pas la douleur. De tout façon.

Il avait juste queques égraniture, mais c'était les chaînes qui avaient fait le plus de mal. Il fallait qu'il arrête de se débattre. Arika et Ryu allait rejoindre Neoko et Yuuto. Yuzuru n'avait pas bouger, il restait en créature soumis derrière Yuichiro, ne bougeant pas. Regardant simplement le sol.

[15/06/2016 22:59:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira le regarda puis finalement tourna la tête vers les autres. Ça en faisait du monde. Le voyage allait bientôt se finir. Yuichiro chercha un moment ses mots, sans savoir par où commencer. Neoko insista du regard. Le benjamin inspira longuement.

- Le Royaume entier est en guerre depuis la fin de la peste ... Tout le monde a trouvé refuge dans le Nord. Et ... Papa ... Enfin ... Papa a été affecté par votre disparition plus qu'on ne pouvait le croire.
- C'est-à-dire ... ? marmonna Yuuto, pas rassuré.
- Il ... perd la mémoire ... Il ne se souvient que du passé.

Neoko regarda Yuichiro sans comprendre. Elle n'aurait jamais cru que son père puisse être autant affecté. Lui qui etait pourtant si robuste ... Elle se mordit la lèvre inférieure.

- Et Keyne ?

Yuichiro regarda sa soeur. Il ne savait pas comment le dire. La brunette le sentait mal ... Elle insista.

- Yuichiro, est-ce que Keyne va bien ... ?

[16/06/2016 19:12:56] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika ne tarda pas a les rejoindre, alors que Ryu se contentait de fixé le mort-né. C'était généralement un mauvais présage. Des messagers de la mort, des faucheurs, des barbares. Il se doutait que celui-ci était une .. exception. Surtout avec une carrure de la sorte. Il tourna son regard vers Akira, en mimant bien de serrer la chaîne correctement.

Arika comprenait un peu le silence du jeune garçon qui était en face de lui. Il posa une main dans le dos de Neoko.

- Si on rentrait d'abord, ils ont du faire un long voyage, fit Arika.

Il se méfiait un peu du colosse qu'il avait le même regard que Yuuto, mais avec une froideur qui le faisait encore frissonnait. Mais son image lui faisait penser au Roi du Nord. Il tourna son regard vers Ryu qui soupirait déjà en ouvrant la porte. et rentrant dans la demeure.

- Allons y, fit Arika

[16/06/2016 19:40:32] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira regarda Ryu, puis se tourna vers Tobin. Il soupira longuement et se pencha pour ajuster les chaînes avec un petit air désolé. Il se redressa et rejoint les autres, haussant un sourcil. Il se pencha vers Yuuto pour qu'il le briffe rapidement sur la situation. Le blanc tourna alors son regard vers Neoko qui eut un léger sursaut en sentant le contact d'Arika. Lentement, elle leva la tête vers lui, puis reposa son regard sur Yuichiro.

- Oui ... Oui ... Tu as raison, pardon, s'excusa Neoko en gratifiant son benjamin d'un sourire.
- Oh non, ce n'est rien, répondit-il avec un petit sourire avant de lever la tête vers Yuzuru.

Le jeune homme mit sa main à l'horizontal, puis posa l'autre dessus sur la tranche de la main, de façon à les croiser comme une croix. Puis il la fit basculer légèrement en avant en inclinant la tête sur le côté pour lui proposer d'entrer. Il ne voulait pas que Yuzuru se sente mal à l'aise, vu la réaction qu'il avait eu. Yuuto inclina la tête sur le côté.

- Qu'est-ce que tu fais ?
- Je lui parle, répondit simplement Yuichiro.
- Genre ! fit le cadet avec un sourire.

[16/06/2016 19:51:32] Meilyas or Zonbi Crazy: Yuzuru était vraiment mal à l'aise avec autant de présence, surtout avec celui avec le regard de loup. C'était comme si .. quelques choses lui disait d'être en colère, de vouloir un combat, mais d'un autre coté, c'était comme être entrain de retrouver sa moitié d'âme. Se sentir complet. Il tourna son regard vers Yuichiro en hochant la tête. Il n'allait de tout façon pour laisser son frére seul avec autant d'inconnu. Il se redressa de toute sa hauteur, perdant son air débousolé.

Arika était en bout de table, alors que Yuzuru était assit bien plus loin. Derrière Yuichiro bien sûre. Il tourna son regard vers l'extérieur, ou le cadavre vivant était enchainé contre l'écurie. Avec quelques mètres seulements pour marcher.

[16/06/2016 20:00:35] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro le gratifia d'un petir sourire et se dirigea vers l'abri avec tout le monde. Une fois à l'intérieur, il s'installa relativement loin des autres, tout de même. Neoko était installée aux côtés d'Arika, Akira en face d'elle, Yuuto à sa gauche. Il y eut un petit blanc mais il fut vite rompu : chacun des deux partis avait ses questions.

- Quelle est la situation au-delà du Mur ? demanda finalement Akira, en voyant que le frère et la soeur n'osaient pas se lancer.
- Je sais peu de choses puisque le Mur reçoit rarement de nouvelles. La famille royale a atteint le Nord, comme tout le monde. Cependant, l'Ouest n'a pas hésité de l'instabilité pour prendre en attaque le Nord. La guerre dure depuis un moment maintenant, nombres de soldats sont tombés. Maintenant, ils ont besoin de la Garde du Mur pour tenir, expliqua Yuichiro.
- Combien de temps ? questionna Yuuto.
- Presque aussitôt après votre disparition.

Neoko suivit l'échange. Toutes les questions qui lui venaient, elle, c'était en rapport avec sa famille. Elle inspira longuement et baissa les yeux.

[16/06/2016 20:31:04] Meilyas or Zonbi Crazy: - L'ouest attaque ? Mais c'est futile, y a une futur alliance, notre sœur Katya devait se marier avec le second Prince, fit Arika
- L'ouest a toujours été gourmande, et le Roi, fit-il avec un ton très sarcastique, a toujours voulut tout contrôler, c'était évident, fit Ryu
- Ce n'est pas une rai-
- Dis nous plutôt les morts, ça changera les avis, Dit Ryu en tournant son regard vers Yuichiro

[16/06/2016 20:37:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuichiro déglutit un peu. Les morts, ce n'était pas ce qu'il manquait ... Il inspira longuement, avant d'entamer une longue liste, pontuée de personnes connues par tous : Deamon, Katya, Kevan, Kalled, Melody, ... Il releva doucement la tête.

- La reine est ... en danger de mort, alitée pour ne pas aggraver sa situation, continua-t-il d'expliquer. La liste est encore longue, bien entendu.
- Ça fait ... beaucoup ... conclut Yuuto, surpris par le bilan aussi lourd.
- Et ...

Le blond releva la tête vers son frère et sa soeur. Il soupira longuement.

- Keyne, aussi ...

Neoko releva aussitôt la tête. Yuuto retint son souffle, et la regarda. La jeune fille se mordit légèrement la lèvre inférieure. Ça ... faisait mal ...

[16/06/2016 21:03:10] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika devint de plus en plus blanc, alors que les noms de sa sœur et de ses fréres résonnaient. Akiko était encore en vie ? Il tourna le regard vers la table respirant un peu plus fort, pour essayer de se clamer, avant de relever le regard. Tout le monde était chamboulé, sauf Yuzuru et Ryu qui avait l'air d'avior tout prédit.

- Et Zonbi ? Qu'en est-il de ma sœur, fit la voix de Tobin.

La chaine pendouillait brisé sur le sol, alors que Tobin avait un aspect presque humain. Yuzuru c'était lever d'un coup par contre. En voyant le mort.

- Je savais que j'aurais du lui couper les jambes, fit Ryu

[16/06/2016 21:05:54] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko posa le dos de sa main contre ses lèvres, inspirant longuement. Yuuto fixait la table. Akira avait l'air totalement ailleurs. Le petit monde ne réagit qu'à la voix de Tobin qui attira leur attention. Yuichiro leva simplement la tête.

- Considérée comme traître. Si le Roi de l'Ouest perd, sa tête sera coupée, répondit-il simplement.

[16/06/2016 21:24:43] Meilyas or Zonbi Crazy: Un éclair rouge passa directement dans les yeux de Tobin. Alors qu'il pressa son poing jusqu'au sang.

- Comment ça a pu dégénéré de la sorte, ce n'était que .. une grippe, fit Arika en secouant la tête.
- C'est la lois du plus fort, et Devil l'a bien comprit, et n'a aucune pitié, fit simplement Ryu, il a certainement tuer lui même son frère qui lui avait tourné le dos pour la famille royale.
- Mais nous avons ri-
- On doit y aller !, fit Tobin
- Tobin on peut pa...
- Si Devil tombe et que nous sommes là, je pourrais protéger ma sœur, si il tombe vous retrouver la paix pour vos frères et sœurs, et puis votre mère est en danger, tn comme votre père, fit-il en regardant Neoko. Et puis nous avons la sorcière. Devil n'aura pas d'autre choix que se plier à sa volonté.
- Pour une fois qu'un cadavre parle bien, fit Ryu.

[16/06/2016 21:27:42] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko releva la tête vers Tobin. Elle sembla réfléchir un instant. Yuuto écouta l'échange ouis se tourna vers sa soeur.

- Tu ferais une alliée de taille, Nee !
- Et puis, vous voir en vie remonterait certainement le moral de beaucoup de personnes, fit remarquer Yuichiro.

La brunette regarda ses frères, puis Tobin. Elle inspira longuement, hochant la tête, avant de regarder Arika et Akira.

- Il a raison. On doit rentrer et vite.

[17/06/2016 10:49:29] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika était tout aussi chamboulé, mais Neoko n'avait que retrouvé ses pouvoirs depuis peu... Ca semblait presque... Il hocha finalement la t^pete, de tout façon il n'avait plus rien a faire ici.

- Oui, allons préparer les chevaux.

März était entrain de marcher dans les couloirs, des allers retours, alors qu'il attendait devant la chambre de la reine, la druide y était avec, son état était encore plus... détruit avec la mort de Katya, ainsi que de sa première petite fille. Il soupira en se prenant la tête dans les mains. Tout était entrain de déraillé, tout ça a cause d'un élément, qu'il avait mal calculer, qu'il avait sous estimé.

[17/06/2016 10:55:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: La druide finit par ressortir de la chambre. Elle s'inclina légèrement face au Roi, ou plutôt l'ombre de lui-même. Lentement, elle de redressa.

- Elle vous demande, votre Altesse.

Scythe était allongée sur son lit. Sa respiration était lourde et difficile. Ses traits étaient fatigués, ses cheveux blonds étaient blancs et ternes. Ses yeux, presque vides. Elle serrait ses couvertures en fixant le plafond, la bouche entrouverte comme pour essayer de respirer plus facilement. Ses jointures étaient blancs et elle ne semblait plus être comme l'étincelle vivante qu'elle était auparavant.

[18/06/2016 13:58:59] Meilyas or Zonbi Crazy: März soupira doucement en passant la main dans sa nuque, traçant vers la chambre. L'atmosphère était vraiment lourde alors qu'elle avait l'air presque comme une de ses princesses des contes de fée. Il s'approcha doucement s'accroupissant au bord du lit pour prendre la main de scythe.

- Ma Reine ?

[18/06/2016 14:13:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Scythe eut une longue inspiration difficile et tourna son regard vers März. Elle tenta un léger sourire, difficilement exécuté, en sentant son contact.

- Tu ... Tu es ... venu, souffla-t-elle dans une expiration douloureuse.

La Reine sembla tenter de réfléchir un instant, tandis que sa poitrine se soulevait lentement.

- März ...

Scythe posa son regard sur le plafond, puis sur le Roi.

- J ... Je voulais ... m'excuser, murmura-t-elle, comme si sa lucidité perdue depuis longtemps venait de refaire surface.

[18/06/2016 14:34:17] Meilyas or Zonbi Crazy: - Ne t'inquiétète pas, y ... avait .. vraiement rien, fit-il avec un sourire des plus teendre, alors qu'il avait poser son autre main, dans la chevelure de sa femme pour les caressait simplement et essayer de l'apaiser un peu.

[18/06/2016 14:40:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Excuse-moi ... pour tout ... souffla-t-elle en inspirant longuement, en continuant. Je ... Je ne voulais pas ... te faire subir ça ...

Scythe se laissa un instant bercer par la caresse tendre de März. Elle essaya de lever sa main libre, difficilement, faisant accélérer un peu sa respiration sous l'effort pourtant assez simple. La Reine souleva son bras et posa sa main sur sa joue du Roi.

- Je ... voulais ... voulais ... simplement u-un ... bonheur simple ... souffla-t-elle dans une expiration. P ... Pardonne-moi ...

[18/06/2016 14:59:31] Meilyas or Zonbi Crazy: März arrêta sa caresse en sentant la main si petit, et surtout si fragile de la Reine sur sa joue.

- J'ai eut le meilleur bonheur possible, a être a tes cotés, assura-t-il. Dans la vie, dans la maladie, cela n'a rien changer, tu le sais.

[18/06/2016 15:03:43] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - J'ai été ... affreuse, souffla-t-elle.

Scythe eut un petit sourire triste, en laissant sa main sur la joue du Roi. Sa respiration était de plus en plus lourde.

- Je ... Je t'ai toujours aimé ... Je regrette ... Je regrette tellement ... tellement de choses, murmura-t-elle. Et ... Et de ne pas ... avoir su t'épauler ... moi aussi ...

[18/06/2016 16:39:34] Meilyas or Zonbi Crazy: Marz sentit son cœur se serrer. Alors qu'il embrassa la paume de sa femme, en souriant.

- Ce n'est qu'un détail, tu es toujours la pour moi, même si ca parait un peu .. étrange. Ne t'inquiète pas mon cœur.

[18/06/2016 16:44:19] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Scythe essaya de sourire à nouveau, inspirant difficilement.

- Et ... Et pour les ... enfants ... Je suis ... Je suis désolée ... souffla-t-elle.

La jeune femme tenta de se redresser, en sentant que sa respiration se faisait irrégulière et faible. Sa poitrine se saccadait pour lui permettre de respirer.

- M ... Merci pour tout, März ...

La Reine parvint à se mettre assise. Elle se rapprocha un peu, bien qu'elle s'appuya sur lui pour se maintenir ainsi. C'était un gros effort. Sa respiration s'emballait.

[18/06/2016 17:33:55] Meilyas or Zonbi Crazy: Marz suivit du regard sa femme de peur qu'elle se brise. Il murmura qu'elle devait aller doucement. Il se redressa pour pouvoir aider sa femme. Souriant pour la première fois depuis des années.

- Merci à toi, tu m'as donné la meilleur des vies.

[18/06/2016 17:41:58] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Scythe eut un petit sourire, des traits soulagés. Elle sentait son souffle qui partait. Le Reine se rapprocha, sa main toujours posée sur sa joue du Roi. Elle voulait au moins ça, avant de partir. Au moins, ça. Sa respiration se fit bien trop irrégulière. La jeune femme serra la main de son époux.

- M ... März ...

Scythe se rapprocha encore, difficilement, pour essayer d'avoir cet ultime slut avant de partir. Elle eut une vive douleur au niveau de ses poumons. Sa respiration s'accéléra soudainement.

- On ... On se ... reverra ... murmura-t-elle avec du mal à articuler.

Le chemin n'était plus si loin. Mais un spasme la parcourut soudainement. Son regard se vida entièrement alors qu'elle rendait son dernier souffle. Le corps de la Reine bascula en avant et sa tête rencontra l'épaule du Roi, alors que sa main glissa subitement pour venir tomber sur le lit. Les yeux entrouverts, à ne rien fixer, alors que la vie s'enfuyait lentement.

[18/06/2016 18:10:11] Meilyas or Zonbi Crazy: März sentit son cœur se serrer, il la voyait faire de plus en plus d'effort. La voir parler, il ene pouvait pas lui dir de se taire, il y avait aucun retour possible de tout façon. Il sentait la fin arriviat lui aussi. Alors que sa femme tomba sur son épaule, son cœur se brisa littéralement. Son propre regard se vida de tout émotion, alors qu'une larme solitaire coula sur sa joue.

- Je t'aime, je reviendrais, je te le promet..., murmura-t-il en refermant les yeux de celle-ci. A jamais mon amour.

Dans un élan remplit de tendresse il la reposa sur le lit. C'était le moment de tout perdre, si il avait encore quelque chose a perdre. Il recouvrit le corps de scythe du drap blanc. Avant de se relver d'un air des plus déterminé, se dirigeant vers le Roi du Nord. L'épée grinçant sur les dalles de pierre.

[18/06/2016 18:35:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan n'avait aucune idée de ce qui se tramait dans le château. Il avait une nouvelle fois abandonné l'idée d'aller voir son père. Depuis qu'il était revenu avec les Gardes du Mur, il était plongé dans ses plans de bataille. Si bien que ce n'était que son vieux loup qui surveillait son premier né, Laknir, qui s'amusait à courir dans les couloirs en suivant l'animal. Il avait pris un peu de la taille. Il se hissa sur un rebord de fenêtre. Du haut de ses cinq ans, il était déjà un petit grimpeur qui parvenait à se hisser n'importe où. Le loup semblait perturbé, ne pouvant le suivre.

- Ça va aller Lynch ! assura-t-il avant de se hisser sur une corniche.

De là, il avait une vue imprenable sur la cour, mais en se retournant, il voyait surtout la petit cour avec la tombe de Meyliss. Il observa les alentours en souriant.

[18/06/2016 19:34:10] Meilyas or Zonbi Crazy: Roan était juste en bas. Il avait tourner son regard vers l'entrée, alors qu'il se relevait avec une maladresse qui pouvait faire penser à un petit faon. Il tourna sa carrure vers un autre homme. Le grand Roi, il était debout de l'autre coté, son épée dégainé.

- Tu es vraiment ramoli, mon cher Roan. Tu me reconnais même plus ... ,
- Je sais très bien qui tu es, fit Roan en souriant.
- Non, tu crois qu'on est encore ami, non ?
- Nous ne le sommes ...

Mais Roan s'arrêta comme pour réfléchir, il recula d'un pas, alors en posant sa main sur son pommeau. Alors que Marz avait relever son épée.

[18/06/2016 19:42:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Laknir observa la scène et retint une exclamation. Il manque de glisser un peu, et descendit de la corniche pour retourner sur le rebord. Il atterit devant Lynch et se mit à courir dans les couloirs pour rejoindre son père. Le loup poussa un cri qui sortit Niwan de ses pensées. Il se redressa d'un coup, envoyant son fils revenir.

- Laknir ... ?
- Papa, papa ! Le grand Roi se bat avec papy ! hurla le plus jeune.
- Quoi ?
- Dans la cour avec la tombe ! cria-t-il en attrapant le pan de la cape de Niwan.

Niwan fronça les sourcils, abandonnant ses plans pour se mettre à courir à dans les couloirs pour rejoindre la cour, main sur le pommeau.

[18/06/2016 20:04:15] Meilyas or Zonbi Crazy: Delphine avait entendu le cris du loup. Se relevant de sa couche, en regardant par la fenetre. Avant de pousser un petit cris de surprise en voyant les lâme s'entrechoquer.

ROan et März était entrain de se battre, le Roi du Nord était encore moue, et surtout des plus faible. Le roi du continent n'avait aucune pitié, alors que ses coups étaient de plus en plus bruques. De plus en plus fort. Alors qu'il avancer, faisant reculer Roan sous ses coups. Le vieux roi était essoufler alors qu'il bloquer encore du mieux qu'il pouvait.

[18/06/2016 20:11:35] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan descendit rapidement les escaliers qui menaient à la cour. Il entendait les bruits d'armes qui s'entrechoquaient. Il somma Laknir de rester dans le château au cas où. Lorsqu'il arriva dans la cour, le combat était déjà bien entamé. Il les observa un moment.

- Arrêtez-vous ! tonna-t-il, main sur le pommeau.

[18/06/2016 20:34:44] Meilyas or Zonbi Crazy: Sauf que les deux rois n'avaient pas l'air d'humeur de tout lacher. Ils étaient de plus en plus violent, mais März avait largement le dessus sur Roan, qui était en plein période de faiblesse.

- Tu aurais du réagir ! Tu aurais du te battre !!, cracha März.

[18/06/2016 20:36:41] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan inspira longuement en fixant les deux assaillants. Il dégaina son épée à son tour et s'approcha sans sommation supplémentaire. Il ne pouvait pas laisser son père perdre ainsi, dans tous les cas.

[18/06/2016 21:07:53] Meilyas or Zonbi Crazy: - N'approche pas !, fit la voix de Roan.

Le Roi du Nord avait tourner son regard vers son fils, alors qu'il bloquait un coup. alors qu'il tourna le regard vers le Roi, mais se fut trop tard. Il sentit une vive douleur dans sa pointrine alors qu'il tomba a genou.

[18/06/2016 21:10:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan se figea en voyant la scène. Puis un grand cri retentit dans la cour. Un cri de désespoir. Un cri féminin. Le jeune homme tourna la tête et écarquilla les yeux. Neoko se tenait face à une sortie secrète, connue seulement par la famille. Yuuto à ses côtés. Yuichiro de l'autre. Et le reste de leur groupe autour.

[18/06/2016 22:21:42] Meilyas or Zonbi Crazy: Roan cracha un large flot de sang. Alors qu'il tourna son regrard sur l'épée qui s'enfoncer dans son propre cœur, il tourna la regard vers la source du cris. Alors qu'il tournait son regard sa vision était de plus en plus floue. Sa main se tendit vers celle-ci un doux sourire.

- Meilyss.... je t'atted..;

L'épée de März se relcaha, faisant tobmber le roi du NOrd sur la neige blanche , sur la tombe de sa propre femme. Alors qu'Arika équarliqque les yeux en reconnaissant son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Neoko
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Texte brute   Mar 22 Nov - 22:26

[18/06/2016 22:29:26] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - NON ! hurla Neoko.

La brunette s'élança aussitôt, Yuuto à sa suite. Yuichiro avait les yeux écarquillés, il était plus que choqué par ce qu'il venait de voir. Il recula même un peu alors que sa soeur se laissa tomber près de son père, secouant le cadavre encore chaud en répétant que ce n'était pas possible. Yuuto en fit de même en appelant leur père. Puis, face à l'évidence, les deux héritiers relèverent un regard rageux vers März, les mains sur leur garde. Cependant toute action fut stoppée par Niwan qui s'interposa entre eux et le Roi, épée dégainée, lame quasiment sur la gorge de celui-ci. Le jeune homme avait le regard amer.

- März Von Friedholf, Roi de Hochebene, je vous condamne aux geôles pour avoir assassiner le Roi du Nord.

[18/06/2016 22:56:53] Meilyas or Zonbi Crazy: März était toujours entrain de sourire alors qu'il releva les mains en reculant d'un pas. Alors qu'il tourna son regard sur ses fils. Il avait plus rien du roi que Arika avait connu, son regard était vide, comme si il y avait rien eut, juste un acte complètement stupide. Yuzuru malgré le fait qu'il n'avait pas conscience de tout ce qui se passait, il sentit une immense tristesse dans son cœur, alors qu'il voyait le regard vitreux, et vide du Roi du Nord/.

Deux jours s'était écouler depuis l'arrestations du roi. Arika n'osait même pas descendre dans cachot. Alors que März était enchainé attendant son sort. Alors qu'il avait la tête qui pendouillait sur son torse soutenue par quelques chaines. Tobin était enfermer dans une salle a cause de sa condition. Alors que Arika attendait Akira dans le couloir, il s'inquiété pour la famille. Seul Yuzuru n'avait pas l'air de comprendre et jouer avec Laknir et Lynch. Delphine restait la a les regarder jouer.

[18/06/2016 23:12:59] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira ressortit finalement de la salle dans laquelle était Tobin. Il expira longuement et releva la tête vers Arika qui l'attendait. Il le rejoignit aussitôt. Durant deux jours, le château avait une attitude triste, sombre et morne, renforcée par le climat nordique. Niwan, devenu Roi du Nord, jonglait entre le futur procès de März, la perte de son père, la guerre et ses proches. Yuichiro était enfermée dans son ancienne chambre, roulé en boule sur son lit, encore sous le choc de la scène. Son frère aîné venait le voir de temps à autre pour le rassurer mais le benjamin était enmuré dans un long silence. Yuuto passait son temps à passer ses nerfs sur les mannequins d'entraînement quand il ne pleurait pas dans son coin avec son loup. Quant à Neoko, elle passait son temps près de la tombe de sa mère, en compagnie de son loup, si elle n'était pas à veiller son père ou enfermée dans sa chambre. Seul Niwan tentait de garder la face pour ne pas tout abandonner. Akira soupira longuement.

- Du changement ... ? demanda-t-il à son frère.

[18/06/2016 23:36:07] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika secoua tristement la tête. Au sud les liens de famille n'étaient pas vraiment des plus fort. Il avait vite accepter la mort de sa sœur, la disparition de la plus jeune, la mort des jumeaux, celle de sa mère rester encore coincer. Mais vu la vie qu'elle avait du subir, c'était un repos qui lui donnait.

- J'ai essayais de voir Père, pourcomprendre son geste... mais.. Il ne faisait que contait cette comptine avec le pont qui s'écroule, en boucle. Je crois que ... Il n'est plus lui aussi, marmonna Arika en passant la main dans sa nuque.

[18/06/2016 23:40:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Il est vrai que c'était une atmosphère complètement différente du Sud. Tout le monde semblait bien plus affecté par la perte humaine par ici. Akira soupira longuement en passant une main sur son visage.

- Quelle galère ... marmonna-t-il. Et les autres ? Toujours aussi ... ?

Le blanc expira longuement. En deux jours, ils avaient éventuellement aperçu Yuuto qui s'énervait sur ses mannequins. Yuichiro était devenu invisible, Neoko autant.

[18/06/2016 23:53:44] Meilyas or Zonbi Crazy: - A vrai dire, je n'ose pas vraiment approcher, c'est comme notre géniteur .. Peut être que .. Combien de fois les enfants des commandement au soladats on essayer d'assassine notre Père. J'ai peur qu'on soit trop .. une image violente encore. Mais on devrait peut être voir Niwan. Et toi avec Tobin ?

[18/06/2016 23:58:08] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira écouta en hochant la tête. Il soupira longuement.

- Il arrive à mieux se contrôler mais ... Il s'inquiète vraiment pour le sort de Zonbi, répondit Akira. Autant dire que c'est encore assez instable.

Le blanc acquiesça.

- Bonne idée ... Au moins, on saura à quoi s'en tenir. Je doute que notre présence soit grandement acceptée par ici, maintenant ...

[19/06/2016 00:20:06] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je doute que Le Roi de l'Ouest va balancer sa femme comme ça a la mort. J'ai entendu qu'il avait comme eut deux enfants, donc une ligné... Enfin. On verra avec Niwan. ON peut essayer de trouver un arrangement. Surtout que tu as tout étudier. Allons dans la grande salle.
- Passer plutôt par notre chambre.
-
Arika se tourna en entendant la voix de Delphine, il s'inclina aussitôt à l'Arrivé de la Reine du Nord. Elle sourit.

- Relevez vous, il est à l'étage. Encore merci d'avoir rassembler cette famille brisé malgré tout vos obstacle.
- Ce n'est qu'un devoir que nous avons remplit, nous n'avons aucun mérite, fit Arika.

[19/06/2016 00:23:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira s'inclina aussi, mais il se releva. Il regarda la Reine, inclinant la tête en avant.

- Merci pour pourvoir une salle pour Tobin, nous apprécions qu'il n'est pas à rester dehors ou dans les geôles, fit-il remarquer avant d'acquiescer aux dires de son frère. Merci pour cette information.

[19/06/2016 00:36:35] Meilyas or Zonbi Crazy: - Ne vous inquiétez pas, assura Delmphine avant de reprendre sa marche.

Arika attendit qu'elle quitte le couloir avant d'ouvre la marche vers l'étage pour aller voir Niwan.

- Le Nord n'a vraiment rien a voir avec le Sud

[19/06/2016 00:38:57] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira la suivit du regard avant de rapporter son attention sur son frère en hochant la tête. Il était bien d'accord avec lui. Il emboîta le pas.

- C'est littéralement le jour et la nuit, répondit-il.

Niwan était occupé dans des plans de bataille, comme à son habitude. Il discutait avec la druide en même temps à propos de l'état des autres.

- Un peu de lait de pavot pour Yuichiro ne sera pas de trop, marmonna-t-il en soupirant longuement.

[20/06/2016 20:27:57] Meilyas or Zonbi Crazy: Le stresse se fit sentir, alors que les escaliers devenait de moins en moins présentes. La distance entre la confrontation aussi d'ailleurs. Arika tourna son regard vers son frère avant de toquait doucement a la porte. d'une main un peu hésitant. Celle-ci était même pas fermer alors qu'il voyait Niwan marmonnait dans sa barbe. Il se racla la gorge en s'inclinant.

- Roi du Nord, pouvons nous avoir un moment ? , fit-il d'une voix claire.

[20/06/2016 20:55:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan eut un léger mouvement de sursaut, avant de relever son regard vers les deux héritiers du trône. Il était appuyé sur la table, penché par-dessus des parchemins. Il se redressa entièrement et rapporta son attention sur la druide qu'il congédia. Akira se plaça aux côtés de son frère, s'inclinant également. Le nouveau Roi du Nord leur fit signe de se redresser et d'approcher.

- Bien entendu. Que voulez-vous ? demanda-t-il avec un visage sérieux mais loin d'être fermé.

[20/06/2016 21:24:26] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika entrat dans la chambre, peu décorer. Son père avait vraiment un gout prononcer pour la décoration, il aimait s'en vanter... C'était peut être pour ça. Il tourna son regard vers le Roi du Nord.

- Je ne sais comment prononcer cette requête, une requête un peu égoïste. Nous voulons pouvoir transporter la dépouille des membres de notre famille au Sud, mais avant cela nous vous proposons nos épées pour combattre votre ennemis, qui est d d'ailleurs un ennemis commun, fit-il en essayant de se rappeler ses manières perdu depuis cinq années.

[20/06/2016 22:00:15] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan se tourna entièrement dans leurs directions, écoutant attentivement. Une requête des plus honorables. Il comprenait l'honneur familiale, après tout. Il hocha la tête.

- J'accepte votre offre militaire, prince Héritier, répondit-il. Elle ne sera pas de trop dans ces temps de guerre. Cependant, je ne peux permettre votre requête pour l'instant. Je la comprends, mais je vous promets de la faire accéder.
- Merci de votre clémence, Roi du Nord, répondit Akira en inclinant la tête en avant, puis il déglutit en ajoutant. Vous vouliez vous faire part également de notre inquiétude quant au procès de notre père.
- Il arrivera en temps, ajouta Niwan.

[20/06/2016 22:04:33] Meilyas or Zonbi Crazy: - En temps ? Répéta Arika. Après la guerre vous voulez plutôt dire, Roi du Nord.

[20/06/2016 22:15:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Non, en temps. Vous n'êtes pas les seuls à avoir une requête, répondit Niwan, visiblement embêté.
- De quoi parlez-vous, Roi du Nord ? reprit Akira, confus.
- Un corbeau m'est parvenu ce matin avec un message. Il ne provient pas de notre camp, mais d'une tout autre champ de bataille.

Niwan écarta quelques papiers et tira un parchemin qu'il tendit à Akira. Celui-ci s'approcha pour l'attraper et le lire rapidement. Il fronça les sourcils, levant la tête.

- Vous n'y pensez pas ...
- Je ne me suis pas exprimé sur la question, répondit-il.

Akira se tourna vers son frère.

- Le Roi de l'Ouest veut la tête de père ... Il écrit qu'il cessera ses assauts si le Roi du Nord la lui donne, répondit-il en tendant le parchemin.

[20/06/2016 22:23:23] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika sentit son sang faire un tour, alors qu'il écoutait attentivement Akira. Le roi de l'Ouest ne savait donc pas leur retour. Peut être qu'en....

- La tête uniquement, cela est le... la seule chose demander n'est ce pas ?, demanda-t-il les poings serrer jusqu'au sang.

[20/06/2016 22:29:35] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Niwan hocha la tête, avant d'expliquer la situation.

- Je ne peux répondre à sa requête sans une condalnation de votre père, bien entendu. Je ne dis pas que cela est la meilleure solution mais la guerre dure depuis bien trop longtemps à présent. Nos troupes sont épuisées.
- Il est vrai que cela doit être tentant, présenté ainsi, répondit Akira avant de regarder Arika. Uniquement sa tête. Le Roi de l'Ouest est connu pour les empalements ...

[20/06/2016 22:35:32] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tant qu'il ne le tue pas lui même, c'est toujours un possibilité... Mais je pris que vous nous laissiez parler a notre père, une fois, avant cette excution ... Au couché du soleil, fit Arika.

[20/06/2016 22:45:30] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: -Je vous l'accorde, répondit Niwan en hochant la tête. Il devra comparaître devant les juges de toute manière, avant cette exécution. Bien que nous connaissons l'issue.
- Quels seront ses juges, Roi du Nord ? demanda Akira.
- L'offense concerne la famille du Nord ... Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu'il sera composé de moi-même et--
- De vos frères et soeurs, bien entendu, marmonna Akira en inspirant longuement. Logique.

[20/06/2016 22:50:36] Meilyas or Zonbi Crazy: Neoko... IL avait vu son regard, elle n'aurait aucune pitié, il le sentait, et Yuichiro ne sera pas de la partie comme Yuzuru, Yuuto suivra sans doute les pas de ses aîné. Il s'inclina avant de tirer Akira dans sa coursE. Il était entrain de réfléchir. Il en oublier ses manière.

[20/06/2016 22:57:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira s'inclina précipitamment dans leur fuite. Niwan ne leur en tint pas rigueur. Il se replongea dans ses plans, en réfléchissant. Le blanc tourna son regard vers Arika.

- Tu as une idée ?

[20/06/2016 23:16:31] Meilyas or Zonbi Crazy: - Pas vraiment, a part le tuer avant l'exécution... Il n'est tout façon plus, tu l'as vu toit même

[20/06/2016 23:21:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Tu as raison mais ... c'est pas un peu extrême ? C'est notre père, tout de même, répondit Akira.

[20/06/2016 23:25:36] Meilyas or Zonbi Crazy: - Je sais, mais je n'ai aucune envie de le voir se faire décapité, vivant, déglutit Arika.

[20/06/2016 23:29:52] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - C'est ... compréhensible. Je n'y tiens pas plus non plus, mais Niwan lui offrira une mort rapide, je pense, répondit-il.

[20/06/2016 23:36:34] Meilyas or Zonbi Crazy: - Rapide ? Si le bourreau rate l'os du cou, c'est l'agonie, je crois que les massacre de Père nous ont assez apprit. Je dis pas que nous devion le tuer d'une épée... Y a certainement des herbes.

[20/06/2016 23:39:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Certainement ... Hm. À moins d'aller fouiller chez la druire, hm ... Il y a ... Neoko qui s'y connaît en herbe, lâcha Akira avant de fixer son frère.

[20/06/2016 23:46:09] Meilyas or Zonbi Crazy: - Tu crois vraiment qu'elle laissera un tel affront... Tu as vu son regard... Non. Vaut mieux pas.

[20/06/2016 23:52:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Et tu crois qu'ils supporteront qu'on ne leur offre pas justice ? À ton avis, ce sera quoi le pire quand ils se rendront compte qu'on a un peu précipité sa mort ? Je veux bien qu'on ait la clémence de Niwan pour avoir ramener ses frères et soeurs saufs, je veux bien qu'on ait passé cinq ans avec eux mais ...

[29/06/2016 11:47:20] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika serra les poings.

- Mais .... Allons le voir une dernière fois au moins, Je ferais rien promis, fit Arika en tirant la porte menant au cachot.

[29/06/2016 11:55:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira inspira longuement et acquiesça simplement en suivant son frère.

- Au moins ça. Je te fais confiance, répondit-il simplement.

[29/06/2016 12:12:35] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika descendit les escaliers.

- Comment ça pu dégénérer à ce point ..

[29/06/2016 12:21:09] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira lui emboîta le pas et inspira longuement, en secouant la tête doucement.

- Je n'en sais rien ... On a loupé tellelent de choses en cinq ans. Le Royaume entier a eu le temps de s'effondrer en si peu de temps ...

[29/06/2016 12:36:20] Meilyas or Zonbi Crazy: - Mais avec tout ses mort, tu crois que c'est vraiment la peste qui a engendrer ou ddéclencher tout sa ?

[29/06/2016 12:41:18] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je pense que c'est surtout l'étincelle qui a mis le feu aux poudres, répondit Akira. Ça faisait un moment qu'il y avait quelque de pourri dans le Royaume ...

[29/06/2016 13:08:51] Meilyas or Zonbi Crazy: - Oui... J.. Je crois qu'on a un problème, fit la voix un tremblante de Arika

Alors qu'il regardait a l'intérieur de la cellule. Son père s'était certe suspendu par les bras, ses genous touchait le sol, il avait l'air plus blanc que la dernière fois, et du sang était sechers sur son torse ..

- Aki .. Il respi..

[29/06/2016 13:11:27 | Modifié (13:26:39)] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira se figea un peu en suivant le regard d'Arika. Il retint son souffle et se précipita vers la cellule aussitôt en regardant la figure de son père. Il regarda son frère, puis le Roi. Puis il regarda à nouveau Arika, blême.

- Ari, il ...

Il inspira longuement. Il fallait garder son sang-froid.

- Quelqu'un ! Il faut qu'on aille chercher quelqu'un !

[29/06/2016 13:34:10] Meilyas or Zonbi Crazy: Le résultat vu que le Roi ne s'était pas donné la mort, mais qu'il étit bien mort de maladie, et celle-ci ne datait pas d'hier. Plusieur années d'après la druide. Arika regarda le corps de son père couché sur le sol, alors que le bourreau referma la porte derrière lui. Il regarda son frère. Il n'était plus que deux, les deux dernier de la famille von fridholf, Akikoétait certe porté disparu, mais cela faisait cinq ans ... c'éait peine perdu. Il tourna son regard vers Niwan.

- La guerre va enfin se terminer, je vous remercie pour votre hospitalité, jusqu'à présent. pour tout les membres de la famille roayle, fit-il en s'inclinant plus bas que la normal.

La tête du roi était coupé, il fallait juste la ramené à Devil ... Juste.

[29/06/2016 13:40:48] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira inspira longuement, en s'inclinant aussi. Ils étaient deux. Juste deux. Les deux aînés. Il déglutit péniblement. Niwan leur fit signe de se relever. La diagnostic de la maladie avait rendu une sentence plus ... agréable que le jugement qu'il aurait fait tomber. Il inspira un peu. La nouvelle avait vite fait le tour de la famille Dwights. Aucun membre n'avait été vu dernièrement en dehors de Niwan. Yuichiro était toujours dans sa chambre. Mais même Yuuto et Neoko étaient pareils à des fantômes.

- Ce n'est rien, c'était la moindre des choses, répondit-il avant de les regarder à tour de rôle. Je sais que vous tenez à accomplir ce geste, mais, je sais ce que cela fait de ressentir un manque. Ne vous forcez pas la main ... La guerre va se terminer, mais vous ne devez pas vous y aliéner dedans.

[29/06/2016 13:55:39] Meilyas or Zonbi Crazy: - Qui sera les cavaliers qui iront à la rencontre du Roi de l'Ouest ? , demanda Arika sans être plus atteint par les paroles du Roi

[29/06/2016 13:58:12] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je n'en ai pas encore décidé, répondit Niwan. Je comptais plutôt vous consulter pour cela.
- Nous ? répondit Akira en se redressant.
- Vous avez un rôle à jouer également. Sans vouloir vous précipiter, vous êtes techniquement à la tête du Royaume.

[29/06/2016 14:10:54] Meilyas or Zonbi Crazy: - Nous n'avons plus de terre à gouverner, je doute que le roi de L'ouest nous les ... redonne en autre.

[29/06/2016 14:16:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Les terres se gagnent, répondit Niwan. Si la guerre se finit, il n'est pas à ignorer que vous pouvez toujours essayer de les regagner dans un combat contre le Roi de l'Ouest. J'ai ouïe dire que vous n'étiez pas un si mauvais combattant. Enfin, ce n'est qu'une proposition, c'est votre honneur après tout. Si vous voulez bien m'excuser.

Niwan se congédia alors qu'Akira réfléchissait à ce qu'il avait dit. Puis il tourna son regard vers son frère.

- Tu as une idée de qui on pourrait emmener ?

[29/06/2016 14:32:06] Meilyas or Zonbi Crazy: - Pas Tobin, si il voit Devil, il va vouloir le tuer, et tout le monde va voir ce qu.. ce qu'il est devenu, fit Arika dans un soupire.

[29/06/2016 14:34:34] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Oui, c'est vrai ...

Akira réfléchit un instant, puis regarda son frère.

- Je crois qu'on a pas vraiment de solutions ... marmonna-t-il.

[29/06/2016 14:47:49] Meilyas or Zonbi Crazy: - Demander a Neoko ... ?

[29/06/2016 14:50:33] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira acquiesça doucement en soupirant longuement.

- On a pas vraiment le choix, reconnut-il.

[29/06/2016 15:09:59] Meilyas or Zonbi Crazy: - Hum... tout le monde le sait, pour l a mort de notre père, du coup sa devrait passer, si j'y vais seul ?

[29/06/2016 15:15:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Je pense. Je vais aller voir comment va Tobin pendant ce temps, répondit Akira en hochant la tête. Tu devrais t'en sortir.

[29/06/2016 15:19:28] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika hocha la tête, alors qu'il se tourna vers la chambre de Neoko. Montant les marches, il était un peu hésitant, alors qu'il toqua a la porte de bois de celle-ci.

[29/06/2016 15:31:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko était enfermée dans sa chambre depuis plusieurs jours. Elle redressa la tête en entendant qu'on toquait à la porte. Il y eut un long grognement de loup puis elle siffla. Nyx se coucha au pied de son lit sous l'ordre de sa maîtresse.

- Entrez, répondit la jeune fille d'une voix vide.

[29/06/2016 15:37:23] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika déglutit, avant d'ouvrir doucement la porte.

- C'est moi, Arika ...

[29/06/2016 15:46:11] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko inclina doucement la tête. Elle hocha simplement celle-ci. Nyx se redressa un peu, se mettant sur ses pattes, allant rôder dans un autre coin de la pièce, fixant Arika.

- Approche, je t'en prie, répondit-elle en le regardant.

[29/06/2016 15:57:53] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika n'était pas gener par laprésence du Loup, il s'avança dans la pièce.

- Je pense que tu sais un pouruqoi je viens, je suis désoler si cela parait un peu égoiste.

[29/06/2016 16:03:45] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko le regarda. Elle hocha doucement la tête. Elle s'en doutait. Puis elle baissa un peu la tête.

- C'est à propos de la requête du Roi de l'Ouest ?

[29/06/2016 16:18:44] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika hocha doucement la tête.

- Pour nous accompagner, pour ... livrer la tête de .. du l'ancien roi du continent.

[29/06/2016 22:55:28] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko releva la tête vers Arika. Elle resta muette un court instant. Puis elle lui fit signe de se rapprocher.

[29/06/2016 23:32:48] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika ne montra pas sa petit apréhendation, alors qu'il hocha la tête, en se rapprochant droit comme un i.

[29/06/2016 23:39:31] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko inspira longuement, avant de lever la tête vers Arika. Elle sembla chercher ses mots un instant avant de lever sa main pour prendre celle du jeune homme.

- Je viendrai ... Ce n'est pas à toi que j'en veux, souffla-t-elle doucement. Tu n'es pas responsable de tout ça.

La brunette releva doucement son regard vers Arika.

- Je viendrai parce que c'est pour toi, ajouta-t-elle.

[29/06/2016 23:57:53] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika se laissa presque tombait a genou devant la jeune fille c'était comme si tout la pression, toute la distance avait était anéantit par ses simples mots. Il avait les nerfs, il était a bout. Il serra la main de Neoko, posant son front contre celle-ci.

Je suis vraiment désolé... Je ..

[30/06/2016 00:03:18] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko ferma doucement ses yeux en sentant le contact du front d'Arika contre le sien. Elle posa son autre main par-dessus celle d'Arika, rouvrant doucement les yeux.

- Ce n'est pas ta faute, souffla-t-elle d'une petite voix.

Elle releva sa main pour la poser sur la joue du jeune homme, pour le rassurer.

- Je n'aurais pas dû te laisser avec ça à gérer, répondit-elle. J'aurais dû être là. Tu n'avais pas à supporter ça ...

[30/06/2016 00:16:45] Meilyas or Zonbi Crazy: - C'est .. Non j'aurais du savoir que ... Je pensais revenir et juste que la peste aurait était éliminer, et tout revenir, mais là... Tout a été chambouler, je n'osais guère t'approcher, fit le jeune garçon

[30/06/2016 00:30:02] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko caressa doucement la joue du garçon du pouce, expirant doucement avant serrer un peu la main d'Arika en déglutissant.

- Personne ne pouvait le savoir, souffla-t-elle avant de marquer une pause pour reprendre. On ne peut pas changer ce qu'il s'est passé ... Mais ... Tu es bien là, je suis là aussi.

Neoko se décala un peu. Elle se leva de son lit pour venir passer son bras libre autour du cou du jeune homme pour l'enlacer.

- Et ... Et ...

La brunette inspira doucement.

- Je viendrai. Je viendrai toujours ...

[30/06/2016 00:46:55] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika sentit tellement bien alors qu'il releva doucement son regard bleu vers la jeune fille.

- Je serais toujours a tes côtés, je te le promet, même si j'ai tout perdu, je regagnerai tout, pour devenir quelque chose, qui te rendra fier, comme ta famille lorsque je demanderai ta main, fit-il.

[30/06/2016 00:53:17] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Neoko plongea son regard violet dans celui du jeune homme, lui offrant enfin un sourire, hochant doucement la tête.

- J'attendrai le temps qu'il faudra, en restant à tes côtés, même si tu me rends déjà fière, souffla-t-elle en venant l'embrasser.

[30/06/2016 10:35:34] Meilyas or Zonbi Crazy: Le baiser fu comme nue délivrance pour lui, comme si tout s'écrouler pour laisser passer une douce chaleur. Il eut un fin sourire, alors qu'il répondit au baiser sans prétention. Simplement un baiser.

Puis le fameux jour arriva. Arika scella son cheval, flattant l'encolure decelui-ci, alors que la mule accrocher derrière son cheval, aborder le coffre dorée ou reposez la tête de son père. Il souffla un bon coup en sentant ses nerfs revenir.... Il inspira et souffla plus d'une fois.

[30/06/2016 10:38:39] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Un peu plus loin, Niwan échangeait quelques mots avec Neoko et Yuuto. Il finit par les serrer dans ses bras l'un après l'autre. Akira fit avancer son cheval jusqu'à arriver à la hauteur de celui de son frère.

- Ça va aller Ari ? demanda-t-il, bien qu'il n'en menait pas large non plus.

Il tourna la tête vers le château. Il se sentait mal de laisser Tobin entre ces murs.

[30/06/2016 15:19:14] Meilyas or Zonbi Crazy: On avait bien entendu Tobin grognait et surtout hurler, mais il s'était calmer assez vite. Arika hocha la tête, ça lui faisait juste bizarre d'être le messager un peu de la mort, avec son propre père.

- Ca fait un peu bizarre, mais ça devrait aller, après tout on est tous ensemble comme avant, fit-il avec un sourire faible

[30/06/2016 15:23:21] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira hocha doucement la tête. Il comprenait. Il tourna la tête vers les deux héritiers Dwights qui les rejoignaient en tirant leur monture. Leurs loups étaient aux pieds de Niwan qui les regardaient. Neoko inspira longuement, en jetant un coup d'oeil vers son frère, puis vers les jumeaux. Elle leur sourit un peu.

- Prêts ?
- Honnêtement ? répondit Akira avec un maigre sourire en coin.

[30/06/2016 15:41:53] Meilyas or Zonbi Crazy: - Plus vite c'est fait mieux, c'est fait. Et puis nous aurons enfin un semblant de paix, fit Arika en se hissant sur son cheval

[30/06/2016 15:49:06] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira hocha la tête, faisant de même. Yuuto et Neoko se hissèrent à leur tour, jetant un coup d'oeil vers Niwan. Le Roi de l'Hiver fit un simple signe, hochant la tête. La brunette se tourna vers les remparts, prenant une profonde inspiration.

- Ouvrez la porte ! tonna-t-elle.

Yuuto se tourna vers les jumeaux en souriant un peu.

- Dire que je pensais qu'on en aurait fini avec les voyages, fit-il avec une pointe de bonne humeur, comme il l'avait toujours fait.

[30/06/2016 16:07:51] Meilyas or Zonbi Crazy: - Cela sera notre dernier !, répondit Arika avec un sourire un peu mélancolique, Et le premier d'un nouveau monde, conclu-t-il en lançant son cheval au galop derrière celui de Neoko

[30/06/2016 16:13:13] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Yuuto eut un grand sourire amusé en s'élançant à sa suite tandis qu'Akira bouclait le groupe qui partait en direction de la forêt Pourpre, sous le regard bienveillant du Roi du Nord.

[30/06/2016 16:27:17] Meilyas or Zonbi Crazy: Les forces de Devils étaient vrament au porte du château, à peine il avait dépassé la foret rouge, qu'ils durent ralentir, en voyant les tentes au loins.

- Il n'a pas manqué de temps, marmonna Arika

[30/06/2016 16:41:53] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: - Pour le coup, c'est vraiment un siège, fit remarquer Yuuto.
- Comment on fait ? On y va comme ça ?
- Quelque chose me dit qu'on est attendu, fit Neoko en désignant un groupe de chevalier sur leur monture et surtout, parmi eux, le Roi de l'Ouest.

[30/06/2016 17:11:44] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika sentait un peu les nerf...montaient à la vu de l'emblème du roi. Il se laissa glissait de son cheval et décrochant la malle

- Allons y ...

[30/06/2016 17:19:56] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Akira hocha la tête et descendit de sa monture pour se placer aux côtés de son frère. Neoko et Yuuto en firent de même.

- Ça va aller ... souffla Neoko.

Devil tourna la tête. Il eut un mauvais sourire, descendant de sa monture.

[30/06/2016 22:16:50] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika ne savait pas si c'était les bon que Neoko employait, il n'avait qu'une envie dégaigner son épée, et se lancer dans un combat qui le menerai à la mort. Il se mordit la lèvres.

De l'autre côté Zonbi cherchait du regard son propre frère sans le voir. Elle regarda son époux avancer dans la foule. Alors qu'elle se laissa glisser le long de son propre cheval. Avec un peu de mal.

[30/06/2016 22:20:00 | Modifié (22:21:50)] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Le regard d'Akira passa de Devil à son frère. Il craignait le pire : il sentait la tension qui se formait doucement dans l'air. Du côté de Devil, il avait un mauvais sourire. Tiens donc, les héritiers royaux. Ils devaient être bien disappointés de l'état du Royaume.

- J'ai cru comprendre que le Louveteau et le Deuxième étaient de retour, mais je ne m'attendais pas à les voir ramener la tête du paternel, ricana-t-il assez fort pour qu'ils entendent malgré la distance.

Puis son regard glissa vers Neoko et Yuuto, les enfants du Nord. Il en rajouta une couche.

- Oh, est-ce que j'ai le droit à un cadeau supplémentaire ? Une tête en plus ? Puisque le Roi du Nord est tombé.

Yuuto se tendit, main sur sa garde.

[30/06/2016 22:35:18] Meilyas or Zonbi Crazy: Zonbi se mordit la lèvre en serrant son chale, il fallait que Devil provoque, c'était plus fort que lui.

Et la jeune fille fit bien d'appréhender, a la première insulte envers lui. Arika ralentit, avec celle de son frère il se stoppa, A celle de son père, il baissa la tête alors que le coffre tomba a ses pieds sceller. PUis a l'évocation de Roan, le Roi de l'hiver, qui malgré leur différence avait héberger sa famille, l'avait proteger, c'était fait peut être trahit par la famille royale, mais le succésseur ne leur a pas tenue rancœur. La ceinture de son épée sauta, alors qu'il se jeta d'une vitesse suprenante sur le Roide l'Ouest sans cérémonie.

[30/06/2016 22:44:10] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil eut un grand sourire alors qu'il dégaina son épée pour bloquer le coup, se jetant aussitôt dans le combat. C'est ce qu'il voulait de toute manière. Provoquer et combattre, c'était là ses passe-temps favoris. À l'assaut, Akira fit un pas en avant, mais Yuuto le retint aussitôt en secouant la tête.

- On peut pas y aller ! On va y laisser un bout, prévint-il aussitôt alors que sa soeur fixait la scène en se mordant la lèvre inférieure d'appréhension.

[30/06/2016 22:57:16] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika recula d'un pas a peine, alors qu'il balança presque toute sa force pour dévier l'épée du Roi, mais surtout il ne se battait pas a la loyale, alors y lança le haut de son corps, pour infliger un coup de pied dans les genou du monarque.

- Retire tout de suite ce que tu viens de dire misérable !

Zonbi retiens un petit cris, alors qu'elle voyait le combat qiu n'avait rien a voir avec juste un petit réglèment de compte.

- Arrêter les ... murmura-t-elle en regardant les gardes qui étaient subjugué par le combat

[30/06/2016 23:04:42] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil n'était pas non plus connu pour sa loyauté en tant que combattant. Il subit le coup de force mais releva aussitôt la tête pour offrir un coup de boule en guise d'attaque, rafermissant la prise sur le pommeau de son épée.

- Ou sinon quoi ? Tu vas me tuer ? ricana-t-il.

Akira se tendit un peu, déglutissant, pas rassuré. Neoko inspira longuement, serrant un pan de sa cape, fixant le combat, avant de regarder les deux autres.

- Je le sens pas ...

[01/07/2016 12:23:31] Meilyas or Zonbi Crazy: Arika recula pour ne pas se prendre le coup de boule, alors qu'il fit tournoyer son épée pour viser la tête en passant pas le bas.

- Oh tu as deviné comme une grande personne, tu vas arrêter de jouer au petit soldat alors,sourit Arika alors qu'il pendant ses muscles en balaçant une nouvelle fois l'épée vers cette fois la pointrine du Roi

Zonbi regarda le spectacle, elle avait peur, trop peur, posant une main sur son ventre, elle tourna son regard vers les garde, puis de l'autre coté.

[01/07/2016 12:32:44] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil para vaguement un coup. Son adversaire avait plus de force que lui. Il n'y avait pas que ça mais ça suffisait assez pour devoir changer de stratégie. Il fit s'entrechoquer les épées pour éviter le coup à la poitrine, puis força pour la faire dévier.

- Tu devrais savoir que je ne recule jamais devant pareil défi, ricana-t-il alors qu'il releva son épée pour l'abattre.

Neoko regarda son frère, puis Akira, serrant le pan de sa cape, avant d'avancer un peu. Yuuto la retint aussitôt.

- Nee, non, tu vas te faire tuer si tu y vas comme ça ! On peut rien faire, prévint-il.

La brunette les regarda, puis regarda le combat, en se mordant la lèvre inférieure.

- Je crains vraiment le pire ...

[01/07/2016 12:54:27] Meilyas or Zonbi Crazy: - Et moi je ne recule pas devant toi, sourit Arika

Il ilfit touner sa propre armure pour chopper l'épée du roi avec le côté métallique, et de lancer comme un jet de pierre le pommeau de son épée contre la machoire. Dégageant son appuie, pour donner un coup encore dans le genou, forçant le roi a reculer aou mieux tomber au sol.

Zonbi regardait la scène, non, non, Devil ne pouvait pas perdre, pas maintenant. Elle se mit a avancer un peu. et lentement.

[01/07/2016 13:08:50] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil eut du mal à parer. Il était bloqué, tombant au sol. C'était une blague. Lui, perdre ? Il releva la tête vers Arika. Malgré le coup qui lui avait arraché un râle de douleur, il gardait son mauvais sourire.

- Ah oui, tu ne recules pas ?

Il eut un rire jaune en le fixant de son oeil vert.

- Et ben achève le travail comme ton Régicide de père !

Neoko se tendit. Akira craignait qu'Arika ne réponde vraiment de ses actes. Yuuto retint sa soeur.

- Arrête, Nee, tu vas vraiment--
- Non, moi, je peux ! rétorqua-t-elle en se mettant à courir.

Il ne fallait pas qu'Arika commette l'irréparable. Il ne fallait pas qu'il se laisse avoir par des mots trompeurs. Neoko leva ses mains par réflexe et les écarta pour éloigner les deux adversaires.

[01/07/2016 13:18:58] Meilyas or Zonbi Crazy: C'était vraiment pas l'envie qui lui manquait, il n'avait qu' a abbatre son épée, juste comme ça. Mais il s'arrêta net en entendant la voix de la Reine de l'Ouest, puis en sentant Neoko, mais surtout une force invisible, qui le fit reculait. Zonbi tomba presque a genou en entourant son époux dans ses bras les larmes qui coulèrent doucement sur ses joues.

- Je vous en prie, laissez le ...

Arika tourna son regard vers Neoko, avant de faire tomber son épée, il avait failli finir comme son propre père.

- Je ..,

Il ne trouvais pas ses mots, il a failli tuer par uene simple provocation.

[01/07/2016 13:35:04] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil eut un vague sourire. Il était tous de la même espèce. Pas un pour sauver l'autre. Il baissa la tête mais la redressa soudainement en entendant la voix de sa femme. Il leva la tête vers elle, sentant son étreinte, la fixant d'un oeil surpris.

- Tu devais rester là-bas ... souffla-t-il.

Neoko baissa lentement son bras, en fixant Arika. Elle tourna son regard vers Zonbi et le Roi de l'Ouest, puis avança en direction d'Arika alors qu'Akira avança, ramassant la boîte, accompagné par Yuuto. La brunette se planta devant l'Héritier.

- Il suffit, souffla-t-elle doucement. Tu n'es pas comme ton père alors ne t'avise pas à devenir comme lui ...

[04/07/2016 17:31:41] Meilyas or Zonbi Crazy: - Comme si j'allais te laisser mourir, et laisser grandir nos enfants seuls. Tu as assez fait, s'il te plait, arrête, dit elle doucement en redressant la tête pour regarder son mari. Tout ceux-ci doit se finir, maintenant.

Arika tourna le regard vers le couple royal, puis vint neoko, et Akira et Yuuto qui se joignaient à eux. Il respira un bon coup, se redressant.

- Majesté de L'ouest, je vous demande pardon pour cette assaut sans raison des plus véritables. Mon frère, et moi-même vous livrons la tête du traître du continent, annonça-t-il avec un peu de mal mais avec conviction.

Zonbi relacha doucement son mari, en voyant Arika se décallait pour laisser passer le deuxième fils du Continent.

[04/07/2016 18:31:00] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil inspira longuement en écoutant sa femme, puis tourna son regard vers le groupe qui se rapprochait. Il passa sa main sur son visage, puis tourna son regard vers Zonbi. Il avait dû mal à lâcher prise sur son envie de conquête. Il soupira.

- Tu as raison, admit-il dans un murmure à Zonbi avant de lever la tête vers Akira qui approchait.

Lentement, Devil se remit sur ses pieds, passant simplement sa main sur la joue de sa femme avant de se détourner pour avancer un peu. Il hocha simplement la tête. Neoko se plaça aux côtés d'Arika avec un maigre sourire, voyant qu'il abandonnait le combat. Akira s'avança et tendit le coffret, s'inclinant doucement.

- Veuillez nous excuser pour cette arrivée brutale ...
- Qu'importe, marmonna Devil, prenant le coffret avant de faire signe à Akira de se relever.

Le Roi de l'Ouest entrouvrit la boîte, acquiesçant, puis se tourna vers Neoko et Yuuto.

- Vous pourrez dire au Roi du Nord que mes troupes abandonnent le siège, fit-il à contre-coeur. Et que je salue son couronnement.

Le cadet tourna son regard vers sa soeur qui inclina simplement la tête en avant.

- Je vous présente mes excuses pour mon intervention quelque brutale, souffla-t-elle.
- Je n'en ferai rien. Sans cette intervention, cela aurait plus mal tourner, marmonna-t-il avant de se tourner vers Zonbi.

[04/07/2016 19:13:49] Meilyas or Zonbi Crazy: La jeune reine pleine sentit a peine cette caresse sur sa joue, mais elle fut plus que ravit. Et se releva a son tour, restant bien droite aux côtés de son amri. Avec un eptit sourire. Arika regarda l'échange se faire à contre coeur, lui aussi refreiner ses propres pulsion. heureusement que Neoko était à ses côtés. Il récupéra son épée, en la remettant dans son fourreau.

- C'est réellement fini à présent, murmura-t-il à a Neoko en regardant le Roi prendre congé.

Zonbi inclina la tête avec un doux sourire.

- Il est temps de rentrer, pour de bon, cette fois.

[04/07/2016 19:32:37] dαrтн ɴeoĸoqυιcнe ✭ мoody мedυѕα: Devil hocha doucement la tête, ouvrant simplement la marche avant de donner l'ordre à ses soldats de lever le camp. Il soupira longuement, avant de regarder Zonbi. Il lui décocha un sourire.

- Les choses que je fais par amour, marmonna-t-il avant de retourner à son commandement.

Neoko suivit le regard d'Arika, puis tourna la tête vers lui avec un petit sourire. Elle posa sa main sur celle du jeune homme, acquiesçant lentement. Puis elle rapporta son attention vers l'horizon.

- ... Ça ne fait que commencer, reformula-t-elle en d'inspirer longuement alors que Yuuto et Akira les rejoignaient.
- Que fait-on à présent ? demanda le cadet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecapharnaum.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texte brute   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte brute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mail texte brut
» texte word en JPG
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» Télévision numérique: Télétexte uniquement sur les 2 TSR
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Capharnaüm :: Les RP :: Les Quatre Grandes Couronnes (Achevé) :: Trame narrative-
Sauter vers: